Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 12 nov. 2019 - 19:22


 24/11/2014 22:47 (Lu 2582 fois)  

Status : hors ligne

davidetdebo

Utilisateur

Graines
Enregistré: 24/11/2014
Réponses: 3
Bonjour,
tout récemment, j'ai entendu parlé du rocket mass heater. j'ai plein de question, mais je vais les poser au fur et à mesure, et j'imagine que le livre que je vais recevoir très prochainement va m'éclairer.

je désire mettre un rocket mass heater chez moi, mais je suis locataire. Je ne préfère pas en parler à mon proprio car il a peur de tout. je pense que je vais rester encore 5 ans ici. donc dans 5 ans lorsque je vais partir, je lui en parlerais et en fonction de ce qui me dira, je le laisserais ou je le détruirais.

Voici tout d'abord où j'aimerais installer le rocket mass heater :



comme vous pouvez le voir j'ai une partie carrelé et une partie bétonné.



Je pense essayer de mettre le foyer sur la partie bétonné et je pense faire une avancer dans la pièce pour le banc. j'aimerais préserver le carrelage. donc mettre quelques choses qui l'isolerait, je sais c'est un petit peu dommage thermiquement.
Avez-vous des idées?
cordialement
David

 25/11/2014 08:16  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1428
Localisation:Surgères
Bonjour et bienvenue,

Tu peux poser la chambre de combustion sur des blocs de siporex

Construction de la chambre de combustion


Voir les autres images de cette solution dans l'album :

Surgères : Stage 19-20 septembre 2009

 25/11/2014 09:56  

Status : hors ligne

davidetdebo

Utilisateur

Graines
Enregistré: 24/11/2014
Réponses: 3
Merci Pascal pour ta réponse,
je suis en réflexion par rapport au conduit sous le banc. tout dernièrement j'ai travaillé pour un gars qui utilisait des mètres cube de parpaings pour stocker de la chaleur dans son sous-sol. cette chaleur avait elle été produite par des panneaux photovoltaïques sur le toit. c'était une vrai usine à gaz. il disait que le parpaing du fait de sa surface rugueuse était capable d'emmagasiner beaucoup de chaleur. je me suis demandé si cela ne pouvait pas être une piste. sachant aussi qu'on pouvait utiliser la partie creuse pour augmenter la surface air-solide.
qu'en penses-tu?



cordialement
David

 25/11/2014 10:26  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 637
Localisation:Taller, Landes
Salut David,

Je ne pense pas que la surface rugueuse d'un parpaing augmente sa capacité à emmagasiner de la chaleur, cela augmente sa surface d'échange. Mais si tu poses deux parpaings l'un contre l'autre, il y aura beaucoup d'air entre les deux et le stockage sera mauvais. Il faudra donc les coller pour avoir le moins de poches d'air possible.

Ensuite, le parpaing même si son prix d'achat est faible, son bilan environnemental est mauvais. Le ciment qu'il contient est responsable de plus de 10% des émissions humaines de co2 pour sa fabrication, et ce n'est pas réversible. Il faut aussi une armée de machines à pétrole pour l'extraire des mines de calcaire, le broyer, le cuire, le transporter etc...

En revanche, la terre argileuse qu'on utilise pour faire la bauge, ainsi que la terre cuite pour les briques est beaucoup plus naturelle, sensiblement aussi dense que le béton et surtout, réversible et réutilisable. C'est aussi un régal à manipuler à mains nues.

Su on croquis, tu as crée un tunnel avec 4 parpaings, est-ce pour y faire passer les fumées ? si oui, des quantités de particules viendront se déposer dans les trous des parpaings et tu pourras difficilement les vider, à terme l'échange deviendra mauvais.

Dans l'idée de ton ami, j'avais vu une solution dans le même esprit, qui faisait passer de l'air ventilé dans un hérisson de cailloux de à 2.5m sous la maison. On se sert ainsi de l'inertie du sous sol et du déphasage entres les saisons pour accumuler la chaleur estivale qui traverse 3 mois plus tard l'épaisseur de terre et vient se diffuser dans la maison. Ainsi, pas d'usine à gaz : un collecteur d'air chaud au soleil et un ventilateur qui souffle sous terre à travers des gaines.

D'autre part, l'électricité est une énergie difficile à produire et à stocker, c'est quand même dommage de l'utiliser pour faire de la chaleur alors que tant d'autres solutions existent.
Et surtout il faut savoir que le rendement des panneaux photovoltaïques est de l'ordre de 15%, une centrale électrique au gaz 40% et une centrale nucléaire 26% ! et tout le reste c'est de l'énergie consommée puis gaspillée en chaleur ou non utilisable...
En comparaison un panneau solaire thermique a un rendement d'environs 80% ....cqfd...

Pour la solution démontable, je valide la proposition de Pascal pour l'avoir expérimenté moi même. Si tu te contentes de poser les blocs de béton cellulaire au sol ou de les coller simplement à la terre (pas avec leur colle de taré, sinon bonjour le décapage), tu pourras facilement les enlever et retrouver le sol d'origine. C'est utilisable à plat ou en vertical. Moins tu mettras de colle ou de ciment et moins tu le regretteras ! vive l'argile !

A bientôt
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 25/11/2014 20:18  

Status : hors ligne

davidetdebo

Utilisateur

Graines
Enregistré: 24/11/2014
Réponses: 3
Quote by: ceddz

Salut David,

Je ne pense pas que la surface rugueuse d'un parpaing augmente sa capacité à emmagasiner de la chaleur, cela augmente sa surface d'échange. Mais si tu poses deux parpaings l'un contre l'autre, il y aura beaucoup d'air entre les deux et le stockage sera mauvais. Il faudra donc les coller pour avoir le moins de poches d'air possible.

Salut Cédric,
oui,en effet c'était comme cela dans mon esprit. combler tous les espaces d'argiles qui ne sont pas le conduit.


Ensuite, le parpaing même si son prix d'achat est faible, son bilan environnemental est mauvais. Le ciment qu'il contient est responsable de plus de 10% des émissions humaines de co2 pour sa fabrication, et ce n'est pas réversible. Il faut aussi une armée de machines à pétrole pour l'extraire des mines de calcaire, le broyer, le cuire, le transporter etc...

en fait, involontairement j'en ai récupéré, je pensais le donner à un copain.

En revanche, la terre argileuse qu'on utilise pour faire la bauge, ainsi que la terre cuite pour les briques est beaucoup plus naturelle, sensiblement aussi dense que le béton et surtout, réversible et réutilisable. C'est aussi un régal à manipuler à mains nues.

je suis impassiant de manipuler tout cela. ce qui est dommage pour moi, c'est que je viens de normandie et la-bas la brique cuite rouge est très facilement récupérable, car tout est fait en brique rouge. par contre dans la drôme c'est beaucoup plus difficile à récupérer

Su on croquis, tu as crée un tunnel avec 4 parpaings, est-ce pour y faire passer les fumées ? si oui, des quantités de particules viendront se déposer dans les trous des parpaings et tu pourras difficilement les vider, à terme l'échange deviendra mauvais.

oui en effet, c'est par la que les fumées passent. Question : c'est par la diminution de la rentabilité que vous vous dites que les conduits qu'ils soient en argile ou en acier doivent être nettoyer ?
Par ailleurs j'ai refléchit aujourd'hui à ne laisser que le parpaing creux du dessus. Pour créer des bulles d'air chaud. Il faut que je refasse un dessin pour être plus clair


Dans l'idée de ton ami, j'avais vu une solution dans le même esprit, qui faisait passer de l'air ventilé dans un hérisson de cailloux de à 2.5m sous la maison. On se sert ainsi de l'inertie du sous sol et du déphasage entres les saisons pour accumuler la chaleur estivale qui traverse 3 mois plus tard l'épaisseur de terre et vient se diffuser dans la maison. Ainsi, pas d'usine à gaz : un collecteur d'air chaud au soleil et un ventilateur qui souffle sous terre à travers des gaines.

D'autre part, l'électricité est une énergie difficile à produire et à stocker, c'est quand même dommage de l'utiliser pour faire de la chaleur alors que tant d'autres solutions existent.
Et surtout il faut savoir que le rendement des panneaux photovoltaïques est de l'ordre de 15%, une centrale électrique au gaz 40% et une centrale nucléaire 26% ! et tout le reste c'est de l'énergie consommée puis gaspillée en chaleur ou non utilisable...
En comparaison un panneau solaire thermique a un rendement d'environs 80% ....cqfd...

la maison de mon ami est une usine à gaz et ce n'est pas spécialement à mon goût,juste pour info : les panneaux photovoltaïques recouvraient le toit. Malheureusement cela produit de la chaleur et plus c'est chaud, moins il y a de rendement. L'idée dans ce projet est d'envoyer de l'air sous les panneaux pour qu'ils refroidissent et d'emmener l'air alors chaud dans le sous-sol. Où la chaleur est stocké dans des parpaings puis redirigé si besoin dans la maison.



Pour la solution démontable, je valide la proposition de Pascal pour l'avoir expérimenté moi même. Si tu te contentes de poser les blocs de béton cellulaire au sol ou de les coller simplement à la terre (pas avec leur colle de taré, sinon bonjour le décapage), tu pourras facilement les enlever et retrouver le sol d'origine. C'est utilisable à plat ou en vertical. Moins tu mettras de colle ou de ciment et moins tu le regretteras ! vive l'argile !

A bientôt
Cédric


Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 07:22 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Plus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Le poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket batch box - Au coeur d'un poêle à bois moderne

Le Rocket Batch Box est une évolution du Rocket stove qui apporte de nouvelles solutions. Il demande plus de matériaux, est plus onéreux et nécessite une construction plus technique et plus longue, mais il possède des avantages indéniables. C’est ce que vous propose de découvrir ce livre qui retrace l'histoire de cette chambre de combustion hors norme de 2008 à aujourd'hui.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rechercher un autre livre

Saisir votre mot-clé et cliquer sur "Go". Le site ecologie-pratique.org est partenaire du site Amazon.

Les annonces

Pascal B.

En cliquant sur ces liens vous quitterez notre site : cordiste.com corab.org fabriquersayourte.com farinepainbio.com geobiologie-sante.com k-lite.fr libre-office.fr la-canopee.fr livres-en-pdf.com pascalburnet.com rocketstoves.fr rocketbatchbox.com