Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 19 août 2018 - 07:57


 15/06/2015 20:03  

Status : hors ligne

Jonathan Jullien

Utilisateur

Graines
Enregistré: 15/06/2015
Réponses: 6
Je débute dans l'utilisation de forum... Mille excuses pour mon ignorance!
Connecté je vois mon image mais en effet, lorsque je me déconnecte elle n’apparaît plus...
Bref, en attendant de trouver la solution, j'espère qu'ici vous pourrez la voir !

http://zupimages.net/viewer.php?id=15/25/hufp.jpg

 15/06/2015 21:02  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 105
Quote by: Jonathan Jullien

Je débute dans l'utilisation de forum... Mille excuses pour mon ignorance!
Connecté je vois mon image mais en effet, lorsque je me déconnecte elle n’apparaît plus...
Bref, en attendant de trouver la solution, j'espère qu'ici vous pourrez la voir !

http://zupimages.net/viewer.php?id=15/25/hufp.jpg




oui j'ai vu l'image et j'ai même modifié ma réponse (qui se trouve avant du coup ...)

 16/06/2015 23:32  

Status : hors ligne

Jonathan Jullien

Utilisateur

Graines
Enregistré: 15/06/2015
Réponses: 6
Sur le principe je serais d'accord avec toi caricion mais apparemment, si on regarde les photos, dorothée a réalisé le même coude (coude laiton) sur son chauffe-eau et je crois que le montage fonctionne...

Mais en effet, si quelqu'un a une petite explication pour ça... !
Merci Wink

 17/06/2015 08:27  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut La compagnie Smile
Caricion, voila un beau projet d'installation que voila : coupler solaire et rocket en thermosiphon et s'émanciper du nucléaire pour faire son eau chaude, ça me plait beaucoup.

Ton schéma est parfait, et a toutes les chances de bien fonctionner.
Pour être sur que tout se passe pour le mieux, il faudra utiliser du tube assez gros afin de ne pas ralentir la circulation naturelle par thermosiphon.
Du 20/22 entre rocket et ballon et aussi entre solaire et ballon fera l'affaire. Moins il y aura de bifurcations et mieux c'est. A ta place je ne mettrais pas du PER même en partie "froide" des 2 circuits.
Tout en cuivre c'est le mieux car en plein été, il n'est pas rare de faire monter la totalité du ballon à plus de 70°C donc le tuyau de retour des panneaux atteindra cette température, avec la pression en plus qui monte, je garantis pas la durée de vie.

Le circuit du rocket n'aura besoin de rien d'autre, et tu pourras mettre une sonde côté rocket, sur le tube cuivre, au point le plus chaud pour vérifier que l'ébullition n'est jamais atteinte (130° à la pression du réseau de 3 bars). La purge se fera toute seule par le remplissage en ouvrant un robinet, et si tu veux te faciliter la vie en cas de réparation, les 2 vannes que tu as dessinées sont au bon endroit.

Pour le solaire, il faudra que tu mettes un purgeur d'air au point le plus haut du circuit, donc au niveau du raccord chaud de l'échangeur, au niveau du ballon. Sauf si ton vase d'expansion est à l'air libre c'est lui qui fera purge d'air, il faudra qu'il soit monté plus haut que le point le plus haut de l'échangeur du ballon.
Tu pourras mettre une sonde dans le fourreau prévu à cet effet en haut d'un panneau, et une autre sur le haut du ballon au niveau du tuyau chaud.
Pour faciliter le remplissage de ce circuit, qui doit être fait avec du glycol, il est bon d'installer 3 vannes sur le retour froid du circuit solaire près du ballon, ainsi :

éch
ballon
^
|
|
|------vanne-----< remplissage
|
|
v
a
n (bypass)
n
e
|
|
|
|----vanne-----> vidange-----
|
|
|
^
retour
panneau
froid

La problématique sera de chasser l'air d'un circuit situé en dessous de l'échangeur et de remplir ton circuit de glycol dillué. Il existe des pompes dont disposent les plombiers pour faire ça, sinon y'a une méthode accessible sans outil, facile avec une installation avec vase d'expansion ouvert :

1 - Il faudra que tu calcules le volume de ton circuit de circulation (litrage du panneau, c'est marqué dessus) + litrage de l'échangeur + litrage de ta longueur de tube (ça se calcule facilement)+ litrage du vase d'expansion à moitié plein.
Puis sur la notice du glycol, tu regardes la dilution adaptée à ta région. Tu mets de côté la quantité de glycol pur nécessaire à ton installation.
2 - tu fermes les 3 vannes, tu branches un tuyau d'arrosage à la vanne de remplissage reliée à un robinet et la vanne de vidange à un autre tuyau débouchant dans un évier ou dehors.
3 - t'ouvres l'eau pour mettre ton tuyau d'arrosage en pression puis ouvres la vanne de vidange et celle de remplissage. Le circuit se remplit d'eau, tu laisses circuler un moment en fermant puis ouvrant plusieurs fois la vanne de vidange, cela va chasser un maximum de bulles d'air.
4 - tu fermes la vanne de remplissage puis aussitôt celle de vidange.
A ce moment la, ton circuit est plein d'eau, c'est celle qui va nous servir à faire la dilution du glycol
5 - tu vides un peu d'eau par la vanne de vidange en surveillant le niveau dans le vase d'expansion que tu re-remplis avec la quantité de glycol que t'as préparé. La dilution devrait se faire toute seule dès les premiers moments de la circulation.

Le circuit en mode normal de fonctionnement aura les vannes de remplissage et de vidange fermées et la vanne de bypass ouverte.

Dans le cas d'un vase d'expansion en pression (fermé) il faudra trouver une autre astuce pour remplir le circuit de glycol (pompe d'aquarium ou autre manuelle).

Voila j'espère avoir été assez explicite
Dans l'attente, impatiente, de te lire Wink
Cédric


J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 27/11/2015 21:14  

Status : hors ligne

Pierrick

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 26/11/2015
Réponses: 38
Je ne sais pas si cela a été évoqué. Si l'eau chaude passe par les radiateurs et retourne dans le ballon, peut-on ensuite utiliser cette eau chaude à la consommation ou ceci n'est pas du tout envisageable avec la stagnation ?

Pierrick

 30/11/2015 00:52  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 105
Quote by: Pierrick

Je ne sais pas si cela a été évoqué. Si l'eau chaude passe par les radiateurs et retourne dans le ballon, peut-on ensuite utiliser cette eau chaude à la consommation ou ceci n'est pas du tout envisageable avec la stagnation ?

Pierrick



Bonjour,

sauf erreur il est à priori (je l'ai appris récemment) préférable de ne pas consommer l'eau chaude venant d'un ballon (cad, pour boire et cuisiner il faudrait faire chauffer de l'eau froide).
ensuite les radiateurs ont tendance à produire une espèce de boue (en tout cas je l'ai observée sur un circuit fermé lors de sa vidange après plusieurs années).
Enfin il est recommandé de pouvoir quitter un logement en hiver pour une semaine ou deux sans devoir vidanger le circuit de chauffage (et donc mettre de l'antigel dans les radiateurs sur un circuit séparé) mais on peut toujours fair différemment si ce problème ne se pose pas, il faut être conscient du risque et de la fragilité du système .....

 30/11/2015 21:17  

Status : hors ligne

Pierrick

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 26/11/2015
Réponses: 38
Ok merci Caricion.

Du coup ton système servirait à chauffer quoi ? Uniquement chauffage et/ou douche ?
Je suppose qu'avec des radiateurs, la douche est proscrite aussi ? Et dans le cas d'un plancher chauffant avec tuyaux en cuivre ?
Merci.

 30/11/2015 23:50  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 105
Quote by: Pierrick

Ok merci Caricion.

Du coup ton système servirait à chauffer quoi ? Uniquement chauffage et/ou douche ?
Je suppose qu'avec des radiateurs, la douche est proscrite aussi ? Et dans le cas d'un plancher chauffant avec tuyaux en cuivre ?
Merci.



Bonjour,

mon propos concerne plutot mon installation actuelle (cuisinière bouilleur) et la réponse précédente est plus un propos général.

Je souhaiterais faire un peu la même chose que ce dont je dispose mais avec un batch rocket.

Dans ce cas il doit être possible d'avoir (comme je l'ai actuellement) du chauffage et de l'eau chaude (dans ma configuration actuelle, l'eau chaude (avec antigel) circule dans les radiateurs et dans des spires à l'intérieur de mon ballon d'eau chaude)

Je me méfie cependant des "enroulements de cuivre en contact avec le bidon" (on m'a dit qu'il y avait un risque d'oxydation (et de perforation du bidon ou du cuivre)

 21/01/2016 11:55  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Bonjour à tous,

Juste un petit post pour vous rappeler que la puissance d'un serpentin de cuivre autour du baril est de l'ordre de 2 à 5kw, selon la qualité de réalisation de l'ensemble et le nombre de tours de cuivre (souvent entre 10 et 15).

C'est donc parfaitement suffisant pour faire l'appoint d'eau chaude dans un ballon, en complément d'une source solaire faible en hiver par exemple, et dans le cas d'une famille économe en eau chaude (douche au lieu du bain etc...)

Mais ce sera trop faible pour alimenter efficacement des radiateurs ou un plancher chauffant dans une maison standard. Une chaudière moyenne fait entre 25 et 50kw et tourne disons 10heures sur 24 en plein hiver, alors que notre rocket aura fait maxi 4 heures à 5kw, c'est au moins 10 fois moins...

Dans une maison passive ou très bien conçue (mieux que RT2012), les besoins de chaleur active sont bien plus faibles et un circuit de chauffage autour du rocket sera plus efficace, mais la maison n'en aura surement pas besoin (investissement injustifié) et se contentera du chauffage direct par le rocket.

Après, on peut tenter de mettre le serpentin de cuivre à l'intérieur du baril pour en tirer plus de puissance, mais ça j'ai pas encore essayé et d'autres problématiques pointent leur nez : résistance et fixation du tube dans la fumée (corrosive), risque d'ébullition, étanchéité en passant les parois, etc....Le jour ou j'essaie, promis je fais un retour !

Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 23/03/2016 14:03  

Status : hors ligne

jess

Utilisateur

Graines
Enregistré: 07/03/2016
Réponses: 8
Bonjour,
On attaque la construction du rocket ce week-end, j'ai donc réuni tous les matériaux ainsi que une couronne de cuivre de 20/22 pour la production d'eau chaude. Au départ, je pensais poser le serpentin autour du fût ce week-end mais en réfléchissant et en lisant les différents commentaires (sur la difficulté à bien enrouler le serpentin), je me dis que c'est peut-être mieux d'attendre que le fût soit bien scellé dans le mortier bien sec avant d'essayer de poser le cuivre.
Est-ce que quelqu'un peut me dire ce qu'il en est?

Aussi, mon cumul sera certainement à l'aplomb du fût (et donc du serpentin) dans les combles. Du coup, je me demande si le thermosiphon marchera comme il faut étant donné qu'il n'y aura pas de pente? Les tuyaux seront verticaux. En fait, la verticalité est une pente mais on dit que le tuyau chaud doit être au dessus du tuyau froid or quand c'est vertical, ce n'est pas le cas.

Qu'en pensez-vous?

 23/03/2016 14:20  

Status : hors ligne

lil123

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 03/06/2014
Réponses: 48
@jess: le thermosiphon n'en fonctionnera que mieux puisque l'eau chaude aura une pente parfaite pour monter et l'eau froide une pente parfaite pour descendre.

Bon courage.

 23/03/2016 18:07  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1372
Localisation:Surgères
Et pour la mise en place du serpentin, il est plus simple de jouer dans un large espace que dans un espace confiné.
Après chacun est libre de pratiquer comme il veut Smile

 17/05/2016 10:22  

Status : hors ligne

martindesvosges

Utilisateur

Germes
Enregistré: 26/04/2015
Réponses: 24
Bonjour a tous, je n'ai peut etre pas vu le post dans le sujet, mais je me demandais pourquoi il ne serait pas possible de faire le system de termosiphon en circuit fermé avec un serpentin a l'interieur du ballon d'eau chaude, car je souhaite en plus y coupler un chauffe eau solaire.

deuxièmement je n'ai pas beaucoup de place en hauteur (vraiment pas beaucoup) et je me demandais si un ballon d'eau vertical peut se mettre horizontalement ce qui me ferait gagner 100L de contenance.... Merci de vos réponses!

Martin

 17/05/2016 22:12  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Bonjour

Voici mon schéma je le partage avec vous afin de faire avancer la réflexion sur "comment chauffer sont eau avec le rocket et le solaire"
Je précise que je ne suis pas plombier; Il y à certainement quelques modifications à apporter mais c'est une première ébauche. Le fichier à été réaliser avec QElectroTech un logiciel libre et gratuit issu de l'univers linux, compatible avec toute les plate forme (win mac etc.) Il se trouve dans mon album c'est le dernier fichier. (Je ne sais pas comment faire le lien pour le mettre ici)

L'objectif est de faire du "low cost low tech" c'est plus durable. J'aurai aimer faire tout en thermosiphon mais mes capteurs solaire sont un poil au dessus du serpentin du bas du ballon ce qui m'oblige à faire avec une régulation assisté par électronique.

Le Rocket est au rez de chaussé et le ballon au 1er. Pour le coup il fonctionnera en thermosiphon.
Il y a trois sonde. S1 dans le haut du ballon, S2 dans le bas du ballon S3 sur la sortie capteur. La régulation est programmable à souhait assez facilement avec la notice. Chez moi tout est en 12v CC pompe, contrôleur, électrovanne et fonctionne avec le soleil.
Lorsque la température de la sonde S1 atteint 71°C l’électrovanne (noté vo sur le schéma" s'ouvre et le thermosiphon est rediriger vers un radiateur.
Le circuit en thermosiphon est en pression atmosphérique avec vase ouvert au point le plus haut.
Pour la partie solaire c'est un circuit à part classique avec régulation électronique. Sondes et pompe.



 18/05/2016 12:20  

Status : hors ligne

martindesvosges

Utilisateur

Germes
Enregistré: 26/04/2015
Réponses: 24
Merci pour ton shémas sibelius, sa donne des idées! et tu ne saurais pas répondre par hasard pour la question du chauffe vertical placé a l'horizontal? aurais tu une référence pour la pompe en 12v? car mon chalet va fonctionner aux panneaux solaire et je suis entrain de faire toute l'instal en 12V pour perde le moin possible.

 18/05/2016 18:54  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Pour la pompe si tu veux quelque chose qui tienne un peu dans le temps il faut faire une recherche de l'autre coté de la frontière en Allemagne voici une référence sympa et fiable "Laing Ecocirc Solar D5" par contre faut compter 200 €

Pour la ballon j'ai vu sur le site Apper que plusieurs personnes ont mit leur ballon à l'horizontal mais je ne pourrai pas te dire si c'était des ballon standard ou prévu pour être posé ainsi. En tout cas le site d'Apper l'association est une vraie mine d'information.

De mon coté je galère un peu a trouver des infos pour le thermosiphon.

 18/05/2016 19:54  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Bonjour à vous
Et félicitations à Sibelius pour ce beau schéma, et je peux témoigner que cette installation fonctionne très bien car c'est ce que j'ai en service depuis 7 ans, sans aucun appoint par résistance électrique Wink .

Pour le cumulus vertical installé en position horizontale, ce n'est pas une très bonne idée.
Si on veut quand même tenter le coup :
- Il faudra veiller à ce que le tuyau de sortie d'eau chaude soit positionnée vers le haut, mais elle ne sera quand même pas en position la plus haute à l’intérieur de la cuve.
- Idem pour le tuyau froid, il devra être positionné en bas, mais comme cette arrivée froide se fera vers le premier tiers, et que souvent elle est orientée en courbe latérale au fond de la cuve, mis en position horizontale cela aura tendance à mélanger chaud et froid, au lieu de stratifier comme dans un ballon normal.
- Et enfin, pour ceux qui souhaitaient encore utiliser la résistance en appoint, celle-ci ne chauffera que la moitié du ballon, car elle est généralement située à mi hauteur.

Donc si on accepte de sacrifier la moitié du volume, cela peut fonctionner, mais surement assez mal : eau tiédissante en cours d'utilisation et il y aura des volumes perdus dans la cuve où l'eau pourra stagner sans bien chauffer, quid du développement de bactéries ?

Bonne soirée
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 18/05/2016 21:22  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Salut Cédric,

Oui j'éspère que ça pourra profiter à d'autres et donner de nouvelles idées. Je rappel que le fichier n'est pas une image mais un fichier qu'il est possible de reprendre et modifier pour chaque cas. Le logiciel est super simple à prendre en main et gratuit en plus.

C'est plutôt encourageant ton retour d'expérience, je suis en plein dedans en ce moment et j'ai quelques détails qui me pause pas mal de réflexions.

Est ce que sur ton système en thermosiphon tu as prit le même diamètre de tube cuivre, que celui du serpentin du baril (20/22mm) ou est-ce qu'a la sortie rocket tu as mit du plus gros? Pour revenir plus petit au niveau du ballon? En même temps si je passe sur du 25 ou même du 30mm il va y avoir un étranglement au niveau de électrovanne. Sachant que cette électrovanne qui redirige le thermosiphon vers le radiateur est destiné à fonctionner très exceptionnellement pour revaloriser le surplus en cas de grosse chauffe du rocket. Ne pas y voir un système de chauffage mais plutôt un délestage une fois le ballon chaud.

 18/05/2016 22:36  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Re,

J'ai tout passé en cuivre 20/22, du serpentin jusqu'au ballon à travers l’électrovanne. Le rocket est à 1,5m du ballon, s'il avait été plus loin, peut être aurait-il fallu plus gros ?

Tu fais bien de rappeler que le serpentin de cuivre autour du baril est assez puissant pour un appoint de chauffe d'eau du ballon, mais trop léger pour un chauffage central. Dans ce cas, tu as raison de dire que le circuit vers les radiateurs n'est qu'un délestage en cas de surchauffe, ou petit appoint pour une chambre par exemple.

Je me penche actuellement sur l'installation d'un serpentin de cuivre à l’intérieur du baril d'un batch rocket. Je ne peux dire pour l'instant si ce circuit ne se fera pas attaquer par la corrosion des fumées, ni si le passage des parois sera problématique, ni si je ne vais pas risquer la surchauffe. C'est bien cela que je veux expérimenter cette année, je vous ferai un compte rendu bien sur Smile
Si cela fonctionnait, peut-être pourrait-on envisager un chauffage central à eau basé sur un rocket, et qui sait, s'il est assez performant, pourrait nous éviter de bâtir une aussi massive banquette ?
...mais je m'écarte un peu du sujet...

A bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 18/05/2016 22:53  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Merci Cédric !

Génial t'es nouvelles voix d'expérimentations... Ça me rappel une petite histoire. J'ai bricoler un système de dopage à l'eau sur ma voiture et pour faire de la vapeur j'ai fabriqué un échangeur thermique en cuivre que j'ai placer dans la tubulure d'échappement qui était en inox à cette endroit mais c'est pareil avec de l'acier. Je confirme qu'il est tout à fait possible de braser des tuyaux cuivre sur du fer ou inox et de manière étanche et durable (baguette avec un fort pourcentage d'argent). Pour la corrosion c'est pas du bois que je met dans le réservoirs Wink mais bien du gasoil et là encore après deux ans de bon et loyaux service j'ai du démonter le petit bazar à cause d'un oublie d'ajout d'alcool en hiver... Et bien le cuivre était recouvert de noir mais aucune trace de percement... Je pense que c'est jouable, a voir avec les fumé de bois...

J'ai refait le schéma avec les pentes du thermosiphon.

 19/05/2016 07:26  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut,
Quelques petits détails :

-la commande du circuit solaire sera réalisée par la consigne de la sonde S2 au niveau du ballon (et non S1)
-si tu as respecté les pentes, je ne vois pas comment le délestage d'eau chaude va pouvoir descendre dans le radiateur ? Celui-ci devrait être posé en hauteur par rapport au ballon, ou alors il faudra un circulateur aussi (ce que j'ai fait pour mon plancher chauffant)
- pour l'arrivée d'eau froide au ballon il faut un groupe sécurité, qui comprend vanne + soupape anti-surpression + goutteur. du coup j'en ai aussi mis un deuxième à la place de ta vanne sur ton schéma, près du ballon, cela permet de remplir et purger si nécessaire le circuit rocket, mais attention avec le vase d'expansion ouvert !
-d'ailleurs, un vase fermé serait plus intéressant ici, car le circuit serait rempli d'eau du réseau sous pression, ce qui élève le point d'ébullition de l'eau vers 120°.

Bonne journée
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 19/05/2016 08:22  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Bonjour,

Oui La consigne solaire est bien calé sur la sonde S2 et S3 (du serpentin du bas sur le ballon et sur les capteur dehors).
La Sonde S1 a aussi un rôle à jouer pour le solaire mais ici j'utilise cette sonde pour commander l'ouverture de l’électrovanne pour le thermosiphon du rocket.

Pour la partie délestage j'aimerai bien me passer d'une deuxième pompe. La pente est effectivement comme sur le plan car le radiateur est plus petit et donc plus bas que le haut du ballon. Je me demandais justement si ça allait fonctionner, une fois de plus tu répond à ma question; Merci (Je pensait que comme le serpentin du ballon descend dans le ballon je pouvais faire de même avec le radiateur...)
Pour la vanne de sécurité de pression elle était vendu avec le ballon et elle se trouve sur le dessus. Sur ce ballon il y un trous avec robinet fournit pour vidanger le ballon tout en bas Je vais rajouter tout ça sur le schéma.

Pourquoi dit tu attention avec le vase ouvert ?

Qu'est est l’intérêt de porter le point ébullition à 120°C ? Un meilleur rendement du système?

Pour moi un circuit à vase ouvert, permettrai de condenser 3 appareil en 1.
Si j'ai bien compris la différence avec un circuit fermer sous pression. Le vase ouvert permet de faire groupe de sécurité (pression et thermique) avec retour égout du trop plein, vase d’expansion, et purgeur d'air automatique. Au passage une bille en verre sur le trou dans le vase ouvert évite de transformer celui ci en radiateur. Cela à pour avantage de ne pas a avoir a changer le vase qui à une durée de vie relativement modeste sur un circuit fermer. Cela dit je suis toujours ouvert aux suggestions et ne suis pas bloquer sur le système à vase ouvert qui doit très certainement avoir plusieurs inconvenant aussi (rien n'est parfait ici bas). Déjà Ajouter de l'eau de temps en temps et surveiller...

Je modifierai le schéma au fur et a mesure des discutions...

A plus
Sib


 23/05/2016 15:06  

Status : hors ligne

homer

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 12/07/2010
Réponses: 75
Bonjour

Citation : Sibelius

Bonjour,

Pourquoi dit tu attention avec le vase ouvert ?

Qu'est est l’intérêt de porter le point ébullition à 120°C ? Un meilleur rendement du système?



Si ton circuit d'eau est rempli sous pression, la température d'ébullition de l'eau est plus élevé.
Tu peux calculer çà avec la formule de Duperray (qui est une formule simplifiée "valable" pour des pressions de 1 à 40 bars et pour l'eau seulement):

pS = (T/100)^4

pS : pression de vapeur saturante en bar
T : température en °C

Donc si tu as de l'eau à 2 bars : T d'ébullition = 118.92°C !!!!! Gaffe çà brûle. Cry

L'avantage du coup dans un circuit fermé sous pression, c'est que tu peux monter plus haut en température sans craindre que cela vaporise dans les tuyaux.... Perso sur le mien, il y des coups (surtout quand je brûle de la petite branche de sapin) ou je dépasse les 100°C en sortie de bidon. Si je n'étais pas dans un circuit fermé l'eau se transformerai en vapeur avec tout les risques que cela comporte vis à vis des autres composants du circuit et cela me permet aussi d'amener plus de calories au chauffe-eau.

Bonne continuation

 23/05/2016 16:14  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Bonjour Homer,

Merci pour ta réponse, je saisie mieux l’intérêt du système pressurisé à présent.
Merci également pour ton retour d'expérience à propos des 100°C
Cela m’intéresse de savoir si tu est souvent au dessus des 100°C ou rarement. J'ai un thermomètre sur le baril et en pleine charge je dépasse facilement les 200°C mais ce n'ai que la surface du baril...

 24/05/2016 09:05  

Status : hors ligne

homer

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 12/07/2010
Réponses: 75
Bonjour

cela n'arrive pas souvent, mais si je fais du feu pendant un long moment (au moins 3 heures) et que je le bourre de bois continuellement, je fini par dépasser les 100°C. Sachant que ma sonde est fixée sur le tuyau qui part du haut du rocket à environ 20 cm du baril et que celle-ci n'est pas encore entouré de bauge (pas eu le temps de finir.... Rolling Eyes ).

Bonne journée

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 07:57 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire