Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 26 mai 2018 - 21:41


 03/12/2012 23:35 (Lu 8766 fois)  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 122
Localisation:St-Vaury, Creuse
Salut,
Je suis tombé un peu par hasard sur le rocket en me renseignant sur les poëles à bois.
Tout ça m'a l'air absolument parfait, c'est ce qu'il me faut ! Je vais de surprise en surprise en parcourant les divers sites qui en parlent. Je commence à comprendre le système et je cherche maintenant à établir un plan précis de la bête…
Une première interrogation vient du fait que chez certains le baril est nu, et chez d'autres il est également recouvert de bauge… Mystère !
Dans ce fil, Pascal B. donne peut-être un début d'explication : "Une autre piste à explorer pour améliorer le tirage est de retirer la terre autour du baril, car avec une perte plus importante de calories au niveau du baril on augmente la différence de température entre la cheminée interne et l'espace entre cette cheminée et le baril. On augmente ainsi le système de la pompe et donc le tirage."
C'est bien ça ?
Une deuxième question; si je construis mon RMH à côté de la cheminée existante (maison ancienne), est-ce que je peux utiliser l'évacuation de celle-ci ? D'ailleurs, je pensais même à supprimer cette cheminée, mais je conserve les conduits d'extraction, et donc, je peux me brancher dessus ?
Je continue à lire toutes vos réflexions, et plus ça va, plus j'ai l'impression d'avoir trouvé mon Graal...
Mr. Green

 04/12/2012 09:43  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1369
Localisation:Surgères
Bonjour,

J'ai déplacé votre question du sujet Dysfonction [mauvais tirage par temps froid] pour ne pas surcharger.

 04/12/2012 17:36  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 630
Localisation:Taller, Landes
Bonsoir Alynpier,

La décision de couvrir ou non le baril dépend surtout des besoins de la maison.

Quand on le laisse nu, sa température en surface monte très haut (attention aux brûlures!) et la convection de l'air autour est maximale. C'est idéal pour faire monter la température de la pièce rapidement en chauffant l'air dans un premier temps. C'est plus adapté aux maison avec une forte inertie intérieure, ou mal isolées.

Le choix de couvrir le baril de bauge, plus sécurisant, permet au contraire de peu chauffer l'air et de mettre l'accent sur le rayonnement, avec une montée en température plus lente mais aussi l'avantage d'une chaleur plus douce.
Cette solution est à privilégier dans les maisons bien isolées, afin d'éviter de surchauffer l'air par convection.

Un conduit de cheminée existant est valable pour un rocket.
Il faut vérifier que le diamètre du conduit correspond à la section d'un tube de 20cm de diamètre pour le rocket standard.
L'idéal étant un conduit lisse qui favorise le tirage, mais un boisseau en terre cuite fera très bien l'affaire aussi.

Pour finir, le Rocket Stove est bien le Graal des systèmes de chauffage !

A bientôt

Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 10/12/2012 19:13  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 122
Localisation:St-Vaury, Creuse
Merci à tous !
Je suis vos exploits à travers les différents fils de discussion et les reportages photo que vous publiez. Depuis que j'ai découvert le Rocket Stove et que j'en parle autour de moi, je m'aperçois que personne ne le connaît, que tous sont d'abord sceptiques, mais que quelques photos, videos et explications suffisent à les convaincre de la réalité du système.
--
Ch'tite question : si "j'intercepte" le tuyau d'arrivée eau froide du ballon, que je le détourne, que je l'enroule autour du bidon (1,90 m quand même pour un tour de baril) et que je le rebranche, je nourrirai alors mon ballon avec de l'eau "moins froide"...
C'est bien ça le principe ?
Et c'est sûr que plus le tuyau de cuivre est "soudé" au baril, meilleur sera le rendement.
Smile

 14/12/2012 20:17  

Status : hors ligne

Xisca

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 07/08/2012
Réponses: 246
Localisation:Espagne
Mon aussi pareil pour en parler, et je cherche comment améliorer la présentation afin de me faire comprendre au mieux et plus efficacement !

Cedz a un reportage avec tuyau de cuivre en photo dans son album. Je crois que non seulement c'est moins froid mais super chaud !!

Je cherche aussi comment faire, d'autant plus que c'est dur pour moi sans construire deux rockets!!!!!!!!!!
Xisca en Espagne

 14/12/2012 22:55  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 630
Localisation:Taller, Landes
Salut Alain Pierre,

Tu ne peux pas brancher le serpentin du rocket en série avec l'entrée d'eau froide du ballon. Quand le feu sera allumé et que tu ne vas pas tirer d'eau, la température dans le serpentin va augmenter sans pouvoir circuler, ca va bouillir, monter en pression et percer les raccords, puis dégat des eaux....


Ce qu'on fait en général, c'est comme pour les panneaux solaires. Il faut un ballon avec un échangeur interne (un serpentin dans le ballon séparé du circuit d'eau) et on fait circuler l'eau du serpentin du rocket dans le serpentin du ballon.

Si le ballon est situé plus haut que le rocket, on peut laisser circuler l'eau naturellement, en thermosiphon. Sinon il faudra une pompe de circulation pour forcer le transfert de calories.

Il existe aussi la solution du ballon simple sans échangeur. Le serpentin du rocket est connecté en parallèle du ballon. Le point chaud du ballon sur un bout chaud du serpentin rocket, le point froid du ballon sur l'autre bout du serpentin rocket.
Dans ce cas aussi on peut aussi se passer de circulateur si le ballon est en hauteur.

Dans tous les cas, il faut prévoir dans le circuit :
-un groupe sécurité, pour faciliter le remplissage et évacuer les surpressions accidentelles
-un vase d'expansion pour compenser la dilatation du liquide
-un purgeur automatique au point le plus haut du circuit d'eau
-tout le circuit doit être en cuivre, on dépasse facilement les 80° en pression. Le PER ne supporte pas.

Dans le cas de la présence d'un circulateur il faudra une gestion electronique avec 2 sondes : une en haut du serpentin rocket et une autre dans le ballon. Au pire un simple contacteur thermique genre klixon dans le rocket qui fait tourner la pompe à partir de 60°, mais y'a un risque de dissiper de la chaleur si le ballon était déja chaud.

Quand au cuivre soudé sur le baril, c'est inutile et probablement risqué. Le baril chaud se dilate de plus d'un ou deux centimètre, les soudures vont rapidement lacher.
Et du fait de cette dilatation, le tuyau de cuivre monté à froid se retrouve plaqué de force contre le baril et l'échange est plutôt bon. Prévoir cependant au minimum 10 tours et de préférence en diamètre 20mm de cuivre. A 1.90mètres par tour, une couronne de 20 mètres fait l'affaire, compter 150€ à la louche (de mémoire)

Bonne soirée

Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 14/12/2012 23:54  

Status : hors ligne

pierro

Utilisateur

Graines
Enregistré: 21/11/2012
Réponses: 2
Quote by: ceddz

Salut Alain Pierre,

Tu ne peux pas brancher le serpentin du rocket en série avec l'entrée d'eau froide du ballon. Quand le feu sera allumé et que tu ne vas pas tirer d'eau, la température dans le serpentin va augmenter sans pouvoir circuler, ca va bouillir, monter en pression et percer les raccords, puis dégat des eaux....


Ce qu'on fait en général, c'est comme pour les panneaux solaires. Il faut un ballon avec un échangeur interne (un serpentin dans le ballon séparé du circuit d'eau) et on fait circuler l'eau du serpentin du rocket dans le serpentin du ballon.

Si le ballon est situé plus haut que le rocket, on peut laisser circuler l'eau naturellement, en thermosiphon. Sinon il faudra une pompe de circulation pour forcer le transfert de calories.

Il existe aussi la solution du ballon simple sans échangeur. Le serpentin du rocket est connecté en parallèle du ballon. Le point chaud du ballon sur un bout chaud du serpentin rocket, le point froid du ballon sur l'autre bout du serpentin rocket.
Dans ce cas aussi on peut aussi se passer de circulateur si le ballon est en hauteur.

Dans tous les cas, il faut prévoir dans le circuit :
-un groupe sécurité, pour faciliter le remplissage et évacuer les surpressions accidentelles
-un vase d'expansion pour compenser la dilatation du liquide
-un purgeur automatique au point le plus haut du circuit d'eau
-tout le circuit doit être en cuivre, on dépasse facilement les 80° en pression. Le PER ne supporte pas.

Dans le cas de la présence d'un circulateur il faudra une gestion electronique avec 2 sondes : une en haut du serpentin rocket et une autre dans le ballon. Au pire un simple contacteur thermique genre klixon dans le rocket qui fait tourner la pompe à partir de 60°, mais y'a un risque de dissiper de la chaleur si le ballon était déja chaud.

Quand au cuivre soudé sur le baril, c'est inutile et probablement risqué. Le baril chaud se dilate de plus d'un ou deux centimètre, les soudures vont rapidement lacher.
Et du fait de cette dilatation, le tuyau de cuivre monté à froid se retrouve plaqué de force contre le baril et l'échange est plutôt bon. Prévoir cependant au minimum 10 tours et de préférence en diamètre 20mm de cuivre. A 1.90mètres par tour, une couronne de 20 mètres fait l'affaire, compter 150€ à la louche (de mémoire)

Bonne soirée

Cédric


 15/12/2012 00:03  

Status : hors ligne

pierro

Utilisateur

Graines
Enregistré: 21/11/2012
Réponses: 2
bonsoir j ai lu votre message sur le raccord d un rocket sur un ballon d eau est ce que quel qu un aurait un schéma d'installation

 15/12/2012 01:21  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 630
Localisation:Taller, Landes
Le schéma simplifié en thermosiphon (sans les sécurités): remplacer les panneaux solaires par le serpentin du rocket :

http://www.france-eco-construction.fr/img/options/grand/chauffe%20eau%20thermosiphon.png

La version avec circulateur, toujours imaginer le rocket à la place des panneaux solaires :

http://www.pleinchamp.com/var/ca_pleinchamp/storage/images/media/images/schema-solaire/26420336-1-fre-FR/schema-solaire.jpg
Enfin le net regorge de shemas d'installation de chauffage...

Bonne soirée

Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 09:41 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire