Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 23 févr. 2018 - 11:08


 08/02/2015 15:47 (Lu 3012 fois)  

Status : hors ligne

PtiteNana

Utilisateur

Graines
Enregistré: 24/01/2015
Réponses: 9
Localisation:Vaucluse (84)
Bonjour.

Dans la continuité de mon dossier intitulé "Dragon", je me penche sur la double chauffe de l'eau par le Rocket et le solaire (qui serait fait maison) et je me pose une question sur les échangeurs.

J'ai bien compris qu'il en fallait deux : une relié au Rocket et un relié au panneau solaire mais... Celui du solaire contient du glycol pour que cela ne gèle pas l'hiver. Et celui du Rocket, il est comment ? C'est l'eau du ballon qui monte et descend ou on y met du glycol aussi ?

Merci

P'tite Nana
Future maman d'un Dragon

 08/02/2015 16:27  

Anonyme: C&F

Bonjour,

Le glycol empêche de geler, s'il n'y a pas de risque de gel sur le circuit Rocket ballon d'eau chaude, pas besoin de glycol!

De plus la capacité thermique de l'eau est supérieure à celle de l'alcool (glycol est un antigel à base d'alcool), donc le rendement d'échange de chaleur sera meilleure avec avec de l'eau (il n'y a pas de meilleur matériaux que l'eau pour la capacité thermique massique, capacité à accepter des calorique par unité de masse).

Pour avoir discuté avec un chauffagiste passionné de rendement, il préconisait d'ailleurs un chauffe eau solaire avec circulateur qui mettaient les panneaux en eau pour la chauffe et qui en cas de risque de gel ou de surchauffe s'arrêter et la vidange automatique purgeait les panneaux. Ces panneaux tournent à l'eau pure: résultat meilleur rendement et pas besoin de vasque d'expansion ce qui contre balance l'achat d'un circulateur, en revanche on devient dépendant de l'électricité.

 08/02/2015 16:53  

Status : hors ligne

PtiteNana

Utilisateur

Graines
Enregistré: 24/01/2015
Réponses: 9
Localisation:Vaucluse (84)
Oui, j'ai fait des recherches sur internet et le circulateur ne m'intéresse pas, mon but étant d'être autonome sur un maximum de points et de minimiser au max les dépendances énergétiques.

Je recherche des systèmes simples, économes et qui sont efficaces.

On pourrait aussi garder l'eau dans le panneau solaire mais il faudrait penser à le vidanger avant l'hiver... Et, ça, c'est pas forcément gagné Confused

Le vase d'expansion est indispensable ou pas ? Je ne vois pas trop à quoi il sert.

 08/02/2015 18:35  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Salut,

Vidanger complètement les panneaux l'hiver ce serait dommage, car le soleil donne aussi quelques calories bien utiles. Je pense que lorsqu'on parle d'auto-vidange, c'est que le circuit n'est pas complètement rempli d'eau, afin que quand le circulateur est à l'arrêt, toute l'eau descend dans la partie du circuit hors-gel (dans la maison) et le panneau est vide, et lorsque le circulateur est allumé (après l'ordre de la sonde de température), l'eau vient dans le panneau et fait tout le tour du circuit. (il doit y'avoir un réservoir dans un coin je pense)
Donc à ma connaissance, pas de circuit auto-vidangeable sans pompe électrique.

Le glycol n'est donc nécessaire que dans le circuit solaire, lorsque les panneaux sont soumis à un risque de gelées. Le glycol n'a aucun intérêt dans un rocket.

Le circuit du rocket peut donc être au choix:
-relié à un échangeur dans le ballon, c'est donc un circuit indépendant.
-relié en parallèle du ballon : dans ce cas c'est l'eau utile (douche etc) qui passe dans le rocket.

Dans chaque cas, cela peut être monté en thermosiphon (par gravité si le ballon est plus haut que la source de chaleur), ou en circulation forcée (pompe, régulation, et dépendance électrique)

La dépendance électrique est une chose simple à s'émanciper pour le circuit solaire : il suffit d'installer un petit panneau solaire photovoltaïque (quelques dizaines de watts) et un circulateur basse tension (12 ou 24v)
De cette manière, on peut se passer de sonde et régulation, l'électricité nécessaire au circulateur sera produite en même temps que l'eau chaude, en présence de soleil.
Ainsi, on évite la problématique tu thermosiphon avec les panneaux solaires thermiques car ceux-ci, souvent installés sur le toit ne pourront pas alimenter un ballon par gravité car ce dernier devrait être posé plus haut que les panneaux.

Un vase d'expansion sert à amortir la dilatation de l'eau en chauffant. Il est indispensable si le circuit est fermé : ce que forme la boucle panneau solaire-échangeur, ou rocket-ballon. Sans lui, la pression monte dans les canalisations et ça finit rapidement par fuir quelque part, ou pire...
On peut dans le cas d'un circuit sur échangeur avoir un vase d'expansion à l'air libre au point le plus haut du circuit. Un simple baril peut faire l'affaire. Ainsi le circuit n'est pas en pression et l'amortissement de la dilatation se fait par une variation du niveau de liquide dans ce récipient.

D'autres question ? Wink
je sens qu'il va bientôt falloir faire des schémas !
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 08/02/2015 18:52  

Status : hors ligne

PtiteNana

Utilisateur

Graines
Enregistré: 24/01/2015
Réponses: 9
Localisation:Vaucluse (84)
Je vais t'épargner le schéma, Cédric, je crois que j'ai tout compris. A force de chercher, fouiner, lire, tenter de comprendre, j'ai la tête comme un compteur à gaz... mais je crois que j'ai tout pigé. Big Grin

Merci pour tout, en tout cas, à tous

 08/02/2015 19:49  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
tenter de comprendre
-> je fais pourtant de mon mieux pour être clair Geek , mais il faut quand même que j'avoue deux choses :
-je ne suis pas plombier
-c'est pas facile d'expliquer la plomberie avec des mots Mr. Green

enfin c'est cool si tu as tout pigé et ça me ferait super plaisir d'avoir des retours de ta réalisation Wink
A bientôt
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 11/02/2015 17:35  

Status : hors ligne

lil123

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 03/06/2014
Réponses: 48
Quote by: ceddz

La dépendance électrique est une chose simple à s'émanciper pour le circuit solaire : il suffit d'installer un petit panneau solaire photovoltaïque (quelques dizaines de watts) et un circulateur basse tension (12 ou 24v)
De cette manière, on peut se passer de sonde et régulation, l'électricité nécessaire au circulateur sera produite en même temps que l'eau chaude, en présence de soleil.



Salut,

Je pensais la même chose puis j'ai lu qqpart que les panneaux solaires pouvaient chauffer l'eau même par temps couvert car le rayonnement infrarouge peut traverser les nuages. Est-ce qu'il en va de même des photons qui alimenter le panneau photovoltaïque?

 11/02/2015 19:36  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonsoir
oui c'est pareil pour les panneaux photovoltaique , mais il faut que ce soit des panneaux "amorphe"
http://actualites.activolt.fr/le-materiel/tableau-comparatif-des-differents-types-de-cellules-photovoltaiques.html

 11/02/2015 19:54  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Salut

Alors "les infrarouges passent à travers les nuages" c'est un peu vrai, mais faut quand même avouer que les jours sans soleil, les panneaux thermiques ne donnent pas grand chose, pas de risque de surchauffe en tout cas !
Dans mon cas, en jours tout gris, au mieux les 500 litres de mon ballon prennent +10° pour faire monter l'eau du réseau de 10° à 20°...(4m² de panneaux solaires à 45° plein sud avec sondes, régulation et circulateur en 220v)

Donc même si le panneau électrique ne donne pas grand chose non plus, si il est dimensionné au dessus des besoins de la pompe, ce sera amplement suffisant pour la faire tourner, même au ralenti...et rester très très loin de l'ébullition...

Des fois je me demande même si les UV nécessaires au photovoltaïque ne passeraient pas mieux au travers les nuages que les IR nécessaires aux panneaux thermiques.
Bon je sais que je sors encore une aberration, mais je crois que c'est une question de besoin :

-on cherche à faire monter l'eau à une température assez élevée (autour de 65° ) et les jours gris, cela peut faire une grosse différence avec l'air ambiant, ce qui ajoute des pertes, déjà que l'eau demande beaucoup de calories pour être réchauffée.

-un panneau photovoltaïque donnera le voltage maximum même en temps gris mais peu d'intensité, ce qui fait que sa puissance est directement liée à l'ensoleillement. Mais un autre élément entre en jeu : un panneau photovoltaïque voit son rendement diminuer quand sa température augmente. Par temps gris, ils restent froids et transforment au mieux le peux d'ensoleillement qu'ils reçoivent. Je suis toujours assez surpris de la quantité d'énergie qu'on récupère les jours de gel ensoleillés.

(Je n'utilise que des cellules polycristallines, les plus courantes et abordables.)

Voila pour la petite analyse à ma sauce...à ne pas prendre pour argent comptant bien sur !

Cédric




J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 11:08 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire