Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 21 août 2018 - 20:10


 22/02/2015 19:14 (Lu 10504 fois)  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Bonjour, je suis en train de faire le projet de ma nouvelle maison en paille/bois. J'utiliserai les matériaux locaux (nord de l’Italie au pied des alpes).
J’aimerais avoir des idées pour le sol. Actuellement, j’ai pensé à cette solution :
- Hérisson en pierres (30 cm)
- Isolant (paille / terre ou chaux ?)
- Inertie en gravier (20/25 cm)
- Chappe de sable et terre (3/5 cm)
- Carreaux de marbre (2 cm)

J’ai des doutes sur la partie « Isolation ». Un mélange entre paille et terre, sera-t-il suffisamment isolant et en même temps résistant aux charges ? Quelles proportions conseillez-vous ?
Merci.

 25/02/2015 09:37  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour
a priori , on ne peu pas parler d'isolation si tu utilise du terre paille , mais d'une correction thermique.
a moins d'avoir un vide sanitaire ventilé sous ton terre paille , la solution ne sera pas perene.pas plus qu'avec du liege , qu'on deconseille d'enterrer maintenant que beaucoup de retours d'experience montre une alteration de ce dernier a la longue.
ce qui marche , c'est
- le verre cellulaire(assez bon isolant) ,
-les betons de pouzzolane ou de billes d'argile(en epaisseur plus importante , le lambda etant assez "mediocre"relativement parlant) ,
-le beton cellulaire et son derivé plus performant(le multipor)
-et... excusez moi de prononcer ce mot sur ecologie pratique , le polystyrene extrudé

 25/02/2015 14:09  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec les propositions de Sim y compris jusqu'au polystyrène, à condition que l'humidité du sol ne soit pas excessive. Et soyons fous, pourquoi pas même du PU ? Encore un gros mot sur ce forum, c'est certain Evil

 25/02/2015 20:00  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Merci pour vos réponses Smile .
Mon objectif est de trouver une technique écologique et économique. Le verre cellulaire ou les billes d’argile possèdent des caractéristiques intéressantes mais je ne les considère pas vraiment écolo (en raison de la consommation d’énergie pour la production et le transport) Confused.

Voila pourquoi je préfère m’orienter vers des matériaux naturels mais si peut-être je ne vais pas y arriver à 100%.

Je crois que un hérisson de galets bien fait (avec pierres de gros / moyen calibre) devrait isoler correctement de remontés d’humidité.
Le mélange terre / paille 300kg / m3 (torchis allégé) aurait une conductivité thermique de 0.1, ce qui me parait assez bien. Il faut juste vérifier sa capacité à porter le poids de la couche d’inertie (environ 400 / 500 kg / m2).

Étant donné qu’isoler le sol, n’est pas la priorité dans une maison, il me semble une bonne solution ; mais peut être que j’oublie des choses… Oops! Wink

 25/02/2015 20:24  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut Orto,

J'ai cru lire quelques gros mots par ici Confused héhé

J'avais posté une réponse mais elle est tombée dans les tréfonds du bug informatique du jour Frown

Je suis assez d'accord avec toi, la RT2012 nous impose une résistance thermique au sol de 4, ce que je trouve absurde, et évidemment, à part les plaques de poluyréthane en 80 ou 100 mm y'a pas grand chose qui soutient la comparaison.
Mais comme souvent, à trop miser sur la résistance, on en oublie tous les autres paramètres aussi importants que sont l'inertie, la gestion de l'humidité (régulation), la durée de vie... et pour tout ça la mousse poly est à mettre aux oubliettes, sans parler du côté écologique du matériau.

J'ai installé chez moi (maison quasi passive) une isolation faite de 15cm de chanvre-chaux sur un hérisson de 20cm de galets et j'en suis vraiment ravi, malgré sa "faible" résistance thermique de 1.36 (vu ici :http://www.terrachanvre.com/granulat-de-chanvre-fibre-do3.html ).
Mon sol en terre cuite n'est jamais vraiment froid, et j'y ai installé un plancher chauffant qui n'est que rarement en service (c'est plus un délestage d'eau chaude en excès du rocket)
D'ailleurs pour ceux qui douteraient de la solidité d'une telle dalle, mon rocket de 4 tonnes s'y est assis sans souci Smile.

J'ai aussi fait 2 dalles terre-paille dans d'autres bâtiments, et pour moi c'est du même acabi, à l'exception près qu'il faut encore mieux gérer les remontées capillaires, et ne surtout pas mettre de polyane étanche dessous, un géotextile entre le herisson et le terre-paille est idéal.
Les inconvénients de la terre c'est son temps de séchage. Au printemps/été compter environs 2 mois en courant d'air avant de pouvoir poser le revêtement de sol définitif.
Pour le choix de la paille, le chanvre est idéal car imputrescible mais cher, la paille de seigle est un peu moins résistante mais tout de même mieux que la paille de blé qui pourrit assez vite.
Donc dans le cas d'utilisation de la paille de blé ou triticale (un hybride blé/seigle) il est bon d'ajouter un peu de chaux dans le mélange avec la terre pour limiter les champignons le temps du séchage !

Le mélange est très simple à faire à la bétonnière : 1 volume de terre bien liquide pour 3 volumes de paille mouillée. varier les proportions en fonction de la teneur en argile de la terre.
Avec une terre très argileuse, un peu de sable (1/2 vol) facilite le mélange et améliore la structure.

Bon je ne sais pas si cela est conforme à aucune DTU, mais le fait est que ça marche parfaitement bien, c'est localement sourcé, extrêmement durable, performant et entièrement recyclable, alors que demander de mieux ? Cool

Cedric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/02/2015 09:32  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour.
attention au point de rosée.
il y aura de la condensation (il y a des calculettes pour les murs , mais j'en ai pas trouvé pour les sols. donc difficile de savoir a quel moment , et pendant combien de temps)
et qui dit condensation , dit eau sous forme liquide , et pourrissement.
il ne faut pas oublier qu'un beton argile paille n'as pas les qualités d'un beton chaux chanvre pour resister a la condensation.
on peu nuancer le risque car comme le dit ceddz , si on ne met pas de polyane , la condensation peut etre evacuée.mais a terme (10 , 20 ans?allez! soyons fous! 50 ans?) ta paille se compostera.
les micros organismes present , bien qu'en sommeil lorsque l'humidité n'est pas a leur avantage , continuerons leurs actions a chaque fois et pendant tout le temps qu'il y a l'humidité necessaire a leur activité. ne serais ce que pendant quelques heures par semaine , au bout de 20 ans , tu peux utiliser ta dalle pour ton potager.




 26/02/2015 10:01  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut Sim,
Oui c'est difficile de dire combien de temps la dalle va rester stable, mais en absence d'oxygène, aucun champignon ne peut se développer, alors une fois bien séchée la terre protège la structure de la paille en l'enrobant.
De plus, l'argile est un des meilleurs régulateurs d'humidité, elle pourra absorber énormément d'eau et l'évaporer avant même que la paille ne s'en rende compte !

Je pense que le point de rosée au niveau du sol se trouve....au raz du sol car le revêtement de sol est généralement assez étanche et plus froid que le reste de la piece. Et comme l'ambiance d'une maison moderne est plutôt sèche, on ne s'en rend pas compte et la vapeur cherchera à sortir par les parois, pour peu qu'elles soient respirantes, sinon c'est la VMC ou moisissure.

Je n'ai pas de données techniques ni scientifiques pour justifier ce que j'annonce, mais j'ai plusieurs fois visité des bâtiments ayant entre 100 et 200 ans faits de torchis paysan dans les murs, et quand tu grattes les premiers centimètres, la paille est comme neuve à l'intérieur. Et a l'époque, ils ne s’intéressaient guère au point de rosée, ni à l'étanchéité à l'air ! Quand le bâtiment ne prenait pas l'eau c'était déjà bien Wink

J'ai jeté un oeil à ce qu'annoncent les fabricants de mousse polyuréthane en terme de durée de vie.
Premier truc important c'est qu'elle ne résiste aucunement aux UVs, donc c'est à éviter en vertical ou en toiture. En dalle, on n 'a pas ce problème, mais ils n'annoncent que des durées de vie entre 20 et 50 ans ! que se passe-t-il ensuite ? celle-la on la met pas au potager Wink

Je pense qu'avec des remontées capillaires simplement gérées avec un bon hérisson, dont l'épaisseur va dépendre du terrain, une dalle terre-paille est éternelle, enfin relativement éternelle Razz

Tu l'auras compris, je suis assez anti-matériaux industriels. Pour savoir si un matériau tiendra dans le temps, il suffit d'observer ce qu'ont réalisé nos ancêtres et qui tient encore debout.
Aujourd’hui, ce qu'on démonte dans une maison en rénovation, ce sera l'amiante, la laine de verre, le polystyrène, le ciment sur les murs en pierre, tout cela aura bien pourri.
Les torchis, colombages ou autres constructions en bois durable ne nécessitent en général que quelques petites réparations.

J'ai rencontré il y a quelques mois un thermicien qui m'expliquait que dans le bâti ancien ils avaient banni les matériaux récents. Pour isoler le sol d'un bâtiment en pierre calcaire par exemple, ils utilisent un cette technique simple du herisson et chaux-chanvre. L'emploi de tout autre matériau étanche a pour conséquence de dégrader les murs en quelques années. T'imagines dans un château 19é les murs qui pourrissent !
Une maison paille/bois comme ce que veut faire Orto s'apparente à du bâti ancien au vu du comportement des matériaux, n'est-ce pas ?.

Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/02/2015 11:32  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Je pense que la condensation ne devrait pas être un gros problème pour le sol. Le marbre de revêtement devrait aussi se comporter comme un frein (voire une barrière) vapeur naturel Cool.
De plus, je prévois d’utiliser beaucoup de terre crue dans les enduits intérieurs (5 cm) et dans les cloisons (10/15 cm). Cela devrait permettre de réguler le taux d’humidité dans l’air.
Je retiens néanmoins le conseil d’ajouter un peux de chaux dans le béton de terre / paille. Ça devrait être une garantie supplémentaire conte un éventuel pourrissement Wink.
Je voudrais aussi contacter des producteur de riz (ils sont nombreux dans la région). La paille de riz devrait être plus résistante contre l’humidité. Ça pourrait être un compromis entre le chanvre et la paille de blé.

 26/02/2015 12:07  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
salut Cedric
attention! un mur en torchis a ses deux faces tres ventilées , ce qui nous ecarte du cas de figure du sol.
de plus les maisons n'etaient pas chauffées comme aujourd'hui , ce qui eloigne les risques de condensation Smile
un mur de bati ancien n'echappe pas aux risque de pourrissement , la preuve en est qu'on doit utiliser des materiaux tres perspirants sur ceux ci pour eviter d'emprisonner l'eau , sinon...meme les murs pourrissent.
l'argile a un pouvoir de retention de l'eau plus elevé que la chaux , c'est a prendre en compte pour une dalle de sol.
je suis tout a fait d'accord avec toi quand au recyclage de materiaux comme le polystyrene.mais la pouzzolane par exemple ne pose pas ce probleme et de plus elle ne subit pas de transformation de l'extraction a l'utilisation , et offre un bon compromis isolation/inertie en climat pas trop froid.

comme tu le dit ,c'est vrai que le herisson joue un grand role pour reguler l'humidité.

pour l'endroit ou va se creer la condensation , c'est tres simple , ça sera variable de la dalle en terre paille jusque dans le herisson en dessous selon les temperatures.exactement ou il sera le plus difficile de l'evacuer...

moi je reste prudent concernant l'utilisation d'un terre paille au sol. a moins d'avoir un sol tres drainant , des gouttieres et un climat sec pour favoriser l'evacuation de l'humidité de condensation , je continue a le deconseiller Smile tu m'en voudras pas?

petit ajout en editant :
la chaux ne desinfecte plus rien une fois qu'elle est carbonatée.elle redeviens de la simple "pierre calcaire" et d'en ajouter "un peu" ne desinfectera pas le terre paille avant sa carbonatation.
il ne faut pas compter sur le revetement de sol pour empecher la vapeur d'eau d'y penetrer. il y aura toujours un defaut d'etancheité a la vapeur d'eau a un endroit ou a un autre.ça limitera le probleme ,mais pour le regler il faut a tout prix evacuer la condensation formée(comme dans le bati ancien Smile )

 26/02/2015 12:51  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Bonjour à tous,

Je m'étais interrogé sur la façon de répondre à la question initiale "Un mélange entre paille et terre, sera-t-il suffisamment isolant ?" d'autant que le sol sera recouvert de marbre, connu pour son effusivité (contact froid)... Et je me suis engouffré dans la brèche créée par Sim en mêlant mes gros mots aux siens. Mais on retombe sur nos pieds avec les questions d'humidité, de point de rosée et de compromis finalement sur l'aspect thermique qui n'est pas la priorité. Et là je me réjouis de ce que je lis Smile

J'ai une rénovation lourde en vue sur les prochains mois. Je ne vais pas avoir accès à un matériau noble tel que le marbre, ce sera plutôt du bois, de la pierre et de la terre. Et ce que je peux vous dire, c'est qu'il n'y aura pas un gramme de matière synthétique, juré craché. Tiens me revoilà avec mes mauvaises manières Evil

En fin de compte, à mon humble avis, si la question se pose de savoir si la paille (de riz ou non) sera un nid de bestioles, supprimons la paille. Parce qu'autant en confort que dans le bilan énergétique global, ça ne changera vraiment pas grand chose.

Slt
JC

 26/02/2015 12:52  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Je ne t'en voudrai pas ! c'est pas dramatique de ne pas être toujours d'accord, ce qui est intéressant c'est de pouvoir échanger des idées Smile

Je pense que l'effet antifongique de la chaux dans le mélange agit au moment du mélange, alors c'est sur que rien n'empêche les champignons de revenir plus tard, mais tant que c'est humide, le ph est tellement élevé que rien ne s'y développera.

Tu sais aussi que pour faire du torchis à l'ancienne on fait fermenter le mélange terre-paille en tas bâché pendant 2-3 semaines ? ça renforce le liant apparemment.

Quand à l'utilisation en dalle tu as raison de préciser qu'elle est bien différente des murs, mais sans humidité dans le sol, la paille ne risque rien. Pour qu'elle se dégrade, il faudrait beaucoup d'eau stagnante et de l'oxygène, et là seulement la paille pourra composter ! Quand à l'argile, avant de la transformer en boue il va falloir beaucoup de condensation !!!
Je pense que dans nos habitats ventilés et bien chauffée il n'y a rien a craindre de ce côté la.

+1 pour le sol drainant (sinon gros hérisson), et les gouttières. Quand au climat, en zone tempérée il est souvent humide une bonne partie de l'année alors il faut faire avec Wink

Ced
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/02/2015 13:15  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
"JC12 : Un mélange entre paille et terre, sera-t-il suffisamment isolant ?"

la résistance d'un mélange d'argile/paille de 1/3 ou 1/4 en volume donne un lambda de 0,1

J'ai une rénovation lourde en vue sur les prochains mois. Je ne vais pas avoir accès à un matériau noble tel que le marbre, ce sera plutôt du bois, de la pierre et de la terre.

ou de la terre cuite, on trouve de la neuve magnifique artisanale autour de 30€ le m² (voire moins mais faut bien chercher), et ça a le gros avantage d'être perspirant et parfaitement compatible avec l'argile paille et le bâti ancien.

D'ailleurs Sim, si on ne trouve pas d'infos à propos de la condensation dans la dalle, n'est-ce pas tout simplement parce qu'elle se comporte à l'inverse d'un mur, c'est à dire de l'extérieur (sous sol) vers l'intérieur ? non pas par condensation, mais plutôt par capilarité. D'aute part, sous une telle fondation, le niveau du sol naturel descend rarement en dessous de +10°, donc avec 20° et 50%hr à l'intérieur, le point de rosée dans ces conditions se situe-t'il dans la dalle ou dans le herisson ? ou pas ?

il n'y aura pas un gramme de matière synthétique, juré craché. Tiens me revoilà avec mes mauvaises manières

bien dit, on viendra vérifier !


si la question se pose de savoir si la paille (de riz ou non) sera un nid de bestioles, supprimons la paille. Parce qu'autant en confort que dans le bilan énergétique global, ça ne changera vraiment pas grand chose.

je me répète, mais il n'y a pas de raison que la terre-paille devienne un nid à bestioles si on soigne la pose ! et il me semble quand même important d'isoler un peu le sol. Ainsi un revêtement avec de l'inertie pourra travailler au mieux en stockant du soleil la journée pour le restituer la nuit dans l'habitat. Sans isolation toute cette chaleur sera dissipée dans le sous-sol, ce qui peut être un avantage l'été mais vraiment désagréable l'hiver.

ced
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/02/2015 14:46  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Quote by: ceddz


il n'y aura pas un gramme de matière synthétique, juré craché. Tiens me revoilà avec mes mauvaises manières

bien dit, on viendra vérifier !


Si tu veux venir, tu es le bienvenu, surtout si tu ne te contentes pas de vérifier Cool Le chantier sera dans le nord du Lot.

Quant à l'idée d'isoler pour obtenir une bonne inertie du sol, je respecte tout à fait si ton épaisseur de terre-paille est conséquente, sinon la diffusion de la chaleur ne sera pas coupée efficacement. On peut viser un R d'au moins 1.25 m2.K/W, soit 12 cm de terre-paille avec un lambda de 0.1, ce qui correspond au minimum en plancher chauffant. Mais à mon avis, mieux vaudrait a minima 20 cm.Tout ceci en focalisant à fond sur le sol, alors que les murs donneront également de l'inertie, donc à relativiser gravement.

 27/02/2015 10:59  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Je vous remercie Smile. Je résume ce que j’ai compris :

IMPORTANT : Le hérisson de galets est fondamental. Il doit absolument bloquer la remonté d’eau par capillarité Exclamation . La conception du hérisson se fait en fonction du terrain…

Le mélange terre-paille (1 / 3) possède un lambda 0,1. Il ne s’agit pas d’un vrai isolant, mais en doublant l’épaisseur on obtient la même résistance thermique que l’on pourrait obtenir avec un isolant conventionnel. 20 cm pourrait être suffisant (en fonction du climat évidemment).

La terre protégera la paille des différents animaux qui auraient envi de s’établir dans la dalle. L’absence d’oxygène empêche le pourrissement de la paille pendant la phase humide du béton. A ce sujet on peut réfléchir aux poteaux de bois qui soutiennent depuis des siècles la ville de Venise. C’est bien l’eau (et la boue) qui les protègent Wink .

La résistance à la compression devrait être suffisante pour une utilisation standard du bâtiment d’après l’expérience de Ceddz.

-------------------
Maintenant je voudrais comprendre mieux la technique. J’imagine qu’il faudra couper la paille avant de la mélanger. Quelle longueur ? Je pensais utiliser une bétonnière électrique…

Pour cette utilisation, pensez-vous que je pourrai utiliser une botte de paille ronde ? Ici le bottes rondes son plus faciles à repérer.

Quel est exactement le rôle du géotextile ?


 27/02/2015 13:04  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour.
tu vas faire une grosse connerie en enterrant ton terre paille , et ça c'est garanti.
nulle part dans le bati ancien on trouve des fibres vegetales enterrées , ni meme du bois(a moins d'etre completement immergé)et c'est pas pour rien.
personne n'isole le sol d'une maison contemporaine avec du terre paille et pour causes.

a ton avis pourquoi il n'y a pas d'exemple ni de retour d'experience de ce type alors que la construction paille existe depuis un siecle , avec des dizaines de personnes qui ont tout essayé?

il y en a un connu qui a essayé , c'est Cedric.ce serais une merveilleuse occasion d'infirmer ou de confirmer mes dires.
s'il est d'accord , je veux bien trouver un humidimetre pour faire quelques relevés. l'ideal serais d'y mettre une sonde et de faire des relevés sur une année.ça permettrais de trancher , en tout cas dans ce cas de figure precis.
qu'en pense tu Cedric? je ne veux rien t'imposer bien sur!


http://www.cmhc-schl.gc.ca/fr/prin/coco/masa/masa_004.cfm

 27/02/2015 13:52  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
A titre d'info, voici une technique ancienne de torchis sur barrelets :



Cette technique était tout particulièrement employée pour isoler des planchers légers. Ceci dit, nos méthodes d'aujourd'hui sont plus efficaces sur le plan thermique et phonique, mais ça vaut le détour Smile


Edit :
A noter que ce procédé n'était pas employé en plancher bas. Et pour cause, pour être efficace, un isolant doit contenir de l'air sec. C'est pour cette raison que dans nos maisons modernes, RT 2012 en particulier, on utilise des pare vapeur. Sinon, dès que l'isolant est mouillé voire seulement humide, il perd de son efficacité. D'ailleurs quand on cite une valeur de lambda, il faudrait rappeler qu'il s'agit d'une mesure en laboratoire. Et si on testait en laboratoire un isolant humide, son lambda augmenterait en fonction.

Ceci pour dire que 20 cm de bauge dans le sol vaudront peut être la moitié du R visé de 1.25, il faudrait pouvoir le mesurer.

 27/02/2015 14:14  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
L'intérêt du chanvre est qu'il est stable dans le temps, naturellement résistant aux insectes et surtout au pourrissement, d'où son emploi pour les cordages dans la marine.
http://www.pierreverte.com/index.php?option=com_content&task=view&id=161&Itemid=204

70 % de silice pour le chanvre :Nous recherchons pour le bâtiment un corps végétal poreux à forte concentration minérale. La chènevotte, composée à 70 % de silice organisée, y répond mieux que toute autre plante
http://www.chanvre-construction.com/le-chanvre/la-plante/

contre 3 a 7% pour la paille de blé
9 a 14% pour la paille de riz
voir tableau sur ce lien :
http://cerig.pagora.grenoble-inp.fr/memoire/2009/plante-annuelle.htm

et ici , la preuve que c'est bien la silice qui concede les qualités de resistance a la pourriture :
depuis la prehistoire , l'homme utilise les roseaux comme isolant.la teneur importante de ces plantes leur confere une remarquable resistance aux aleas climatiques.
sur ce lien au descriptif du roseaux :
http://www.acqualys.fr/page/comparatifs-des-principaux-isolants-naturels-durables

Voila , ce petit post pour ceux qui auraient comme argument : " oui mais le chanvre dans les dalles il pourris pas , et c'est une fibre vegetale" Smile

 27/02/2015 15:30  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Mercie Sim. En effet le chanvre est certainement plus adapté pour résister en milieu humide. Sur ça il n’y a certainement pas de débat… J’aimerais bien l’utiliser mais j’ai des problèmes d’approvisionnement Frown .

Je vais jouer sur les mots en disant que je ne voulais pas « enterrer » une dalle en terre-paille Evil. Ce mélange doit impérativement être isolé parfaitement du sol et surtout de l’humidité du sol (comme d’ailleurs devrait être aussi tous les bâtiments).
Comment faire exactement ? Ça c’est une bonne question…

Je mets un autre lien intéressant : http://www.ecohabitation.com/assistance/question/bioconstruction-peut-on-utiliser-la-paille-dans-la-construction-dun-earthship
On rappelle que le mélange cob est directement posé sur les pneus comme fondation. Le système des fondations sur pneus correspond plus ou moins à un hérisson bien ventilé. Je crois… Confused

 27/02/2015 21:24  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut à vous,
Sim, l'étude que tu postes en lien est très interessante mais différe beaucoup de ce qu'on cherche à faire : ils réalisent l'étude sur des maisons au quebec ,enduite de stuco (contenant du ciment), ainsi que d'autres nuances..
Je n'ai pas tout lu, c'est un peu laborieux, mais dès le départ, on ne parle pas de la même chose :

Ce dernier mur venait tout juste d'être démonté pour qu'on l'inspecte, ce qui expose la partie inférieure de son centre en ballots de paille (de la paille et rien d'autre), partie qui a reposé sur un mortier terre-ciment. La paille est très saturée et en train de pourrir, les fibres sont très faibles

Fondation en ballots de paille âgée de six ans et qui s'appuie sur une mince semelle de mortier (ciment, terre et paille déchiquetée) à 6 po sous le niveau du sol fini, elle-même s'appuyant sur du moellon versé dans une tranchée profonde de type Frank Lloyd Wright pour drainer l'eau de surface et empêcher l'eau souterraine de remonter par capillarité. Aucune membrane de polyéthylène ni barrière d'étanchéité ne sépare la paille de la tranchée. ...

Chez nous, pas de paille au directement en contact avec le sol, pas de ciment qui bloque la respiration, un climat plus doux, un sol sableux naturellement drainant, une maison dont le sol fini est 30cm plus haut que celui du jardin, etc....

Les fondations que j'ai réalisé sont en pneus remplis de cailloux tassés à mort, 20-30cm de haut aussi, d l'osb et le mur en greb (bottes de paille entières, contre-ventées au mortier de sciure et enduit terre intérieure/ chaux extérieur) , mais ce ne sont pas les murs qui nous inquiètent ici.

Alors j'ai peut-être fait une connerie en coulant une dalle terre-paille-chaux (proportions 1-3-0.5), mais jusque là rien à signaler, après tout cette dalle n'a que 3 ans.
J'ai laissé un tube drainant sortir du hérisson (+20cm du sol naturel ext.), pour évacuer la condensation éventuelle et y mettre une sonde si nécessaire. Je n'ai jamais vu aucune goutte d'eau sortir de la, elle est peut-être tout simplement drainée verticalement dans le sous-sol, ou absente ?
En tout cas je suis ouvert à ta proposition pour tester tout ça (attention si tu viens y'a d'autres trucs qui vont te faire halluciner, mais surprise Wink )

Alors ok, imaginons qu'un désordre survienne., que va-t'il se passer ?
La paille dans la dalle va pourrir, le sol va devenir instable (j'ai un ragréage de chaux de 2-4cm sur toute la surface pour poser ma terre cuite), ça va sentir mauvais à cause de l'humidité, la résistance thermique va diminuer grandement, et au pire, le sol va s’affaisser un peu ?
Rien de tout cela ne m'inquiète tellement. Ce qui m'inquièterait c'est que la charpente pourrisse ou que la maison prenne l'eau, mais ça c'est facile à anticiper et j'ai pas pris de risque à ce niveau-la.
Enfin en attendant, je touche du bois, rien de tout cela n'arrive !

Je reconnais avoir pris des risques en faisant une telle dalle, dont je vous rappelle la technique de bas en haut :
-sol naturel sableux décapé et compacté (à la main)
-hérisson de galets 20cm env, compactés
-géotextile, afin que la dalle un peu liquide ne s’infiltre pas entre les cailloux lors du coulage.
- 10 à 15cm de terre-paille (de mémoire)
- 2-4 cm de réagréage de mortier de chaux-sable 1/3, dans lequel les carreaux sont collés.
-carreaux de terre cuite de 2cm d'épaisseur, jointée au même mortier de chaux,puis huilés, ils font ainsi frein-vapeur en quelque sorte.
Un rang de bouteilles vides fait tout le tour de la dalle en pied de murs. Je me disais que ça ferait une lame d'air périphérique et limiterait encore la capillarité avec les pieds de murs.

Je n'ai pas inventé cette technique, et j'apprécie sa simplicité, d'autres l'ont fait avant moi, et d'autres ont dit
que c'était une connerie. Après tout on verra. N'émpêche que cette maison a été montée en 5 mois et a couté 8500€ pour 40m² habitable...à peine le montant des frais de notaire pour le terrain...alors à ce prix la, je suis tolérant vis-a-vis des gens qui pensent que c'est une connerie. Et si un jour il faut refaire, eh bien on refera. Mais il faut pas rêver, la plupart des maisons rt2012 de lotissement d’aujourd’hui nécessiteront de gros travaux dans les 20-30 à à venir aussi...sauf que leur crédit ne sera pas encore payé...

Ma démarche, loin d'être inconsciente, est simple : fournir un logement à une personne qui a travaillé toute sa vie comme un dingue (boulanger pendant 47 ans) et qui se retrouve à la retraite avec rien et une pension de 1200€/mois. Je te promets que sa maison, autofinancée, avec une dalle qui a presque rien couté, eh bien elle lui va très bien, ainsi qu'a moi Smile . Y'a toujours un voisin pour faire des remarques du genre "tu vas les finir un jour tes enduits ?" ou "de la terre, des pneus, je veux bien, mais des bouteilles vide comme isolation périphérique, non, c'est trop ! ".....En attendant, avec 50% d'hr toute l'année et 20° en hiver avec 1 stère de bois par an, qui dit mieux ? merci le rocket.

Et comme dit Orto, la dalle n'est pas enterrée, elle est à 20cm au dessus du sol !
Et ok pour la paille de chanvre, mais ça coute 10 fois plus cher que le blé, et comme dit Orto, pas évident l'appro locale.

Orto, les earthships ont une structure faite de pneus remplis de terre seule, et tassée à mort au point de "gonfler" les pheus. C'est monté comme des briques, c'est d'une stabilité impressionnante et l'humidité est directement gérée. Je ne sais pas trop comment c'est étanchéifié quand c'est semi-enterré dans une butte, mais je pense qu'ils ne se prennent pas trop la tête.
La dessus, ils réalisent un enduit de finition intérieur directement sur le pneu.
J'ai vu ailleurs une dalle faite entièrement de bouteilles de vin posées verticalement la tête en bas, sur laquelle est coulée une chape en terre !

C'est impressionnant d'observer tout le champ des possibles, et même si parmi y'a des choses douteuses, chacun se fera son propre avis.
Alors pour certains cette solution n'est peut être pas viable à long terme, et je n'affirme pas le contraire, mais pour moi les poly-machins sont des solutions mauvaises à court terme (pollution, provenance etc...) ET à long terme (durée de vie annoncée entre 20 et 50 ans, recyclage impossible...). Chacun fera son choix en son âme et conscience, de mon côté je fais de la construction plus "poétique" que "cstb" Wink

Amicalement
Cedric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 28/02/2015 13:03  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour.
en tout cas , c'est cool et courageux de tester le terre paille en isolation du sol. peut etre qu'avec ton retour d'experience il se degagera une technique telle quelle ou avec des ameliorations pour permettre de faire une dalle relativement isolante et a un cout derisoire.
n'oublions pas que la paille connais un regain d'interet aujourd'hui grace aux tetes brulées d'hier , qui nous ont beaucoup appris grace a leurs experiences et deboires.

avez vous pensé a faire une dalle avec les fameux roseaux? je crois qu'il s'agit de myscanthus , ou de phragmites.le roseaux utilisé pour les toits de chaumes devraient aussi convenir pour une mise en oeuvre identique au chaux chanvre?

 08/03/2015 19:39  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Merci à tous pour cet écangage. Personnellement, je retiens que beaucoup dépend de la nature du sol et de la mise en œuvre de l’hérisson. Dès qua j’aurai trouvé mon terrain je reviendrai…
A très bientôt… Smile

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 08:10 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire