Bienvenue sur ecologie-pratique.org 25 sept. 2022 - 04:14

Première|Précédente|12|Suivante|Dernière

 10/07/2010 16:23 (Lu 23901 fois)  

Status : hors ligne

lorien

Utilisateur

Graines
Enregistré: 24/12/2006
Réponses: 9
Localisation:Montesquieu Volvestre (31)
Bonjour,

Depuis 1 an et demie je recherche la construction avec des bottes de paille et avec mon ami Ben Corrie, nous avons mis au point une nouvelle technique de construction avec des bottes de paille qui est plus logique, plus efficace et plus vite que des techniques classiques et que nous appelons le Mur en Paille Verticale.


Le mur en paille verticale se base sur cinq principes :

1. La paille pousse verticalement et sa résistance en compression est plus forte dans ce sens.
2. Les pailles sont généralement plus ou moins disposées dans le sens de la largeur des bottes (50 cm dans le cas d'une botte 35 cm x 50 cm x 100 cm ).
3. Les bottes sont formées par compression dans le sens de leur longueur mais sont de longueur variable.
4. Elles sont attachées par deux ficelles à 12 cm et 36 cm du bas de la dimension 50 cm. Ces ficelles ont tendance d'arrondir chaque bout, un inconvénient des bottes de paille dans la construction, qui provoque les ponts thermiques.
5. Parmi les mesures effectuées par les auteurs de 'La Conception Bioclimatique', Jean-Pierre Oliva et Samuel Courgey, il est énoncé que la résistance thermique d'une botte de paille est égale dans les deux sens, 35 cm et 50 cm, à cause de la différence de disposition des brins.

Il me semble donc logique de disposer les bottes avec les brins à la verticale entre des rails horizontales placés aux mêmes hauteurs que des ficelles et resserrées dans le sens de leur longueur.

Nous sommes disponibles pour faire des stages de ce technique chez des auto-constructeurs et nous espérons offrir des constructions avec une entreprise artisanale vers le fin d'été.

Voir notre site :

[img]http://www.habitat-tradition-ecologie.org/btiment_vsw_1.JPG[/img]

Peter Lorien

 13/01/2014 14:28  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour!
desolé de decevoir mais les bottes placées a plat sont plus isolante que posées sur chant.
le sens des brins donnent l'illusion car ils sont coupés par un gros "massicot" posé sur le piston de la presse.
mais quand on prend la peine de demonter une botte et de bien regarder , il n'y a pas de sens a la paille. il s'agit de plusuieurs tampons de paille en vrac compressé et coupé sur un coté.
ceci est verifiable par toutes les personnes disposant d'une botte de paille.
je suis le premier a m'etre penché sur le mystere de la botte plus isolante notamment sur l'excellent forum des compaillons et ça n'as pas eté facile de convaincre malgrés l'evidence.je pense qu'il faut absolument que cet a priori sur le sens des brins cesse , alors je milite Smile

ce qu'on peu retenir :

botte a plat : maison mieux isolée que botte sur chant.

botte sur chant : plus de surface habitable.

pour avoir un mur qui colle aux valeurs d'isolation avec les brins paralleles , il faudrait recouper la longueur des bottes pour faire des petites bottes de 35 cm de long et les disposer "en travers"

voila.puisse cette prescision aiguiller les futurs constructeurs Geek

 13/01/2014 15:46  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1515
Localisation:Surgères
Parmi les mesures effectuées par les auteurs de 'La Conception Bioclimatique', Jean-Pierre Oliva et Samuel Courgey, il est énoncé que la résistance thermique d'une botte de paille est égale dans les deux sens, 35 cm et 50 cm, à cause de la différence de disposition des brins.
Quelqu'un a-t-il un ou des liens vers les résultats de ces tests de résistance thermique ?

 14/01/2014 14:07  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
ça m'etonnerai....(edit : qu'on arrive a infirmer ou confirmer mes constatations en se referent au compte rendu de ceux qui ont testé.c'est le flou le plus total et ça m'as toujours etonné.)
les seules objection a une telle hypothese sur le forum des compaillons on eté de simples argument sur un possible triage des brins sur la botteleuse par une probable plaque vibrante mais malheureusement bien vite dissipé par l'evidence devant un tampon et la conception des machines qui ne presentent pas de plaque vibrante ou quoi que ce soit d'autre susceptible de ranger preferantiellement les brins. botteleuses identiques par le procedé suivant les marques,car toutes copiées sur le premier modele inventé par jonh deere.

je pense que ceux qui ont fait les tests de resistance thermique ont forcement testé un echantillons , ce qui de fait propose deux mesure : brin perpendiculaire et brin parallele.

si vous ne me faites pas confiance(les deux lignes de dessus ne sont par contre absolument pas verifiées et sont juste une hypothese sur comment expliquer cet embrouillamini) prenez le temps d'aller voir des photo de bottes de paille et botteleuse sur le net...

en tout cas je ne vois pas comment un isolant presentant une telle homogeneité entre a plat et sur chant peut avoir une telle difference de resistance thermique.pas besoin de machine a mesurer la resistance thermique pour une pareille evidence!!

 14/01/2014 14:19  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
je crois qu'un beau jour je vais battre la campagne avec mon appareil photo pour prendre des bottes de differentes marques , et faire un post bien illustré pour que cesse ce travers d'interpretation de resultat de resistance thermique.
mais bon peut etre que je serai bientot relayé et appuyé par toutes les personnes qui ont eu une botte de paille a portée et qui auront verifié ça par eux memes.

 15/01/2014 23:00  

Status : hors ligne

lorien

Utilisateur

Graines
Enregistré: 24/12/2006
Réponses: 9
Localisation:Montesquieu Volvestre (31)
Pour répondre à sim.
Vous concentrer sur la disposition des pailles dans quelques (?) échantillon(s) inspecté(s) visuellement. Les bottes que j'utilise sont fait avec les galets de paille plus ou moins alignées comme décrit dans mon article. Il suffit de chercher dans le livre cité pour trouver le référence pour l'égalité de résistance thermique.
Vous ignorer la résistance au tassement obtenues quand les pailles sont plutôt verticales. Ceci est reconnu et depuis 2008 la plupart des constructeurs chez des Compaillons emploi ce disposition avec tout les techniques à ossature.
Depuis le temps nous arrivons a compactée les bottes de 90 cm à 60 cm de longue, leur solidité et résistance thermique est évident et l'absence de vides à reboucher élimine des ponts thermiques. Installer au sol, dans les murs et la toiture nous pensons pouvoir faire une maison passive avec les bottes de paille compactées, La Maison Paillepacte.
Nous sommes en train de faire le prototype, on verra.

 16/01/2014 00:26  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
vous pouvez trouver tous les avantages que vous souhaitez a l'utilisation des ballots sur chant mais encore desolé de vous le dire , pas celui d'une meilleure isolation que a plat.
Vous avez 35 cm d'isolant avec un lambda de 0.07 environ.ce qui est loin des resistances thermiques requises pour un habitat s'approchant du passif.il vous faudra faire avec.et c'est a mon avis ce qui vous derange.
au lieu de dire que j'y connais rien , montrez moi une photo de vos bottes de pailles ou on voit nettement que les brin sont disposés dans un certain sens plus que dans un autre en evitant l'ecueil de la photo du chant coupé de la botte., ça coupera net toute polemique de ma part Smile
en vous souhaitant bon courage dans votre enlisement.
j'ai construit en cellules sous tension avec technique botte a plat et bottes sur chant , et moi ça me fait un peu marrer quand quelqu'un dit : cette technique est la meilleure . ya pas de meilleure technique.il y a 1000 techniques qui se valent toutes si elles respectent les criteres de mise en oeuvre.

les avantages de la paille je les connais :
regulation de l'humidité(genial ça marche super bien)
inertie thermique(6h de dephasage environ)
tete de liste des isolants ecologiques
isolation phonique aisée avec des enduits plus ou moins epais(pas de ponts phoniques , effet masse ressort masse)je le sait ma maison est a 4 metre d'une route(de campagne)
et j'en oubli surement beaucoup.

en quelques lignes pour conclure :
ou vous apportez la preuve que vos brin de paille dans vos bottes ont etés rangés par des lutins dans une botteleuse magique ou une botteleuse de votre conception
ou vos clients auront un jour une mauvaise surprise...

 16/01/2014 00:32  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
d'ailleurs si c'est la technique la plus employé chez les compaillons (ce que j'ignorais), j'ai un debut de reponse sur pourquoi ils refusent cette evidence et que le sujet a eté boudé
et ne croyez pas que j'ai quelque chose contre les acteurs du forum des compaillons , tous particulierement competent .ça aussi c'est une evidence qu'on peu constater en se promenant sur le forum.

Première|Précédente|12|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 04:14 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos