Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 24 janv. 2022 - 08:11

Profil
Découvrir
ceddz

Réponse dans le forum : Re : Fabrication rocket stove pour ECS uniquement

Salut à tous, Je remets mon dernier retour d'expérience sur le batch avec un circuit d'eau en interne. http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=4694&highlight=echangeur%20interne Bonne lecture, j'ai mis beaucoup d'infos. Ca fait quelques années qu'il est en fonctionnement et je le trouve plutôt équilibré en terme de chauffage de l'eau assez rapide / et l'efficacité du chauffage de la pièce. C'est une grosse machine le batch180, et c'est vraiment bien pour chauffer le bâtiment de 65m²+ECS alors qu'il y a encore des petites fuites d'air aux fenêtres. Un chargement complet par jour (env 10kg de buches) à mi saison est bien suffisante, deux au plus froid de l'hiver. En comparaison sur ma maison de 120m² mieux isolée, le J-rocket 200 consomme 15kg de bois par jour à mi saison, et 25-30 en plein hiver. Le circuit de fumée passe en partie dans le sol (4m de banquette + 4m dans la dalle). Cà tiédit bien le sol où passe le tubage, sans le surchauffer, parfait dans la salle d'eau. Mais l'allumage est parfois compliqué en début de saison, ou quand il n'a pas tourné depuis plusieurs jours. Le point le plus bas du conduit se trouve environs 40cm en dessous de la sole du foyer. Dans ce cas il est vraiment utile d'avoir une trappe de visite accessible en fin de parcours, à la base de la cheminée du bâtiment : J'y fais un petit pré-feu de pommes de pin ici avant de démarrer le poêle, sinon c'est l'enfumage assuré. Un bypass pourrait remédier à ça mais comme la cheminée d'évacuation est assez loin du poêle, pas moyen de faire ce bypass, ça a l'air d'être ton cas aussi. Une fois que le poêle a tourné quelques jours, l'allumage peut ensuite se faire directement dans le foyer sans préchauffage. Le circuit d'eau au dessus du baril pourrait récupérer plus de calories c'est certain, mais la surface d'échange n'étant pas immense, serait-ce suffisant ? c'est à tester si tu as l'âme d'un expérimentateur Wink Avec un serpentin autour du baril, on est allée jusqu'à 18 tours de cuivre, ce qui recouvrait presque entièrement le baril, et pas de souci au niveau du fonctionnement du poêle, on reste dans des proportions 20% pour l'ECS 80% pour le chauffage+pertes. Quelques détails importants : l'inox a une conduction thermique inférieure au cuivre, et résiste moins à la flamme... Aussi, plus tu vas prendre de chaleur pour l'eau, plus les fumées seront refroidies, ce qui pourrait baisser le tirage, trop et le poêle ne fonctionnerait plus (enfumage) .Tout est une question d'équilibre Wink Sur un J rocket, il fonctionne bien jusqu'à 70° de température de fumées en fin de parcours, sur un batch 100°. A suivre Cédric
ceddz

Réponse dans le forum : Re : Fabrication rocket stove pour ECS uniquement

Salut Pierre, je suis ton post avec interêt, et merci de m'avoir cité, malheureusement j'ai pas beaucoup de temps à consacrer au forum ces temps-ci. Alors concernant le batch200 ou J200 pour faire chauffage + ECS en hiver je valide à 100%. Sur un de mes posts de retour d'expérience (11 ans de J rocket stove cet année), j'avais fait une estimation des puissances instantanées, c'était de l'ordre de 20kw pour le foyer J200 dont 2 ou 3kw pour le circuit d'eau chaude. J'ai 13 tours de cuivre en 20mm autour du baril. C'est à dire que environs 15% de la puissance du rocket sert à chauffer l'eau et les 85% restant chauffent la masse, la pièce + les pertes. Autrement dit inutile d'imaginer chauffer ton eau l'été avec ton rocket Wink C'est là que le chauffage solaire en complément devient très pertinent. Pour faire un rocket qui s'approche un peu plus des 100% ECS il faudrait probablement installer un échangeur plus grand et surtout plus en contact avec la flamme. Quid des matériaux, du rendement ? ces pistes restent à explorer Wink Au plaisir de lire la suite PS : on voit pas tes photos, probablement un paramètre d'autorisation à régler dans ton album.
ceddz

Réponse dans le forum : Re : A 86 ans, un Landais produit son électricité verte… sur son balcon, avec de l’eau

Oui tout à fait, c'est un système de stockage d'énergie. L'énergie est fournie par la force humaine, stockée sous forme d'énergie potentielle et lentement restituée dans les LEDs. Pour se faire une idée des valeurs en jeu, je vais prendre les chiffres que le gars annonce : 12 minutes = 720secondes Il parle de 2.7mA dans les LEDs alimentées en 24v, soit une puissance de P(w) = U(v) x I(A) : 24x0.0027 = 0.0646w. Les LED de 10w sont largement sous exploitées mais elles éclairent quand même. En comparaison, une bougie a une puissance lumineuse d'environs 0.02 Watts. On peut maintenant calculer l'énergie restituée par la machine : E(joule) = P(watt) x t(seconde) soit 0.00648 x 720 = 46 joules (ou w/s) Comparons ce système de stockage a une batterie lithium ion par exemple : 2ah x 3.6v = 7.2Wh, soit 25920 W/s, soit 500 fois plus dans un cylindre chimique de 18mm par 65mm ! Pour se faire une idée d'échelle, un foyer en France consomme environs 10kwh d'électricité par jour dans sa maison, soit 36 000 000 joules, soit presque un million de fois plus que ce que ce système peut stocker Wink Bien sur il n'a jamais été question de répondre à tous ces besoins avec une telle machine, j'ai fait ce calcul juste pour se rendre compte. Alors c'est super interessant comme système low-tech fait maison et tout en récup, et permet d'étudier notre rapport à l'énergie. On se rend compte ainsi de la montagne d'énergie que l'on gaspille à longueur de temps, et qu'on n'a pas beaucoup de solutions pour y remédier (en tout pas pas le bonimenteur de la première vidéo ! ) Un ingénieur Français, Jean-Marc Jancovici a fait le rapprochement de notre consommation d'énergie en esclave-énergétique. Il n'est pas question d'exploiter des humains pour cela, bien évidemment, c'est une vue de l'esprit, mais de mémoire, l'étude annonçait qu'un Français avait une consommation énergétique tout confondu de 400 esclave-énergétique. C'est à dire que si on devait produire et alimenter tout ce que l'on consomme à la seule force humaine, il nous faudrait à chacun l'équivalent de 400 esclaves-énergétiques qui fournissent un effort physique. On peut dire merci le pétrole, l'uranium, l'exploitation des ressources et la main d'oeuvre à pas chère...mais bon ça c'est un autre débat Wink
ceddz

Réponse dans le forum : Re : On construit de vraies maisons avec moins de 20000 €

Bonjour Jplg, Bien sur à ce prix, on n'a "que" la maison ! Le terrain a coûté env 35000 (dont 2500 pour l'agence et 3000 pour le notaire on se demande pourquoi faire) Le raccordement EDF c'est autour de 1500€ Pour l'eau idem, mais on a préféré faire un forage + pompe + potabilisation pour 2000€. Confort top, orientation avec grandes ouvertures plein sud et avancée de toit bioclimatique pour ne pas cuire en été. Pas de décennale bien sur, mais aucun intérêt car en ayant tout fait soi même, on sait aussi réparer ! Aucun souci pour souscrire une assurance habitation classique. Quand à la valeur sur le marché de ce genre de bien, j'en ai aucune idée et ça ne m’intéresse pas. C'est une maison faite de nos mains pour y HABITER, pas pour faire de la plus value. Quand les gens comprendront qu'il ont tout intérêt à faire un truc qui leur plait en pensant à leurs besoins, au lieu de systématiquement penser à revendre plus cher... sachant que la plupart du temps, c'est l'emplacement (village, pression foncière, emploi) qui fait le prix bien avant la valeur réelle du bien...et puis ça va bien de toujours essayer d'entuber son prochain... Ce n'est pas une cabane, ni une niche, mais une vraie maison écologique, durable, économique réparable et confortable pour 300€ le m². Que faut-il de plus, une armée d'ingénieurs à 200€ de l'heure pour réinventer ce que l'humain sait déjà faire depuis des millénaires ? (bois, argile, terre cuite, paille, chaux, verre...) Bonne soirée Cédric
ceddz

Réponse dans le forum : Re : On construit de vraies maisons avec moins de 20000 €

De ma propre expérience : Maison paille 35m² habitable, 56m² couvert. Fondations pneus remplis et tassés, dalle chaux, tomettes neuves. Greb, isolation paille, double-vitrage d'occasion, tuiles d'occasion, charpente poteau-poutre au centre et ossature bois pour le greb, poele de masse J-rocket150 , cuisine et salle d'eau... fini pour moins de 10000€ (oui dix mille). Ca comprend aussi un four à pain en briques de récup et terre, une petite installation photovoltaique en auto-conso.
A ce prix là, soit moins de 300€/m² c'est sur qu'on n'a pas la cuisine équipée avec les tiroirs freinés ni aucun gadget ridicule. Mais une maison solide, rustique, vivante, naturelle, et surtout qui consomme presque rien en chauffage (1 stère par an de pin). Le chantier a pris environs 6 mois à temps partiel à 3-4 personnes tout à la main (sauf outillage electroportatif) Plus récemment et plus lentement aussi (env 4 ans à temps perdu), j'ai reconstruit une grange de 65m² écroulée, tout en récup pour 5000€. Elle est quasi-habitable maintenant.
ceddz

Réponse dans le forum : Re : Modèle thermique d'une cloche expérimentale

Salut, Oui mon tableau prête à confusion, y'a eu un mélange avec une autre feuille. C'est bien 10kg de bois-branches en 1h15 de flamme puis ensuite les braises. Pour passer d'un J à un batch, tu peux multiplier le débit par 2 à 3.5. La température du haut de baril est limitée car j'ai posé une plaque en fonte épaisse de 8mm. Avant cela, la tôle fine du haut du baril montait régulièrement à 800° Bonne soirée Cédric
ceddz

Réponse dans le forum : Re : Modèle thermique d'une cloche expérimentale

Salut Fieda, C'est interessant comme développement, chercher à récupérer les calories perdues en cheminée à partir d'un foyer du commerce pour faire un diffuseur à chaleur douce. Pour s'approcher au mieux d'un poele de masse, et afin de garantir la combustion complète, il faudra ouvrir le tirage à fond sur le Godin, en espérant qu'une cloche ne ralentisse pas trop le flux d'extraction de fumée en écrasant le tirage. La paille de fer "brule" à l'air libre en présence de chaleur, ce ne pourra pas être étanche très longtemps. Pour compléter tes infos, j'avais fait moultes mesures de diffusion de banquette avec mon rocket J200 :
Et en version pdf plus lisible : http://www.ecologie-pratique.org/mediagallery/download.php?mid=20180624221736574 Si tu veux pousser un peu les mesures, il te faudra rapidement un thermocouple et/ou un analyseur de combustion comme le Testo, et vu le prix de la bête, ça demande à réfléchir ! Si je peux me permettre, les températures en °Celcius dans les graphiques, ainsi que les durées en HH:MM ce serait quand même plus lisible !! En te souhaitant de fructueuses recherches Wink Cédric
ceddz

Mise à jour de l'album : Les albums de Ceddz

Les albums de Ceddz
ceddz

Mise à jour de l'album : Le nouveau rocket de Cédric et Gaëlle

Le nouveau rocket de Cédric et Gaëlle
ceddz

Réponse dans le forum : Re : Ventilation mecanique par insufflation et chauffage par poêle à bois+ isolation escalier bois

Salut Miniluciole, Désolé pour le ton que j'ai employé, c'est vrai que c'était vraiment pas cool, mais c'est vrai j'ai pas trop l'habitude de voir parler de cette branche de la construction sur ce forum Wink Merci de la précision, je comprends mieux maintenant pourquoi on peut faire ces choix techniques, et c'est dommage que le marché ne propose rien de plus clean et durable dans le programme subventionné. Le problème des laines minérales, hormis son impact à la fabrication, c'est qu'elle n'est pas terrible en gestion de l'humidité, ni inertie et selon le produit utilisé le tassement peut être rapide et important. Alors oui la fibre de bois c'est plus cher mais ce n'est pas du tout le même produit. Par contre, la ouate de cellulose en vrac est comparable en prix aux laines minérales (env 2000€ de matière pour isoler les murs en 15cm) mais j'ignore si on peut l'utiliser en isolation extérieure. Et l'autre souci majeur, c'est que les matériaux non-respirants qui étanchéifient le bâti ancien (hors béton) peuvent avoir un impact désastreux sur la structure par manque de gestion de l'humidité, par exemple, on va chercher à rendre l'intérieur sec mais les murs resteront invisiblement imbibés, et si c'est de la pierre calcaire par exemple, le risque d'affaissement existe. Je ne sais pas si ça te concerne. Si tu veux d'autres conseils pour ton chantier, tu peux aussi mettre des photos pour qu'on se fasse une idée, il y a un tuto sur le forum qui explique bien comment faire : http://www.ecologie-pratique.org/faq/index.php?cat=albums Contre les termites, j'ai trouvé un produit qu'utilisent les pros, sur un site où c'est relativement abordable : http://www.anti-termite-traitement.com/epages/62012181.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/62012181/Products/KITBOITIERMURAL3D. Je vais l'essayer prochainement, je pourrait faire un retour pour ceux que ça interesse. Merci de ta contribution Cédric

Notre réseau : 2840 membres, 1536 articles et 1161 "intersphèrences". En ligne depuis 16 ans 362 jours 15 heures 21 minutes et 40 secondes...

Dernières visites

Pascal B.
Iohm
lil123
JoyMarie
Philippe Bigaut
emrata
fiedia
Gilles Beaudouin
ManuTaden
esteame
Pierre B
lsch
serge24
sim
Baroel452

Agrandissez votre sphère...

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Plus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Le poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

De nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rechercher un autre livre

Saisir votre mot-clé et cliquer sur "Go". Le site ecologie-pratique.org est partenaire du site Amazon.