Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 21 mai 2018 - 22:30

Première|Précédente|12|Suivante|Dernière

 12/01/2015 13:11  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour!
j'arrive apres la bataille.du coup je sais pas si je suis dans le coup!
quel besoin en chauffage pour les chambres des enfants situées au nord?combien pour l'eau chaude sanitaire?et combien pour la piece ou se trouve le rocket?ça permettrai de dimensionner un peu tout ça.
Sibelius , meme question si le radiateur sur ton schema est le chauffage principal de la piece ou il se trouve.S'il s'agit d'un appoint , n'investis peut etre pas de grosses sommes , ça complexifie deja ton systeme de chauffage.
Ma chaudiere , elle ne peu marcher qu'en thermosiphon , vu qu'un radiateur de moteur n'est pas prevu pour supporter la pression.çe qui en restreind grandement les utilisations possibles...c'est le probleme avec des pieces de bric et de broc , on utilise pas les trucs recuperés dans le domaine pour lequel ils ont etés prevus , meme si ça s'en rapproche.de plus elle est testé et fonctionne avec une puissance de 3/4kw , mais avec genre 30kw , il y a forcement des choses qui changent , et la j'ai pas encore de retours de test.
quand a l'utilisation d'un rocket avec un circuit d'eau chaude pour les radiateurs dans une ou des pieces eloignées , vu qu'il faut un ballon tampon(pas celui de l'eau chaude sanitaire a priori mais un supplemetaire) pour stocker et restituer sur une plus longue periode , des vannes , un circulateur , un vase d'expansion ,des fois je me demande s'il n'est pas plus simple de repartir la chaleur via l'air(debit adapté aux besoins).



 12/01/2015 14:50  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76

Oui tu as certainement raison Sim !
L'air chaud au dessus du baril me semble un peu plus simple à récupérer par un système de tuyau et un petit ventilateur 12v d'ordinateur par exemple c'était ma première idée.

Néanmoins j'aimerai quand même chauffer mon eau sanitaire avec le rocket. On va dire que le radiateur serai plus comme une petit décharge il fonctionnerai uniquement quand le rocket serait en fonction et après que l'eau du ballon ait atteint une certaine température. Je me demande encore comment faire fonctionner tout ça ensemble. Soit un simple robinet sur le circuit d'arrivé du rocket vers le radiateur sorte de 3 voie ou carrément une vanne thermostatique qui s’ouvrirait toute seul lorsque la température atteindrai un certain degré du coup ça permettrai de faire une sorte de sécurité en cas de surchauffe mais par contre si cette température n'est pas atteinte le radiateur ne sera jamais mit en route. Il y a aussi la possibilité du robinet de radiateur thermostatique qui laisse passer l'eau tant que la pièce n'a pas atteint la bonne température.

Il y a plusieurs possibilités, j'aimerai si possible me passer d'électronique et de pompe pour l’hiver avec le rocket. Je ne sais pas si mon système tiendrai la route ou si c'est du délire de plombier fou!

 12/01/2015 15:19  

Status : hors ligne

homer

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 12/07/2010
Réponses: 75
Bonjour

Si tu mets une vanne thermostatique comme sur ton schéma cela ne marchera pas: tu vas récupérer des calories sur ton rocket donc ton eau va être très chaude et directement la vanne va basculer. Il faudrait que tu la mette sur le retour: au démarrage le ballon pompe toutes les calories du poêle et il ressort une eau "froide", plus ton ballon emmagasine de calories moins il en pompe à ton eau, ce qui fait que progressivement ton eau de retour monte en température, une fois que la bonne température est atteinte ta vanne s'ouvre et tu envoies le surplus de calories dans le radiateur. Par contre tu continue malgré tout de chauffer ton ballon puisque tu passes en premier dedans.

Du coup la vanne 3 voies manuelle serait peut-être pas mal: çà t'oblige juste à rester à coté du poêle quand çà chauffe et tourner la vanne au bon moment (et ne pas oublier de la refermer à la fin). Mais il te faudra quand même un thermomètre quelque part pour savoir quand tourner la vanne.

Çà se sont les solutions manuelles, après tu as d'autres possibilités avec régulation, vanne 3 voies motorisée.... Mais bon comme tu souhaite te passer d'électronique je ne m'étends pas sur le sujet.

Par contre ton radiateur est à l'étage? Il vaudrait mieux pour le thermosiphon. Sinon c'est circulateur obligatoire!!!!

Bon courage

 12/01/2015 16:32  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
il faut dimensionner alors ton radiateur pour qu'il puisse evacuer le surplus de chaleur.
mais avant quelle est la taille de l'echangeur dans ton ballon?s'il est petit , et que l'echangeur sur le rocket est grand , l'echangeur dans le ballon va fonctionner a sa "pleine puissance" et c'est le radiateur qui evacuera le surplus pour ne pas avoir l'eau qui bou(t) dans le circuit.
si c'est l'inverse(grand echangeur dans ballon et plus petit sur le rocket) la temperature dans le circuit augmentera au fur et a mesure que ton ballon se charge et le radiateur pour evacuer le surplus de chaleur pour que ça ne bouille pas ne sera utile qu'en fin de chauffe du ballon.
quand je parle de "petit" et "grand" echangeurs ,ça prend en compte le differentiel de t° entre les deux sources. pour une meme puissance transferée , il faut plus de surface d'echange si la difference de temperature est faible(entre circuit et ballon) et moins si la difference de temperature est elevée(entre circuit et fut du rocket).
entre un ballon solaire qui est prevu pour chauffer pendant environ 6 heure le volume d'eau , et par exemple mon ballon qui est prevu pour chauffer l'eau en 4 a 6 fois moins de temps , la surface d'echange dans ceux ci varie enormement.

 12/01/2015 16:37  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
Quote by: sim

il faut dimensionner alors ton radiateur pour qu'il puisse evacuer le surplus de chaleur.
mais avant quelle est la taille de l'echangeur dans ton ballon?s'il est petit , et que l'echangeur sur le rocket est grand , l'echangeur dans le ballon va fonctionner a sa "pleine puissance" et c'est le radiateur qui evacuera le surplus pour ne pas avoir l'eau qui bou(t) dans le circuit.
si c'est l'inverse(grand echangeur dans ballon et plus petit sur le rocket) la temperature dans le circuit augmentera au fur et a mesure que ton ballon se charge et le radiateur pour evacuer le surplus de chaleur pour que ça ne bouille pas ne sera utile qu'en fin de chauffe du ballon.
quand je parle de "petit" et "grand" echangeurs ,ça prend en compte le differentiel de t° entre les deux sources. pour une meme puissance transferée , il faut plus de surface d'echange si la difference de temperature est faible(entre circuit et ballon) et moins si la difference de temperature est elevée(entre circuit et fut du rocket).
entre un ballon solaire qui est prevu pour chauffer pendant environ 6 heure le volume d'eau , et par exemple mon ballon qui est prevu pour chauffer l'eau en 4 a 6 fois moins de temps , la surface d'echange dans ceux ci varie enormement.


apres , je ne sais pas comment Ceddz (et les autres personnes qui chauffent l'ecs avec le rocket)gere le surplus de chaleur dans le circuit une fois que le ballon est chaud , mais ils ont surement deja la solution , et ce n'est peut etre pas la peine d'en inventer une autre?
mince j'ai fait "citer" au lieu d'editer...

 12/01/2015 21:10  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76

Merci homer et sim pour votre aide. Petit a petit je comprend mieux toutes les subtilités des échanges thermique. Je ne connais pas la surface de l'échangeur du ballon mais je connais celle du rocket 13 fois le tour du fut. Je vais voir si je retrouve la notice du ballon.

 12/01/2015 21:50  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 630
Localisation:Taller, Landes
Coucou à vous,

Le rocket ne surchauffe jamais mon ballon d'eau chaude, c'est à dire les 200 litres concernés.
Tout au plus, en journée ensoleillée, et en faisant tourner le rocket assez longtemps et sans tirer d'eau chaude, j'arrive à 70 et rarement 80° dans le ballon. C'est bien chaud, mais pas assez pour mettre l'installation en danger, un délestage n'est donc pas nécessaire et vous faites bien de parler de surplus.

Pour profiter au mieux de ce surplus, j'utilise un plancher chauffant pour diffuser la chaleur du rocket dès que le ballon a atteint 65.
Ce n'est pas indispensable, mais me permet d'avoir régulièrement la montée à 65 qui est bactéricide (légionelle etc..) tout en permettant ensuite de chauffer les pièces éloignées du rocket.

Un deuxième ballon tampon pourrait être utilisé mais c'est un surcout et cela complique l'installation.
J'estime que la masse du plancher chauffant de plusieurs tonnes de béton de chaux suffit à s'autoréguler. aucun risque de surchauffe avec un feu de 2-3 heures et un échangeur de 3kw dans le rocket !
Ce qui est le plus surprenant c'est qu'en surface du sol on ne sent pas la chaleur, il doit stabiliser autour de 20°, parfait pour tempérer agréablement la pièce sans avoir de sensation de jambes lourdes.
On peut avoir le même principe avec des radiateurs a eau à accumulation avec une grande surface d'échange avec l'air ambiant.

En tout cas Sibélius, tu es sur la bonne voie en cherchant à bannir tout système "electro-nucléaire" pour faire fonctionner ton installation.

Cedric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 13/01/2015 10:52  

Status : hors ligne

lil123

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 03/06/2014
Réponses: 48
Quote by: ceddz

il n'est pas toujours facile d'équilibrer le besoin de chaleur dans la pièce du rocket avec le besoin en eau chaude, à son débit, et la température nécessaire....



Salut,

Je pense que ça résume avantageusement ma réflexion décrite ici Wink

Comment faire pour avoir une idée du résultat en fonction des différents choix possibles (longueur de l'échangeur autours du baril, baril+échangeur recouvert ou laissé nu etc.) ?

Si on laisse le baril et son échangeur visibles, est-ce que le rayonnement dans la pièce est vraiment plus fort et est-ce que suffisamment de chaleur continue à alimenter le ballon ?

Peut-être qu'un logiciel ou des formules permettent de simuler ces choses-là...

Désolé d'être hors-sujet mais je poste tout de même en espérant quelques retours d'expérience ou conseils.

Merci

 13/01/2015 20:20  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Bonsoir

Merci Ceddz j'ai donc revu ma copie. Voici le nouveau schéma.


Schéma version 2


Avez les conseils d'Homer et de Ceddez j'arrive à ça !

Un ballon qui chauffe jusqu'à 65°C par l'intermédiaire d' une vanne thermostatique qui s'ouvre à 65°C et une fonction manuel un robinet qui permet de court-circuité la vanne si on désir faire passer dans le radiateur avant les 65°C de la vanne. Tout ça sur le retour du ballon. Le rocket est au rez-de-chausser le ballon et radiateur au 1er.

Est-ce que j'ai une chance que mon système fonctionne en thermosiphon sans pompe? Est-ce que c'est réalisable ou ça vous semble un peu trop usine à gaz? J'ai la possibilité de recupérer deux vieux radiateurs (ça c'est le plus rapide) mais l'idée du mur chauffant me tenterai bien mais ça demande un peu plu de temps et l'achat d'un tuyau.

Encore merci pour votre aide.



 13/01/2015 20:41  

Status : hors ligne

homer

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 12/07/2010
Réponses: 75
Bonsoir

Pour moi çà devrait fonctionner. Attention lors de l'achat: la fonction manuelle ce n'est pas un simple robinet, c'est une vanne 3 voies manuelle
Par contre qui dit thermosiphon dit gros tuyau (20/22 en cuivre) et la aie aie aie çà te coûte un bras, une jambe et la peau du c*l en plus. Mais comme dit Ceddz c'est le prix de l'indépendance.

Enfin ton radiateur est beaucoup plus joli sur ce schéma que sur le premier Wink

Bonne soirée

 13/01/2015 20:43  

Status : hors ligne

lil123

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 03/06/2014
Réponses: 48
Pour le thermosiphon, il faut impérativement que l'eau chaude puisse monter sans interruption, c'est à dire sans avoir de chemin à parcourir à plat ou en descente.

Mais qu'en est-il de l'eau froide? Est-ce qu'elle doit descendre sans interruption ou est-ce qu'on peut la faire transiter par un radiateur d'une forme quelconque (par exemple un zig zag vertical) ?

 13/01/2015 21:06  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Quote by: homer

Bonsoir

Pour moi çà devrait fonctionner. Attention lors de l'achat: la fonction manuelle ce n'est pas un simple robinet, c'est une vanne 3 voies manuelle
Par contre qui dit thermosiphon dit gros tuyau (20/22 en cuivre) et la aie aie aie çà te coûte un bras, une jambe et la peau du c*l en plus. Mais comme dit Ceddz c'est le prix de l'indépendance.

Enfin ton radiateur est beaucoup plus joli sur ce schéma que sur le premier Wink

Bonne soirée



Est-ce que cela veux dire qu'il faut partout du 20/22? ou est ce que le circuit qui amène l'eau au radiateur peut -être plus petit?

J'ai déjà l’échangeur sur le baril et j'ai deux gros tuyaux en cuivre récupérer pour monter/descendre à la verticale jusqu’au haut du ballon. Quel devrait être la section du reste du circuit?

 13/01/2015 21:34  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 630
Localisation:Taller, Landes
Re,

Pour le thermosiphon, vaut mieux rester en 20/22 ou plus gros si possible, afin de limiter les pertes en charge par frottements sur les parois du tube. Par le passé, ou toutes les chaudières étaient à la cave en thermosiphon, il n'était pas rare de voir du tube acier en 30 ou 50mm !!

Ensuite, le schéma me plait qu'a moitié, mais je ne suis pas sur d'avoir bien saisi la permutation vers le radiateur.
Dans mon installation, j'ai pris soin de séparer les deux circuits récepteurs que sont le ballon et le plancher, car ils ne fonctionnent pas du tout à la même température. Cela pose bien sur un problème pour la partie chaude du circuit mais aussi pour le retour froid.
Je pense que ces deux circuits ne doivent pas être montés en série mais plutôt en parallèle, avec une ou deux vannes 3 voies pour permuter complètement sur l'un ou l'autre.

Je pense faire un croquis de mon installation complète prochainement, cela t'aiderait ?
Je rappelle quand même que je ne suis ni plombier ni thermicien ! un pro pourra surement donner un avis plus éclairé..... quoique les quelques pros qui ont parlé de mon installation ont émis quelques doutes sur son fonctionnement.... Enfin tout ce que je peux dire c'est que je ne manque jamais d'eau chaude et que ma maison tient facilement 20° tout l'hiver pour 3 stères de bois !

a bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 14/01/2015 08:47  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Quote by: ceddz

Re,

Pour le thermosiphon, vaut mieux rester en 20/22 ou plus gros si possible, afin de limiter les pertes en charge par frottements sur les parois du tube. Par le passé, ou toutes les chaudières étaient à la cave en thermosiphon, il n'était pas rare de voir du tube acier en 30 ou 50mm !!

Ensuite, le schéma me plait qu'a moitié, mais je ne suis pas sur d'avoir bien saisi la permutation vers le radiateur.
Dans mon installation, j'ai pris soin de séparer les deux circuits récepteurs que sont le ballon et le plancher, car ils ne fonctionnent pas du tout à la même température. Cela pose bien sur un problème pour la partie chaude du circuit mais aussi pour le retour froid.
Je pense que ces deux circuits ne doivent pas être montés en série mais plutôt en parallèle, avec une ou deux vannes 3 voies pour permuter complètement sur l'un ou l'autre.

Je pense faire un croquis de mon installation complète prochainement, cela t'aiderait ?
Je rappelle quand même que je ne suis ni plombier ni thermicien ! un pro pourra surement donner un avis plus éclairé..... quoique les quelques pros qui ont parlé de mon installation ont émis quelques doutes sur son fonctionnement.... Enfin tout ce que je peux dire c'est que je ne manque jamais d'eau chaude et que ma maison tient facilement 20° tout l'hiver pour 3 stères de bois !

a bientôt
Cédric



Oui in croquis de ton installation m'aiderai certainement mieux, un dessins vaut toujours mieux qu'un long discours. Moi non plus je ne suis pas plombier mais il sont devenu rare les plombier d'autrefois qui font du thermosiphon et sans électronique. Du coup je préfère une expérience (la tienne en occurrence) plutôt qu'une théorie non testé. Ok pour les tuyaux je prendrai du gros, de toute façon tout est centralisé il n'y aura pas des km de tuyaux.

J'ai 35cm d'isolation en botte de paille sur champ. Si j'arrive à 19°c et avoir de l'eau chaude (sans nucléaire) ça me suffit pour être très heureux jusqu'à la fin des mes jours et ma famille aussi.

Merci pour ton coup de pouce ;-)

 14/01/2015 13:14  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour
Tu auras sans aucun problème 19 degres avec ton poele rocket et tes murs en paille ,pour peu que tu ai du double vitrage. il faut par contre veiller a l'etancheité a l'air , qui peut degrader completement les performance d'une si bonne isolation.

 14/01/2015 13:39  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Quote by: sim

bonjour
Tu auras sans aucun problème 19 degres avec ton poele rocket et tes murs en paille ,pour peu que tu ai du double vitrage. il faut par contre veiller a l'etancheité a l'air , qui peut degrader completement les performance d'une si bonne isolation.



Merci pour ces bon conseils sim
Je n'en doute pas une seconde. J'ai du double vitrage! Pour l’étanchéité à l'air j'y travail... Il me manque encore la porte d'entré (pour le moment une passoire fait de brique et de broque) et une porte fenêtre dans la pièce du rocket.

 17/03/2015 01:03  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 104
Bonjour,

je me permet de participer à la discussion même si je ne suis qu'en phase "projet, peut-être, un jour, .."

Donc tout d'abord j'ai actuellement une antique cuisinière bouilleur et je me disais que son fonctionnement "à l'ancienne" pourrait vous donner des idées (même si vous semblez déjà aller dans cette direction).

Donc ma cusinière bouilleur (qui n'a certainement pas le rendement global d'un rocket, pas de double combustion ....) est prévue pour chauffer l'ECS et des radiateurs (4) en plus de la cuisson.

Le ballon ECS semble prévu pour chauffer avec une variante thermosyphon (gros tuyeaux) alors que le circuit des radiateurs est équipé d'une pompe (+ petit tuyeau).

La bascule entre les deux se fait par une poignée (vanne) manuelle qui semble fermer/ouvrir le circuit des radiateurs (certainement pour envoyer toute l'énergie vers l'ECS.


Le ballon d'eau chaude qui avait un échangeur est HS et j'utilise donc un ECS nucléaire (hydroélectrique dans ma région) et je laisse tout sur le chauffage en permanence.


L'échangeur dans la cuisinière est un réservoir situé dans le foyer (au fond et en hauteur) c'est d'ailleurs ce genre de pièce qui perce et oblige à changer l'installation (c'est arrivé une fois).


Du coup quelques réflexions/ questions vis-àvis de vos échanges.


Tout d'abord je me demande si l'échangeur "spirale" est vraiment la meilleure solution ?


J'arrive à avoir de l'eau très chaude dans mes radiateurs en quelques minutes alors que mon appareil n'est pas une bête de course, je me demande donc si la chaleur est récupérée au bon endroit et assez efficacement ?

N'y a-t-il pas d'autres essais ?

Si j'ai bien compris la dynamique du rocket il faut évidemment proscrire toute récupération de chaleur qui ferait diminuer la T° en sortie de cheminée mais ensuite toutes les options sont possibles ?

- récupération à l'intérieur du baril, cela semble compliqué

- récupération à l'extérieur du baril. l'idéal semblerait un réservoir annulaire au sommet du baril (très compliqué à réaliser) mais peut-être possible de récupérer cela ? (je pensais à un très gros ballon ECS ou l'échangeur est dans une double enveloppe (à voir si son diamètre pourrait être le bon pour remplacer le baril ?).

Sinon j'ai aussi vu un radiaateur en fonte plaqué sur le baril (mais caché ensuite dans un caisson donc plus de cuisson ...)

- récupération juste à la sortie du baril (quelle est la température résiduelle ? est-elle suffisante ?) dans un réservoir comme celui de ma cuisinière qui se ferait lèvher par la fumée?

-récupération dans la batterie thermique (moins chaud mais plus longtemps) avec un circuit de tuyeaux pour transférer (via une pompe) de l'eau "tiède" dans les radiateurs. (pas de solution pour l'ECS).



Voila je ne sais pas si ces pistes sont fantaisistes mais peut-être avez vous déjà réfléchit dans ces directions ?



Pour ce qui est du ballon tampon de 150 l (je ne sais pas si c'est bien suffisant) je me demande s'il ne serait pas judicieux de tout d'abord envoyer un maximum de chaleur vers les radiateurs puis de faire passer l'excédent vers le ballon ?



merci de vos retours



 17/03/2015 08:41  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour

ben l'echangeur spirale a plein d'avantage...sinon personne ne l'utiliserai Smile pas de risque de se percer comme l'echangeur d'un bouilleur , pas besoin de souder , puisque on utilise le tuyau cuivre tel quel.c'est tres tres simple , plus tous les avantages que lui trouvent ceux qui en ont un.

pour le reservoir annulaire en haut du baril , c'est une bonne idée sur le plan "recuperation chaleur"si on s'y connais en soudure.
et j'ai meme un ballon double enveloppe , comme ceux dont tu parle , mais l'acier des ballons n'est pas prevu pour resister aux condensats.

un radiateur en fonte peux en revanche surement plus resister au contacts des fumées et a une bonne surface d'echange.c'est une piste a mon avis Smile

 18/03/2015 00:14  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 104

Quote by: sim


et j'ai meme un ballon double enveloppe , comme ceux dont tu parle , mais l'acier des ballons n'est pas prevu pour resister aux condensats.

un radiateur en fonte peux en revanche surement plus resister au contacts des fumées et a une bonne surface d'echange.c'est une piste a mon avis Smile



bonjour,

les condensats se forment dans le baril ? cela signifie que les bidons de 55 gallons sont conçus pour résister aux condensats ?

les radiateurs eux résisteraient à ces condensats ? par exemple en étant en grande partie enterré (la partie centrale) au niveau de la sortie du baril dans le flux de fumée qui passerait (en partie) entre l'avant et l'arrièrere du radiateur ?

Le radiateur constituerait alors la base de la voute du premier cendrier, purge et robinet (supprimé) seraient à l'extérieur.
C'est peut-être du pur délire mais bon ...

Je pense qu'il serait difficile d'assurer l'étanchéité aux fumées avec la dilatation ?

 18/03/2015 10:02  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour

les bidons de 55 gallons ont une temperature de surface plus elevée , la spirale en cuivre si elle est presente ne preleve pas suffisament de chaleur pour atteindre le point de rosée.pas de probleme de condensation.

 18/03/2015 23:30  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 104
Quote by: sim

bonjour

les bidons de 55 gallons ont une temperature de surface plus elevée , la spirale en cuivre si elle est presente ne preleve pas suffisament de chaleur pour atteindre le point de rosée.pas de probleme de condensation.



????

Bonjour,

En fait mon idée était (je ne sais pas si ce serait possible) de remplacer le baril extérieur par un ballon "double peau" dont le centre serait vide et remplacerait le baril et l'extérieur serait rempli d'eau (donc quasiment tout autour).
Je ne vois pas bien la différence avec le baril (si ce n'est un meilleur échange thermique en tout cas j'espère) c'est ce que tu veux dire par température de surface plus élevée ? avec un meilleur échange le chauffe eau serait plus froid qu'un baril et on serait au point de rosée ? (concept encore un peu étranger pour moi ...).






 19/03/2015 10:19  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 151
bonjour
oui c'est ça.

Première|Précédente|12|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 10:30 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire