Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 12 déc. 2018 - 19:48


 17/01/2017 20:58  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 127
Localisation:St-Vaury, Creuse
Citation : ceddz

En effet Moos,
Le baril d'un batch est souvent bien trop haut pour pouvoir y cuisiner, particulièrement si on a un peu surélevé le foyer du sol.


Voilà, c'est bien ça le problème ! Dans ma simulation (batch 150), le haut du baril se situe à 142 cm au dessus du fond du foyer. Pour peu que je surélève l'ensemble de 25 cm, ce qui me paraît un minimum pour le chargement du bois, on est déjà à presque 1,70 m. Je me vois mal faire quoi que ce soit à la hauteur de mon front...
De plus, j'ai pensé à remplacer le dessus du baril par un "bouchon" de béton réfractaire/isolant (en y ajoutant de la vermiculite), ce qui d'une part me limiterait le rayonnement vers le haut et m'aménagerait une ouverture utilisable en cas de "panne" ou de simple maintenance estivale...

La grange de Lavaud
La grange de Lavaud http://lagrangedelavaud.overblog.com/

 18/01/2017 16:37  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Citation : Alynpier

Citation : ceddz

En effet Moos,
Le baril d'un batch est souvent bien trop haut pour pouvoir y cuisiner, particulièrement si on a un peu surélevé le foyer du sol.


Voilà, c'est bien ça le problème ! Dans ma simulation (batch 150), le haut du baril se situe à 142 cm au dessus du fond du foyer. Pour peu que je surélève l'ensemble de 25 cm, ce qui me paraît un minimum pour le chargement du bois, on est déjà à presque 1,70 m. Je me vois mal faire quoi que ce soit à la hauteur de mon front.....

La grange de Lavaud



Tu enterres ton batch à moitié, après avoir décaissé son emplacement...
Ok, je suis dehors - Pour toute réclamation, s'adresser à Ceddz... Big Grin Smile
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 18/01/2017 17:53  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 127
Localisation:St-Vaury, Creuse
Le problème ne se pose pas avec un "J", et c'est là-dessus que j'étais parti.
Maintenant, j'ai trouvé la solution pour ne pas avoir une banquette à 80 cm (voire plus) de haut, il suffit que je prenne l'air chaud par dessous le baril, et non sur le côté comme je l'avais imaginé dans un premier temps.
Avec un socle de 35 cm, ça me met le haut du baril à 1,85 m.
Pour le tubage de la banquette, j'ai pensé le placer à 15 cm du bord vertical, et il part à 25 cm du haut. Avec une pente escendante de 2 cm/m, il termine au bout de 6 m à 13 cm du haut. Je prévois un cendrier accessible au point le plus bas.

La grange de Lavaud
La grange de Lavaud http://lagrangedelavaud.overblog.com/

 18/01/2017 18:56  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Citation : Alynpier


Maintenant, j'ai trouvé la solution pour ne pas avoir une banquette à 80 cm (voire plus) de haut,



Ta hauteur de 80 cm, je ne vois pas... il suffit que tu mettes une épaisseur de bauge ou quoi que ce soit qui fera ta masse nettement moins importante, pour ne pas atteindre 80 cm de haut. Pour comparaison, la partie de notre masse qui est un banc doit faire 50cm de hauteur maxi je crois bien... Suffisant pour ressentir la chaleur en se posant dessus après une bonne journée de chauffe.

Ceci étant, ton idée de prendre plus bas est sans aucun doute intéressante selon tes contraintes.

"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 18/01/2017 20:59  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 127
Localisation:St-Vaury, Creuse
Citation : Moos

Citation : Alynpier


Maintenant, j'ai trouvé la solution pour ne pas avoir une banquette à 80 cm (voire plus) de haut,


Ta hauteur de 80 cm, je ne vois pas... il suffit que tu mettes une épaisseur de bauge ou quoi que ce soit qui fera ta masse nettement moins importante, pour ne pas atteindre 80 cm de haut. Pour comparaison, la partie de notre masse qui est un banc doit faire 50cm de hauteur maxi je crois bien... Suffisant pour ressentir la chaleur en se posant dessus après une bonne journée de chauffe.
Ceci étant, ton idée de prendre plus bas est sans aucun doute intéressante selon tes contraintes.

Je cherche à placer le foyer dans une position "confortable", un peu au dessus du sol. Si je veux une banquette de 55 cm de haut, en calculant au mieux l'emplacement de mon tubage, je me trouve à devoir faire un socle de 35 cm. Pour le chargement, et la vitre donnant sur le foyer, c'est impecc. Et je récupèrerai l'air chaud de la cloche par dessous, ce qui, a priori, ne pose pas de problème particulier.

Smile
La grange de Lavaud http://lagrangedelavaud.overblog.com/

 18/01/2017 22:42  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut à vous
En effet, aucun problème : le foyer est surélevé pour l'esthétique et faciliter le chargement, puis la banquette démarre bien en dessous du niveau 0 du foyer.
Un simple assemblage en maçonnerie, ou un bout de baril permet de fermer cette descente, faire un cendrier et démarrer le tubage, c'est aussi ce qu'on a fait chez Moos Wink
Le foyer à 35-40cm du sol c'est top, et la banquette finie c'est comme pour une chaise : de l'ordre de 45cm par rapport au sol fini, puis pas trop d'épaisseur de bauge au dessus des tubes sinon on ne sent plus la chaleur, pas assez et on se brûle le séant Wink environs 10cm c'est bien, mais 15cm au départ et 5 à la fin c'est cohérent aussi (pas l'inverse, trop chaud au départ près du baril)

C'est vrai qu'un J simple avait l'avantage de pouvoir être enterré dans la dalle, mais quand on voulait une vitre et un tunnel accessible au nettoyage c'était une autre histoire !

Ced
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 19/01/2017 09:51  

Status : hors ligne

Alynpier

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 03/12/2012
Réponses: 127
Localisation:St-Vaury, Creuse
Citation : ceddz

Salut à vous
En effet, aucun problème : le foyer est surélevé pour l'esthétique et faciliter le chargement, puis la banquette démarre bien en dessous du niveau 0 du foyer.
...
Le foyer à 35-40cm du sol c'est top, et la banquette finie c'est comme pour une chaise : de l'ordre de 45cm par rapport au sol fini, puis pas trop d'épaisseur de bauge au dessus des tubes sinon on ne sent plus la chaleur, pas assez et on se brûle le séant Wink environs 10cm c'est bien, mais 15cm au départ et 5 à la fin c'est cohérent aussi (pas l'inverse, trop chaud au départ près du baril) Ced


Merci pour les précisions centimétriques, je vais reprendre mon dessin et faire avec ces dimensions !
Ça avance, ça avance... sur le papier !
Smile

La grange de Lavaud
La grange de Lavaud http://lagrangedelavaud.overblog.com/

 19/01/2017 10:30  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Citation : Alynpier


Merci pour les précisions centimétriques, je vais reprendre mon dessin et faire avec ces dimensions !
Ça avance, ça avance... sur le papier !
Smile



Et cette avance sur le papier, c'est du retard en moins le jour du chantier... Smile Big Grin
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 20/01/2017 00:13  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 110
Citation : Moos



Alors, là, je ne sais que répondre, je ne vois pas du tout à quoi correspond le radia rocket que tu décris Caricion... t'as pas une photo? c'est pour chauffer à mort le baril, ca je comprends, pour pouvoir le décaper ... mais quelle source de chaleur alors?

Suis d'accord sur le coté bien dégueulasse du truc... suis pas fier non plus...





Bonjour,

je l'ai vu en vrai mais je n'ai pas pensé à faire une photo

voici un schéma :

[img]http://www.casimages.com/i/170120122714695212.jpg[/img]

le combustible c'est de la cagette ou du bois assez fin (comme pour un J)
on l'insère par le trou. On le démarre au carton.

Lors du stage on m'a montré des radia rocket dont le fond était porté au rouge (c'était quand même de nuit).

Par contre je n'ai pas retrouvé ce "radia rocket" sur le net ... ?


 20/01/2017 00:35  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 110
Citation : Moos

Citation : caricionSur les rocket "métal" pour la cuisson il faut ensuite passer une couche extérieure d'huile végétale et la stabiliser au chalumeau (la noircir) j'imagine que l'on ne peut pas faire cela sus un batch ... (j'en suis même quasiment sûr)



Tu pourrais le faire sur le fut qui enveloppe la cheminée maçonnée peut-être, mais ça risque d'être assez haut et donc peu pratique pour cuisiner.
OU alors, imaginer un foyer pour le batch qui serait en tôle/métal... ou encore recouvrir le foyer maçonnée et baugé d'une belle plaque en acier bien épais qui alors subirait ce traitement à l'huile végétale (que je ne connaissais pas... merci!). Pour info, sur notre batch, au dessus du foyer nous avons mis une "sole" en briques réfractaires. Je ne sais pas quelle température cela atteint, mais après une flambée, je ne peux y laisser la main plus de quelques secondes, c'est vraiment très chaud. Je ne sais si c'est suffisant pour y cuisinier... faudra que je mesure un jour...
[/p][/QUOTE]


Bonjour,

en fait je suis aussi très intéressé par la cuisine grâce au rocket de masse mais ma question était sur le traitement à l'huile végétale.

Or sur les cuiseurs (tout en métal) ce traitement est appliqué sur le fut extérieur (qui est très probablement beaucoup moins chaud que le fut d'un rocket de masse).

Donc je me dis que l'huile risque de totalement carboniser sur le fut d'un rocket de masse.

Votre avis ?

Bonne journée

 06/03/2017 19:19  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Coucou à tous les rocketteurs,

Quelques temps que je n'ai pas donné de nouvelles du Papooses'Rocket ! En l’entendant rocketter, je pense à vous, et me dis qu'il faut donc que je témoigne ... Big Grin

Après les quelques évolutions, et avec les nombreux retours de fumées que nous avons pu connaitre (je renvoie aux épisodes précédents sur ce même fil!), j'avoue que nous n'osions pas trop démarrer le monstre sans le petit feu qui va bien sous le conduit vers l'extérieur.
Et puis, malgré la rehausse du baril de cheminée, même si le rocket tournait vachement mieux depuis, il arrivait régulièrement qu'on se prenne un gros retour de fumée dans la maison, ce qui n'est jamais bien agréable vous en conviendrez. Un peu ras-la-casquette, surtout quand les alarmes monoxyde se déclenchent à plusieurs endroits...
J'ai donc tout nettoyer, et principalement les deux arrivées d'air au niveau du foyer, qui finalement se trouvaient très encombrées... cendres sans doute, sinon bouts de bauge quand on a bricolé la réhausse qui nous a demandé de taper pas mal sur l'ensemble...pas vraiment d'explication sur cela, mais visiblement, l'air n'y circulait pas bien... j'y ai passé l'aspiro, en mode aspiration, puis en mode soufflerie, histoire de bien décrasser l'ensemble... Geek et là, je peux assurer que l'expression Rocket Stove prend tout son sens !
Incroyable comme le dragon tourne, ça ronronne délicieusement, ça brûle parfaitement, et ça chauffe du feu de Dieu... Là, on y est vraiment, à cette phase où ca tourne en ronronnant... yesss...

Et cerise sur le gateau : on démarre la bete à froid sans le feu d'assistance sous le conduit vers l'extérieur ! Re-Yess... Big Grin C'est bon quand on en arrive là... ho oui!!
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 24/03/2017 14:00  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Bon, bon, bon...

J'ai pris une grande décision : je vais arrêter de poster ici mes sentiments à l'utilisation du Rocket !
Un petit mot d'explication s'impose... !

Tout content des dernières flambées, comme en atteste mon message précédent. Ça fonctionnait parfaitement, et ça nous soulageait grandement...

Mais voila, patatras, dès publication de ce message, le dragon recommence à toussoter, cracher de la fumée partout, bref, ça fonctionne plus bien... De là à voir un lien entre la publication de mon message enchanté et la guigne que nous joue le dragon, il n'y a qu'un pas... j'aurai du garder pour moi les bonnes évolutions constatées.
Je boycotte donc officiellement le forum dans l'espoir secret de comprendre ce qui arrive et que mon silence remédie à cet état de fait !

(je reste pas loin, quand même, peux pas trop me passer de vous tous...!)

"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 24/03/2017 18:01  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1389
Localisation:Surgères
Salut Nico,

Je te propose 3 pistes à explorer l'une après l'autre :

1 - Ouvrir les trappes de visite, vérifier et nettoyer tous les conduits de ton poêle.

Si tout est ok de ce côté là

2 - Shunter le banc en cul de sac

Si tu as toujours un problème de retour de fumée

3 - Supprimer la cloche verticale

L'idée étant de limiter au maximum les freins éventuels et favoriser l'évacuation des fumées refroidies.

 25/03/2017 13:06  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Salut Pascal, merci pour tes éléments de réponses.

j'ai prévu d'aller à nouveau voir par les trappes de visite, je vous tiendrai informé.

Je suis également en pleine réflexion sur un bypass à ajouter, avant la cloche verticale, la coïncidence avec ta proposition est étonnante, mais sans doute logique dans les reflexions autour de l'usage du dragon, ca me rassurer, je dois pas réfléchir trop de travers en la matière...
Sans doute sur la configuration initiale de notre dragon, aurai-t-on du intégrer un bypass... Ça me semble pas trop difficile à ajouter, et comble du luxe, ça pourrait chauffer ma deuxième marche de l'escalier ! (NDLR : l'escalier est intégré dans la masse de notre dragon!).

Merci pour tes pistes en tout cas,
Si je lis bien ta troisième, tu penses que la première cloche verticale refroidirait trop les fumées? Pourtant la SIA que nous avions calculée était correcte par rapport au tableau de Peterberg avec cette cloche et le banc derrière...

A suivre...

"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 25/03/2017 14:31  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut à vous,
Me voila bien triste de voir que tu as encore des déboires avec le dragon, mais quand même, c'est de mieux en mieux non ? (bon ok avec quelques rechutes...)

La réponse de Pascal m'a aussi interpellé, une cloche en moins réduirait bien la surface d'échange, au profit d'une température plus élevée en départ de conduit, mais serai-ce suffisant ? cela voudrait dire en effet que la SIA n'est pas bonne, ou que le foyer n'est pas assez puissant, ou encore un encombrement quelconque dans le circuit, à voir par les trappes, c'est la première chose à vérifier, et au passage, comme le dit Pascal, si tout est clean tu pourras boucher la partie de banquette en cul-de sac avec 3-4 briques juste posées au fond, cela réduira la SIA d'un demi baril.

Alors ensuite démonter la cloche pourquoi pas, mais sans certitudes sur l'amélioration, alors qu'un Bypass, si tu galères pas trop à l'installer (démonter une marche, ouvrir 2 parois, faire un clapet, rien de méchant mais un ptit chantier quand même), il t'aidera à démarrer plein pot en toutes circonstances.
La fermeture progressive après quelques minutes de feu permet d'avoir un foyer qui tourne rapidement à plein régime très tôt et améliore le rendement, tout en réduisant à néant le risque de retours de fumée (si le foyer commence à baisser et menace de refouler, on réouvre le bypass et tout rentre instantanément dans l'ordre).
Idem lors des conditions climatiques difficiles, mauvais vent ou ciel bas, le bypass pourra rester un peu ouvert pour maintenir une bonne combustion.

Si tu l'installes, tu pourras ensuite vérifier si une cloche est en trop ou pas. Après un démarrage plein pot avec le bypass ouvert, si le foyer se met à refouler quand tu refermes le bypass et que la combustion vive ne repart pas, c'est surement qu'il y aura une SIA trop grande, pourtant on avait bien respecté les préconisations maximales de Peterberg.
Cependant, Peterberg dit qu'un bypass n'est pas indispensable sur un batch (ni sur un J d'ailleurs), mais par expérience, sur un rocket à grosse batterie ça facilite bien la vie.
Ne serions-nous tout simplement pas trop proche des SIA maximales, qui font que le foyer ne marche bien qu'en conditions idéales ? Je vois l'utilité du bypass sur mon J200 avec 8mètres linéaires de banquette en briques. Sans le bypass, je sens bien que parfois il aurait envie de refouler aussi.
Sinon, j'ai peut-être manqué quelque chose, mais quoi ?

Et pour finir, un petit rappel de la phrase clé : "un rocket on n'en n'est jamais complètement satisfait la première année" Wink

A bientôt
Ced
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/03/2017 01:33  

Status : hors ligne

caricion

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 14/03/2015
Réponses: 110
Citation : Moos


Mais voila, patatras, dès publication de ce message, le dragon recommence à toussoter, cracher de la fumée partout, bref, ça fonctionne plus bien... De là à voir un lien entre la publication de mon message enchanté et la guigne que nous joue le dragon, il n'y a qu'un pas... j'aurai du garder pour moi les bonnes évolutions constatées.



Bonjour,

je ne sais pas où tu habites mais est-il possible que la cheminée ait été particulièrement exposée au soleil en journée et qu'il y ait eut une sorte de "bouchon de chaleur" (plus rare en plein hiver que maintenant).

Ce qui pourrait aussi expliquer ce retour des dysfonctionnements.

 26/03/2017 10:57  

Status : hors ligne

Manuel P

Utilisateur

Germes
Enregistré: 29/01/2017
Réponses: 31
Bonjour à tous,


Ce n'est pas à ceux qui m'ont appris ceci que je vais le rappeler... Mais pour d'autres qui lisent ces post, je ne peux pas m'empêcher de faire ce petit mémo comme quoi les SIA calculées par Peter Van Berg sont valables pour un fonctionnement en cloches, et que trransposer ces SIA maximales/optimales pour un fonctionnement en baril+banquette ne me parait pas pouvoir garantir un fonctionnement optimal d'un roket en banquette.
Ça ne veut pas du tout dire que ça ne peut pas fonctionner ! Mais que comme il n'y a pas de garantie de fonctionnement, il est peut-être normal de devoir rajouter, sur un rocket fonctionnant en banquette dimensionné selon les SIA cloches, un bypass ou un autre élément venant faire un ajustement entre la SIA optimale cloche déterminée par Peter Van Berg, et la SIA banquette optimale (qui reste à déterminer, mais dont on connait quelques linéaires typiques suite aux retours d'expérience de ces messieurs (avec une nouvelle marge de sécu à prendre, puisqu'il s'agit plus souvent de Rocket en J qu'en Batch) ) Wink

Merci pour tous vos retours d'expérience,
Et bon courage Moos c'est de mieux en mieux !! Smile

 26/03/2017 12:29  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Oui Manuel, il y a certainement de ça dans la problématique. Cette banquette est une successions de cloches assez basses pour faire une banquette (pas de tubes), mais la perte de charge est supérieure à celle d'une seule cavité verticale, cela pourrait expliquer une part des complications.

Et tout comme Caricion, j'expérimente ces jours-ci le bouchon chaud sur mon batch180 de grange, le tubage débouche en bas de mur, puis passe verticalement dans la serre avant de déboucher au dessus de la toiture.
Le matin, ou le soir tard quand la fraicheur est tombée, le batch rockette nickel tout de suite. par contre, en milieu-fin d'après-midi bien ensoleillée, quand le tube de serre est à plus de 30°, c'est presque indémarrable...gros refoulement par tous les trous, même ceux que j'imaginais pas.. et sur celui-la j'ai plus la possibilité de mettre un bypass...regrets...

Bon dimanche Wink

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/03/2017 18:23  

Status : hors ligne

cedrico

Utilisateur

Germes
Enregistré: 05/01/2017
Réponses: 16
Salut à tous,

Si je peux me permettre je pense que la demi-lune n'est pas assez grande(pas facile a voir sur la photo). À cet endroit le passage doit faire le double de la taille du système voir plus(vu sur donkey32).

J'ai un batch 180 (chargement 200) avec une banquette de 8 mètres linéaire et 8 mètres verticale en évacuation. Le tout est tubé en 200. SIA(12 mètres approximatif).

Il fonctionne bien avec des petites pulsations de temps en temps mais rien de très grave. (vu toujours sur donkey32 le mode pulsation donnerait un peu plus de chaleur).

Température de sortie des gaz est de 70 degrés( 6 à 7 tonnes de masse a chauffé)

Bon courage Moos (à chaque problème sa solution)

Salut...

 26/03/2017 19:45  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut Cedrico et merci pour ta participation,

Aucun souci côté descente de baril chez Moos, c'est largement dimensionné, de mémoire 60cm d'arc de cercle sur plus de 10cm...

Quand aux pulsations dans le batch 180 c'est directement lié au surdimensionnement du foyer (tu évoques un foyer de batch 200)
Je suis dans la même configuration que toi, batch180 avec 8ml de banquette et 70° en sortie, j'avais surdimensionné le foyer au départ, la longueur était de presque 70cm. Il était hésitant, oscillant, refoulait de temps en temps et la vitre restait noire. Une fois réduit à 58cm, l'oscillation a disparu, et tant mieux car à part des gros coup de fumée noire en toiture, je n'avais pas l'impression que ça amenait quoi que ce soit de positif, mais chaque contexte est différent Wink

Pour finir, la SIA ne s'applique pas dans le cas de banquette tubées, sinon la logique voudrait qu'on installe 14 ml sur un batch180, mais ça ne marche pas... le flux de gaz dans un tubage horizontal se comporte très différemment de celui d'une cloche, ainsi les surfaces d'échange ne sont pas comparables.

Ced

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 27/03/2017 11:08  

Status : hors ligne

cedrico

Utilisateur

Germes
Enregistré: 05/01/2017
Réponses: 16
Salut ceddz

Les pulsations dans mon rocket sont très rapide, une vrai locomotive voici la vapeur d'un bois pas très sec.

J' ai pensé a rabaisser le plafond pour réduire le volume de la boite de chargement.

Salut

 27/03/2017 14:36  

Status : hors ligne

lamouette

Utilisateur

Germes
Enregistré: 17/03/2017
Réponses: 21
salut moos et les autres
Il ne faut pas abandonner, il y a juste un petit truc qui coince et qui va se résoudre.
Dabord j'aurais besoin de quelques précisions
-La cheminée fonctionne bien? Peux tu la décrire? Le tirage c'est capital.
-La surface du port est bien de 72% de la surface en coupe du conduit d'évacuation?

Sinon cette histoire de banc en cul de sac ne m'inspire pas , si il y a un petit problème de tirage à froid il est évident qu'une grosse quantité de fumées va se stocker dans ce grand volume et au premier petit problème (vent, bois humide,départ trop timide) ça recrache par l'entrée. De plus quand le fonctionnement est bon et que tout est bien chaud, il est évident que la fumée va directement passer dans le conduit de cheminée sans réchauffer le banc comme elle devrait car la sortie est juste à coté de l'entrée. C'est un gros volume de flux stationnaire et ce n'est jamais bon dans un flux. Dans un chauffage à la romaine où les fumées faisaient un long chemin horizontalement en sous-sol même sans cloison, la sortie était à l'opposé de l'entrée.

Comme l'a dit Manuel, l'histoire de SIA est trop vague pour s'appliquer au banc . Si la surface d'échange est prise en compte par Peterberg c'est une question de refroidissement éstimée d'après une surface, hors cette notion dépend trop de la construction, de l'épaisseur des matériaux, leur nature, de l'isolation etc

Ton problème est bien lié à la température , c'est la température du système qui conditionne le tirage , ce qui peut impliquer soit un ou les deux:
1) un foyer pas assez puissant
2) un système d'évacuation des fumées surdimensionné qui refroidit trop vite les fumées.

Pour 1) il faut avoir respecté les plans y compris le dimensionnement de port, surface d'air primaire, surface d'air secondaire. Y a t-il une gestion d'air secondaire? Ni trop d'air ni pas assez , au bon endroit.
pour 2) La surface d'échange pièce/système est trop grande ou placée trop tôt , l'isolation du baril insuffisante ou le conduit trop grand dans le baril ce qui diminue trop la température d'où mauvaise combustion , d'où baisse de température, c'est un cercle vicieux.
Quand je vois les photos que tu as postées pour la modif du baril j'ai l'impression que le conduit interne carré dans la cheminée interne est plus grand que le reste et aussi que l'isolation parait faible.
Ce qu'il faut chercher c'est de faire monter au maximum la température du foyer , de la partie après le port surtout et aussi de la partie interne de la cloche (baril), c'est l'ensemble des conditions favorables à une bonne combustion à très haute température. C'est seulement après qu'il faut récupérer la chaleur dans le banc ou tout autre forme d'échangeur.

Un by pass me parait une très bonne idée dans un premier temps. Il faudrait faire la cheminée interne aux même dimensions et forme que la base car la base (juste après le port) est l'endroit crucial où se mélange gazs/air secondaire se fait à très haute température, si juste au dessus c'est plus grand , les gazs s'y échappent trop vite sans bruler complètement car pas assez contenus, de plus l'agrandissement de volume entraine une détente des gazs d'où refroidissement.

 30/03/2017 15:12  

Status : hors ligne

Moos

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 18/02/2016
Réponses: 174
Bonjour à tous,

L'émotion m'étreint à la lecture de vos réponses nombreuses !
Merci à tous et à chacun de vos idées concernant nos soucis.
Je décide officiellement et de manière publique de boycotter mon boycott du forum face à tant de bonnes réactions ! J'en verse une petite larme derechef ! Cry

Le coup du bouchon d'air chaud dans le tube de cheminée, alors là, chapeau ! Je n'y aurai pas pensé sans vous lire. Effectivement, la partie aérienne de ma cheminée prend le soleil, c'est certain. Et ces derniers temps, le soleil a bien donné ! Ce pourrait etre un élément de réponse tout à fait pertinent.

Alors pour répondre aux points soulevés par vous :
- nous avons une double entrée d'air dans le foyer, qui vient directement de l'extérieur de la maison, pris sur une façade orientée Nord ==> l'air frais passe sans problème en partie basse du foyer (arrivée d'air primaire) ainsi qu'en partie haute juste au dessus du port (arrivée d'air secondaire) même si à cet endroit, quand le foyer est chaud, l'air arrive nettement réchauffé ==> peut-être faudrait-il soigner l'isolation du P-Channel qui est posé directement sur le toit du foyer, de manière à maintenir un flux d'air assez frais, sans doute à tester lors de travaux de rénovation cet été. Si quelqu'un à un avis plus éclairé sur ce point, je prends !
- la SIA sur notre batch 180 est tout à fait conforme au tableau de Peterberg, même si on est sur une surface calculée de manière empirique (de mémoire, son tableau indique une valeur pour un batch 170 je crois du à la conversion pouces/cm), il me semble que sur ce point on est bon. La cheminée interne est en 180 sur toute la hauteur, hélicoïdale à la base puis de forme carrée sur les derniers rands de briques ==> on est donc dans les clous par rapport au foyer et à la section du tout. L'isolation est réalisée à la vermiculite dans un tube de chauffe-eau.
- en ce qui concerne nos cloches (une verticale et une horizontale qui fait office de banc, en cul-de-sac pour cette dernière) : tout cela fonctionne visiblement bien, le tout chauffe de manière très perceptible. L'évacuation vers la cheminée est à l'opposée du cul-de-sac, ce qui limite de fait un trajet direct vers la cheminée, d'autant plus que nous avons une demi-cloison juste en sortie de la première cloche qui contraint les fumées à d'abord aller vers le fond du cul-de-sac quand elles entrent dans cette cloche horizontale.

Comme je le disais dans un post précédent, la solution du bypass n'est, dans notre cas, pas bien compliquée à mettre en œuvre. Je m'y attelle dès que possible donc.
Je n'oublie pas alors que je suis là en recherche de solution de confort, je souligne ce terme d'ailleurs ; rien ne m’empêche en effet de continuer à préchauffer la cheminée avant de lancer le feu dans le foyer ! Une fois ceci fait durant un quart d'heure environ, le tirage est assuré, parfois mou selon les conditions extérieures, mais le plus souvent, ça rockette ! Évidemment, adjoindre un bypass à l'ensemble nous permettra du confort au démarrage, et j'avoue que j'en ai envie de ce confort, quitte à ne plus devoir l'utiliser lors des prochaines saisons...
Merci Ceddz pour le rappel opportun sur la satisfaction qu'on tire du rocket après la première saison, important à garder à l'esprit !

Après, je me permets un petit mot supplémentaire quand aux résultats de l'utilisation d'un rocket :
Dans notre maison, jusqu'alors, vieille maison mal isolée, nous nous chauffions par deux poêles classiques (qui recrachaient la chaleur dehors, ndlr) et par des grille-pains. Sur cet hiver, première année d'utilisation du Rocket, nous avons utilisé le bois disponible, pas super sec je m'en aperçois, et exclusivement le rocket comme source de chauffage de la totalité de la maison (environ 100m²)...et notre facture électrique à été divisée par ...10 !
Je vous laisse imaginer le degré de satisfaction à ce constat!
Alors, même si au quotidien on râle parfois d'un enfumage désagréable ou d'une alerte au monoxyde, je reste plus que convaincu par le Rocket ! Il me semble important de le notifier ici à nouveau et d'en être le promoteur.
Imaginez notre impact l'an prochain... Big Grin

Merci encore à tous,
Au plaisir.

Moos
"Ne monte sur la marche que si tu es sur d'y tenir..." Et puis, non, en fait : "monte sur la marche, tombe, essaye de comprendre pourquoi, et remonte... " ;-)

 31/03/2017 02:46  

Status : hors ligne

lamouette

Utilisateur

Germes
Enregistré: 17/03/2017
Réponses: 21
bonsoir Moos

Je ne pense pas que la SIA soit en cause dans un problème de fumée. Heureusement pour toi le poêle fonctionne plutôt bien, mais la fumée c'est quand même gênant.
Tu débouches dans une cheminée?
Excuses , une section carrée de 180 fait 324cm² alors qu'une section ronde fait 254cm², ce n'est pas du tout pareil, il y a bien un agrandissement dans la cheminée interne. Moins de retenue des flammes, moins de combustion chaude, même si un octogone fait un peu plus que 254 , il fait bien moins que 324. Là par contre ça se compliquerait pour modifier ça.
Sinon les règles de base au cas où est d'allumer un feu très ardent au départ avec du petit bois et du moyen, même du sapin, pour bien faire monter la température , porte entrouverte. Ensuite on place le gros bois . Il est sûr que le bois pas trop sec n'aide pas.
bonne soirée.

 31/03/2017 09:14  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 636
Localisation:Taller, Landes
Salut Moos, et merci d'être de retour !

Pour commencer, le "bouchon d'air chaud" même s'il est inattendu il s'explique facilement : la partie de cheminée extérieure en plein soleil monte disons autour de 50° alors que les premières fumées au démarrage du rocket dépassent de peu la température de la pièce, disons 30°, ces fumées à 30 sont donc plus denses et lourdes que l'air contenu dans le conduit à 50°, aucune chance que ça monte. Le rocket donne quand même sa poussée, c'est ce qui fait fuir par tous les trous ! Dès que le rapport des températures s'inverse, le tirage vertical s'amorce et normalement plus de souci on va pouvoir commencer à Rocketter. C'est bien là l'utilité du bypass, sur certains gros poêles le démarrage sera bien facilité.

Ensuite, l'arrivée d'air secondaire passe par dessus le foyer et se réchauffe afin d'amener de l'air préchauffé en "post-combustion" au dessus du port. De l'air froid, certes plus dense contiendrait plus d'oxygène mais abaisserait aussi la température au risque de perdre la combustion complète.
-C'est ainsi qu'on amène de l'air primaire froid en début de foyer pour enflammer le bois à >270°
-Puis de l'air secondaire préchauffé pour la combustion des gaz à >600°

Je pense aussi que le cul-de sac ne pose aucun problème , les hauteurs de plafonds sur le principe des écluses inversées déterminent le "remplissage" de fumée des cloches.(sauf si le rapport SIA/foyer est trop grand, alors ce serait juste un bout en trop). Peterberg décrit bien ce principe dans une de ses réalisations sur batchrocket.eu

Lamouette, la cheminée interne débute en bas par une base octogonale de 180 de "diamètre", c'est ici que le tourbillon en trompète ascendante commence, puis elle continue en carré de côté de 180, alors oui en surface c'est supérieur, mais c'est nécessaire. Peterberg l'explique encore quelque part sur son site, un conduit carré contient des "zones mortes" dans les coins, car le flux de fumée ne se diffuse pas uniformément entre le centre et les parois, il y a un effet de surface qui créent beaucoup de perturbations. Il conseille donc de faire un carré dans lequel un tube de 180 rentrerait, soit un carré de 180x180.
L'idéal aurait été de bâtir en octogone jusqu'au bout, mais les briques utilisées ici contiennent 40% d'alumine et sont très dures à couper, particulièrement en angle dans l'épaisseur. Alors on se contente d'une cheminée carrée bien isolée à la vermiculite dans un conteneur cylindrique fait d'une cuve de cumulus (récup classique).
Je vais prochainement tester les briques légères isolantes et bâtir une cheminée interne octogonale jusqu'en haut, ce qui me semble bien plus simple car on peut les couper à la main comme on le ferait avec du béton cellulaire.

Sur cet hiver, première année d'utilisation du Rocket, nous avons utilisé le bois disponible, pas super sec je m'en aperçois, et exclusivement le rocket comme source de chauffage de la totalité de la maison (environ 100m²)...et notre facture électrique à été divisée par ...10 !
Je vous laisse imaginer le degré de satisfaction à ce constat!
...imagine alors le plaisir que j'ai à lire cela Razz Cool Big Grin Smile Wink Mr. Green Monkey

La science avance et merci de ta participation, parce que des fois, avec les inconvénients que peuvent subir quelques jeunes parents de gros bébés rockets, je perd un peu de détermination, alors c'est cool de me regonfler avec des bonnes nouvelles Wink

Quand tu feras ton bypass, n'oublie pas de faire un beau reportage Wink
A suivre donc...
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 07:48 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire