Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 19 août 2018 - 15:27


 20/10/2017 03:16 (Lu 1847 fois)  

Status : hors ligne

Slapi

Utilisateur

Graines
Enregistré: 16/03/2014
Réponses: 3
Bonjour à tous !

Fervent lecteur de ce forum depuis sa création (ce qui commence à faire quelques années!),
je me lance enfin dans l'étape finale de la création de mon rocket... Bien évidement, des questions restent en suspend quand vient le moment des choix décisifs, c'est pourquoi je me tourne vers la communauté pour m'aider à trancher.

Tout d'abord la maison est une maison en paille, enduit terre, isolation ouate de cellulose dans les combles, située en normandie, limite Manche/Calvados à 40km de la mer... Bonne isolation donc, et bien que celle-ci ne soit pas encore terminée, on la sent déjà « vivre », c'est un bonheur !

Elle fait environ 160m2 répartis comme suit :
-RDC
1 grande pièce à vivre d'une soixantaine de mètres carrés + 1 local tech de 10m2
2 bureaux et un wc le long du mur nord pour 30m2
-ETAGE
3 chambres et une sdb sur une soixantaine de mètres carré., au dessus de la pièce principale.


(il manque quelques ouvertures sur ce plan, l'étage apparait en bleu clair)

Le rocket sera placé dans la pièce principale au RDC, accolé au mur nord qui donne sur un bureau.

Mon idée est de partir sur un batch en 150, avec un banc/cloche et d'y adjoindre un échangeur pour la production d'eau chaude, destinée à chauffer un ballon tampon de 200 litres,en vue d'alimenter des murs chauffants dans les chambres (même si je pense qu'ils serviront peu, voir pas du tout), et surtout dans les bureaux, ceux-ci étant situés au nord : 3 circuits alimentent les deux bureaux (5+2m2 pour le premier et 4m2 pour le second) pour un total de 11m2 de murs chauffants ; en cas de surchauffe ou d'excédent de chaleur dans le ballon tampon, une vanne trois voies motorisée est prévue pour diriger le surplus vers le ballons d'ECS, lui-même préchauffé par des panneaux solaires, le rocket servant donc d'éventuel appoint.

Maintenant, les questions, d'abord le poële par lui-même :

-Est-ce qu'un batch en 150 est suffisant pour chauffer en direct ma pièce principale qui est d'un volume de 151m3 ? D'après la feuille de calcul, c'est peut-être un peu juste au plus froid de l'hiver, mais d'après les discussions vue sur le forum cela semble nettement suffisant, et je ne voudrai pas prendre le risque d'installer un 180 pour galérer à l'allumer tous les deux jours... je précise aussi que la trémie de l'escalier se trouve dans cette pièce, et donc qu' une partie de la chaleur produite par la convection du baril s'échappera vers l'étage par celle-ci.

-La SIA indiquée pour un batch en 150, à savoir 5,3m2, prend-elle en compte le baril + la cloche (je pense que oui, mais j'aimerai en être sûr!) ou la cloche seulement ?

-Cette SIA est a priori une valeur optimale, mais peut-on voir plus grand, genre pousser jusqu'à 7 ou 8 m2 ?

La production d'eau chaude (fonctionnement sur circulateur):


-Le système semble-t-il suffisant pour alimenter au minimum les 11m2 de murs chauffants des bureaux par le biais du ballon tampon de 200 litres, ou est-ce que je me fait des illusions ?

-La place du serpentin dans le poële : Le positionnement autour du baril n'étant manifestement pas optimal pour le rendement, la solution de Cédric qui consiste à le mettre dans le tube d'isolation de la cheminée interne semble pertinente, mais pose le problème de la sortie chaude du serpentin, le cuivre se trouvant alors à traverser les fumées par le baril à l'endroit le plus « hot », ce qui à mon sens est un point faible, en tout cas à risques, et qui impose une intervention lourde en cas de problème... il faudrait trouver le moyen d'avoir l'entrée et la sortie en bas du baril, mon système n'étant pas en termosyphon, ce qui permettrait de protéger efficacement les tubes de cuivres et de ne pas perturber les fumées.

-Pourquoi ne pas le mettre ailleurs ? Je pensais à un serpentin type panneau solaire, mais miniature, qui serait placé dans la dalle de mortier réfractaire qui fait office de plafond pour la box (il serait coulé dedans) ; ce même système pourrait aussi se trouver au dessus du cendrier de descente des fumées, en bas du baril, voire moulé dans le plafond de la cloche, ce qui permettrait une plus grande surface d'échange, mais les fumées ne sont peut-être plus suffisamment chaudes à cet endroit si la cloche est un banc...

Voilà, assez d' interrogations pour aujourd'hui, il y en aura d'autres à venir,
et merci d'avoir pris le temps de me lire, et éventuellement de me répondre !

 20/10/2017 08:23  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut Slapi, et bravo pour cette future installation Smile

Déjà, est-ce que tu as fait une estimation des besoins de ta maison, par un bureau d'étude RT2012 ou un truc du genre ? ça aiderait à dimensionner.
Mais quand même, avec un tel volume + circuit d'eau + cloche que tu veux surdimensionner, un 150 sera vraiment trop juste. Je te conseille un 180 au moins.
S'il est réalisé correctement en respectant les dimensions données par Peterberg, tu ne devrais pas avoir de problème de démarrage, en saison tu l'allumeras tous les jours, ce sera à toi d'ajuster la quantité de bois pour ne pas avoir trop chaud. Un bypass + clapet de fermeture comme décrits sur le site d'Uzume faciliteront les démarrages dans toutes les circonstances.

J'oublie souvent de le préciser mais le circuit d'eau est un élément qui consomme pas mal de chaleur, autour de 10% de l'énergie y passe avec mon échangeur interne pour chauffer le ballon, et probablement plus proche des 20% pour un plancher ou mur chauffant car la température est plus basse, cela augmente la puissance d'échange.
Ce puisage de chaleur vient se rajouter en plus de la SIA ou de la longueur de tube. Il faudrait en conséquence, et par sécurité, réduire la SIA de 10-20% quand on installe un circuit d'eau (je fais là juste une estimation "logique"Wink. Encore un argument vers un 180.

Concernant la chaleur qui monte à l'étage, elle sera assez faible si tu recouvres ton baril, un rocket tout baugé fait très peu de convection. Si tu laisses le baril nu, il sera plus réactif et la chaleur montera plus facilement à l'étage.

La SIA comprend toutes les surfaces de cloches y compris le baril du foyer. Surdimensionner la SIA réduira le tirage et augmentera les risques de refoulement. Passer de 5 à 5.5m² ne devrait pas poser de problèmes, mais de 5 à 7 c'est vraiment beaucoup. Il vaut mieux augmenter la section du système en conséquence.

Pour l'eau chaude, je te conseille de mettre ton circuit d'eau en priorité sur le ballon ECS, car par temps gris en hiver le chauffe-eau solaire dépasse rarement 30°, puis une consigne sur ta vanne 3 voie pour envoyer le surplus d'eau chaude dans les murs chauffants une fois que le ballon ECS dépasse 60° (sécurité anti légionellose).
J'en ai parlé sur mon plancher chauffant, la puissance de l'échangeur ne permet qu'un petit appoint de chauffage pour un plancher ou des murs chauffants, du coup on reste à basse température et c'est très bien, mais la puissance d'un tel radiateur reste faible (2 à 4kw seulement pendant les 2 heures de flambée, répartis dans toute la maison)

Je te rassure, après plus d'un an d'utilisation sur mon batch180, mon tube cuivre n'a pas bougé. Je viens de lui rendre visite pour surélever le baril, et le doublage en acier+bauge des 15cm exposés l'a bien protégé.
Poser l'échangeur plus loin, pourquoi pas. Il faut savoir que plus tu t'éloignes du foyer, plus la température est basse et moins ton échangeur sera puissant. La puissance de l'échange est proportionnelle à la différence de température entre la fumée et l'eau.
Attention, trop près du foyer on abaisse la température du feu et on perd la combustion complète.
Positionner l'échangeur au dessus de la cheminée interne coulée dans le plafond c'est une idée intéressante mais je n'ai jamais essayé. Tu seras peur-être le premier Smile

A bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 20/10/2017 18:17  

Status : hors ligne

Slapi

Utilisateur

Graines
Enregistré: 16/03/2014
Réponses: 3
Salut Cédric et merci pour ta réponse si prompte!

Je me doutais bien qu'un 180 ferait mieux l'affaire, mais j'avais un petit doute, je vais donc partir la dessus!
Je n'ai pas fait d'étude thermique par un bureau, mais j'avais éffectué un calcul par moi-même, forcément un peu empirique, dans le but d'avoir une petite idée de mes besoins en chauffage.
En utilisant la formule suivante GxVxDJUx24, c'est à dire:
G(0.65) x V(380) x DJU(2400 chez moi) x 24(heures), j'arrive à 14Kwh et des brouettes.

Mon problème est que je n'arrive pas à comprendre/calculer la différence entre la puissance du poêle (ici un 180 fait l'affaire d'après la feuille de calcul) et les 14Kwh à fournir... Une explication simple ou un lien vers un post déjà existant m'aiderait beaucoup!



Un bypass + clapet de fermeture comme décrits sur le site d'Uzume faciliteront les démarrages dans toutes les circonstances.

C'était déjà prévu au programme, et de plus la disposition du tube d"évacuation verticale des fumées me permet d'allumer un petit feu de préchauffage au cas où!

Il faudrait en conséquence, et par sécurité, réduire la SIA de 10-20% quand on installe un circuit d'eau

Tu as raison, et je vais l'intégrer dans mes calculs...la SIA d'un baril nu est bien de 2, c'est ça?
0.27 pour le haut et 1.73 pour le cylindre sur mon bidon. La SIA d'un 180 étant de 7,6, moins les deux du baril (s'il est à nu, et il ne le sera pas totalement), reste 5,6 pour la banquette/cloche, moins les 20% pour le circuit d'eau, j"ai donc un banc avec une SIA de 4,6m2, c'est parfait dans mon cas pour longer le mur, pile poil la place!

Ton plancher chauffant est relié en direct? Ou passes-tu par un ballon tampon?

après plus d'un an d'utilisation sur mon batch180, mon tube cuivre n'a pas bougé

Ca me rassure, c'est donc peut-être la bonne méthode, je vais continuer d'y réfléchir! C'est vrai que poser l'échangeur plus loin risque de ne pas être très efficient.

En tout cas merci pour tes réponses, ça me fait avancer... je vais cogiter sur cette histoire de mur chauffant!

@+
Fabrice

 10/12/2017 12:08  

Status : hors ligne

YOGUIGUI

Utilisateur

Germes
Enregistré: 04/04/2016
Réponses: 16
Salut Slapy,
Moi aussi en Normandie, maison paille et un batch rocket qui se termine. Bientôt les flambées!
J ai quelques sacs de béton réfractaire isolant en rab si tu veux pour couler ton cœur ou cheminée interne. Une bonne dizaine environ à vérifier. J avais commandé un palette complète directement du fabricant argile.
N hésite pas à me contacter pour échanger sur nos rockets, le dimensionnement...
Guillaume

 11/12/2017 14:55  

Status : hors ligne

Slapi

Utilisateur

Graines
Enregistré: 16/03/2014
Réponses: 3
Salut Guillaume!

Heureux de savoir qu'il y a qu'il y a d'autres rocket dans le coin! Je suis bien sûr
intéressé par tes sacs en rab... dans quel coin es-tu? Pour ma part, je suis sur
Caumont l'Eventé. On peut continuer à discuter en MP si tu le souhaites, je suis
curieux de voir ta maison et ton rocket!

Fabrice

 11/12/2017 18:52  

Status : hors ligne

YOGUIGUI

Utilisateur

Germes
Enregistré: 04/04/2016
Réponses: 16
Je suis à côté de Sourdeval après Vire. En MP ☺️

 26/01/2018 21:58  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Vous faites les andouilles, les gars... Cool Big Grin (y'a un jeux de mots bien sur!)

Ouais, ok je sors, mais vous donnez des nouvelles alors, ça avance le rocket Slapi...? T'as pas quelques photos à nous montrer, de l'emplacement au moins...? (oui je suis curieux, je sais !)

"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 03:27 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire