Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 21 janv. 2018 - 17:24


 30/12/2017 16:38 (Lu 230 fois)  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 625
Localisation:Taller, Landes
Salut à tous,
C'est parti pour une nouvelle installation expérimentale qui me fait bien délirer.
L'atelier de mon ami va devoir se transformer en salle des fêtes pour le réveillon du 31, il est presque hors-d'air et un peu isolé, mais sans chauffage il faudrait boire plus que de raison, alors c'est l'occaz en or de fabriquer un rapide-rocket !

C'est un modèle tout à fait dans l'esprit de celle de Peterberg avec son Batch rocket 3 barils sauf qu'on fait un 200 bâti au lieu de son 150 coulé. La cheminée interne est différente aussi.
La plupart des matériaux du rocket trainent déjà dans mon jardin et son atelier, l'idée étant de ne rien acheter.

Bon c'est une version allégée et de son système, on a fait l'impasse sur l'isolation, et pris quelques libertés avec les côtes pour limiter les coupes.
Les briques sont de la récup d'une cheminée, surement de l'ordre de 15% d'alumine, un peu léger, alors je renforce juste le port de passage des flammes avec des briques à 40%, c'est ici que les contraintes sont les plus fortes.

C'est parti !
Pose de la sortie de toiture, un poujoulala double peau récupéré pour 50€ chez un ferrailleur.
Pas très compliqué à monter mais un peu galère car on n'avait pas le solin, il a fallu l'inventer à partir de vieilles feuilles de zinc tordues ! presque 1000€ d'économisés...


Vu de l'intérieur, ça nous donnera l'alignement avec la descente de tubage :
La sortie en double peau vue de l'intérieur


Pose de la deuxième longueur de double-peau, récupérée encore ailleurs, lourd et encombrant. Il tient suspendu à l'autre grace au collier de fixation :
Pose de la deuxième longueur de double peau, fixée par clips


Pendant ce temps j'ai bâti le foyer à blanc en miminimisant les coupes. On part sur un foyer en 200 avec comme dimensions internes de 30cm de large, 44 de haut et 60 de profondeur, énorme ! (au lieu de 28.8 x 43.2 x 57.6 du tableau Peterberg)
La porte a été découpée dans un poele en tole à pas cher récupéré aussi.
Des cornières sont posées sur le haut du 4è rang du foyer, soudées au dormant, ainsi qu'un fer plat pour trianguler et limiter les mouvements par la dilatation.
On va tout coller à la barbotine mais l'assemblage est déjà largement auto-stable
le dormant vient donc juste en appui sur les murs


On a posé un premier baril avec une découpe devant pour y bâtir le foyer et une sortie circulaire pour y rentrer le tube simple peau d'évacuation, ici du 180 alors qu'il aurait mieux valu du 200, mais on n'avait pas assez de longueur, alors on fait avec ce qu'on a.
On a gardé le boudin du bas du baril afin de le stabiliser en posant le poids du foyer dessus (on le voit plus il est sous le sable) :


Au sol une réhausse d'un rang de parpaings remplis de sable pour faire de la masse. Ainsi pas besoin de ramper au raz du sol pour charger le bois, et un peu de chaleur sera transmise par conduction à la dalle.
Dans une maison on prend soin d'isoler sous la sole afin d'éviter ce refroidissement de foyer, mais ici c'est un atelier, on peaufine un peu moins le rendement...
la sous-sole pour relever le foyer en parpaings remplis de sable


On pose la sole collée à la barbotine (limon argileux récupéré en bord de rivière, mélangé avec un peu d'eau)
la sole en briques réfractaires de récup


Les deux premiers rangs du foyer, collés à la barbotine ça bouge un peu mais ça va. On voit bien au fond les briques jaunes plus denses au niveau du port qu'on a fait de 72mm de large et 330mm de haut (au lieu de 72 x 317)
1er et 2è rangs du foyer


Les 3e et 4e rangs puis le dormant avec son cadre en cornières qui stabilisent parfaitement l'ensemble :
3e et 4e rang du foyer


Le plafond est fait des mêmes briques posées sur du Té coupés dans des piquets de cloture.
Je pose en même temps l'arrivée d'air secondaire de 70x30mm (au lieu de 72x22 préconisés)
La cheminée interne progresse en même temps, toujours collée à la barbotine grasse. On l'a montée en briques denses non isolée par manque de place et de temps, on verra bien si ça marche !
cheminée interne à 1m40


La cheminée interne de 1m40 (au lieu de 1m44) a été bâtie en carré du bas en haut, toujours pour faire vite, et puis c'est un poele d'atelier, dans un foyer de maison il vaudra mieux privillégier le tube rond ou le bâti octogonal en briques avec des coupes à 45°.
Par ailleurs, comme préconisé par Peterberg, sur un système en diamètre supposé de 200mm, on bâti un carré de 200mm de côté. La section est supérieure mais les coins sont un peu des zones mortes pour le flux de fumée alors on ne le compte pas.
cheminée interne vue d'en haut


On pose ensuite les barils évidés les uns sur les autres :
3e baril


Ils sont justes pointés au poste à souder puis un tour de scotch alu pour l'étanchéité ça fait un bon truc bien haut mais c'est bien solide !
c'est assez haut !!


Mission accomplie, l'emprise au sol n'est pas énorme, c'était une des contraintes pour pouvoir circuler autour avec des outils ou machines, c'est quand même une sacrée colonne de 3m60 !
Du côté de la SIA on est un peu juste, il aurait fallu 9.3m² pour un batch en 200 et on n'a que 8m². Pour l'instant on laisse comme ça car le foyer n'est pas isolé alors l'émission de chaleur directe compensera surement le manque de surface de diffusion de la cloche...enfin espérons-le :
la classe :)


3-2-1-0 ... mise à feu !
C'est impressionnant la quantité de bois qu'on peut engouffrer dans la bestiole !
Il lui faudra quelques minutes seulement pour le faire rocketter, mais sans aucun retour de fumée belle réussite !!!
chargement !!!!! (ou plutot gavage ! )



J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 30/12/2017 17:24  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 625
Localisation:Taller, Landes
Premier bilan 2 jours après la construction

Tout a séché et ça chauffe à mort !

Bon, déjà, c'est un vrai goinfre. On brûle du petit bois résineux, chutes de la construction, c'est super vif et il rockette très fort, j'ai rarement vu ça.
On le voit tourner ici, c'est dommage la prise de son et vidéo sont mauvaises et on n'entend pas bien la rockette, mais je vous assure qu'elle a bien décollé !


On remplit le foyer et 1h plus tard, il n'y a plus rien, plus de bois, plus de braises, juste une légère poussière grise, la plupart des cendres étant emportées par le débit de fumée...

Les barils chauffent bien, même bien trop, il a fallu faire un doublage en métal espacé du mur en OSB car ça chauffait vraiment trop par rayonnement, pourtant à 1m de distance.

On ne laisse pas la main sur le tube simple peau d'évacuation, probablement au dessus de 100°, c'est beaucoup mais du coup ça tire bien. J'ai oublié de compter la demi surface d'échange dans mes 8m², ce qui fait 1.1m² soit presque de 10m² en tout avec le foyer ! A vue d'oeil on pourrait mettre un ou deux barils de plus sans rien perdre au tirage !

J'ai vraiment l'impression qu'il ne faut surtout pas sous-dimensionner la SIA préconisée pour les batch, sinon c'est tout pour les oiseaux.. sachant qu'un J-rocket ronronne à 80°, ce serait dommage que les batch evacuent à 150° par sous-dimensionnement de la récupération thermique. Plus ça va et plus je pense que les cloches mériteraient d'être recouvertes de beaucoup beaucoup plus de masse...à suivre...

On n'a pas décapé les barils avant de les poser, mais les deux premiers feux s'en sont chargés ! on a pu se le permettre car la haut des murs du hangar ne sont pas encore fermés, on n'a pas eu à subir l'odeur, tout a été évacué tout de suite !

Malgré les courants d'air, ça chauffe vraiment bien. Le rayonnement à 5m est important et on oublie facilement qu'on est presque dehors ! Quand les murs seront fermés ce sera au top.

A suivre avec un calcul de la masse de bois consommé par heure, qui nous donnera la puissance instantanée du foyer, ainsi que quelques mesures de température, mais il faudra attendre d'avoir récupéré de la fête du réveillon qui promet d'être bien hot !

A l'année prochaine
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 08/01/2018 10:06  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 167
Ho la bête...!! Impressionnant...
Chapeau les rocketteurs..

Bon, si on a compris que la chouille qui a suivi le montage du monstre a été dans une atmosphère chaude, doit-on comprendre que ce monstre est voué à rester dans l'atelier ? Il n'a aucune masse : avez-vous prévu d'en ajouter ? Mais comment en mettre et la faire tenir autour d'une telle hauteur ? A moins que la fine épaisseur des futs ne soit un atout pour une chauffe très rapide dans un atelier...

Quel temps de réalisation justement, entre la réalisation du cadre et ses renforts et le montage du tout...?

A bientôt

"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 05:24 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire