Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 26 mai 2018 - 02:03


 14/03/2015 23:40 (Lu 3911 fois)  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 104
Bonjour,

je recherche de nombreuses informations sur les rocket stove et je suis tombé sur un sujet proche :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Poêle_de_masse


dans cet article il y a deux points qui m'ont "interpellé" sachant qu'ils peuvent s'appliquer aux poêles rocket :



attention : si la température est supérieure à 850 °C, on assiste alors à la formation de NOx qui sont des polluants de l'atmosphère)


Or logiquement la température dans la cheminée d'un rocket est de 1000°C environ donc quelle production de NOx peut en résulter ?

une explosion du poêle, due à une mauvaise conception de l'installation qui ne permet pas un tirage suffisant au démarrage, entraînant une forte concentration de gaz imbrûlés dans le cheminement de fumée, et parfois leur inflammation brutale qui peut atteindre une violence suffisante pour faire sauter les trappes et même éventrer le poêle.


Oops!

Y-a-t-il des cas similaires avec des poêles rocket Question

 15/03/2015 08:41  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 630
Localisation:Taller, Landes
Salut Caricion,

L'oxydation de l'azote à pression ambiante commence à 1400°, toujours d'après wikipédia :
origine thermique
N2 (air) + O2 → 2 NO lorsque la température excède 1 400 °C

http://fr.wikipedia.org/wiki/Oxyde_d%27azote
Cette température n'est jamais atteinte dans nos rockets, même les batch, qui plafonnent à 1200°, et c'est déja énorme.
Par contre dans un moteur à combustion interne (diesel par exemple) la pression est beaucoup plus importante et la température nécessaire pour oxyder l'azote est donc bien plus basse.

Mais le bois contient aussi de l'azote, qui s'oxyde pendant la combustion :
Les NOx sont également produits lors de la combustion du bois. Ces oxydes d'azote ne proviennent pratiquement pas de l'oxydation de l'azote (diazote) de l'air (origine thermique), mais de celle de l'azote contenu dans le bois sous forme d'amines et de protéines nécessaires à la croissance de l'arbre (origine combustible)

Après faut pas rêver, toute combustion, la plus complète soit-elle émettra des polluants. Mais l'énorme avantage d'un rocket ou d'un foyer à haut rendement c'est de n'utiliser que peu de combustible (3 à 5 fois moins qu'un poêle ou insert standard), réduisant ainsi radicalement la quantité de gaz et particules émis dans l’atmosphère

Toujours d'après wikipédia, l'article sur les poêles de masse et sans cesse remanié, et pas toujours pour le mieux, voir la discussion suivante :
o%C3%AAle_de_masse/Neutralit%C3%A9" target="_blank" rel="nofollow">http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion<img class="frm_sml frm_sml_razz" src="http://www.ecologie-pratique.org/forum/image_set/pixel.gif" alt="Razz" title="Razz" />o%C3%AAle_de_masse/Neutralit%C3%A9

Alors l'explosion de monoxyde (CO) est théoriquement possible dans n'importe quel poêle mal conçu ou mal utilisé et pas forcément poêle de masse, mais il est très improbable qu'elle survienne dans un rocket que l'on a pris soin à correctement dimensionner, en respectant toutes les côtes de la cheminée d'évacuation par exemple. Je n'ai jamais entendu parler d'un tel problème avec un rocket.

Rassuré ?

Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 15/03/2015 23:53  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 104
Quote by: ceddz

Salut Caricion,

L'oxydation de l'azote à pression ambiante commence à 1400°, toujours d'après wikipédia :
origine thermique
N2 (air) + O2 → 2 NO lorsque la température excède 1 400 °C

http://fr.wikipedia.org/wiki/Oxyde_d%27azote
Cette température n'est jamais atteinte dans nos rockets, même les batch, qui plafonnent à 1200°, et c'est déja énorme.
Par contre dans un moteur à combustion interne (diesel par exemple) la pression est beaucoup plus importante et la température nécessaire pour oxyder l'azote est donc bien plus basse.

Mais le bois contient aussi de l'azote, qui s'oxyde pendant la combustion :
Les NOx sont également produits lors de la combustion du bois. Ces oxydes d'azote ne proviennent pratiquement pas de l'oxydation de l'azote (diazote) de l'air (origine thermique), mais de celle de l'azote contenu dans le bois sous forme d'amines et de protéines nécessaires à la croissance de l'arbre (origine combustible)

Après faut pas rêver, toute combustion, la plus complète soit-elle émettra des polluants. Mais l'énorme avantage d'un rocket ou d'un foyer à haut rendement c'est de n'utiliser que peu de combustible (3 à 5 fois moins qu'un poêle ou insert standard), réduisant ainsi radicalement la quantité de gaz et particules émis dans l’atmosphère

Toujours d'après wikipédia, l'article sur les poêles de masse et sans cesse remanié, et pas toujours pour le mieux, voir la discussion suivante :
o%C3%AAle_de_masse/Neutralit%C3%A9" target="_blank" rel="nofollow">http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion<img class="frm_sml frm_sml_razz" src="http://www.ecologie-pratique.org/forum/image_set/pixel.gif" alt="Razz" title="Razz" />o%C3%AAle_de_masse/Neutralit%C3%A9



Bonjour,

merci pour ces précisions, l'article que j'avais lu pouvait laisser penser que la combustion à plus haute température du rocket pouvait émettre plus de "certains" polluants.
J'avais comme à priori que la production de dioxines et de particules serait plus faible gràce à la température plus élevée et la double combustion.
Je n'avais pas d'idées sur les NOx, me voila rassuré.


Quote by: ceddz


Alors l'explosion de monoxyde (CO) est théoriquement possible dans n'importe quel poêle mal conçu ou mal utilisé et pas forcément poêle de masse, mais il est très improbable qu'elle survienne dans un rocket que l'on a pris soin à correctement dimensionner, en respectant toutes les côtes de la cheminée d'évacuation par exemple. Je n'ai jamais entendu parler d'un tel problème avec un rocket.

Rassuré ?

Cédric




Concernant les risques d'explosion je pense qu'il faut effectivement un ensemble de critères défavorables (et très précis) pour qu'un tel problème se pose.
A vue de nez je dirais qu'il faudrait soit une certaine concentraion de CO (assez précise je crois pour qu'il explose) ou une masse de fumée stagnante qui s'enflammerait spontanément (là encore avec des conditions de pression et de température précises je pense).

Dès lors, la seule "inquiétude" que j'aurais concerne les démarrages "difficiles" dont certains font état et durant lesquels il y a accumulation de fumée dans les conduits.

Mais peut-être peux-tu me rassurer à ce sujet ?


Merci


 16/03/2015 11:26  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour!
je vais tenter de repondre avec beaucoup de reserve...
par deduction , je pense qu'un demarrage difficile n'as lieu exclusivement que lorsque le rocket est froid du coup , les fumées sont deja produites a une temperature ou elles ne peuvent s'enflammer et ne feront que se refroidir encore plus dans les conduits du rocket qui est justement prevu pour les refroidir.
peut etre est ce pour ça que je n'ai jamais vu aucun article sur le net ou on parle d'un rocket qui explose...


Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 02:03 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire