Bienvenue sur ecologie-pratique.org 24 sept. 2022 - 17:39

Première|Précédente|1234|Suivante|Dernière

 22/02/2015 23:48 (Lu 20751 fois)  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Bonjour à tous,
Me revoilà avec une nouvelle expérience, basée sur les améliorations développées par Mr Peter van der Berg, génial inventeur au pays-bas qui partage généreusement ses recherches sur le forum américain : http://donkey32.proboards.com/thread/355

Les améliorations qu'il propose se déclinent essentiellement en deux accessoires qu'il a baptisé le P-channel et le trip-wire, et un toboggan avec un décrochement au fond du tunnel.

Le p-channel est un apport d'air secondaire nécessaire à la combustion complète (ou post ou double-combustion)
Cela consiste en un conduit plat, installé verticalement dans le tunnel de chargement et qui amène de l'air frais au plus près de l'entrée du tunnel de combustion. C'est ici que commence l'ignition des gaz de bois et la demande en oxygène est importante.
On réalise ce conduit avec une plaque en tôle pliée , épaisse de préférence que l'on vient glisser par le haut, mais cela dépend bien sur de la configuration de votre rocket. La section de ce conduit préconisée par Peterberg est de 5 à 10% de la section du système. C'est la plaque verticale sur la droite du dessin ci-dessus.

Le trip-wire, est une flèche en relief taillée dans la deuxième brique du plafond, destinée à créer une turbulence dans les gaz chaud qui ont tendance à se regrouper au plafond du tunnel. La turbulence favorise le mélange de gaz combustibles avec l'apport d'oxygène amené par le p-channel.

Le troisième élément est un peu plus difficile à réaliser de manière durable : c'est un toboggan au pied de la cheminée interne qui fait faire un double salto arrière-renversé au flux de gaz ! encore une perturbation de flux qui génère des tourbillons avant la montée. Je réaliserai cette partie plus tard en argile ou avec une brique taillée en relief.



J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 22/02/2015 23:52  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Je vais donc m'appuyer sur ses conclusions en espérant optimiser la combustion de mon rocket qui fonctionne déjà très bien à mon goût pour son deuxième hiver, en espérant améliorer la qualité des rejets et éventuellement réduire encore ma consommation déjà faible de moins de 3 stères d'équivalent chêne par an.

Alors c'est parti pour la modif de mon foyer :



Pour commencer, vu que mon rocket est déjà fait et en service, je démonte les parties concernées.
Je gratte avec un tournevis autour des briques pour enlever un maximum d'argile, et avec quelques petits coups de marteau j'arrive facilement à desceller les briques concernées:


L'argile de scellement a bien cuit par ici, signe que ça chauffe dur ! Je vois maintenant la deuxième brique du plafond, c'est celle-ci qui sera taillée en pointe :



Maintenant que j'ai sorti la brique, je trace le dessin de la flèche en relief. Rien d'extraordinaire, elle doit faire 7mm d'épaisseur à la pointe, alors je trace 10mm, la précision de la meuleuse avec son disque diamant étant toute relative


Voila maintenant la brique avec son haut-relief :


Vient ensuite la réalisation du P-channel. J'utilise ici ce que j'ai sous la main, une tôle chute du baril du rocket précédent. Elle fait 1mm, c'est vraisemblablement pas assez épais, mais je n'ai rien d'autre et puis elle est devant, très facile à remplacer si elle finit par brûler. Mon foyer fait 30cm de large alors la tôle est aussi large, sur un foyer standard, elle fera environs 18cm de large.
La section du passage d'air au niveau du tunnel doit faire entre 5 et 10% de la section du système (20cm pour moi). Je calcule sur 10% de 314cm² ce qui me donne env 22cm², soit sur 18cm de large une lame d'air de 17.4mm d'épaisseur. Avec 5% ce serait la moitié, donc ma lame d'air doit avoir une épaisseur comprise entre 8.5 et 17.4 mm. Je plie la tôle en conséquence:


Voici la tôle en place vue de dessus :


Vu de dessous du plafond du tunnel avec le trip-wire : la brique taillée en pointe dans le plafond du tunnel. Sur le haut de la photo on aperçoit le bas de la tôle du p-channel :


Ma grande tôle vue de face, je rappelle que mon foyer est surdimensionné, sur un foyer standard, cette tôle ne ferait que 18cm de large. La découpe du coin haut gauche c'est pour aspirer au mieux l'air venant du tuyau d'arrivée extérieure. Peterberg dit que cette tôle doit arriver jusqu'en haut du conduit de chargement pour ne pas que son flux soit perturbé par l'arrivé d'air primaire générant la combustion du bois solide dans le cendrier. Cette tôle descend en dessous du niveau du plafond de la même section, je laisse ici 10mm de débordement :


C'est parti pour l'allumage avec une pomme de pin et directement de jolies buches de pin bien sec. Le poêle est encore tiède de la flambée d'hier soir 14 heures auparavant. Le feu part super bien et déjà je remarque une forme de flamme plus vive et laminaire.


Je remplis maintenant le foyer avec 6kg de bois, et je réalise maintenant comme un évidence l'utilité de cette lame d'air. On voit bien que sans cette tôle l'apport d'air secondaire serait très irrégulier durant la combustion selon la manière dont le bois descend et se décale


La flamme est super vive, visiblement plus qu'avant.



Voila pour mon retour de ce soir après une flambée.
La première brique du plafond est désormais protégée par cette lame d'air tempérée.
Le rocket a fumé légèrement en toiture à l'allumage, un peu moins longtemps que d'habitude, soit une ou deux minutes, et j'ai pu fermer mon bypass plus tôt, le tirage était toujours bon.
Les 6kg de bois sont partis en 45 minutes (puis 15 minutes de plus pour finir les braises), ce qui semble être plus rapide qu'avant, mais une seule flambée n'est pas suffisante pour se faire un avis définitif.

Quand à l'efficacité du trip-wire, la quantité de co, le rendement de combustion, etc... je ne dispose pas de l'appareillage pour les mesurer, alors je me contenterai de mesurer la quantité de bois que je brûle et le temps de feu nécessaire pour chauffer mon eau et entretenir la température dans la masse et dans la maison. Après tout, c'est bien cela qui nous intéresse !

Bientôt j'installerai le looping en fond de tunnel, histoire de finir le travail ! ....et justifier la confiance que j'ai mise dans les travaux de Peterberg.....

A suivre...
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 23/02/2015 14:19  

Status : hors ligne

leopold

Utilisateur

Graines
Enregistré: 23/02/2015
Réponses: 5
Bonjour à tous,
Bravo pour tes modifications et merci pour le partage de tes expériences.
(Ca fait un moment que je traine par ici en mode ninja)
J'avoue être plus à l'aise pour lire en français qu'en anglais, du coup je vais suivre les conclusions que tu pourra tirer de ces modifs. L’intérêt du p-channel me parait plus évident que le trip wire mais visiblement on peut faire confiance au différents test réalisés par Peterberg.
C'est vrai qu'il serait intéressant de pouvoir faire des mesures à l'aide d'un testo, mais l'expérience que tu a de ton rocket te permettra de voir les apports de ces modifications.
Bonne continuation!

 23/02/2015 21:03  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Génial Merci Ceddz je suis aussi en train de le faire chez moi tu m'a pris de vitesse Wink En tout cas bravo pour le reportage photo c'est clair et limpide !

Aujourd'hui j'ai démonté mon baril avec serpentin et tout le petit bazar qui va avec ça ma prit la journée.
J'ai un problème de tirage quelque part et ça m'énerve de pas réussir a le trouver. J'ai monté d'un 1cm le baril par rapport au heat riser et maintenant avec deux chargement à la suite je mesure 250°C en pointe sur le haut du baril mais lorsque tout est en flamme dans l'alimentation il y a une petite tendance à fumer un peu vers le haut de l'alimentation et le feu remonte jusqu'au haut de la première brique du linteau.

Mon baril mesure 85cm le heat riser 81cm. J'ai placer le baril de sorte à avoir 7 cm entre le haut du heat riser et le baril. Diam intérieur du baril 57cm. Diam extérieux du cumulus qui sert d'isolation 47cm soit 10cm donc 5cm de chaque coté.

Demain je vais essayer de le monter encore plus haut !

 23/02/2015 22:03  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Salut à vous,

Leopold, Peterberg annonce que le trip-wire seul ne change presque rien à la mesure. Mais p-channel apporte un vrai plus à la stabilité de la combustion que le trip-wire vient accompagner en améliorant le mélange de ce nouvel apport d'air secondaire. (ils marchent ensemble pour faire simple)

Je viens d'installer le looping au fond du tunnel, c'est pas évident à rajouter sur un rocket existant, alors j'ai juste coincé un bout de tôle recourbé. Elle ne fera pas longtemps dans la fournaise mais c'est pas dramatique.



Pas évident de faire des photos et comparer la différence quand le feu est en route, il faudrait un pyro-appareil-photo Wink .
Mais en fin de combustion, avec les dernières flammes qui s'arrachent des braises on voit mieux ce qu'il se passe : Le p-channel semble écraser la flamme horizontalement au fond du tunnel, alors qu'avant elle se baladaient un peu plus à mi-hauteur. L'air amené par ce conduit entre dans le tunnel parallèlement à la flamme et c'est là que le trip-wire avec son relief force l'air à descendre générant une turbulence qui améliore le mélange avec la flamme et donc la combustion.



Aujourd'hui il ne fait pas trop froid mais super humide et "le ciel est bas", les conditions les plus mauvaises de tirage de la maison. Cependant la combustion est bonne, peut-être un peu moins vive, mais par contre les fumerolle en suspensions dans mon (trop) grand foyer se font aspirer plus rapidement. Il y a une nette amélioration avec ces accessoires, je peux presque faire ma flambée avec le couvercle entièrement ouvert, ce que je ne pouvais pas faire avant sans avoir de retour de fumée. (toujours à cause de mon grand foyer) J'ouvre mon bypass moins longtemps, le préchauffage est plus rapide.

Sibélius, c'est chouette que tu fasses de essais en même temps, il me tarde de voir tes résultats et qu'on puisse comparer Wink

Y'a quelques mois j'ai aussi descellé mon baril pour avoir un espace de 7cm à froid en cas que la tôle se courbe vers le bas en se dilatant j'ai toujours plus de 5-6cm.
Quand à l'espace entre le baril et le cumulus, 5cm partout c'est bien, il faut faire très attention au quartier de lune d'ouverture en bas de baril, avec 5cm d'étroitesse, un arc de 60cm est un minimum (60x5 = 300cm²). Il est judicieux de décentrer un peu le baril pour ouvrir un peu plus la descente des fumées et augmenter cette section.
Avec l'expérience, je commence à réaliser que cette dimension fonctionne bien mais qu'on est quand même à la limite. Peterberg de son côté utilise maintenant un conteneur isolant autour de la cheminée interne de 30 à 35 cm de diamètre, ce qui laisse un plus grand passage autour, et il relève le baril d'au moins 20 cm, quand il ne pose pas carrément un deuxième baril dessus pour faire cloche !
Il affirme que moins il y a de restrictions de passage autour de la cheminée interne et plus le foyer aura la liberté de brûler vivement et garantir une combustion propre.
Par contre avec le baril plus haut on peut difficilement cuisiner dessus car sa température de surface est bien plus basse.

A suiiivre Smile
PS : je sais pas si c'est pareil chez vous mais les pages du forum mettent de longues minutes à s'afficher, Pascal à la rescousse ?
ced

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 23/02/2015 22:26  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Merci pour ces précieux conseils je vais vérifier et améliorer cette sortie en bas de baril.
Sur le forum anglais peter donne quelques conseils pour bien dimensionner cette sortie qui à l'air de poser beaucoup de problème à pas mal de monde http://donkey32.proboards.com/post/2896/thread


Pour les modifs je les avaient déjà faite il y a un an chez un ami lors de la conception donc il à toujours fonctionné avec pas moyen de voir comment c'était avant. A l'époque j'avais fait ça dans le ciment réfractaire au fond du tunnel.

looping fond tunnel
v

Et voici les deux photo du trip wire
Trip-wire


Mise en place

Tripe wire mise en place des l'origine


Chez moi par contre je pourrais comparer mais pas avant d'avoir résolu mon problème de tirage mou.

J'ai bien envie de voir ce que ça donne avec 20cm au dessus du heat riser.

Si le tirage augmente, la double combustion s'en voit améliorer? Il pourrai y avoir une augmentation de la température sur le haut du baril, Est-ce possible? En tout cas avec mes 250°C je pense pas avoir la double combustion et ma cheminée en toiture fume tout le temps même à 250°C (temp haut baril)

Une autre piste serait mes conduits de banc masse thermique en brique trop accidenté? Le fait de faire une trappe directe dans la cheminée de maison permetrai de faire plus de tirage. Mais je me demande si il ne vaut pas mieux faire en sorte que le system fonctionne par lui même en premier.

Chez moi pas de souci pour le forum






 24/02/2015 12:25  

Anonyme: homer

J'ai sensiblement le même problème que toi Sibelius. Un tirage mou et je ne pense pas que ce soit du à un conduit tortueux.
Mon conduit est relativement droit (4 changements de direction uniquement)

Plan final (sur et certain)


Et comme j'ai du mal à monter en température dans le banc je me demandai si ce n'était pas parce qu'il n'était pas assez tortueux. Les changements de direction freinent certes les gaz mais créent des turbulences qui je pense permettent de mieux récupérer les calories.

Mais comme tu as le même problème que moi avec plein de cha,ngement de direction du coup c'est forcement le décalage en haut qui pose problème. J'ai mis 5 cm entre le sommet du heat-riser et le baril et je voulais augmenter, je voulais passer à 6 cm mais quand je vois Ceddz qui à mis 7 cm, je crois que je vais mettre 7. Et je suis quasi sur que le tirage va suivre Smile

@Ceddz: comment fais-tu tenir ton P-channel, j'ai du mal à comprendre sur les photos.

bonne journée

 24/02/2015 14:32  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Avant de modifier la hauteur du baril j'avais péniblement 190 200°C apres avoir ajouter un petit cm j'arrive à 250°C en pointe. Je suis loin des 350 à 600 possible. Il me reste à bricoler la sortie bas du baril pour améliorer le passage et voir si ça viens de là.

Homer as-tu pris des messures de température afin de voir si t'es modifs améliore le tirage?

Le P-channel est simplement poser sur le dessus de l'alimentation. Deux pattes latérale lui permette de tenir par graviter. La tôle est replier en bas et deux petit pattes en haut afin d'obtenir l'écart voulu d'air frais.

Première|Précédente|1234|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 05:39 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos