Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 21 nov. 2019 - 19:54


 20/01/2017 14:18 (Lu 5149 fois)  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 177
Salut à tous,

J'ouvre un nouveau sujet relatif aux finitions autour de la vitre du foyer, pour les ceuces qui auraient une vitre...et les ceuces intéressés !

Sur notre batch rocket, la bauge autour de la porte vitrée ne cesse de tomber en miettes au fur et à mesure des flambées et des ouvertures-fermetures de porte. Je bouche, ça sèche, se casse et finit par tomber, je rebouche, etc.
Particulièrement sollicitée à cet endroit, la bauge ne semble pas vouloir se stabiliser à cet endroit.
J'ai tenter d'armer le tout avec des fibres ==> pas suffisant
J'ai essayé le mastic réfractaire, me disant que les fortes températures étaient en cause ==> pas suffisant
Imaginez donc bien sur que l'étanchéité à cet endroit, cruciale, n'est finalement pas toujours nickel...

Est-ce un point où certains ont rencontré des difficultés, et dans l'affirmative, quelles solutions avez-vous trouvé pour stabiliser le tout (armature de la bauge, si oui, avec quoi ? autre matériau...?)

SI des photos existent, je suis preneur bien entendu...
Grand merci à tous,
C'est vendredi, froid est le temps, mais pas pourri...
Big Grin
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 20/01/2017 17:14  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1429
Localisation:Surgères
Le dormant en métal de la porte vitrée doit être désolidarisé de la maçonnerie (et de l'enduit aussi) pour lui permettre de se dilater. Voilà pour la théorie. Pour la mise en œuvre des cornières en L entre la chambre de combustion et la maçonnerie externe peuvent servir de support pour viser le dormant comme sur cette image


 22/01/2017 20:12  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 177
Bonjour Pascal,
Merci pour ta réponse sur ce point...
Si on fixe le dormant sur un cadre de cornière, ce dernier se dilatera et retractera encore...
Et si on désolidarise l'enduit et/ou la maçonnerie du dormant et de ces cornières, est-ce alors étanche?

Je réfléchis, parce qu'il faudra que je refasse tout ça proprement en période de non utilisation du rocket.

"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 23/01/2017 17:20  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1429
Localisation:Surgères
Les cornières ne sont pas fixées, elles sont glissées entre la maçonnerie de la chambre de combustion et la maçonnerie de l'enveloppe extérieure. Une fibre réfractaire coller sur la chambre fait office de joint de dilatation.

Un petit schéma pour bien visualiser l'idée


 23/01/2017 17:37  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 637
Localisation:Taller, Landes
Joli plan Pascal, mais vu comment le dormant est fait sur le rocket de Moos (récup sur ancien poêle) y'a vraiment pas moyen de faire un tel assemblage, sauf à changer de dormant+ouvrant, mais comme on a bâti le foyer en fonction de cette porte il risque de falloir refaire un peu de maçonnerie aussi... c'est pas la mort mais évitable à mon avis.
D'ailleurs le jour du stage ça été un sacré casse-tête pour monter tout ça sans rien pouvoir souder !
06-Montage à blanc 1


Sur mon J200, j'ai fini par obtenir des joints quasi étanches autour du dormant, à force d'ajouter de la bauge, un coup sableuse pour combler les gros trous, un coup argile pure dans les petites fissures, et de temps en temps une petite pissette d'eau permet de recoller ce qui commence à s’effriter (1 ou 2 fois par an). Ca reste vivant un rocket en terre !

Autre option pour faire un joint souple c'est de coller de la fibre sur le dormant, en contact avec la brique, la même fibre qu'on utilise pour faire l'étanchéité du verre de la porte. La colle réfractaire qui va bien est souvent fournie avec. Et pourquoi pas ensuite venir recouvrir cette fibre par un fer plat collé aux briques et qui ferait tout le tour du dormant de manière complètement désolidarisée.

Peut-être existe-t'il aussi des "produits" genre silicone réfractaire qui permettraient de faire un joint collé souple ?

Bon courage Big Grin
Ced
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 23/01/2017 17:48  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1429
Localisation:Surgères
Peut-être existe-t'il aussi des "produits" genre silicone réfractaire qui permettraient de faire un joint collé souple ?
Oui cela existe. Par exemple :

Mastic réfractaire Calorygeb en cartouche de 310ml, pour le montage et la réparation d'appareils de chauffage, d'éléments de chaudières et de foyers de cheminée.
Ce mastic durcit sous l'action de la température pour devenir un véritable "granit " .
Il adhère parfaitement sur fonte, ciment, brique réfractaire, inox, acier .
Ce mastic réfractaire Calorygeb est prêt à l'emploi et est facile à appliquer .
Tenue en température : 1300°C .
Exemples d'utilisation : montage des conduits de cheminées, boisseaux, réparations des fissures dans les foyers de cheminées, ...
Produit dangereux, respecter les précautions d'emploi .

 23/01/2017 17:55  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 637
Localisation:Taller, Landes
J'adore "Produit dangereux, respecter les précautions d'emploi ." tout à fait dans l'esprit du rocket !

Mais trève de plaisanterie, ce qui m'inquiète le plus c'est " durcit sous l'action de la température pour devenir un véritable "granit", on garde le même problème de dilatation différentielle de la fonte par rapport aux briques, il vaudrait mieux un joint souple non ?
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 23/01/2017 18:08  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1429
Localisation:Surgères
Comme ils n'ont pas encore inventé le granit souple Surprised!
le mastic permet de coller une tresse réfractaire Cool

 23/01/2017 19:34  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 177
Salut les zamis,

Me disait bien que je ne pouvais pas être le seul confronté à ce phénomène. Grand merci pour vos retours.
Pascal, ton illustration est vraiment superbe (extraite de la prochaine version du livre? Wink ) et tout à fait parlante. Mais comme le rappelle Ceddz, sur la configuration actuelle, ça colle pas... (non, y'a pas de jeu de mot avec colle, mastic, etc.!) Surprised!

J'imaginais bien un joint souple pour répondre à cette contrainte de dilatation différenciée, oui. L'idée de la fibre pourrait être une solution dans notre cas, je vais voir un peu comment on pourrait l'adapter...
Bon j'anticipe un peu, comme je le disais précédemment. Maintenant que le rocket tourne tous les jours, je vais pas m'y attaquer... on verra ça à la période de repos du monstre...

(Pssst : pour info, ca rockette grave... Quelques retours de fumées que je ne parviens pas à expliquer par moment, bois pourtant très sec et tout semble fonctionner parfaitement, et paf, d'un coup, ça refoule... mais ça reste moins fréquent qu'auparavant... Le dragon est un animal parfois un peu délicat à comprendre, mais quand il a pris son envol, ca reste une bestiole impressionnante!)

"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 25/01/2017 09:50  

Anonyme: homer

Yo

Pour les retours de flammes intempestifs peut être la météo, 1 coup de vent ou qqchose comme çà? (j'ai ce problème par gros vent je me prends des retours de fumées) Cry

 26/01/2017 11:33  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 131
Localisation:St-Vaury, Creuse
J'ai également anticipé les problèmes éventuels du montage des éléments du foyer moulé : collage des deux demi-foyers, de la porte et de la cheminée.
On trouve plusieurs solutions, à commencer par le mastic réfractaire, mais je pense également que c'est à réserver à des endroits où il n'y a pas de crainte de dilatation. D'autre part, il y a également le joint tressé, fourni avec la colle qu'il faut, ou encore la Superwool.
Pour la porte, j'ai retenu cette solution :

qui permet à la fois sa mise en place "souple" sur le foyer et de servir de berceau à l'ensemble constitué des deux demi-foyers moulés..

Après, on utilise ou pas le reste de Superwool (le rouleau fait 61 cm de large sur 5,5 m de long !), et d'après ce que j'ai compris, mieux les pièces sont isolées et plus ça chauffe...

La grange de Lavaud
La grange de Lavaud http://lagrangedelavaud.overblog.com/

 26/01/2017 13:27  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 177
Coucou,
Merci pour ces réponses, et tes photos Alynpier, sont supers... Ca avance ton rocket on dirait dis...
J'avais pensé oui, à la lecture des réponses ici, à de la tresse refractaire (de ce type qui s'appelle "tresse de porte"Wink, ca pourrait etre une bonne solution pour des dilatations différentes à cet endroit...
A suivre donc...

Homer : possible effectivement que des coups de vent nous renvoient un peu la fumée par moment... Je ne l'exclus pas... c'est principalement au début de la fournée que ca se produit, quand le dragon n'est pas en mode "rocket"...
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 26/01/2017 17:33  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 131
Localisation:St-Vaury, Creuse
AMHA, pas de souci, que ce soit de la tresse plate ou ronde qui s'aplatit, le tout est de bien faire le tour.
Pour ma part, je pense privilégier la solution Superwool (ça peut tout faire) et j'ai donc continué dans ce sens mes recherches. Évidemment, plus on creuse, plus ça se complique : au moins 6 épaisseurs différentes disponibles (6, 10, 13, 19, 25 et 50 mm), dans 3 densités (96, 128 et 160 kg/m3)
Toutes sont disponibles en rouleaux de 61 cm de large, les longueurs dépendant alors de l'épaisseur afin de former des volumes quasi-identiques de 185 litres.
Une fois tout bien mis à plat, il en ressort que les plus utilisées sont les 13 et 25 mm en 128 kg/m3. Les prix sont similaires, puisque la longueur du rouleau est deux fois plus importante en 13 mm qu'en 25.
Comme il me paraît plus simple de faire, si besoin est, deux couches de 13 mm plutôt que d'essayer de séparer en deux dans le sens de l'épaisseur celle qui en fait 25 Big Grin, mon choix se réduit d'autant.
Donc, ce sera du 13 mm en 128 kg/m3.
J'ai comparé 3 vendeurs (Prosiref, Cœur de foyer et Ceradel) et les prix au m2 rendu sur chantier (y compris les frais de port) varient de 15,51 € (Cœur de foyer) à 25,00 € (Ceradel) en passant par 22,02 € (Prosiref).
Bien sûr, et c'est là le hic, il faut commander un rouleau entier et en 13 mm d'épaisseur, il fait quand même 14,64 m... soit un coût total de 138,54 € au mieux.
A noter que Cœur de foyer propose aussi la vente au mètre, mais là, on paie le double (estimation faite sur 4m), et à 9 m on est déjà au dessus du prix du rouleau.
Je pense ne pas avoir à utiliser plus d'un quart de rouleau, mais je pense également qu'il se pourrait que j'aie, par la suite, quelques acheteurs intéréssés par le reste, revendu au mètre linéaire.
Big Grin

La grange de Lavaud
La grange de Lavaud http://lagrangedelavaud.overblog.com/

 26/01/2017 21:49  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 177
Citation : Alynpier


Je pense ne pas avoir à utiliser plus d'un quart de rouleau, mais je pense également qu'il se pourrait que j'aie, par la suite, quelques acheteurs intéréssés par le reste, revendu au mètre linéaire.
Big Grin



Je mets une option alors... Smile Tu manquais sur le forum, avec tous les détails que tu amènes, Alynpier... Merci pour l'étude de marché sur la tresse, c'est fort utile... Geek
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 26/01/2017 22:50  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 131
Localisation:St-Vaury, Creuse
Citation : Moos

Citation : Alynpier


Je pense ne pas avoir à utiliser plus d'un quart de rouleau, mais je pense également qu'il se pourrait que j'aie, par la suite, quelques acheteurs intéréssés par le reste, revendu au mètre linéaire.
Big Grin


Je mets une option alors... Smile Tu manquais sur le forum, avec tous les détails que tu amènes, Alynpier... Merci pour l'étude de marché sur la tresse, c'est fort utile... Geek


Cool
La grange de Lavaud http://lagrangedelavaud.overblog.com/

 23/08/2019 09:05  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 177
Salut t'a tous,

Je ré-ouvre ce vieux sujet aujourd'hui, pour faire un point sur le tour de la porte vitrée des rockets.
Si je reviens sur l'idée de la tresse : j'ai pu essayer de coller des joints avec la colle réfractaire qu'on trouve vendue avec la tresse, mais au bout d'une saison, elle tombe purement et simplement la tresse... pas très utile pour garantir l'étanchéité donc.

Ayant un peu marre de devoir refaire tous les ans le tour de la porte, je viens de réaliser un nouvel essai, après quelques recherches. J'ai fabriqué un "enduit chaux réfractaire" dont je viens de terminer l'application. Retour sur ce mini chantier...

Inspiré du béton romain, mon "enduit chaux réfractaire" est composé de divers éléments que vous anticipez bien évidemment : chaux (!), sable à enduire, eau et .... une chamotte maison pour conférer au mélange le caractère réfractaire donc.


Le plus long a été de réaliser une chamotte bien fine... Concassage de briques réfractaires et de morceaux de terre cuite, puis tamisage pour trier et affiner les plus gros morceaux... Bien fine, parce que je souhaitais pouvoir lisser au max mon enduit, et pas avoir de gros morceaux qui te rayent ta surface au dernier moment.

Concassage dans mon mortier cul de bouteille de gaz avec un galet du Béarn... efficacité redoutable!

Tamisage au vieux panier en bambou dont je vous invite à admirer la finesse


Une fois mes éléments ok, je nettoie le pourtour de la vitre, je fais tomber tout ce qui est sec et poussiéreux, j'arrose généreusement et je me lance... La préparation et la pose m'ont pris une toute petite heure, parce que c'était mon premier essai avec de la chaux, je ne connaissais pas du tout, et ne savais donc pas comme le tout réagissait lors de la pose... pas inintéressant d'ailleurs comme expérience : çà colle plutôt bien, quand on a bien appuyé (à la main ou la truelle), ça se modèle étonnamment bien aussi, et ça prend d'une manière nouvelle pour moi, d'un coup, on "sent" que la prise s'engage...
Voila le résultat de ce mini-chantier, tout encore humide


Bon, débriefing : ça c'est fait. Maintenant, est-ce que ça va fonctionner, c'est à dire tenir aux alternances de chauffe/refroidissement, aux variations de dilatation qui vont avec, aux divers éléments en présence (briques, ferraille, etc.)? Je n'en ai pas la moindre idée !
Ce que j'ai construit comme réflexion, c'est que le béton de type romain (restons humble ; c'est inspiré... !) semble être quelque chose d'ultra résistant d'après les infos trouvées, à tel point que même immergé dans l'eau de mer, ce béton romain résiste des années durant... Bon, l'eau de mer n'est a priori pas sur le pas de la porte pour le moment, mais en tout cas, j'espère que ma version de ce mélange offrira une résistance accrue et certaine là où mes premiers essais en bauge (armée ou non) se sont révélés peu résistants sur cette partie du Rocket.

Je vous ferai un retour bien sur à l'issue de la prochaine saison de chauffe. Je suis là dans l'attente des 28 jours de prise, la solidité est déjà étonnante !

Ha oui, la recette Smile :
- 1 volume de chaux
- 2 volumes de sable à enduire (un peu trop grossier le mien, sans doute)
- 1 volume de chamotte maison
- 1 volume d'eau

Et hop !

PS : comme il me restait du mélange, j'ai réparé une pierre de tour de fenêtre à l'extérieur de la maison, complétement éclatée au niveau du gond du volet... le résultat est super, je vous mettrai une photo un de ces quatre si intérêt. A plus

    "Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

     26/08/2019 04:04  

    Status : hors ligne

    Pascal B.

    Administrateur

    Admin
    Enregistré: 01/01/2004
    Réponses: 1429
    Localisation:Surgères
    Merci pour le suivi de la vie de ton poêle. Septembre approche et les premières flambées ne devraient pas tarder. Nous suivrons avec plaisir le comportement de ta réparation.


    Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 07:54 .

    • Sujet Normal
    • Sujet important
    • Sujet clos
    • Nouvelle Contribution
    • Nouveau sujet important
    • Nouveau sujet clos
    • Vous pouvez lire ce forum 
    • Les anonymes peuvent dans ce forum 
    • HTML autorisé 
    • Contrôle vocabulaire 

    Construire sa yourte et son poêle de masse

    Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

    Plus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

    Acheter maintenant | Plus d'infos

    Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

    Le poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

    Acheter maintenant | Plus d'infos

    Rocket batch box - Au coeur d'un poêle à bois moderne

    Le Rocket Batch Box est une évolution du Rocket stove qui apporte de nouvelles solutions. Il demande plus de matériaux, est plus onéreux et nécessite une construction plus technique et plus longue, mais il possède des avantages indéniables. C’est ce que vous propose de découvrir ce livre qui retrace l'histoire de cette chambre de combustion hors norme de 2008 à aujourd'hui.

    Acheter maintenant | Plus d'infos

    Rechercher un autre livre

    Saisir votre mot-clé et cliquer sur "Go". Le site ecologie-pratique.org est partenaire du site Amazon.

    Les annonces

    Pascal B.

    En cliquant sur ces liens vous quitterez notre site : cordiste.com corab.org fabriquersayourte.com farinepainbio.com geobiologie-sante.com k-lite.fr libre-office.fr la-canopee.fr livres-en-pdf.com pascalburnet.com rocketstoves.fr rocketbatchbox.com