Bienvenue sur ecologie-pratique.org 30 nov. 2022 - 19:01

Première|Précédente|1234567|Suivante|Dernière

 24/05/2013 08:02 (Lu 153082 fois)  

Status : hors ligne

Dorothée

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 24/10/2010
Réponses: 96
Bonjour à tous !
Après cette longue pose hivernale qui nous aura tenus loin du chantier, nous voici de nouveau en action à Bazouges-la-Pérouse ! Le rocket, construit l'automne dernier, sèche encore... c'est qu'en Bretagne, l'humidité a été et est encore de la partie... Nous ne l'avons pas encore remis en route mais cela ne saurait tarder - je donnerai quelques nouvelles de son tirage le moment venu (pour rappel, nous avions eu des problèmes par temps froid et peut-être aussi à cause de la longueur du banc par rapport à la cheminée extérieure ...) !

Bref, puisque nous sommes de retour et que la maison se termine enfin, de nouvelles envies nous saisissent et finalement, nous nous sommes dit que c'était trop bête de ne pas profiter du monstre pour produire l'eau chaude. Le hic, c'est que Julien et moi sommes de véritables quiches (ou nouilles, c'est selon) et qu'on ne comprend pas le système... Notre plomberie est en per et nous avons donc posé un tuyau (bleu) de la nourrice jusqu'au pied du rocket - qui attend une connexion avec le cuivre - et un autre tuyau (rouge cette fois) qui suit le même chemin mais normalement, avec de l'eau chaude dedans, et jusqu'au ballon... Jusqu'ici, je crois qu'on a compris, mais c'est ensuite que c'est plus compliqué pour nous : quelqu'un (Cédric ?) pourrait-il nous faire une explication bien détaillée et très simple (comme si qu'on était des 'tits enfants...) sur tout ça ? Quel genre de ballon faut-il acheter ? qu'est ce que le vase d'expansion ? le circulateur ? doit-on forcément avoir une installation si compliquée (j'ai bien regardé ton picasa et ça me donne un peu le vertige !) ?

Je m'arrête là puisque j'imagine que vous aurez compris sans peine que moi, je n'y comprenais presque rien ! :oops:

Belle journée à tous,
Dorothée.

 24/05/2013 08:46  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Je te donne rapidement la solution la plus simple :

Un tube cuivre de 20/22 enroulé autour du baril chauffé pendant le feu. 8 à 10 tours pour un échange suffisant.

Un ballon d'eau chaude "normal", pas trop loin, et surtout plus haut que le rocket. -complètement plus haut- sinon risque de thermosiphon inversé : le ballon va chauffer le rocket quand il tourne pas.

Le haut du serpentin de cuivre relié en haut du cumulus.
Le bas du serpentin de cuivre relié en bas du cumulus entre le groupe sécurité et l'arrivée d'eau froide du ballon.

Le thermosiphon étant basé sur une convection naturelle : l'eau chaude va monter toute seule, il faut des tuyaux assez gros pour pas freiner la circulation, le 20/22 est ok.

Si on freine trop la circulation, ca va bouillir dans le rocket avant que l'eau n'arrive dans le ballon.

Il faudrait pour bien faire du cuivre tout le long, le PER ne résistant que peu en haute température+pression, c'est souvent indiqué sur le tube lui même.

Le tuyau chaud du circuit, celui qui relie le haut du rocket au haut du ballon DOIT être en pente montante tout le long, et ne doit jamais redescendre sinon cela bloque le thermosiphon.

Voila, c'est un peu long à expliquer, et je vais essayer de trouver un shéma, mais c'est de LOIN la solution la plus simple : pas de pompe circulateur, pas de vase d'expansion, pas de sondes, pas de gestion electronique.

Si tu ne peux pas respecter la pente, ou si le cumulus est trop bas, il faudra installer quelque chose de plus compliqué.

A bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 24/05/2013 11:38  

Status : hors ligne

Dorothée

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 24/10/2010
Réponses: 96
Ok !
un grand merci pour ta promptitude : t'es imbattable !
Il y a encore 2 ou 3 choses que je ne comprends pas bien... mais cela pourrait s'éclaircir avec le schéma...
Si je t'ai bien compris, l'arrivée d'eau froide (le tuyau qui vient de la nourrice) passe aussi par le ballon et ne va donc pas directement au rocket - ça me semble bizarre - ?? Et, dans mon souvenir, un ballon d'eau chaude classique ne dispose pas d'entrée à son sommet, mais uniquement à ses fesses...

Par ailleurs, quelqu'un nous a dit qu'on pouvait aussi fabriquer nous-mêmes un chauffe-eau solaire (avec des radiateurs en fonte, etc... on ne s'est pas encore penché sur la question...) pour prendre le relai l'été (s'il revient un jour...) et que pour cela, il fallait un ballon échangeur (?) : est-ce nécessaire à ton avis ? ou bien le rocket peut-il aussi nous fournir l'eau chaude l'été, avec un 'tit feu de rien du tout qui suffirait pour l'eau sans chauffer la masse en même temps ?
Si on retenait cette éventualité, c'est donc un ballon échangeur qu'il nous faudrait acheter et l'installation serait-elle alors la même...?

(mon dieu, c'est bien plus simple d'élever ses murs en bauge !!)

Merci à toi, encore !

 24/05/2013 15:42  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Re

Le ballon avec les deux sorties en bas c'est pas un problème, a condition que tu respectes la pente ET que le tuyau chaud soit tout au long du circuit plus haut que le tuyau froid.

Par contre, le tuyau froid qui va dans le rocket ne doit pas venir de la nourrice. Il faut que tu mettes un té entre le groupe sécurité et le ballon. Le groupe sécu a un clapet anti-retour qui empèche complètement le thermosiphon.

Un chauffe-eau solaire avec un radiateur peint en noir, derrière une vitre, dans un cadre en bois et avec de l'isolant dessous, c'est faisable pour presque rien en effet.
Et dans ce cas il faut effectivement un ballon avec un échangeur pour pouvoir passer du glycol au lieu de l'eau. L'eau ca gèle dehors l'hiver dans le panneau. Le glycol reste liquide de -30° à +140°.

Il est aussi possible d'avoir les 2 ballons en série.

Compter sur le rocket toute l'année pour chauffer l'eau c'est pas une bonne idée à mon avis. Tu vas devoir l'allumer assez souvent pour chauffer ton eau et ca va finir par beaucoup chauffer ta maison en été. Alors que solaire l'été (avec 4-6m² de panneaux plans) c'est suffisant pour l'autonomie en eau chaude.

Quand je dis que ca m'arrive de le faire, c'est genre 3 fois dans l'été, quand il a fait gris pendant 2 semaines d'affilée...

Quelques tuyaux bien disposés et un ballon d'eau chaude c'est très très simple comme installation. Bien plus simple que ce que nous impose la nouvelle RT2012 par exemple, ou les ballons à résistance sont bannis et nous imposent une pompe à chaleur pour chauffer l'eau : groupe chaud + groupe froid à l'extérieur, gaz réfrigérant, pompes, régulations electroniques, plomberie, ventilateurs, dégivrage etcccc, pour le coup on est dans l'usine à gaz de competition, et tout ça pour 4 fois plus cher qu'avant, sous prétexte d'économies d'energie....sic...

En le fabriquant, tu verras que c'est un jeu d'enfant et assez économique de monter tout ca.

A bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 25/05/2013 07:51  

Status : hors ligne

Dorothée

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 24/10/2010
Réponses: 96
Ok.
Alors, ce té au niveau du groupe de sécurité, il faut que je le positionne à l'arrivée d'eau froide : mon eau froide arrive, passe par ce té et au lieu de filer dans le ballon, elle sort par en bas, vers le rocket, c'est ça ??
Puis, elle va jusqu'au rocket et fait le tour du baril dans son tuyau en cuivre, pour enfin sortir par le haut et rejoindre, toujours en montant, le ballon, au niveau du trou initialement prévu pour la sortie d'eau chaude ?? Mais alors, par où se fait la sortie qui va vers la nourrice d'eau chaude ?
(note que je suis bien navrée d'être aussi bête...)
Tu nous ferais un petit dessin pour que je comprenne un peu mieux et que j'ose me lancer dans l'installation ?
Concernant la pente, le rocket est à la hauteur standard et le ballon pourrait être à un bon mètre au-dessus de lui, c'est tout : est-ce suffisant (sachant qu'ils seraient éloignés d'environ 2 mètres) ?

Pour le chauffe-eau solaire à 3 francs 6 sous, nous sommes motivés (c'est un premier pas !) et nous ferons donc ça pour l'été prochain !
J'ai brièvement cherché sur le net mais je n'ai trouvé que des systèmes avec des tuyaux de cuivre qui serpentent sous des plaques de fonte de radiateurs coupés en deux... celui qui nous en a parlé nous disait qu'il suffisait de se procurer les vieux radiateurs en fonte et de faire circuler dedans du glycol... il faut poursuivre les recherches...

Tiens, je savais que la RT2012 était tout à fait folle, mais je n'avais pas connaissance de ces histoires de pompes à chaleur... ça va devenir bien difficile d'autoconstruire sa maison à moindre frais...c'est triste...


 25/05/2013 10:08  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Alors, ce té au niveau du groupe de sécurité, il faut que je le positionne à l'arrivée d'eau froide : mon eau froide arrive, passe par ce té et au lieu de filer dans le ballon, elle sort par en bas, vers le rocket, c'est ça ??

Non, l'eau froide va dans le rocket ET dans le ballon.
Idem pour l'eau chaude : le raccord du ballon est dirigé vers la nourrice ET vers le haut du rocket, ainsi le circuit d'eau du rocket est en parallèle du ballon.

1m au dessus à 2m plus loin c'est très bien. Fais bien attention que le bas du ballon soit plus haut que le haut du serpentin de cuivre.

Voila quelques précisions sur l'ECS et RT2012 http://rt2012-leguide.com/rt-2012-et-eau-chaude-sanitaire
Ce qui au départ est une bonne chose d'éviter de chauffer son eau avec une energie "noble" comme l'electricité. Alors ils le font toujours mais en consommant moins, et avec l'usine à gaz habituelle, car un chauffe-eau thermodynamique, c'est comme une clim..... voila comment faire durer le nucléaire en france.
Je parle de PAC, parce que bien sur, la norme "autorise" l'utilisation d'autres systèmes comme le solaire en appoint ou le gaz, mais on sait très bien que la majorité seront des PAC.

Enfin trève d'abérration législative et voila le schéma du rocket ECS , attention j'ai été dessinateur professionnel, mais c'était surement dans une autre vie !
Rocket chauffe-eau

L'eau chaude dans le rocket est plus légère et a donc envie de monter. Elle le fait si rien ne l'en empèche.
Comme le circuit est bouclé (fermé) elle pousse lentement l'eau froide du bas du ballon qui se retrouve en bas du rocket.
L'eau froide en bas du rocket se fait réchauffer par le feu, devient plus légère et se met à monter.
Le circuit reste en circulation tant qu'on chauffe le rocket et que l'eau dans le serpentin est plus chaude que celle du ballon.

Le thermosiphon, c'est donc une pompe naturelle mise en mouvement par la convection.
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 25/05/2013 10:29  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1527
Localisation:Surgères
Merci pour le schéma Cédric. Il me reste une question : si tu souhaites utiliser de l'eau chaude lorsque le rocket n'est pas en fonctionnement, est-ce un mélange d'eau chaude et d'eau froide qui est distribué ? Et si oui, comment éviter cela ? Et si non, pourquoi ? :)

 25/05/2013 11:03  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Salut Pascal,
C'est le shéma de base, et suivant les configurations, il y aura peut-être de petites modulations à apporter, une vanne d'un coté, ou un rétrécissement de tube de l'autre....un plombier qui connait le thermosiphon vous en dira plus que moi.

Alors la solution du mystère : pourquoi l'eau chaude qu'on va tirer viendra du ballon chaud plutôt que directement à travers le serpentin froid du rocket éteint ?

J'ai 2 hypothèses :

Le circuit dans le rocket est beaucoup plus long (de 20 mètres) que celui du ballon. La nature est fainéante, l'eau empruntera le chemin le plus court.
Il n'est pas exclu qu'un peu d'eau froide passe quand même mais ce n'est pas génant, le flux principal viendra du ballon.
Il est possible que la position haute du ballon crée aussi une pression légèrement supérieure par gravité, mais je suis sur de rien à ce niveau-la.

Ce dont je suis sur par contre, c'est que je l'ai vu fonctionner en vrai, on a de l'eau chaude même quand le rocket a fini son feu.

Par contre chez Guillaume, qui a plus de 10mètres de tube entre le rocket et le ballon, il a réussi à lancer un thermosiphon mais tellement lent que ca bouillait dans le rocket avant de réchauffer le ballon.
Aussi, le bas de son ballon est à la même hauteur que le milieu du serpentin du rocket, cela amorce l'été un thermosiphon inversé et réchauffe son rocket avec l'eau du ballon chauffée par la résistance....Il a du ajouter un circulateur et maintenant tout va bien.
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

Première|Précédente|1234567|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 07:01 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos