Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 20 févr. 2018 - 10:59


 26/10/2016 23:39 (Lu 1924 fois)  

Status : hors ligne

Eon

Utilisateur

Graines
Enregistré: 08/11/2012
Réponses: 1
Bonjour,

Cela fait plusieurs années que je suis inscrit à la mailing liste du site ecologie-pratique.org et que je me documente sur la technologie rocket stove.

Au printemps dernier, j'ai participé à un chantier école organisé par l'association Terre Paille & compagnie, autour de la construction d'un rocket stove de masse de type Batch Box. J'ai profité de cette occasion pour tourner des images et réaliser un film à propos du rocket stove en général, mais aussi de manière à décrire les étapes et les spécificités de l'ouvrage dont il était question.

Quoi de plus logique que de venir le partager ici avec des passionnés et des spécialistes du poêle rocket ?

Voici le lien : http://terre-paille.fr/nos-chantiers/article/construire-un-batch-box-rocket

N'hésitez pas à laisser un commentaire, une critique, une remarque...

Merci par avance pour vos retours.

Eon

 27/10/2016 09:18  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1368
Localisation:Surgères
Bonjour Eon,

Belle expérience pleine de ressources... Merci pour le partage.

 31/10/2016 22:18  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 171
Salut Eon,
Superbe vidéo, hyper intéressante, qui permet de découvrir encore de nouvelles formes de Rocket, et vidéo très bien montée, j'y ai pris beaucoup de plaisir.
Merci pour le partage...

J'ai été très surpris, mais intéressé, par les briques "réfractaires mais isolantes", as-tu plus d'info sur celles-ci? l'énorme avantage, c'est que ça permet de s’affranchir de l’isolation de la cheminée. Mais c'est vrai que ça a l'air extrêmement fragile... je ne connaissais pas en tout cas.
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 04/11/2016 20:37  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Salut à vous,

Merci Eon pour ce beau partage.

Comme Moos, je m'interroge sur ces briques, c'est vrai qu'elles sont séduisantes avec leur isolation et leur facilité de coupe (comme le béton cellulaire en gros). Cependant il m'a semblé lire quelque part qu'elles n'étaient pas très résistantes à l'abrasion, je ne saurai dire si c'est un vrai problème dans la cheminée interne, mais pour le foyer les briques dures ou le coulage sont plus résistants.

Si tu peux nous donner plus d'infos ou les adresses de revendeurs je suis intéressé Smile

Merci et a bientôt
Ced
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 15/01/2017 10:13  

Status : hors ligne

tbaratier

Utilisateur

Graines
Enregistré: 15/01/2017
Réponses: 1
Pour en savoir encore plus :

http://batchrocket.eu/

 22/01/2017 01:30  

Status : hors ligne

puzzle

Utilisateur

Graines
Enregistré: 21/01/2017
Réponses: 1
Citation : ceddz

Salut à vous,

Comme Moos, je m'interroge sur ces briques, c'est vrai qu'elles sont séduisantes avec leur isolation et leur facilité de coupe (comme le béton cellulaire en gros). Cependant il m'a semblé lire quelque part qu'elles n'étaient pas très résistantes à l'abrasion, je ne saurai dire si c'est un vrai problème dans la cheminée interne, mais pour le foyer les briques dures ou le coulage sont plus résistants.

Si tu peux nous donner plus d'infos ou les adresses de revendeurs je suis intéressé Smile

Merci et a bientôt
Ced



J'ai participé au stage chez Terre-Paille, je peux vous apporter quelques éléments de réponse.

Les briques réfractaires isolantes et ultra-légère que l'on voit dans ce film viennent de Posiref
http://www.prosiref.com
Ces briques sont vraiment très très légère, super lisse, si bien que quand on en a une main on a l'impression de tenir une brique de polystyrène... sauf qu'elle est poreuse.. Comment ce truc est fait ? mystère...

Comme on le voit dans la vidéo, elles sont utilisées uniquement pour la cheminée interne.
Le foyer quand à lui est monté avec des briques réfractaires denses.
Je confirme qu'il ne faut surtout pas utiliser ce modèle de brique particulière dans un foyer.

La résistance à l'abrasion des matériaux réfractaires isolants posent effectivement des questions : les produits que je connais et qui sont fournis par IFB refractories (centre), Tellus Cerram (midi-pyrénées) ou Posiref (Lyon) ne sont pas conçu pour être utilisé avec des feux de bois et les conditions chimiques que cela suppose.
Tellus Ceram par exemple décourage carrément le contact de certain de ces produits avec la braise. Et en même temps, quand je les ai interrogés il y deux ans, n'ayant pas testé leurs produits dans d'autres environnements que ceux pour lesquels ils destinent leur production (haut fourneaux, four à gaz, électrique..) ils ne pouvaient rien certifier pour ce qui est du contact de la flamme et des gaz que génèrent nos joujoux.....
Donc on expérimente pour eux.

Moss, peut-être c'est précision peuvent être utile :
Les briques, comme d'autres matériaux (fibres, ciment, verre...) sont plus ou moins réfractaires. Dis autrement cela veut dire que les briques, en fonction de leur composition, sont plus ou moins résistantes aux hautes températures (et aux chocs thermiques).
On peut donc avoir des briques réfractaires qui résistent à des températures de 600, 900, 1000... 1400... 1800...et aux chocs thermiques associés.
Pour simplifier, on a l'habitude de dire que plus le taux d'alumine est important plus le produit sera réfractaire...
Donc une brique conçue pour être réfractaire à 900 degré sera solide dans cette ambiance, mais sera fragile à une température de 1400...
Ensuite, quand on parle de brique isolante on sous-entend à priori :
- que plus le produit est dense, moins il contient d'air, plus il accumule et plus grande sera sa résistance mécanique ;
- que plus le produit est léger, plus il contient d'air, plus il isole et plus faible sera sa résistance mécanique.
Il existe donc des briques réfractaires denses et des briques réfractaire légère (isolantes).
Les briques isolantes ayant souvent une faible résistance aux chocs mécaniques, on évitera de le utiliser dans un foyer ou en plus des chocs thermiques il y aura forcément des coups de bûches. Dans ce cas là on peu dire qu'elles sont plus fragile que des briques denses.
Par contre, dans un environnement ou il n'y a ni choc mécanique ni risque d'usure lié à une action mécanique, il n'y a en théorie pas de contre-indication.
Les seules réserves concernent l'action chimique du milieu...

Pour terminer et pour info : un procédé de fabrication de briques isolantes (comme celle d'IFB et certains modèles de Tellus). Ces briques là ressemblent exactement à des briques de béton cellulaire, elles sont rugueuses et on y voit de multiples aspérités. C'est un produit high-tech dans le sens où il contient un mélange savant d'éléments, mais sinon c'est plutôt simple à réaliser : on fait une belle pâte que l'on mélange avec de la sciure, on moule, on démoule, on passe au four tout ça, pendant la cuisson, la sciure se vaporise et on se retrouve avec des briques avec plein de vide...

J'ai réalisé une chambre de combustion avec ce type de brique (ifb) en 2013. Cela fait peu de recul, mais pour le moment rien d'anormale à signaler. Même les contraintes mécaniques au niveau de l'admission n'entraîne pas de dégradation notable...

Pour moi, les bénéfices d'une cheminée interne avec ce type de briques sont vraiment intéressants. Sur un J, pour même pas deux euros la brique on a un allumage facilité dans toutes les situations, une montée en température ultra-rapide... Et puis nous avons tous (ou presque) dans un rayon de 200 km une usine qui fabrique ce type de produit ultra-performant qui sont essentiellement vendu à l'export !

Car tout ce que nous fabriquons s'use je me demande combien de temps vont durer ces pièces d'usure ?
Dans tout les cas ces briques résisterons mieux qu'un cylindre de métal dans l'échangeur...


voilà voilà
plein de chaleur dans les foyers et dans les coeurs

 22/01/2017 12:06  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 121
Localisation:St-Vaury, Creuse
On en revient à cet autre fil de discussion : Réfractaire ou isolée ?
Vu d'une part le prix des briques, d'autre part le fait d'avoir à les couper, je suis devenu un grand adepte du moulage. En effet, il "suffit" de fabriquer le moule de la pièce finie et d'y couler le mélange adéquat.
On se réfèrera avec bonheur à celui qui en est (amha) le spécialiste : Loup de Saintonge.
Quand au mélange, on a le réfractaire (1 vol. ciment fondu + 3 vol. chamotte + 0,4 vol. eau)
Ciment fondu Kerneos
ou l'isolant avec de la vermiculite/perlite.
Je compte bien faire dès que possible des essais fondu+chamotte+vermiculite pour trouver la formulation adéquate...

La grange de Lavaud

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 10:59 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire