Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 16 août 2018 - 00:50


 20/07/2014 20:00 (Lu 3839 fois)  

Status : hors ligne

lil123

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 03/06/2014
Réponses: 48
Bonjour,

Je rénove une vieille ferme en pierres du nord de l'Ardèche, à 700m d'altitude. Je commence par une partie indépendante (60m2 au sol sur trois niveaux) de la maison de façon très écologique et avec comme objectif de minimiser le plus possible la consommation d'énergie pour pouvoir à terme, pourvoir entièrement à nos besoins en électricité avec des panneaux photovoltaïques.

A cette fin, je souhaite éviter l'installation de ventilateurs.

Je suis sur le point de réaliser devant la maison une tranchée de 50cm sur 40mètres pour la mise à la terre et l'évacuation des eaux usées. Il serait peut-être judicieux de profiter de cette occasion pour creuser jusqu'à 1m et d'ajouter une conduite pour préchauffer de l'air.

Un puits canadien peut-il fonctionner sans VMC?

Si je mettais une cheminée d'extraction d'air au vertical de la salle de bain qui est au niveau 1 avec sortie sur le toit et que je branchais aussi dessus une extraction d'air pour la cuisine du niveau 0, est-ce que le tirage serait suffisant pour aspirer l'air du puits canadien?

La maison a des murs de 60cm d'épaisseur en double parement. Les vides du remplissage seront comblés, nous allons rejointoyer minutieusement et appliquer quelques centimètres de correction thermique à l'intérieur avec un mélange terre-chaux. Les menuiseries seront performantes. Le chauffage sera assuré par un poêle de masse (Rocket Stove) avec prise d'air extérieure placé au centre de la maison et diffusant la chaleur par convection grâce à la cage d'escalier.

Je cherche maintenant une solution acceptable pour aérer correctement en hiver sans subir de courants froids inconfortables et pénalisants pour la quantité de bois nécessaire. Peut-être que le puits canadien pourrait faire l'affaire, avec l'entrée d'air préchauffé du coté SUD au niveau 0 et l'extraction d'air vicié par la cheminée d'extraction dans la salle de bain, coté NORD au niveau 1 ?

En complément nous ouvrirons les fenêtres lorsque c'est nécessaire.

Toute info serait la bienvenue

Merci d'avance

 20/07/2014 23:56  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1372
Localisation:Surgères
Pour une ventilation naturelle, j'imagine qu'il te faut orienter la prise d'air plein vent dominant et au contraire protéger l'évacuation qui fonctionnera par dépression. Une partie de ton air chaud sera aussi évacuée par ce système, augmentant l'effet de ventilation.

Il faut prévoir un système pour pouvoir limiter ou interrompre la ventilation et penser à gérer les condensats de cet échangeur.

Bonne réflexion et bonne rénovation.

 27/07/2014 16:57  

Status : hors ligne

chomich

Utilisateur

Graines
Enregistré: 25/02/2011
Réponses: 1
Localisation:couvin (belgique)
"pouvoir à terme, pourvoir entièrement à nos besoins en électricité avec des panneaux photovoltaïques."

Non, les panneaux photovoltaiques ne vous permettront pas d'etre autonome en energie électrique.
en effet, ils produisent de l'électricité quand vous en avez le moins besoin, et celle que vous consommez la nuit et l'hiver est produite par une autre source, probablement moins "ecolo"...
ceci dit, si votre bilan production consommation est à votre avantage, faites le, meme si cela ne vous donne pas une virginité environnementale, ni une bonne conscience, mais certainement un avantage financier.

quant au problème du puits canadien, n'oubliez pas que la température de cave (12 ° en demi saison, +/- 1° en hiver/été) est atteinte à DEUX metres de profondeur. à un mètre, vous ne devriez pas dépasser les 5° en hiver (ou meme moins s'il gèle fort), et vous aurez encore 15 à 18 ° en été, si pas plus..

si vous chauffez, il y aura un effet d'aspiration de l'air du puits canadien, mais le calcul de cette aspiratin est assez imprécis, et de toute façon, cet effet sera variable en fonction de la température inérieure/extérieure.
prévoyez de toute façon l'arrivée d'air frais à proximité de la source de chaleur.
sans oublier bien sur de recueillir les condensats, comme vous le conseille Pascal B.!

mais pourquoi vous priver d'une ventilation dynamique? pour un tube de 20 cm de votre puits canadien, une petit ventilateur de 20 w vous fournira une arrivée à environ 2 m/s, provoquera une légère surpression et donc une meilleure évacuation de l'air vicié.
sans échangeur de chaleur, il y a bien sur une perte plus importante d'énergie, mais elle sera économiquement supportable (calcul à faire, bien sur!)

On appelle ça une ventilation de type B rarement utilisée dans l'habitat, mais pas inutile pour autant!

et si l'étanchéité à l'air de votre bâtiment est correcte, meme sans atteindre les normes du passif, il est necessaire de prévoir une ventilation assistée pour éviter la stagnation d'air vicié et les zones humides.
bonne chance

 27/07/2014 17:01  

Status : hors ligne

patrice

Utilisateur

Graines
Enregistré: 10/02/2010
Réponses: 3
bonjour avez-vous penser aux fenetres pariétodynamiques. sinon voir le site de l'ademe et celui-ci: france-menuisiers-tourssud.fr ensuite voir les infos sur leur pdf fenetre à énergie renouvelable .
bonne recherche.
avec mon bon souvenir du stage rocket-stove chez andré de bouter.
patrice.

 04/10/2014 09:58  

Status : hors ligne

anamta

Utilisateur

Graines
Enregistré: 04/10/2014
Réponses: 1
En règle générale, en réduisant le taux d'humidité ambiante et plus particulièrement en diminuant les variation d'humidité, vous pouvez souvent réduire le risque d'apparition de ce type de nuisible.

anamta

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 12:50 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire