Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 24 mai 2018 - 19:33


 20/09/2016 11:14 (Lu 2730 fois)  

Status : hors ligne

Philippe S

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 20/09/2016
Réponses: 40
Bonjour à tous,

D'abord un grand merci à tous pour ce forum que je parcours depuis des jours.

Je suis dans les dernières étapes de la conception de mon rocket de masse, les travaux devraient commencer dans quelques jours/semaines.

Dans les grandes lignes, ce sera un rocket en 150 avec un batchbox "sidewinder". Le baril sera équipé d'un échangeur en cuivre 20/22 pour alimenter un ballon d'eau chaude en thermosiphon comme sur le schéma de Ceddz.

Voila la partie qui me questionne :

Sur cette circulation d'eau en thermosiphon, j'aimerai ajouter un radiateur sur le retour de l'eau froide. L'idée étant d'offrir un délestage quand le ballon est trop chaud pour absorber la chaleur venue du baril.
L'entrée radiateur est en 12mm. Pour compenser ce défaut de section, j'imaginais mettre un circuit de bypass autour du radiateur avec une vanne 3 voies, et jouer sur l'ouverture pour équilibrer le flux.

Ce sera surement plus clair en image (j'espère) :


- Ce radiateur qui complique le circuit d'eau froide ne va t'il pas casser l'effet thermosiphon ?
- J'ai placé un vase d'expansion (VE) sur le schéma, mais je n'ai pas vraiment d'endroit ou le placer en vertical. Ce vase ne devient-il pas superflu avec la capacité de délestage qu'offre le radiateur (60Kg de fonte) ? Un groupe de sécurité à l'entrée du ballon n'est-il pas suffisant ?

Merci de réponses, et ravi de rejoindre votre communauté :-)

 20/09/2016 13:14  

Status : hors ligne

Philippe S

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 20/09/2016
Réponses: 40
Mes excuses il semblerait que j'ai mal ajouté l'image.
Voici le schéma : http://www.ecologie-pratique.org/mediagallery/media.php?s=20160920103827628


 27/10/2016 09:33  

Status : hors ligne

Philippe S

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 20/09/2016
Réponses: 40
Bonjour,

Alors j'ai eu des réponses* hors forum sur la pertinence de mon schéma. Verdict : c'est nul !

En gros, en mettant en place un système comme celui-ci, je vais transformer ma chambre à coucher en chambre froide ! Voici pourquoi :

Quand le poêle chauffe, pas de problème : le radiateur deviendra chaud au bout d'un moment (après le ballon, donc potentiellement après plusieurs heures donc c'est déjà pas terrible)

Quand le poêle est à l’arrêt, si on tire de l'eau chaude pour une douche ou une vaisselle, l'eau chaude du circuit sera remplacée par de l'eau froide du réseau (le fonctionnement normal d'un ballon). Et donc, mon radiateur étant en partie basse de la boucle, l'eau froide qui vient d'arriver ira directement au radiateur, qui se mettra donc à rayonner ...du froid !
L'eau froide du réseau est vraiment très froide en hiver, je vais me retrouver avec une grosse masse de fonte bien inerte à ~5°C dans ma chambre (et donc j'irai dormir dans le canapé)

*Merci Ceddz de m'avoir arrêté à temps :-)


 27/10/2016 20:11  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Big Grin Smile
Bon, ben plus qu'a changer le radiateur de place... ou le projet de coupler un radiateur au ballon donc... Smile
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 23/12/2016 23:22  

Status : hors ligne

Tibo1987

Utilisateur

Graines
Enregistré: 20/12/2016
Réponses: 7
Pourquoi un délestage ? Pourquoi ne pas partir sur un moyen d'empécher l'échangeur de chauffer sur le poel directement ? (orienter le fumées ailleurs que sur l'échangeur) ?

 25/12/2016 23:15  

Status : hors ligne

Philippe S

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 20/09/2016
Réponses: 40
Citation : Tibo1987

Pourquoi un délestage ? Pourquoi ne pas partir sur un moyen d'empécher l'échangeur de chauffer sur le poel directement ? (orienter le fumées ailleurs que sur l'échangeur) ?



Salut,
Oui, ça vaudrait le coup d'imaginer un système pour couper manuellement l'échange thermique. Mais quand même la beauté du thermosiphon, c'est que ça marche "tout seul".
En fait dans mon cas, l'idée du délestage (que j'ai abandonné) était plutôt de faire d'une pierre deux coups en chauffant aussi mon radiateur. Si c'est juste pour empêcher une surchauffe, c'est surement plus simple de sous-dimensionner l'échangeur.

Néanmoins si tu as en tête une façon de "désactiver" l'échangeur, je serai ravi de voir un schéma !

Bonne soirée

 26/12/2016 00:51  

Status : hors ligne

Tibo1987

Utilisateur

Graines
Enregistré: 20/12/2016
Réponses: 7
Salut

avec un échangeur conduit c'est facile, avec la couronne de cuivre enroulée sur le baril et noyé dans la masse (ce que tu comptes faire), ce n'est pas envisageable.
Autre idée ;
une vanne qui s'ouvre quand la température est atteinte dans le balon pour aller alimenter un circuit radiateurs, histoire de "faire quelquechose de ces calories". Un controlleur de température et une electrovanne (qui sera difficile à trouver en gros diamètre)

 30/12/2016 01:08  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 104
Bonjour,

j'ai chez moi (sur une cuisinière bouilleur à bois) un système qui pourrait peut-être servir d'inspiration :

tout d'abord c'est un circuit fermé (avec de l'antigel)

il y a un ballon d'eau chaude qui semble fonctionner en thermosyphon

et un réseau de radiateurs avec une pompe (électrique) et vraisemblablement une sonde de température.

Il y a aussi un vase d'expansion


le chauffe-eau fonctionne en thermosyphon (serpentin) il est à l'aplomb de la cuisinière et les tuyeaux sont relativement gros.

le circuit de chauffage est avec des tuyeaux plus petits.
Si j'éteint (manuellement) la pompe, les radiateurs du haut chauffent cependant.

A noter que le schéma est assez simple : on a un départ et une arrivée (de fort diamètre) pour le chauffe eau sur lesquelles viennent bifurquer respectivement un départ et une arrivée de chauffage (je ne sais pas si le départ est relié au départ (ce que je suppose logique)


on a donc bien du thermosyphon avec chauffe eau (mais appoint pompe pour le chauffage)

 30/12/2016 11:42  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 630
Localisation:Taller, Landes
Salut Caricion,

Tu décris bien le thermosiphon "à l'ancienne" et qui a fait ses preuves.
Visiblement sur ton installation tous les récepteurs de chaleur sont à l'étage (ballon et radiateurs), c'est donc favorable au thermosiphon dans les deux cas.
D'après ce que tu décris le ballon est connecté en parallèle des radiateurs, ce qui est ok quand on fonctionne à haute température (70°).

Mais de nos jours on privilégie les installations à basse température, et là on ne peut plus mettre le ballon qui a besoin d'eau à 60° en parallèle avec les radiateurs basse température à 35°

Ton circulateur a peut-être été rajouté ultérieurement pour mieux diffuser la chaleur dans tout le réseau de radiateurs.


Quand au délestage sur un rocket, il ne me semble pas indispensable.
Je vous repasse mes mesures et tests sur les échangeurs :
http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=2682
Dans tous les cas, avec un échangeur autour du baril (13 à 18 tours), on a un échangeur d'une puissance de moins de 2kw, et cette puissance baisse avec la montée en température de l'eau.
La raison de cette faible puissance apparente c'est que la plupart de la chaleur est dissipée dans la pièce, le circuit d'eau serait beaucoup plus efficace si on isolait le tour du baril.

Quand un rocket tourne 3h par jour, cela compense tout juste la consommation d'une petite famille et fait monter 100 à 150 litres d'eau de 20°, c'est pourquoi il est pertinent de le coupler avec un chauffe-eau solaire.

A mon sens, aucun risque de surchauffe, il faut certes rester vigilant, suivre les températures et équiper le système avec les sécurités indispensables. Mais même en le faisant exprès avec plus de 12h de feu vif continu, je n'ai jamais réussi à faire monter mon ballon à plus de 85° (ce qui est déja énorme), alors qu'il faisait 27° dans la pièce. Une situation qui ne se produira jamais par accident !
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 14/01/2017 15:55  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 104
Citation : ceddz



Mais de nos jours on privilégie les installations à basse température, et là on ne peut plus mettre le ballon qui a besoin d'eau à 60° en parallèle avec les radiateurs basse température à 35°



Je dirais justement qu'avec un fonctionnement de type délestage rocket (quelques heures de chauffe avec peut-être des températures importantes) des radiateurs (en fonte) très chaud me semblent plus adaptés.


Citation : ceddz


A mon sens, aucun risque de surchauffe, il faut certes rester vigilant, suivre les températures et équiper le système avec les sécurités indispensables. Mais même en le faisant exprès avec plus de 12h de feu vif continu, je n'ai jamais réussi à faire monter mon ballon à plus de 85° (ce qui est déja énorme), alors qu'il faisait 27° dans la pièce. Une situation qui ne se produira jamais par accident !



Tout ceci est très rassurant

Je serais éventuellement dans un cas de figure un peu semblable avec pour l'instant une grande maison un peu froide et une seule personne (donc moi) qui du coup risque de ne pas tirer assez d'eau chaude (j'essaye d'ailleurs de me contraindre à l'économiser).

Or si la composition du foyer changeait, je ne voudrais pas nécessairement tout refaire ... (j'améliorerais plutôt l'isolation de la maison)

donc je préfèrerais chauffer un peu trop mes radiateurs (en plus de la chauffe propre du rocket). Mais pouvoir avoir plus d'eau chaude disponible si besoin ...

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 07:33 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire