Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 19 sept. 2017 - 15:32


 30/07/2017 20:39 (Lu 279 fois)  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 78
Bonjour à tous,

le problème avec des "technologies" en cours de développement c'est que lorsqu'on avance dans se réflexion, on trouve de nouvelles idées qui remettent tout en cause avant d'avoir posé la première pierre ....

Toujours en réfléchissant à ma volonté d'avoir un BATCH qui permette à la fois de chauffer, cuisiner et chauffer de l'eau (ce que fait ma cuisinière bouilleur actuelle) je me suis dit que je devais m'orienter vers un système multicloche modulable.

Même si la solution proposée par ceddz est très intéressante elle a pour moi un seul défaut mais rédibitoire c'est que toute la plomberie doit être opérationnelle en même temps que le BATCH (sinon le cuivre du serpentin vide se déteriorerait) de même en cas de problème il faudrait tout démonter.

Cependant avant d'exposer la solution que je vais par la suite dimensionner je me pose quelques questions sur les cloches (en fait surtout deux) :

Comment fait-on pour "ramoner" une cloche sachant que l'on ne met généralement que des petites trappes de nettoyage pour récupérer la cendre. Y a-t-il réellement très peu de suie sur les parois, le plafond ? Mais dans tous les cas n'y a-t-il pas une obligation (légale) de ramoner ?
N'est il pas envisageable (certains l'ont il fait ?) de mettre des grandes portes étroites (type Bunker ou sous-marin) ?

Autre point avec quoi fabriquer les cloches ? J'ai vu qu'il y avait des simples ou des doubles peau, que certains utilsaient des adobes de terre crue, des briques, des Briques réfracataires à 40 %.
Pour des raisons budgétaires, en dehors du coeur (moulé) je préfèrerais utiliser surtout des BTC mais je ne sais pas si cela est durable ? Est-il possible de mixer les matériaux et de n'utiliser des Briques réfracataires à 40 % que pour la partie haute des murs des cloches (celle qui sera la plus soumise aux hautes températures). Dès lors sur quelle hauteur faudrait-il le faire ?

La séquence de vidéos suivante m'a beaucoup interpellée :





J'ai donc réfléchit (réflexion toujours en cours) en partant de cet exemple à un système comportant 5 cloches (plutôt 3 + 2).

J'aurais donc un ensemble de 3 cloches dans une pièce, adossé à un mur, chaque cloche touchant les 2 autres :

première cloche avec le batch à l'intérieur, avec un toit en pente, le haut vers la cloche "eau chaude" et une trappe obstruable, tout en haut toujours contre cette cloche "eau chaude". Une seconde trappe beaucoup plus basse donnant contre la cloche "cuisinière"

seconde cloche "eau chaude", la plus haute dans laquelle je souhaiterais pouvoir introduire un échangeur d'eau chaude en ayant "simplement" à redémonter le plafond. C'est cette partie qui serait la plus chaude car la plus haute et quasiment directement au dessus de la cheminée du batch (les fumées ne parcourant que le plan incliné de la première cloche en montant (celui-ci pourrait peut-être être isolé ? ). Cette cloche a donc une entrée fumée obturable (depuis la première cloche) vers le haut puis de bas en haut une autre entrée/sortie fumée obturable côté cuisinière, une seconde entrée de fumée côté cuisinière relativement basse et une dernière sortie en face de celle-ci qui mêne au second ensemble de cloche dans l'autre pièce. ces deux derniers passages de fumées étant reliés entre eux par un "canal de fumée", c'est à dire un U inversé qui permet le passage de la fumée depuis la cuisinière dans l'autre pièce avec très peu de déperdition dans la cloche "eau chaude", la bas de ce U inversé laissant passer la fumée depuis cette cloche "eau chaude" vers l'autre pièce.

troisième cloche "cuisinière" la moins haute de toutes avec une arrivée de fumées en haut depuis la cloche "batch", une arrivée/sortie obstruable depuis la cloche "eau chaude" et assez basse, une sortie vers la cloche "eau chaude" (mais allant en fait directement dans l'autre pièce. Le plafond en métal pour cuisiner ou diffuser la chaleur rapidement.

Avec cette configuration, on pourrait avoir de multiples solutions de parcours pour les fumées :
Batch-cuisinière-évacuation (si l'on ne veut pas chauffer l'eau ou si on veut privilégier un chauffage rapide des deux pièces)
Batch-eau chaude-évacuation (si l'on veut chauffer l'eau et que l'on a pas besoin de cuisiner ou que l'on veut privilégier le tirage)
Batch-cuisinière-eau chaude-évacuation (si on veut cuisiner en priorité mais que l'on veut quand même commencer à chauffer l'eau)
Batch-eau chaude-cuisinière-évacuation
Je pensais éventuellement réaliser le haut des 2 premières cloches en briques réfractaiires à 40 %.

Et 2 cloches dans une autre pièce, adossées au même mur mais environ 1,2 m plus haut :

une première cloche avec une entrée basse depuis la première pièce (tuyeau en pente ascendante), une sortie obstruable à mi hauteur et une sortie non obstruable vers le bas avec le même système que la sortie basse de la cuisinière vers la cloche suivante (canal de fumée).

Une seconde cloche réceptionnant les deux sorties précédentes et ayant une sortie vers le conduit d'évacuation vertical.

Cette configuration permet d'adapter le volume total de cloches réceptionnant de la chaleur et maintenir le tirage (il n'y aurait jamais au total plus de 4 cloches en fonctionnement simultané).

Un schéma serait certainement plus parlant mais celui que j'ai fait manuellement est peu lisible et il me faudra beaucoup de calculs pour dimensionner chaque cloche ce que je souhaite faire avant d'éventuellement faire un plan 3D.

Merci pour vos réponses à mes deux questions et vos commentaires sur le reste.

 13/09/2017 14:53  

Status : en ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1297
Localisation:Surgères
Pour le ramonage des cloches et les endroits peux accessibles, il existe des hérissons de petit diamètre montés sur des flexibles qui sont destinés aux poêles à granulés de bois.

Quel est le diamètre envisager de la cheminée interne de ton poêle et la Surface Interne Absorbante totale du système ?

 15/09/2017 20:10  

Status : hors ligne

microu

Utilisateur

Graines
Enregistré: 09/09/2011
Réponses: 9

Autre point avec quoi fabriquer les cloches ? J'ai vu qu'il y avait des simples ou des doubles peau, que certains utilsaient des adobes de terre crue, des briques, des Briques réfracataires à 40 %.
Pour des raisons budgétaires, en dehors du coeur (moulé) je préfèrerais utiliser surtout des BTC mais je ne sais pas si cela est durable ? Est-il possible de mixer les matériaux et de n'utiliser des Briques réfracataires à 40 % que pour la partie haute des murs des cloches (celle qui sera la plus soumise aux hautes températures). Dès lors sur quelle hauteur faudrait-il le faire ?


ca alors, je me pose exactement les mêmes questions !
je pense couler au moins des dalles réfractaires pour le haut de cloche, mais je me demande à partir de combien de rangs on peut passer à de la BTC ?

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 03:32 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire