Bienvenue sur ecologie-pratique.org 30 nov. 2022 - 17:44

Première|Précédente|123|Suivante|Dernière

 11/01/2016 23:16 (Lu 38006 fois)  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour

comme l'etancheité a l'air bien soignée permet de tirer le meilleur du potentiel isolant des bottes de paille , je ne m'en prive pas sur ma maison , ça prend du temps de rendre etanche une piece , mais c'est d'une efficacité redoutable sur la performance d'une isolation!
le soucis , c'est que les murs , si perspirants soient t'il , ne peuvent evacuer qu'une toute petite partie de la vapeur produite dans la maison.et si l'etancheité a l'air deviens vraiment bonne , il faut absolument ventiler.
et ventiler...ça fait des besoins en chauffage supplementaire...pour une maison qui pourrais etre passive , ça represente beaucoup de chauffage...alors je me suis penché sur une double flux faite maison.

2 ventilateurs de pc 120 mm de diametre , 12 volts 0.35A
un panneau solaire amorphe 10 Wp
du polystyrene
et beaucoup de papier aluminium.

il me faut un truc passif bien sur , d'ou le panneau solaire. la vmc ne tournera que le jour.
avec 2 ventilo de pc , j'ai jugé bon de reduire les gaines d'acheminement de l'air a...presque rien , pour reduire au max les pertes de charges.la configuration de la maison le permet(insuflation dans la chambre , et aspiration dans la salle de bain , un mur les separant.

au niveau de l'echangeur de la vmc , je suis en train de monter les "lasagnes",ça en fait des couches!! je vais mettre des photos demain, plus simple qu'un long discours.
les "plaques" sont en papier aluminium , 2 metres par 23 cm.il me faut faire une trentaine de couche minimum , et j'en suis a huit!les intercalaires sont en "depron" , le polystyrene extrudé en 6 mm d'epaisseur , recouvert de papier alu pour qu'il ne soit pas en contact avec l'air qui passe dans la vmc.

si ça peu inspirer des personnes , bien que la double flux sur une maison autoconstruite reste marginale , dans quelques année il ne faudrais pas que l'autoconstruction se marginalise face aux performances des maisons neuves conventionnelles.



 12/01/2016 08:01  

Status : en ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1527
Localisation:Surgères
On attend de voir les photos avec grand plaisir :)
Si besoin, tu peux créer un sous-album dans ton album principal.

 14/01/2016 19:26  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour

j'ai fais quelques photos , mais on voit pas tres bien comment c'est agencé tout ça...


echangeur vmc double flux





echangeur vmc double flux


les bandes vertes ça vient d'une plaque de plastique alveolé de 3 mm d'epaisseur.je sais pas comment ça s'apelle exactement , c'est utilisé comme intercalaire dans les palettes de bouteille d'eau minerale.
le papier alu , c'est un peu fin.ça se met en oeuvre assez facilement , mais est ce que ça va tenir 20 ans?
comme je compte pas les heure et que l'investissement est derisoire pour une double flux , je tente bien sur :)
les performances devraient etre au rdv , elle depandent juste du nombre de couche ,j'espere juste avoir la motivation pour monter a plus de 30 .
je vais essayer de prendre des photos des endroits strategiques.

heu...j'ai pas fait un sous album encore , mais c'est sur ça sera mieux dans construire.les prochaines photos je les y met! promis :)

 05/07/2016 17:10  

Anonyme: hugo550

beau travail!

 05/07/2016 18:39  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Salut Sim,
Très bonne idée de fabriquer ta VMC double flux.

J'ai fait celle de ma maison y'a 8 ans, et fonctionne comme un charme, quoique ce soit surement bien en dessous des perf de celles du commerce. J'ai acheté 2 VMC basiques, dont une avec un contact réglable d'hygrométrie (pour moins de 100€ la paire)
L''échangeur que j'ai fait est en plaques alvéolées en PP (plastique neutre) pour une surface d'échange de 30m² ( de mémoire), coincé en force dans une caisse en panneau de fibre de bois compressée (agepan), et verrouillée avec des clips style malle de sono.
2 filtres à poussière sur chacune des 2 entrées de l'échangeur, en filtre de hotte aspirante, que je remplace tous les ans (5€).
Tout cela ventile ma maison de 130m², il doit y'avoir 8 bouches de soufflage pour 5 d'aspiration.
L’arrivée d'air se fait par un puits canadien constitué d'une gaine de 25m entrée à 1.5m.
Niveau conso en 220v : 30w en veille en permanence, et 120w (vitesse 2 a fond) quand l'humidité dépasse 60%.
Bon l'été, la maison étant tout le temps grande ouverte, la VMC est coupée...

Voila, fini de raconter ma vie, mais c'était juste pour te dire que les deux VMC standards rament un peu à pousser l'air à travers l'échangeur et dans les mètres de gaine, même "a fond", et je pense investir dans un extracteur RVK au moins pour la partie insufflation venant du puits canadien.

Tout ça pour dire que ton post m'a mis la puce à l'oreille et m'a donné envie de me renseigner un peu plus sur l’aéraulique, et les ordres de grandeur en question.

Deux paramètres pour le déplacement d'air :
-le débit, en m3/h
-la pression statique, en Pascal (ou mmH2O = 10Pascal)

Une VMC basique c'est de l'ordre de 100-200Pa et 300m3/h
- un extracteur RVK moyen env 400m3/H pour 300Pa
- un ventilateur de PC de gamer de l'ordre de 10 a 30 Pa
- un ventilateur de PC basique, presque aucune pression statique (inf à 3Pa), que du déplacement d'air, de l'ordre de 70m3/h...

En face de ça, les pertes :
-une gaine de 1m de VMC en 90 fait une perte en charge de l'ordre de 0.3 Pa
-Une bouche, une perte de 10 à 50 Pa
-Un échangeur conséquent (plusieurs dizaines de m2) doit avoir une perte en charge conséquente aussi, je dirais peut-être entre 50 et 100 Pa !

Voila pour les pressions, mais il faut aussi penser au débit car l'air d'une maison, aussi saine et bien isolée soit-elle doit être renouvelé de l'ordre de 300m3/h
Autrement dit, le Ventilateur de PC est un peu léger, et c'est logique car c'est une hélice (peu de pression, "beaucoup" de débit), alors qu'une machine qui fait de la pression, c'est plutôt une turbine, comme un aspirateur, VMC ou RVK...

Désolé pour les approximations, c'est juste une première approche pour se faire une idée des ordres de grandeur.
Voici l'une de mes sources : http://www.thermexcel.com/french/ressourc/calcul.htm

Sinon pour ton échangeur je ne vois pas trop comment il est conçu, t'aurais un ptit croquis ou une photo plus claire ?
Bonne soirée et a bientôt
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 05/07/2016 21:05  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Ah oui aussi, pour quelle raison as-tu utilisé du polystirène dans l'échangeur ? il me semble que c'est isolant et que pour bien mélanger les flux il faudrait plutôt un truc très conducteur ?

Aussi, petite précision recueillie chez un thermicien sur un salon d'autoconstruction : on souvent est focalisés sur la gestion optimale de l'humidité dans nos maisons étanches, naturelles et respirantes, et c'est une bonne chose car cela permet de garantir la durée de vie des matériaux, mais cela occulte une grande partie du problème :
Si une humidité de l'air raisonnable est un facteur important pour notre santé, il y en a d'autres bien plus toxiques que l'on oublie trop facilement comme :
-le CO2 que l'on émet par la respiration des êtres vivants (chat et chiens compris !)
-le CO2 et les gaz issus des combustions (combustion sur gazinière, fuites ou démarrage de feu de bois, cheminée à éthanol...)
-particules émises par les meubles stratifiés, peintures ou encore textiles synthétiques, en particulier quand on chauffe ou quand c'est exposé au soleil.
-poussières

Et ces choses-la sont omniprésentes et en permanence renouvelées, alors y'a pas de secret, si la maison est étanche, il faut ventiler pour les évacuer, en particulier le CO2 qui atteint assez vite des concentrations trop élevées, soit en ouvrant souvent les fenêtres, de l'ordre de 10 minutes toutes les 2 heures, soit avec un ventilateur actif, qui doit tourner jour ET nuit, et pour cela, y'a pas cinquante solutions : moteurs électriques sur VMC avec débits importants, ou convection naturelle par des entrées et sorties d'air aménagées à cet effet en haut et bas des murs, et là on oublie la récupération de chaleur....

Je ne suis pas un partisan du tout technologique, au contraire, et il doit exister d'autres solutions plus simples, mais dans tout les cas, il faudra renouveler l'air, alors comment faire autrement ?

Bon j'arrête de me répondre..
A bientôt
Ced

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 12/07/2016 17:31  

Status : hors ligne

bidouille

Utilisateur

Germes
Enregistré: 13/07/2014
Réponses: 15
Bonjour ,

j'ai une question : si la maison est étanche , comment l'air nécessaire à la respiration est il acheminé jusqu'à vos poumons ? Perspirence des murs ne veut pas dire respiration des habitants ... c'est simplement que les murs ont une capacité à laisser migrer de l'humidité à travers lesur structure , donc pas vraiment de soucis d'eau dans les mur mais "rien" de plus .

Avec les ventilateurs de pc comme l'as fait remarquer ceddz , c'est peine perdu ...

Regardez du côté de zender pour ce qui est du calcul de debit d'air necessaire en fonction du volume de la maison , ensuite allez voir chez Paul ( pas pierres ni jack mais Paul ;) ) , et regardez le brevet pour l'échangeur haut rendement qu'il on fait ;) , vous m'en direz des nouvelles c'est du super simple très efficace et facil à refaire à la maison , un indice c'est a base de tube carré en alu ;) .....

Comme l'as fait aussi remarquer ceddz , une serie de filtre n'est pas uin luxe histoire de se donner un air propre à respirer , et enfin et surtout pour ceux qui veulent allez plus loin un petit module arduino avec un peu de programmation simple fera un merveilleux cerveau de commande de la vmc double flux ( perso je viens d'acheter un zender confo air 200 et par curiosité je l'ai ouvert pour voir dedans .... et bien cela ne vaut pas le prix que c'est vendu .... du plastic encore du plastique et toujours du plastique .... même l'échangeur est en feuille alvéolaire lol ... à 3000 euros bien sur moins lol .... ) ....

Bonne construction

 20/07/2016 21:33  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonsoir

pour les debits , c'est 0.3 a 0.7 vol/heure , donc ça depend de la maison , la mienne fait 250 metre cube(un petit 100 metre carré) , ce qui donne un debit de renouvellement d'air de 75 a 175 metres cubes a l'heure.
mes ventilos de pc sont donnés pour 140 metre cube/heure , avec les pertes de charge , je devrais quand meme etre a au moins 75 metres cube heure. surtout que je n'ai pas besoin d'utiliser de gaines , l'insufflation et l'extraction sont dans deux pieces accolées et avec un mur donnant sur l'exterieur.
les pertes de charges dans l'echangeur ça devrais le faire vu que la section de celui ci est 2 a 3 fois plus grande que la section des ventilos.
bientot la suite , je vais installer ça sous peu. je mettrai des photos bien sur et un schema:)

Première|Précédente|123|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 05:44 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos