Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 23 févr. 2018 - 17:04

Première|Précédente|1234|Suivante|Dernière

 25/09/2013 16:02 (Lu 36481 fois)  

Anonyme: Marcus

Bonjour à tous,

Dans un premier temps je tenais à vous remercier de m'avoir fait découvrir ce fabuleux dispositif ; j'ai pu suivre diverses explications sur le forum, cela m'a permis d'appréhender la construction de cet engin.

Ayant un projet d'auto-construction (un an mini), j'aimerais savoir si il y avait un quelconque moyen de faire passer un Rocket Stove auto-construit en chauffage principal ? J'ai cru comprendre que ça n'était pas possible puisqu'il n'y avait pas de système de régulation sur le rocket (peut-on en fabriquer un ?) mais puisque tout cela est très flou, même pour les professionnels, on arrive pas vraiment à savoir ce qui est faisable ou non.

Pas question que j'installe un poêle à granulés hors de prix ou un autre poêle de masse hors budget. J'ai entrevu une éventuelle possibilité : ne pas déclarer de chauffage lors de la demande de permis de construire. (http://my.opera.com/olivir/blog/show.dml/63189392) et voir par la suite...

Bref à part "ruser" ou renoncer à construire pour rénover je ne vois pas trop comment faire. Sans compter les autres impératifs, la VMC double flux ou que sais-je encore (je n'ai pas encore tout étudié). Au passage mon projet est une petite maison (65m2) au plus proche du passif et écologique (paille / bois / torchis).

Avez-vous des retours d'expériences ?

Merci par avance.

 26/09/2013 08:19  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1369
Localisation:Surgères
Bonjour Marcus,

As tu un lien vers la réglementation qui demande un système de régulation sur les poêles ?

 26/09/2013 12:21  

Anonyme: Marcus

Art. 24. − Dans les bâtiments ou parties de bâtiment à usage d’habitation, une installation de chauffage comporte par local desservi un ou plusieurs dispositifs d’arrêt manuel et de réglage automatique en fonction de la température intérieure de ce local. Toutefois, lorsque le chauffage est assuré par un plancher chauffant à eau chaude fonctionnant à basse température ou par l’air insufflé ou par un appareil indépendant de chauffage à bois, ce dispositif peut être commun à des locaux d’une surface habitable totale maximum de 100 m 2.


J'ai trouvé ça dans un premier temps. En dessous de 100 m2 on échappe déjà au chauffage d'appoint. Reste cette histoire de régulation.

 26/09/2013 14:19  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1369
Localisation:Surgères
Pour ceux qui cherche des infos sur la RT 2012

- La plaquette Contruction d'une maison individuelle RT2012

- Le site officiel de la RT2012 http://www.rt-batiment.fr/

- Attestations de prise en compte de la réglementation thermique

- Arrêté du 28 décembre 2012 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux

Je n'ai pas le temps aujourd'hui de tout lire, mais le système de normes et de réglementations étant parfois si compliqué, qu'il est possible qu'il faille déclarer des radiateurs nucléaires pour pouvoir utiliser un poêle à bois...

 26/09/2013 18:38  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Marcus, tu dis vouloir être au plus près du "passif"... donc tes besoins en chauffage vont être ridicules. Un petit calcul donne pour le chauffage environ 1000 kWh/an dans ton cas avec 65 m2 de surface, soit une puissance à installer qui devrait être de l'ordre de 3 à 4 kW selon que tu as un hiver plus ou moins rigoureux et que tu aimes avoir plus ou moins chaud.

Première réflexion : un rocket ne va-t-il pas fournir une chaleur insupportable ? Tu as toujours l'option d'ouvrir les fenêtres, me diras-tu.

Deuxième réflexion : pourquoi ne pas installer quelques grille-pains avec le système de régulation qui fera plaisir à ton bureau d'études et à l'administration qui veille à ce que tout soit conforme ? Une fois le diagnostiqueur passé, tu pourras démonter les radiateurs et les revendre avec une petite décote sur le "bon coin".

La RT2012 est un mal qu'il faut accepter dans la mesure où c'est un standard et qu'elle ne prévoit pas les cas trop marginaux. Quand c'est juste à la marge, il y a l'option de demander un titre 5. Mais quand c'est carrément hors des clous, mieux vaut dire OK à ces messieurs pour obtenir le permis de construire. Ensuite, on est chez soi et on prend ses responsabilités comme ça nous arrange Smile

 27/09/2013 13:40  

Anonyme: Marcus

Tu as raison Jc. De toute manière comme tu le dis on a guère le choix si l'on veut construire, je crois qu'il faut s'en accommoder. Par contre si je peux ne pas déclarer de chauffage et éviter ces tracas, je pense privilégier cette solution, plutôt que d'installer pour revendre, même si c'est également une idée. Encore faudrait-il que cette solution de non-déclaration soit valable, je n'ai vu aucun témoignage.

Je pense que mes besoins en chauffage seront minimes, enfin j'espère, mais la construction d'un rocket m'intéresse ! Alors un mini rocket avec un mini banc pourquoi pas Big Grin. J'exagère peut être sur le "passif", je pense avoir tout de même besoin d'un petit chauffage de temps en temps. Ma maison sera en bottes de paille et torchis de terre, j'essaierai d'apporter un grand soin à l'isolation thermique. J'ai peut être employé le terme passif à la légère mais dans l'idée...

 29/09/2013 22:23  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Tu devrais t'adresser à un bureau d'études pour valider l'idée de "ne pas déclarer de chauffage lors de la demande de permis de construire". Mais à mon avis, la chose est réservée à des cas particuliers de vente en VEFA, et encore...

Quoi qu'il en soit, ta question m'intéresse et tu feras bien de nous livrer la réponse dès que tu en sais plus.

 26/11/2013 08:30  

Status : hors ligne

STEPH07

Utilisateur

Graines
Enregistré: 25/11/2013
Réponses: 4
Quote by: jc12


Deuxième réflexion : pourquoi ne pas installer quelques grille-pains avec le système de régulation qui fera plaisir à ton bureau d'études et à l'administration qui veille à ce que tout soit conforme ?



Sauf erreur, il me semble que la RT2012 interdit les chauffages électriques (grilles pains) pour la construction neuve. Je crois savoir que les industriels/fabricant ont tout tentés pour faire annuler la RT.

 06/12/2013 10:46  

Status : hors ligne

Yannick-03

Utilisateur

Germes
Enregistré: 19/10/2006
Réponses: 20
Bonjour,

Marcus si tu regardes le lien tiré du site d'Olivier, tu y verras que cela n'est pas possible pour un bâtiment à usage d'habitation d'être livrée sans chauffage. J'avais échangé avec lui sur le sujet...(descendre le fil de discussion jusqu'en bas)

Concernant ton projet et l'article 24, il est sortie une fiche d'application qui "éclaircie" (tout n'est pas encore complètement clair, mais depuis le temps que nous l'attendions cette fiche!!) un peu les choses notamment sur la façon de gérer le chauffage bois dans les études thermiques.

Reste que le rocket (système que je cautionne depuis la sortie du livre de Pascal que je garde précieusement! J'étais au stage chez Marie avec Cédric et Jean-Max comme formateurs) n'est pas un système "standardisé" donc difficile de la saisir dans une étude thermique : quelle est la puissance de la "bête", rendement... Et une fois ces données connues ou estimées, il sera pénalisé car sans "papiers officielles" ( et par les temps qui courrent ;-)!)

Dans cas de Marcus c'est peut-être jouable car la surface est petite et les besoins faibles...Attention un projet passif n'est pas forcément RT2012 et réciproquement...la méthode n'est pas la même!!


Voici le lien vers la fiche d'application :
http://www.rt-batiment.fr/fileadmin/documents/RT2012/fiches_applications/Fiche_application_appareil_independant_bois_en_maison_indi.pdf

Pour Steph07 : attention à l'idée de mettre des "grilles pains" qui s'il sont trop bas de gamme auront des performances pitoyables et plomberont donc l'étude thermique...Et si l'étude est faite avec un type donnés de radiateurs, lors de l'établissement de l'attestation d'achèvement des travaux, il faut que cela soit cohérent avec l'étude thermique...sans quoi elle sera non conforme ce qui n'engage que le maître d'ouvrage....

Dernière chose, la RT2012 n'empêche pas le chauffage électrique mais c'est plus dur pour eux!!! C'est le coefficient de conversion en énergie primaire de 2.58 que le gang des grilles pains voudraient voire disparaître.... et encore ils ont de la chance car vraisemblablement il serait plus proche de 3 ce qui réduirait encore le Cop des PAC...en plus de pénaliser les chauffages électriques...


Bonne journée


 13/12/2013 17:57  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Quote by: Yannick-03


Concernant ton projet et l'article 24, il est sortie une fiche d'application qui "éclaircie" (tout n'est pas encore complètement clair, mais depuis le temps que nous l'attendions cette fiche!!) un peu les choses notamment sur la façon de gérer le chauffage bois dans les études thermiques.


Cette note d'application était effectivement très attendue pour tous les chauffages au bois qui ne disposent pas de système de régulation. Dans ce cas de figure, il faut un autre système qui peut être régulé. Mais la question ne semble pas totalement tranchée de savoir quel est le système principal, cf http://support.fisa.fr/faq/579.

Reste que peu importe la puissance de l'un et de l'autre système, c'est la surface couverte qui entre en ligne de compte dans le calcul. Donc aucun souci pour un poêle rocket dont on ne connaît ni la puissance, ni le rendement, à condition de rester dans les limites du calcul de la fiche d'application citée plus haut ET que le Cep reste < au Cepmax.

 13/12/2013 19:38  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Bonsoir,
J'ai quelques données de puissance et rendement mesurées en conditions réelles :

La puissance est de l'ordre de 30kw: facile à calculer quand on brule 15kg de bois sec en 2heures et qu'on sait que le bois contient 4kwh d'énergie par kg.
Quand au rendement de combustion (le seul pris en compte dans les normes), on peut l'estimer supérieur à 90% au vu des températures atteintes très rapidement, de l'absence d'imbrulés (pas de fumée) et les rares résidus de cendre.

Quand au rendement total d'un foyer rocket avec sa masse, c'est à dire le rendement total de consommation et de restitution, on doit aisément faire 3 à 5 fois mieux qu'un poêle normé (on le constate par la très faible conso de bois)

C'est à dire que d'après leurs calculs, le rocket aurait un rendement absurde, c'est à dire supérieur à 100%, un peu comme les pompes à chaleur....Mais bon il serait plus quand même logique de dire qu'un foyer standard ait un rendement total de 30% (car la plupart des calories partent dehors en fumée) et un rocket un rendement total de 95%...(le mien rejette à moins de 30° après une montée à 800° dans le heat riser)

Donc comme il n'y a pas beaucoup de moyens de faire avaler ces données à la RT2012 en tant que particulier, on pourrait d'après ce que tu dis installer et déclarer un rocket et coller en face un panneau rayonnant régulé que l'on allumera jamais.(pas un grille pain hein)

A bientôt
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 20/12/2013 18:18  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Bah des grilles pain, même d'occasion feront aussi bien l'affaire, du moment qu'ils sont régulés. Surtout si c'est pour ne jamais les faire fonctionner.

En revanche, soyons logiques, nous parlons bien de maisons neuves conformes à la RT 2012, donc bien isolées, bien orientées et bénéficiant d'apports solaires. Dans ces circonstances, un système de chauffage de 30 Kw va faire péter la baraque Twisted Il faudrait un mini stove de 8 à 10 Kw maximum et encore, on risque de transformer la pièce en sauna Sick

 20/12/2013 21:55  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Salut Jc12,

Je ne suis pas sur que tu aies totalement intégré le concept du poèle de masse Wink C'est un foyer à très haut rendement couplé à un lourd stockage thermique.

Un pdm comme un rocket, de 30kw installé dans une maison passive au sens normatif du terme c'est à dire moins de 15kwh/m²/an pour le chauffage c'est pas un problème.

La masse régule très efficacement la surchauffe, et il est très difficile de dépasser les 25° dans la pièce où il est installé, amoins de charger en bois pendant trop longtemps (je dirai plus de 4h d'affilée)

Un rocket est alimenté en moyenne 2 heures par jour pendant l'hiver, pour une maison "normalement isolée", et pendant ces 2 heures, il faut qu'il ait fourni à la maison toute l'énergie nécessaire à la tenir chaude pendant les 22 autres heures, il faut donc pour cela un foyer puissant. La masse se contente de lisser la courbe de température, c'est une régulation passive.

Un poêle standard va facilement être allumé pendant 8 à 12 heures par jour, donc avec leur rendement de restitution médiocre, on peut se contenter de 8 à 10kw, mais la consommation de bois sera nettement supérieure et la température va varier beaucoup, résultant en un piètre confort.

C'est une explication générale, et je peux détailler mon cas précis :

J'ai construit ma maison en bois en 2008 et ses performances thermiques sont meilleures que celles exigées par la RT2012 (je m'approche du passif).
En chauffage + ECS il me faut moins de 20kwh/m²/an, entièrement fournis par le rocket.
Je n'ai pas d'autre appoint thermique (à part le soleil bien sur !)
Notre conso électrique d'appareillages (qui ne comprend aucun chauffage) est de 15kwh/m²/an

J'ai démonté mon petit rocket pour passer au gros modèle (30kw) et je peux déjà témoigner que c'est une excellente solution pour une maison très bien isolée et ayant peu d'inertie (MOB ). La surchauffe est possible mais rare, il faut vraiment le faire exprès.
Malheureusement la RT2012 oublie trop de paramètres qui ont une influence positive sur l'efficacité globale du bâtiment.

Je sais pas si c'est assez clair...mais en tout cas j'ai pas la chance d'avoir un sauna quand je fais ronfler le dragon !

A bientôt
Cédric


J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 21/12/2013 17:53  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Salut Cédric,

J'avoue ne pas avoir l'expérience du rocket et je m'y mettrai dès que j'en ai l'occasion. D'ailleurs, si tu te souviens, je suis candidat pour un de tes prochains stages Wink

En matière de chauffage, comme tu le sais, tout est une question de dosages en fonction de plusieurs paramètres. Et si tu as une maison très bien isolée et étanche au point de te rapprocher du passif, il faut encore voir du côté des apports solaires et de la gestion de la ventilation.

Je peux te citer notamment une maison passive dans la Drôme où la température monte à 24°C facilement à l'intérieur alors qu'il fait 11°C à l'extérieur, ceci sans jamais utiliser le petit poêle à bois qui n'est là que pour la tranquillité d'esprit des propriétaires. Donc excuse-moi, mais avec une puissance de 30 Kw (edit : sans régulation) en rayonnement sur une surface de plusieurs m2, j'aimerais voir ça Geek

Non non, je ne signerai pas St Thomas !
JC

 22/12/2013 10:33  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Salut JC,

Je suis dans le même cas que la maison que tu cites. Quand il fait 10° ensoleillés dehors, j'ai toujours plus de 21-22 à l'intérieur sans chauffer.
Je ne connais pas le climat de la Drome, mais ici dans le sudouest, quand il fait +5°, c'est souvent associé à 90° d'humidité, et ça, c'est super froid, ça vaut un -5° bien sec... donc il faut chauffer plus pour éliminer cette humidité.
Quand on ne chauffe pas pendant quelques jours gris avec gelées matinales, on tombe à 17° dans la maison, c'est supportable avec un pull, mais alors c'est l'humidité qui devient vraiment gênante.

J'ai soigné l'isolation et l'étanchéité de ma maison, elle est orientée avec un maximum de vitrages plein sud, VMC double flux sur puits canadien, chauffe-eau solaire etc... et malgré tout, le gros rocket c'est pas du luxe pour ces raisons :

-faire le complément du solaire pour l'eau chaude
-maintenir et réguler la température de la maison autour de 21°
-maintenir un taux d'humidité correct
Sans parler du plaisir de se poser sur une banquette chaude bien sur !

Quand à sa puissance qui semble démesurée en rapport aux besoins du bâtiment, c'est à cause de nos mauvaises habitudes de calcul que l'on a : on met basiquement face à face les besoins du bâtiment et la puissance du système de chauffage (souvent à faible rendement de restitution).
Dans le cas d'un poêle de masse, le calcul devra forcément être différent et tenir compte de la grande intertie thermique créant un énorme déphasage en plus du stockage.
Par ailleurs ça n'a aucun sens de réguler un foyer à haute température, et c'est d'ailleurs ce qui fait son efficacité : il tourne à fond pendant le court temps de chauffe. La régulation est humaine : quand on connait sa machine, on sait combien de bois on devra brûler pour entretenir la température dans la maison.
La surface d'échange de mon rocket est d'environs 8m² ! ce qui en fait un chauffage à accumulation à diffusion lente à basse température : la surface de la banquette est autour de 25° (plus près des 30° au début de circuit, près du foyer)


Et je rappelle que plus c'est puissant, plus le temps de chauffe est court pour la même production de chaleur (energie = puissance x temps)

Je ne sais pas si la RT2012 prévoit quelque chose à propos des poêles à accumulation. J'ai vu sur le net des pros qui en posaient en maison neuve, et je ne sais pas s'ils ont aussi le souci avec le paragraphe sur la régulation ?

A bientôt
Cedric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 23/12/2013 11:19  

Status : hors ligne

EricN

Utilisateur

Graines
Enregistré: 16/12/2013
Réponses: 7
Bonjour, je lis ici que malgré les nombreuses vertus économiques, tu te refuses à installer une chaudière à granulé de bois à cause du prix. Mais avec les nombreuses aides qui existent tu peux te faire rembourser dans les 80% du prix d'achat+installation.

Entre la TVA réduite, la prime rénovation énergétique (1350€ ou 3000€ selon les ressources), le crédit d'impôt développement durable (15% du prix en défiscalisation, 26% en cas de remplacement), la prime énergie (qui a le plus haut taux de conversion de certificats d'économie d'énergie du marché, le montant dépend des économies d'énergie qui seront réalisé selon les grilles de calcul fournies par l'état), la prime à la casse chaudière en cas de remplacement et enfin l'éco prêt à taux zéro qui permet de se faire avancer le cout des travaux.

 23/12/2013 14:17  

Status : hors ligne

cecile rocket

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 03/06/2012
Réponses: 69
Bonjour,

Est-ce que le rocket stove est concerné par toutes ces primes ?

 23/12/2013 21:08  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Coucou Cécile,

Bien sur que non, le rocket n'a pas droit à toutes ces primes (d'enfumage écolonomique) !!!

Le rocket n'est même pas vraiment autorisé en construction neuve, et c'est d'ailleurs tout l’intérêt de ce sujet de discussion : des gens connaissant les performances des rocket se battent pour le faire rentrer dans la "norme" et la validation en cours RT2012 qui conditionne l'obtention des permis de construire.

Je ne fais qu'apporter ma modeste contribution avec les mesures et test que j'ai faits, car j'avoue que les validations et compagnie, j'ai tendance à m'en détacher facilement....

Quand aux poêles à granulés dont EricN parle, ils n'ont rien en commun avec ce dont il est question sur ce forum, et même le carburant est différent.
On aurait aussi pu parler du crédit d'impôt pour la PAC géothermie, ou encore du placement financier photovoltaïque, tous aussi nobles, mais très éloignés du concept qui nous rassemble de fabriquer soi-même un système de chauffage ultra performant, qui peut ne consommer que du déchet, et dont le cout de réalisation est si faible que l'idée même d'une subvention (c.a.d payé par les impôts des autres) n'a que peu d'interêt.

A bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 23/12/2013 22:09  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Salut à tous,

Pour faire rentrer les poêles rocket dans la RT, il faudrait s'inspirer de ce qui a été fait pour la construction en paille : http://www.compaillons.eu/reglementation

Cédric tu dis
Quote by: ceddz

des gens connaissant les performances des rocket se battent pour le faire rentrer dans la "norme" et la validation en cours RT2012 qui conditionne l'obtention des permis de construire.


Tu connais vraiment des gens qui se penchent là dessus ?

Bonne soirée
JC

 24/12/2013 10:18  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Salut JC,

Le mot se "battent" est peut-être un peu fort, j'aurai plutôt du dire se débattent.

C'est en tout cas l'occasion de discussions au-cours de chaque stage.
D'ailleurs, certains stagiaires travaillent dans des boites qui font la validation RT2012 (belle ouverture d'esprit)
J'ai rencontré aussi un installateur de cheminées qui ne savait pas comment le faire rentrer en RT2012 mais qui m'a expliqué comment une installation de rocket bien faite pouvait être conforme aux DTU sur les foyers et fumées.

Par ailleurs, j'ai quelques potes et connaissances qui poseront un rocket dans leur maison neuve, et ils utiliseront les failles possibles dans les textes pour passer quand même et avoir leur déclaration de conformité en fin de chantier, c'est un peu comme ce dont on parle sur ce fil.

Je n'ai pas connaissance de personnes essayant d'intégrer officiellement le rocket dans la liste du matériel de chauffage autorisé, car contrairement à la paille, pour laquelle la RT n'impose qu'une performance minimum, concernant le chauffage, on impose un système qui nous bloque (la régulation en l'occurence).

Compte tenu de l'efficacité exceptionnelle d'un poêle de masse non régulé, le plus pertinent serait d'intégrer une exception dans les textes (enfin je dis ca mais je n'y connais rien), car si on commence à exiger une obligation de performance comme pour l'isolation, le rocket passera haut la main, mais la moitié des systèmes autorisés aujourd'hui partiront au rebut.
Les pompes à chaleur a air par exemple passent la RT2012 mais ont souvent des performances inférieures à ce qui est annoncé, amènent un confort médiocre (chauffage de l'air) etc.... Elles ne sont que la suite logique des grille-pains, cohérents dans un pays à 80% nucléaire. (un peu comme les OGM sont la suite logique de l'agriculture intensive).

Comment expliquer aux gens qui écrivent les textes, qu'un système complexe avec un rendement de 300% sera moins efficace qu'un foyer en terre ? Il faudrait pour cela changer complètement de manière de penser et donner plus de crédit aux choses vraiment efficaces et éthiques qu'aux industriels et leurs lobbying.
Même les poêles à granulés dont EricN le chasseur de prime nous parle, sont certes très efficaces mais restent des machines complexes, obligatoirement fabriquées en usine, avec une partie électronique que l'on ne pourra pas réparer nous même, et surtout, qui consomme un carburant que l'on devra acheter à un industriel. On reste dépendant, on fait tourner l'économie, c'est autorisé.

Un rocket ne fait gagner d'argent à personne, il se contente de chauffer les maisons, et de le faire vraiment bien et au prix de très peu de ressources, et malheureusement ça n’intéresse pas encore beaucoup de monde.

Dans ce contexte normatif, pas évident de poser un truc fait main, et les auto-constructeurs d'aujourd'hui l'auront remarqué, c'est souvent aussi difficile de passer toutes les étapes administratives de réglementation que de réellement construire sa maison.

Alors je tire mon chapeau à ceux qui ont réussi à faire autoriser la construction en paille, ainsi que l'assainissement en phyto-épuration, et j'en passe, et si quelqu'un parvient à la même prouesse concernant le rocket, il aura toute mon admiration.

En attendant, validés ou pas, ces systèmes utiles et efficaces sont présents chez moi ainsi qua chez un grand nombre de personnes conscientes de leur impact, et prenant leur responsabilité en faisant passer leur éthique avant le respect aveugle de la règle.

N'hésitez pas à le dire si je m'égare, car le sujet m’intéresse particulièrement. Mais vous l'aurez compris, je préfère passer du temps à réaliser des choses concrètes plutôt qu'à me battre avec des bureaucrates.

Pendant ce temps-là, le monde avance, et on y participe à notre manière Wink
A bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 24/12/2013 10:45  

Status : hors ligne

EricN

Utilisateur

Graines
Enregistré: 16/12/2013
Réponses: 7
Pas question que j'installe un poêle à granulés hors de prix

C'est là dessus que commence le topic, donc je répond à ça en apportant mes quelques connaissances en matière de financement de travaux, après je n'épiloguerais pas, ça à l'air de déranger.

Cependant, si certains veulent en savoir plus, vous pouvez me contacter en mp, ça évitera de "polluer" ce topic.

Cordialement

Eric

 24/12/2013 12:21  

Status : hors ligne

cecile rocket

Utilisateur

Feuilles
Enregistré: 03/06/2012
Réponses: 69
Merci pour tes réponses Cédric.

Si un jour le rocket obtient une homologation, je pense que les nôtres ne rentreront pas dans les critères. Car s'ils commencent à mettre le nez dedans, ce sera à base de méga normes : tels matériaux pour le conduit d'évacuation, quant à la cheminée interne, je n'ose même pas y penser !
Je suis peut-être un peu pessimiste mais je pense comme toi qu'à partir du moment où ce système ne rapporte pas grand chose, voire rien (pour les plus doués!), à l'économie, il a alors peu de chance d'être validé.
J'espère que l'avenir me montrera que j'ai tort.
En attendant, bonne soirée les rocketeurs, bien au chaud !

Cool

 24/12/2013 16:05  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
En fait, l'affaire est dans le sac depuis la récente parution de la fiche d'application dont j'ai déjà parlé plus haut.

S'il subsiste un problème RT 2012 dans la pratique, c'est au niveau de l'étanchéité du système, puisque la maison est soumise à un test d'infiltrométrie. Pour le reste, tout est question de calculs sur le Bbio, la Cep et la Tic.

On a intérêt à soigner le bioclimatisme et l'isolation au maximum, sous peine de se retrouver avec un système de chauffage coûteux aux côtés du rocket. On sait qu'il devra être régulé et que si on part sur des convecteurs, les calculs vont être largement plombés. Car attention, il n'y a pas de "faille dans les textes pour passer quand même". Si ça ne passe pas, ça ne passe pas !

Il faudra peut-être chercher du côté d'une production locale d'électricité pour améliorer les résultats ? Ou alors ne pas partir sur des convecteurs électriques, en étudiant ce qu'il y a de moins cher...

Et si quelqu'un se prenait à faire du lobbying, ce serait pour faire admettre qu'il n'y a pas besoin de régulation sur un poêle de masse. Par extension ,on pourrait espérer que le rocket soit admis, mais je pense que des "règles professionnelles" seraient alors incontournables pour rassurer l'administration.

 24/12/2013 16:42  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 628
Localisation:Taller, Landes
Quote by: jc12 En fait, l'affaire est dans le sac depuis la récente parution de la fiche d'application dont j'ai déjà parlé plus haut.
Ok, c'est une solution acceptable, mais cela reste ce que j'appelle une faille dans leur texte : c'est à dire qu'on peut installer n'importe quoi, même très peu efficace tant qu'il y a un truc régulé en complément... le rocket vaut mieux que ça non ?

S'il subsiste un problème RT 2012 dans la pratique, c'est au niveau de l'étanchéité du système, puisque la maison est soumise à un test d'infiltrométrie. Pour le reste, tout est question de calculs sur le Bbio, la Cep et la Tic.
En quoi est-ce un problème ? l'étanchéité d'un bâtiment est un impératif de faible consommation, et relativement simple à respecter en construction neuve quand elle est soignée (pas faite à l'arrache par la plupart des constructeurs hein)

On a intérêt à soigner le bioclimatisme et l'isolation au maximum, sous peine de se retrouver avec un système de chauffage coûteux aux côtés du rocket. On sait qu'il devra être régulé et que si on part sur des convecteurs, les calculs vont être largement plombés. Car attention, il n'y a pas de "faille dans les textes pour passer quand même". Si ça ne passe pas, ça ne passe pas !
Le système installé à coté du rocket a très peu de chances d'être allumé un jour !
Quand on a connu le plaisir de la chaleur douce rayonnante, y'a plus moyen d'allumer un truc qui ne chauffe (mal) que l'air tout en l'asséchant au possible. Sans parler du compteur qui défile à la même vitesse que ton compte en banque se vide, tout en pérennisant l'utilisation de l'uranium....
Je suis avec toi sur le fait de soigner le bioclimatisme et l'isolation. La meilleure énergie est celle que l'on consomme pas.

Il faudra peut-être chercher du côté d'une production locale d'électricité pour améliorer les résultats ? Ou alors ne pas partir sur des convecteurs électriques, en étudiant ce qu'il y a de moins cher...
Bof, c'est un moyen de soigner le mal par le mal, mais je ne suis pas fan des maisons "positives, qui gardent des performances thermiques perfectibles mais se donnent bonne conscience en produisant de l'electricité pour compenser. On pourrait facilement ne (presque) rien consommer de l'extérieur ET produire de l’électricité quand même.

Dans tous les cas, les convecteurs électriques sont à bannir, je ne comprends même pas que ce soit encore admis en construction neuve.
Quitte à installer un chauffage électrique simple, il vaut mieux choisir un panneau rayonnant. C'est un petit peu plus couteux, mais au moins ça chauffe la pièce, les gens et pas seulement l'air. De plus ils sont régulés, alors tout va bien pour que la RT2012 l'autorise.

Et si quelqu'un se prenait à faire du lobbying, ce serait pour faire admettre qu'il n'y a pas besoin de régulation sur un poêle de masse. Par extension ,on pourrait espérer que le rocket soit admis, mais je pense que des "règles professionnelles" seraient alors incontournables pour rassurer l'administration.
Ce lobying n'existera pas pour la simple raison que le rocket n'est pas un système vraiment commercialisable : c'est un truc plus personnel, auquel il faut s'habituer, qui ne fonctionne que quand s'en occupe. Aucune boite ne va s'embarquer la dedans, trop risqué, et c'est pas très grave, les auto-constructeurs convaincus n'ont pas besoin de ça.

Je te suis sur le fait que la RT2012 était un mal nécessaire, mais comme d'habitude, on aurait pu faire tellement mieux.....enfin on a l'habitude !

Quand à EricN, tu ne déranges pas, mais le financement n'est pas le sujet ici.
Et même si je m'en écarte aussi un peu, ce qui nous intéresse c'est le côté validation du système rocket poele de masse. Quand à son cout, il y a bien des chances pour qu'il soit encore inférieur à celui du poêle à granulé primes déduites.

A bientôt Wink
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 25/12/2013 11:54  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Quote by: ceddz

Ce lobying n'existera pas pour la simple raison que le rocket n'est pas un système vraiment commercialisable : c'est un truc plus personnel, auquel il faut s'habituer, qui ne fonctionne que quand s'en occupe. Aucune boite ne va s'embarquer la dedans, trop risqué, et c'est pas très grave, les auto-constructeurs convaincus n'ont pas besoin de ça.


D'où la comparaison avec la construction paille qui n'est pas un matériaux "commercialisable". Les compaillons ont réussi à faire reconnaître une approche qui est très encadrée, avec des formateurs, etc. A partir du moment où il y a une expertise quelque part, il peut y avoir une reconnaissance.

La RT n'est pas seulement là pour emm... les gens. Bon, il est vrai qu'il y a des lobbys, mais même les industries-du-tout-électrique se cassent les dents. C'est bien la preuve qu'il y a des têtes dures qui savent fixer des limites et qui peuvent juger quand c'est acceptable ou non. Après, tout est affaire de savoir où sont les limites et on peut en discuter sans fin.

Les gaulois que nous sommes ont tendance à considérer que l'affaire est perdue d'avance face au ciel qui risque de nous tomber dessus. Pourtant il y a une autre approche qui consiste à trouver des solutions et à les faire valoir. On s'arrête trop souvent avant la phase 2, alors que nos cousins germains continuent d'avancer. Ach mein Gott Mr. Green

Ceci dit, c'est Noël et je vous souhaite à toutes et tous une joyeuse fête !
JC

Première|Précédente|1234|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 05:04 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire