Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 17 janv. 2019 - 02:00

Profil
Découvrir
Rejoignez la sphère. Enregistrez-vous ou connectez-vous pour partager et rester en contact avec ceux qui partagent les mêmes passions que vous.
Pascal B.

Réponse dans le forum : Re : A 86 ans, un Landais produit son électricité verte… sur son balcon, avec de l’eau

Merci. On reste sur un apport d'énergie extérieur nécessaire comme dans le système d'éclairage par gravité (gravitylight)
esteame

Réponse dans le forum : Re : Batch rocket en parallèle d'une chaudière à gaz

Je viens de trouver sur le net ici https://www.fhtstoves.com/Connections.html un schéma correspondant à l'idée mentionné dans mon premier post. Cela semble donc possible bien que le site ne précise aucune donnée technique. Le poele mentionné dans ce schéma n'est pas un rocket stove mais un poele a bois avec ventilateur et système de rechauffage d'eau intégré. L'un d'entre vous aurait il déja expérimenté ou des infos sur ce genre d'installation?
esteame

Nouveau sujet dans le forum : Batch rocket en parallèle d'une chaudière à gaz

Bonjour, depuis quelques temps j'ai trois tracas en tête: Dépendre d'un état pour me chauffer, m'éclairer..., continuer à polluer toujours plus encore notre si belle Terre alors que des alternatives existent beaucoup moins impactantes pour son avenir et donc celui de toute vie, et enfin des moyens financiers peu glorieux mais je suis très bricoleur. J'ai donc décidé de franchir le pas après plusieurs mois de lectures sur la techniques des rocket stove. J'ai hérité il y a un an d'une petite maison près d'une rivière. Cette maison est équipée d'un chauffage central au gaz. Ma chaudière, une Frisquet de 23 kw me fournit le chauffage et l'ECS à un coût elevé (cette maison est mal isolée) J'aimerai fabriquer un batch rocket dont le but serait, sans refaire toute mon installation, de se brancher via deux vannes bypass en parallèle de ma chaudière gaz: Soit cette dernière fonctionnerait au gaz de ville, soit à la chauffe bois via un batch rocket et sa dérivation de tuyaux d'eau chaude que j'aimerai raccorder au circuit de chauffage existant. En gros après cogitation, je me dit que si j'envoie de l'eau chaude (60 ou 70 °C) par le retour d'eau de chauffage dans ma chaudière et que cette eau au lieu d'être tiède (retour des radiateurs), est chaude, la sonde de température interne à ma chaudière, détectant une eau chaude renvoyée par le circulateur, ne déclencherait pas la chauffe au gaz. Sachant que dès que mon feu bois ne serait plus assez calorifique pour maintenir une eau assez chaude, cette même sonde détectant une eau avec une température en baisse, soliciterait alors a nouveau la chauffe au gaz... ce qui me permettrait d'avoir toujours une maison chaude en rentrant chez moi. Lorsque je serai présent je chaufferai au bois et lorsque que mes enfants seraient à la maison et que le feu du batch rocket en s'éteignant ne fournirait plus assez de calorie, la chauffe au gaz classique prendrait le relai jusqu'a mon retour. Cela semble t'il inconcevable à cause de contraintes techniques, thermodynamiques, hydrauliques, electriques que je ne connais pas ? Si cette idée était réalisable, serait il possible de chauffer et d'injecter l'ECS dans le circuit de la maison de la même manière et avec un seul et unique batch rocket installé prêt de la chaudière (la chaudière étant dans mon atelier, le rocket chaufferai également par rayonnement, l'atelier qui n'est pas chauffé pour l'instant...) Voilà, comme vous l'aurez compris, hormis mes lectures sur le sujet, je suis un novice en la matière et ne sait si mon idée est potentiellement réalisable ou pas. Merci donc à vous qui me lirez et avez des connaissances et de l'expérience en matière de rocket stove de m'aiguiller ou me conseiller des solutions techniques pour qui sait, permettre à mon idée de se concrétiser. Bien cordialement, esteame
Alynpier

Réponse dans le forum : Re : A 86 ans, un Landais produit son électricité verte… sur son balcon, avec de l’eau

Serait-il utile, voire indispensable, de rappeller une fois de plus, une fois encore, ce qu'est le 1er principe de la thermodynamique ? "Le premier principe de la thermodynamique, ou principe de conservation de l'énergie, affirme que l'énergie est toujours conservée. Autrement dit, l’énergie totale d’un système isolé reste constante. Les événements qui s’y produisent ne se traduisent que par des transformations de certaines formes d’énergie en d’autres formes d’énergie. L’énergie ne peut donc pas être produite ex nihilo ; elle est en quantité invariable dans la nature. Elle ne peut que se transmettre d’un système à un autre. Ce qu’énonce simplement Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »." Toute production d'énergie à partir "de rien" est impossible; toutes ces pseudo-découvertes (ou inventions) ne sont que des vues de l'esprit, au mieux, ou des attrappe-nigauds*, au pire... * en langage moins chatié, ça donne : "pièges à cons" Wink
Pascal B.

Nouvel article Des véhicules à moteur Stirling depuis 1992

Dans ce documentaire, on découvre les recherches de la NASA au début des années 90 pour créer et tester le moteur Sterling dans des véhicules. Les conclusions sont une consommation réduite de carburant ainsi que des pollutions aux particules et sonores en baisse.

Robert Stirling a inventé en 1816 le moteur à air chaud mais, pour améliorer son efficacité, l'a muni d'une modification suffisamment importante pour lui donner un réel développement : un régénérateur entre les deux pistons qui a considérablement amélioré sa performance.

Peu connu du grand public, ce moteur a cependant quelques avantages. Il fut répandu au temps de la domination des machines à vapeur qui présentaient parfois le grave défaut d'exploser et de faire des victimes.

Wapata

Réponse dans le forum : Re : A 86 ans, un Landais produit son électricité verte… sur son balcon, avec de l’eau

Oui... Neutral Une machine qui fonctionne en circuit fermé, qui a une pompe électrique pour faire monter l'eau, et un générateur pour faire de l'électricité quand elle descend, c'est une tentative de faire une machine à mouvement perpétuel. Ça n'existe pas. Pas possible mécaniquement. Quand tu rajoute à la situation énoncée qu'il est en plus possible consommer l'électricité.... Mais que bon... "Cette machine est trop petite sur le balcon" c'est l'aveu que ça ne fonctionne pas.
Pascal B.

Nouvel article Un vélo électrique solaire

Réalisation d'une motorisation électrique solaire pour une remorque de vélo par Barnabé Chaillot.

Pascal B.

Nouveau sujet dans le forum : A 86 ans, un Landais produit son électricité verte… sur son balcon, avec de l’eau

A 86 ans, un Landais produit son électricité verte… sur son balcon, avec de l’eau. Lire l'article de novembre 2016 https://www.sudouest.fr/2016/11/18/a-86-ans-il-produit-son-electricite-verte-2572796-659.php Quelqu"un a-t'il un avis sur cette invention ?
Pascal B.

La page amazon a été mise à jour

Pascal B.

La page Construire son poêle à bois a été mise à jour

Pascal B.

La page Livre Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse a été mise à jour

Pascal B.
2019 sera l'occasion de fêter le dixième anniversaire du livre Rocket stoves. Je vous souhaite ainsi qu'à vos familles et vos amis une belle année pleine de réalisations et de bonheurs
0
Loading...
Pascal B.

Réponse dans le forum : Re : Quoi de neuf dans le livre Rocket stoves V3 ?

Merci pour tes retours. Je note tout cela pour la prochaine version. Concernant tes questions, peux tu ouvrir un nouveau fil de discussion en en faisant un copier-coller ?
Sarrax

Réponse dans le forum : Re : Quoi de neuf dans le livre Rocket stoves V3 ?

Bonjour, je confirme pour les briques réfractaires Leroy-Merlin. J'ai fait mon J-tube avec et pour le moment, c'est nickel. En réponse à Lapinou, l'utilisation d'argile est une bonne alternative au ciment réfractaire. C'est plus local et en plus, cela permet la déconstruction - reconstruction... Pour construire mon Rocket, j'ai repris toutes les contraintes sur un tableur, mais c'est franchement fastidieux (surtout qu'avec mon conduit en brique qu'il a fallu comparer avec les sections de tubage... Un calculateur serait vraiment un plus pour simplifier le travail, mais ce n'est pas facile dans un livre ! ! !) Comme je commence à penser aux finitions (enduit de mon mur de masse), je me pose pas mal de questions sur les adjuvants (caséine, cellulose...) pour argile qui permettent de la solidifier au contact et d'éviter les poussières sans altérer ses propriétés hydromorphes. Beaucoup d'informations sur le site https://craterre.hypotheses.org/tag/matiere-materiaux. Ce serait peut-être bien de mettre deux ou trois recettes ? Enfin, je me pose toujours la question du meilleur bois pour un J-tube. J'ai constaté qu'un bois de grosse section brûle bien, mais est-ce que le rendement est le même qu'avec des bois de petites section ? Faut-il charger au max ou mettre peu de bois en rechargeant plus fréquemment ? Qu'en est-il du BRF ? Le livre a été déterminent pour que je passe à l'acte, mais une fois mon plan fini, je n'y ai pratiquement plus touché. Renforcer la section "vivre avec un rocket" en abordant les problèmes classiques (bouchon froid dans le conduit, type de bois, comment doser les feux...) serait peut-être pas mal pour l'intérêt de ceux qui ont déjà construit leur rocket. Bonne journée
Totodidacte

Réponse dans le forum : Re : Batch box dimensionnement : urgent svp !

Pour une cheminée interne de 205mm, je trouve une longueur comprise entre 1181 et 1476mm, longueur totale depuis le bas du foyer. Il faut bien au minimum 20cm entre cette cheminée et le baril, plus c'est mieux, tu peux jouer sur la longueur de cheminée pour obtenir une distance correcte si relever plus le baril n'est pas possible.. Tu dis vouloir réutiliser un petit poêle. Hors certaines dimensions du batch-box sont à respecter scrupuleusement pour assurer un bon résultat. J'ai des doutes sur ton projet. Une cheminée interne en métal ne fera pas long feu si ton poêle fonctionne correctement. En anglais on répète à l'envie "metal is doomed". Toute pièce métallique dans le foyer, cheminée comprise n'a qu'une très courte durée de vie. Pour l'isolation, je n'ai jamais lu de diamètre recommandé. Du moment que ta cheminée est isolée c'est bon. Ainsi il suffit de 2cm de fibre de céramique, ou 5 de vermiculite.
patabois

Réponse dans le forum : Re : Mon dragon est capricieux

Bonjour à tous Un petit message pour vous dire que mon problème a l'air résolu. Ça fait 3 jours que le poêle fonctionne très bien. J'ai compris que les petits refoulements à l'allumage semblent dus à l'intensité du feu. En fait, notre poêle n'ayant pas chauffé longtemps depuis sa récente fabrication, les conduits à l'intérieur sont très froids et il faut les réchauffer doucement, avec un petit feu. Une fois chaud, le tirage devient parfait, la combustion par gravitation fonctionne très bien. J' arrive même à brûler de grosses sections (chutes de chevrons de 7x7) Merci à tous pour vos conseils.
Pierrick

Réponse dans le forum : Re : batchbox avec conduit du banc de 20x20

Merci Pascal, j'ai peu de marge de manœuvre concernant le dimensionnement. J'étais parti sur un système de 205mm initialement (moitié brique en octogone et moitié tube métal de 205). Ce qui fait une cheminée de 148cm. Et donc 2x88cm de baril soit 176cm. Il me reste plus que 50cm pour atteindre les solives que je vais de voir isoler. Donc mieux vaut partir sur une cheminée de 205mm plutôt 150 d'après ce que tu dis !
EcoLowTech

Bien démarrer son projet d'auto-construction de poêle de masse

Voir les détails | Afficher les prochains rendez-vous

Notre réseau : 2716 membres, 1471 articles et 1107 "intersphèrences". En ligne depuis 13 ans 354 jours 9 heures 10 minutes et 39 secondes...

Dernières visites

Lapinou
ManuTaden
Pascal B.
lsch
esteame
boymbao
gainde72
Alynpier
jc
Pierrick
paragua
Wapata
good.mood.today
Sarrax
le picault

Agrandissez votre sphère...