Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 14 déc. 2019 - 14:43


 03/04/2014 22:39  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Quote by: Yannick-03


J'ai quelque fois des projets de pavillon classique qui posent problème!!



Eh oui, même des pavillons classiques peuvent poser problème vis à vis de la RT 2012.

Quand tu dis que "L'ajout de cloison en BTC (Brique de terre comprimée) semble fonctionner..." est-ce que tu veux dire que tu as pu réaliser une yourte conforme grâce à cette solution sur la Tic ?

 04/04/2014 09:20  

Status : hors ligne

Yannick-03

Utilisateur

Germes
Enregistré: 19/10/2006
Réponses: 20
Bonjour,

Oui c'est tout à fait cela.

Comme je le disais la Tic et Tic ref sont des valeurs qui ne reflètent pas forcément la réalité mais c'est une valeur réglementaire à ne pas dépasser...il faut donc trouver des "parades"

Dans le cas de la yourte comme des MOB, l'inertie fait défaut donc la cloison BTC est une solution.

Un calcul d'inertie plus fin plutôt qu'une valeur donnée par la RT2012 peut aussi être effectué (prise en compte de la masse du rocket par exemple) avec un logiciel adapté....

J'oubliai : ces problèmes de surchauffe (estivale mais pas forcément) s'illustre beaucoup mieux avec la simulation thermique dynamique qui elle prend en compte le comportement des habitants, les équipements ...ce que ne fait pas la RT2012 avec ces scénario pré-établis. Et dans un bâtiment aujourd'hui avec les savoir faire, les matériaux, les équipements et la technique, le problème c'est l'habitant....

Bonne journée

 04/04/2014 11:00  

Status : hors ligne

olivierdauch

Utilisateur

Graines
Enregistré: 10/11/2005
Réponses: 9
Puisqu'on parle de BTC...
Je me demandais si des briques de terre crue étaient adaptées à la réalisation du conduit dans la masse thermique du Rocket à la place du tuyau inox ou des briques de terre cuite ? Si oui, quelle est la taille idéale de ce genre de brique ?
Si elles sont adaptées, j'ai en tête de réaliser, avec l'aide d'un ami ferronnier, une presse à BTC pour cet usage. Je pourrais donc les faire à la dimension souhaitée.
Olivier

 04/04/2014 13:37  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1441
Localisation:Surgères
Oui la BTC peut être utilisée, mais il est à noter une perte de charge signification du système, le.flux étant plus perturbé que dans un conduit cylindrique. De même, le ramonage sera moins aisé.




 05/04/2014 14:57  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 637
Localisation:Taller, Landes
Pascal :
Oui la BTC peut être utilisée, mais il est à noter une perte de charge signification du système, le.flux étant plus perturbé que dans un conduit cylindrique. De même, le ramonage sera moins aisé.
Ces inconvénients ont pour conséquence des avantages majeurs :
-le flux est perturbé donc l'échange bien meilleur
-on peut se permettre un conduit beaucoup plus court sans pour autant perdre en efficacité (à masse de banquette égale bien sur.)
-Le conduit étant normalement plus près du sol, et sa température plus élevée, on peut ajouter une épaisseur supérieure de bauge sur le dessus, ce qui est plus confortable pour l'assise et meilleur pour la diffusion.


Olivier :
Je vais essayer de répondre un peu vite sur la RT2012, ce n'est pas le sujet ici...
si si !
Il en ressort une amélioration des concepts constructifs. Il est possible d'adapter la plupart (tous ?) des systèmes constructifs à cette norme. Adapter la yourte à cette norme a bien sûr demandé des adaptations importantes au concept et un gros travail mais c'est possible. L'écueil principal vient surtout de l'augmentation énorme du budget...
Et c'est bien la le plus grave, car l'habitat fait partie des premières nécessités. On est tous étouffés par les banques et l'obligation chère de "posséder" sa terre. Construire un habitat léger permet de réduire ce cout et d'avoir un toit décent pour un budget moins insupportable. La RT2012 sous sa forme actuelle vient compromettre cela. Pour ceux qui me connaissent, j'ai aussi construit une maison en paille de 50m² pour 8000€ avec un maximum de matériaux naturels et de récup, avant la RT2012.
Cette maison ne respecte pas grand chose des principes constructifs dictés par cette règlementation, et pourtant elle fait aussi bien (voire mieux) niveau performance et consommation (<15kwh/m²/an), et largement mieux niveau bilan carbone. Et plus important, une personne qui n'avait que peu de ressources financières vit maintenant sous un toit décent.

C'est un sujet similaire à ce fil de discussion concernant les poeles de masse (rocket), que l'on sait être beaucoup plus performants et économiques que n'importe quel autre système actif de chauffage et qui pourtant n'a pas sa place dans la règlementation. Faut-il ruser, désobéir et/ou faire évoluer les textes ? Ce sont bien les objets de cette discussion.

Olivier :
Mais je trouve que d'un point de vue écologique le principal défaut de cette norme réside dans le fait qu'elle ne se concentre sur les économies d'énergie uniquement que pour le fonctionnement quotidien de la maison en ignorant complétement l'énorme quantité d'énergie nécessaire à sa construction. L'Ademe mentionne des chiffres courant de 1.000.000 de kWh nécessaire à la construction d'une maison soit plus de 160 ans de consommation quotidienne d'une maison moyenne (120m2) conforme à la RT2012...

Je suis choqué.



J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 05/04/2014 18:44  

Status : hors ligne

olivierdauch

Utilisateur

Graines
Enregistré: 10/11/2005
Réponses: 9
Bonjour Cédric,
Par rapport aux BTC, si je comprends bien, les inconvénients se transforment en avantages et font que c'est un très bon choix à condition de pouvoir se contenter d'un conduit plus court (dans mon cas, c'est parfait, je cherche à équilibrer le volume pris et le stockage de chaleur). Je vais donc persévérer dans mon idée de faire une presse à BTC. As-tu des suggestions quand à la taille de ces BTC ? 5 X 10 X 20 font-ils un bon choix ?

Ce que je trouvais n'être pas trop le sujet ici, c'était de parler en détail yourte et RT2012. Comme c'est mon travail, je marche toujours un peu sur des œufs quand j'en parle sur des forums, il m'arrive de me faire reprocher de faire ma pub pour pas cher, ce qui est aussi compréhensible même si ce n'est pas le cas... Yannick est thermicien et je fabrique des yourtes. L'année dernière, nous avons réussi à adapter mes yourtes à cette nouvelle norme. Cela n'a pas été sans peine... C'est un enjeu important pour ceux qui veulent faire de ce genre d'habitat leur chez eux. La loi ALUR pourrait proposer une autre alternative (à suivre avec les décrets d'application) que celle du permis de construire mais actuellement, les habitants en yourte sont à la marge de la loi lorsqu'ils installent cuisine, salle d'eau, système d'épuration, etc... sans permis de construire. Et ils sont donc à la merci d'un voisin mal embouché, d'un maire ou de la DDT qui leur demande de démonter. En cas de refus, cela peut aller jusqu'au procès, procédure difficile à supporter même si l'issue peut être favorable aux habitants en yourte. Pour ceux qui ne veulent pas prendre le risque de ces mésaventures, le permis de construire est la seule garantie de tranquillité à long terme et maintenant cela passe par la RT2012.

Faut-il ruser, désobéir et/ou faire évoluer les textes ?

Ruser certainement. C'est par exemple ce que fais Yannick en faisant ces tests qui, je l'espère, permettront à beaucoup d'intégrer le Rocket avec tous ses avantages dans de nouvelles constructions.
Désobéir, c'est à chacun d'en prendre la décision mais en connaissant les risques encourus. En temps que professionnel je ne peux pas recommander aux gens de le faire sachant que ce sera eux, et non moi, qui en assumerait les conséquences...
Faire évoluer les textes : Pas si facile, nous ne sommes pas législateur et nous pesons malheureusement bien peu dans ce débat. De plus, les personnes concernées par les habitats légers sont difficiles à fédérer. Lorsque le législateur s'empare des habitats légers, c'est plus souvent pour interdire ou pour restreindre que pour autoriser... Un article de la Loi Alur pourrait être intéressant à long terme, sous réserve que les décrets d'application soient favorables et sous réserve qu'un nombre suffisant de communes amendent leur PLU pour autoriser ces habitats légers. Beaucoup de réserves...

La RT2012 a bien des défauts, j'en suis tout à fait conscient il faudrait un fil à lui tout seul pour en parler et la discussion serait bien déprimante... Il faut des trésors d'ingéniosité pour adapter des modèles constructifs qui font leur preuve depuis des siècles et aussi pour arriver à modéliser des habitats atypiques dans un logiciel conçu par et pour des industriels. Alors que des modèles industriels dont on connaît bien des limites s'adaptent sans souci.
Mais d'un autre côté, si je ne l'applique pas en tant que fabricant d'habitat léger, mes clients ne pourront qu'être dans une situation précaire au regard de la loi. Si c'est un choix éclairé en connaissance de cause, parfait. Mais ceux qui ne veulent pas de cette précarité doivent pouvoir avoir le choix aussi...
D'un autre côté, la RT2012, avec tous ces défauts et ses imperfections, va malgré tout dans le bon sens : avoir des maisons plus économes et avec un impact moindre sur l'environnement. Il convient maintenant de se préoccuper de l'énergie dépensée pour construire la maison et les habitats légers et petits devraient être mieux mis en valeur car ce sont bien eux les habitats les plus écologiques : les plus petits, ceux qui sont construits avec des matériaux biosourcés et locaux, issus de filières locales, comme la maison que tu as construite...

 07/04/2014 22:30  

Status : hors ligne

Yannick-03

Utilisateur

Germes
Enregistré: 19/10/2006
Réponses: 20
Bonjour,

Toujours pas de réponse des mesures mais du nouveau pas forcément positif (pour Marie surtout ;-()

En effet Marie était absente ce week end pour la bonne cause : elle est allé donner un coup de main à Nadia (grosse bises au passage pour toi Nadia si tu suis ce fil!!) à la construction de son Rocket. Et un de plus!!


Toujours est-il qu'en rentrant; Marie a voulu faire une petite flambé (le rocket n'avais pas tourné depuis mercredi jours des mesures)

Et là pas de tirage, enfumage de la maison!!! Nous avons donc démonter le baril pour voir s'il n'y avait pas quelque chose qui obstruait le passage de l'air entre le baril et l'intérieur...Dès fois qu'en ramonant j'aurais créé du désordre... J'avais l'aspi d'un amis chauffagiste exprès pour...
J'ai rajouté trois photo dans mon album.

L'album de Yannick


Les photos ont le titre "démontage Rocket Marie_1; 2 et 3" pour illustrer. (Merci Marie pour les photos)

Qu'en pensez-vous trop de cendres en haut de la cheminée interne?

L'espace entre les deux est-il suffisant...

Si vous avez des explications ou des solutions nous sommes preneurs avec Marie.

Marie a nettoyé et préparé de la bauge toute neuve pour recoller...

Au passage, ce stage Rocket chez Marie très bien coacher par Cédric (sans oublier Monsieur le Pompier ;-)!!) fut pour moi l'ocasion de voir la Bête pour de vrai mais aussi de faire des rencontres sympas notamment avec des personnes de ma commune que je ne connaissait pas et avec qui j'ai gardé contact maintenant!! Le Rocket ce n'est pas seulement un émetteur de chaleur c'est aussi un diffuseur de chaleur entre les gens!!

Bonne soirée
Yannick
"L"heure n'est plus à la croissance sans conscience!"

P.S : j'ai regardé cela hier soir :



C'est le film Garbage Warrior de l'archi qui a créé avec d'autres les earthships. A voir...


 08/04/2014 08:27  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 637
Localisation:Taller, Landes
Salut à vous.

Bon, forcément ça me fait pas plaisir de voir ces désagréments, mais c'est surement moins grave qu'il n'y parait.

Après 3-4 jours sans feu, on peut considérer que la masse est refroidie, on repart quasiment comme un démarrage à froid du début de saison, et ça peut toujours être un peu hésitant.

Je ne sais pas si vous l'avez fait, mais le mieux est de démarrer un feu dans un trappe de visite (en vas de la partie verticale par exemple) afin de préchauffer le tube. Ensuite le rocket va partir comme il faut.

Autre détail qui a son importance : les températures extérieurs sont vraiment clémentes, et sur un rocket froid, la différence avec la température des fumées n'est pas assez importante pour qu'elles aient envie de monter : le tirage de la maison est bien ralenti aussi.

Quand à la quantité de cendre, elle ne me paraît pas extraordinaire. La poussée quotidienne suffit généralement à en emporter une partie, et le reste stagne, même sur les parties verticales, car les suies sont très légères.

Pour profiter du fait que c'est démonter : il y a un n petit détail qui pourrait être amélioré : le centrage du baril.
En effet, quand je regarde les photos, il me parait que la lune de descente des fumées dans le cendrier est un peu étroite : J'ai vu quelque part que dans l'idéal il faudrait un passage en quartier de lune de 60cm de long et 4cm de large
Intérieur cendrier avant ramonage 2


alors que la bauge qui constitue le toboggan semble un peu plus large :
Démontage Rocket Marie_1


Pour bien faire, il faudrait mieux centrer le baril, ou même le décentrer mais plutôt de l'autre coté, pour ouvrir un peu plus coté descente des fumées dans le cendrier. Ca aide un peu pour les démarrage à froid, mais ça accélère aussi le tirage par feu vif (faudra peut etre mettre une brique dans un conduit)

Et surtout n'hésite pas à poster si tu as des doutes.

Et merci pour le le compliment ! Vous avez été une super équipe aussi, plein de belles rencontres.
Et oui Garbage Warrior est une bonne source d'inspiration !

A bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 09/04/2014 21:40  

Status : hors ligne

Yannick-03

Utilisateur

Germes
Enregistré: 19/10/2006
Réponses: 20
Salut Cédric,

Voici des nouvelles du Rocket de Marie...

Pour commencer Marie avait essayé par la trappe de visite comme tu nous l'avait montré lors du stage et pas de tirage non plus....

Nous avons donc remonté le baril aujourd'hui en le positionnant un peu plus haut car l'écart entre le conduit intérieur et le baril n'était que de 3.5 cm environ et nous avons fait en sorte qu'il soir de 5 cm.

Petit essai aussitôt la bauge remise. Nous étions en début d'après midi avec des températures extérieures agréables, beau soleil...petit morceau de journal et il y avait du tirage. Du coup Marie a mis ce qu'il fallait pour démarrer un feu et hop cela fonctionne!!! Nous n'avons pas chargé plus de bois car il faisait bon. Marie fera le feu ce soir.

J'attends de ces nouvelle pour savoir si la flambée du soir a fonctionné??!!

A bientôt!

Yannick

 09/04/2014 22:07  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 637
Localisation:Taller, Landes
Nous avons donc remonté le baril aujourd'hui en le positionnant un peu plus haut car l'écart entre le conduit intérieur et le baril n'était que de 3.5 cm environ et nous avons fait en sorte qu'il soir de 5 cm.


Ah tiens, il me semblait bien pourtant avoir mesuré 5cm. Peut-être il y avait-il une petite surépaisseur de bauge ?

Enfin si ça repart alors tout va bien Smile


J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 10/04/2014 09:09  

Status : hors ligne

Yannick-03

Utilisateur

Germes
Enregistré: 19/10/2006
Réponses: 20
Salut,

Pour l'avoir fait hier, la mise en place du baril n'est pas évidente... !

J'ai eu des nouvelles de Marie et tout c'est bien passé hier soir!

Yannick

 14/04/2014 21:59  

Status : hors ligne

Yannick-03

Utilisateur

Germes
Enregistré: 19/10/2006
Réponses: 20
Bonsoir,

J'étais aujourd'hui à L'IUT et j'ai croisé mon ancien prof (M AUDEBERT pour le nommer, c'est quand même lui qui est venu avec ses appareils de mesures et qui les analyses!!) et il a avancé dans le traitement des données qui sont nombreuses...

Il m'a donné quelques résultats (non définitif, attention!!)....
- La puissance du Rocket de Marie serait d'environ 5kW,
- Le rendement ....tournerait aux alentours de 90% ce qui si c'est bien le cas serait bien. (ma chaudière automatique (bourrée d'électronique) bois polycombustible Lindner Saumerer affiche 93%)

Je pense que ce type de poêle lui a plus car il s'en est servi pour en faire un sujet de partiel la semaine d'après aux 2ème année de DUT Génie Thermique. Je vais essayé de le récupérer...

Il pense même proposé comme projet tutoré l'an prochain aux deuxième année du même DUT une modélisation numérique de la propagation de la chaleur et de l'inertie du Rocket....A suivre.


A bientôt pour les résultats complets!!

Yannick


 14/04/2014 22:47  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1441
Localisation:Surgères
De bonnes nouvelles tout cela. Merci pour le suivi Smile

 15/04/2014 10:00  

Status : hors ligne

olivierdauch

Utilisateur

Graines
Enregistré: 10/11/2005
Réponses: 9
Merci Yannick pour ces infos, il me tarde d'avoir les résultats définitifs...
Quelques petites remarques qui me viennent à l'esprit : ce rendement, excellent pour un poêle, ne tient pas compte du "captage" de la chaleur des fumées n'est-ce pas ? Un thermicien arrivera-t-il à valoriser ce captage de chaleur dans une étude thermique RT2012 ? Dans le cas contraire, les 5 kW seront peut-être trop faibles dans la modélisation pour être le chauffage principal...
Nous ne sommes pas là dans la mesure mais bien dans les "joies" de la modélisation imposée par le CSTB.
En tant que thermicien émérite, qu'en penses-tu ?
Olivier

 15/04/2014 10:09  

Status : hors ligne

maricali

Utilisateur

Graines
Enregistré: 03/02/2012
Réponses: 8
Bonjour Olivier,

Je ne suis pas spécialiste et Yannick te répondra mieux que moi. Ce que j'ai constaté c'est que par rapport à la puissance de mon ancien poêle qui faisait 12 kW, au petit matin j'avais bien moins chaud dans la maison qu'avec mon rocket et j'ai consommé beaucoup plus de bois l'hiver d'avant (10/11 stères).

 15/04/2014 10:24  

Status : hors ligne

olivierdauch

Utilisateur

Graines
Enregistré: 10/11/2005
Réponses: 9
Bonjour Maricali,
Je me suis peut-être mal exprimé !
Je ne doute pas du tout que le Rocket soit plus performant, je suis un grand convaincu de ses qualités.
Mais dans le cadre particulier de cette règlementation thermique, il faut pouvoir entrer ses qualités dans les logiciels d'étude thermique. Pour l'avoir expérimenté avec Yannick sur des choses aussi atypiques que les yourtes, j'ai pu me rendre compte que c'était compliqué...
Par exemple, un puits canadien (provençal ou climatique au choix...) peut être intégré dans ce genre d'études mais elle ne tiendra compte que des dépenses énergétiques liées à ce puits (ventilateur) et non des apports et économies... Au final, intégrer un puits canadien est donc un désavantage pour l'étude thermique alors qu'il est bien entendu un gros avantage en pratique. C'est la différence entre pratique et théorie peut-être Big Grin
Sinon, juste par curiosité, combien de bois as-tu consommé cet hiver ?? certes très doux, l'hiver ...

 15/04/2014 10:35  

Status : hors ligne

maricali

Utilisateur

Graines
Enregistré: 03/02/2012
Réponses: 8
Pas de souci Olivier, j'avais bien compris mais je voulais apporter cette précision car la puissance finalement n'est pas LE critère à retenir.
J'ai consommé environ 5 stères mais il faut tenir compte de plusieurs facteurs qui faussent cette première année d'utilisation : séchage du rocket, bois pas très sec et hiver doux
Marie

 15/04/2014 13:14  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 637
Localisation:Taller, Landes
Bonjour à vous les amis Smile

Merci beaucoup Yannick pour ces infos.

Cependant, 5kw de puissance cela me paraît très peu, je l'estime généralement autour de 20-30kw en calculant le poids du bois consommé et un rendement de l'ordre de 80-90%...mais il est possible que j'oublie certainement des paramètres importants...
Ce qui me fait douter c'est que pour faire gagner quelques dizaines de degrés à une masse aussi lourde, il me semble que 5kw c'est un peu léger.

J'aimerais bien connaitre le mode de calcul de cette puissance, et du coup le rendement qui en découle !

Olivier, je suis d'accord avec toi concernant la rt2012 et sur l'exemple du puits canadien (et bien d'autres...)

Un grand merci à Marie aussi pour le suivi du cobaye !

En tout cas merci à tous de faire avancer la science, je crois fermement que c'est la meilleure manière de faire évoluer les choses : "chacun et ensemble" Wink

Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 21/04/2014 11:49  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Salut à tous,

A moi aussi, ça me paraît très peu ces 5 kW. J'aimerais connaître le mode de calcul et, par la même occasion, si le prof de l'iut a intégré le "captage" dont parle Olivierdauch, mais ça me paraît évident du moment qu'il intègre l'inertie et qu'il a du prendre en compte le différentiel de température en sortie, avec un rejet "froid". D'ailleurs, si les températures de sortie sont braiment basses, le rendement devrait atteindre les 95% voire plus.

Pour revenir sur la RT2012, il faut bien comprendre que le mode de calcul des logiciels agréés est conventionnel, c'est à dire qu'on s'attache à comparer un bâtiment à un autre avec des valeurs minimales à atteindre. Et le moteur ne calcule pas les puissances des équipements mais il se base sur ce qu'on lui donne comme valeurs d'entrée.

C'est tout ce que je peux en dire, vu de loin et sans pratique du rocket, en attendant que...

 10/06/2014 14:41  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1441
Localisation:Surgères
Bonjour,

Quelqu'un a t-il plus d'informations sur la puissance mesurée d'un rocket ? Yannick as-tu des nouvelles de ton ancien prof ?

 24/06/2014 22:07  

Status : hors ligne

Yannick-03

Utilisateur

Germes
Enregistré: 19/10/2006
Réponses: 20
Bonsoir Pascal,

Désolé pour la réponse un peu tardive mais n'ayant pas plus d'infos je ne suivais plus trop le fil....J'ai vu mon ancien prof la semaine dernière et il a presque terminé mais ils sont en période de partiels, de correction de copies, d'oraux et de sélection des nouvelles promos....mais je ne désespère pas!!!

A bientôt avec des résultats !

Yannick

 25/06/2014 11:36  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1441
Localisation:Surgères
Merci Yannick pour le suivi.

 06/11/2014 22:01  

Status : hors ligne

Yannick-03

Utilisateur

Germes
Enregistré: 19/10/2006
Réponses: 20
Bonsoir,

Enfin des nouvelles et le rapport des meures effectuées sur le Rocket de Marie!!!

Je suis un peu fautif car j'avais reçu le doc depuis presqu'un mois mais pas eut le temps de vraiment regarder et de les transformer en PDF...

Ils sont dans mon album "Album de Yannick"

L'album de Yannick


A vous de juger....

Bien amicalement

Yannick

 07/11/2014 09:09  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 637
Localisation:Taller, Landes
Salut Yannick
Et un grand merci pour ce retour très intéressant Cool

Je ne suis pas un expert des ordres de grandeur de ces valeurs, mais ça m'a l'air plutôt positif comme conclusion !

Je me permets de reprendre les termes de Mr le professeur avec une tentative d'analyse de ma part :

"La température du poêle a un impact sur la qualité de la combustion"
et d'après ce que j'arrive à comprendre des graphiques avec le tableau , le rendement est légèrement meilleur à "froid"(97%) qu'a chaud (87%). J'imagine que la mesure ne tient pas compte des quelques minutes de préchauffage, quand ça fume un peu. C'est assez étonnant comme résultat, car j'aurais parié l'inverse, mais le mode de calcul explique surement ce résultat. On compare des concentrations de gaz pour en déduire un rendement, méthode que je ne connaissais pas, alors plus c'est chaud et pus les gaz occupent de place et le mélange est différent. Est-ce que cela a vraiment une influence décroissante en température sur l'efficacité de l'installation ? J'en doute.

"le chargement de bois se retrouve sur les courbes de poussière en suspension"
a priori rien d'étonnant car on secoue un peu les braises en posant de nouvelles buches.

"La température des fumées est très basse : 45°C et maximum 50°C, ce qui permet d'avoir un bon
rendement même avec un excès d'air très important (de l'ordre de 300%)."

On pourrait aussi avoir un mauvais rendement avec une température aussi basse, avec une combustion incomplète par exemple. Quand à l'excès d'air, je suis aussi assez surpris, car à mon idée, vu l'étroitesse du foyer, le rocket ne peux aspirer que l'air dont il a besoin, et les turbulences dans la chambre de combustion et en haut du heat riser font que l'oxygène a toutes les chances d'être utilisé pour brûler tous les gaz. D'ou vient cet excès d'o2 ? d'une trappe mal fermée peut-être qui fait rentrer de l'air grâce au tirage de la cheminée ?

"En général le teneur en (CO) est faible (< à 500ppm) du fait en particulier de la dilution".
pour la dilution, même interrogation qu'a la question précédente, même si on prévoyait déjà une combustion très complète qui consomme la plus grade partie du CO. Enfin c'est plaisant que l'appareil le confirme !

"Les premiers essais sur un poêle rocket ont montrés qu'il a des caractéristiques de combustion bien
que particulières tout à fait intéressantes en particulier pour son rendement."

et encore, les tests ne portent que sur le rendement du foyer, voire seulement sur la qualité de combustion des gaz. Car il ne faut pas oublier qu'au départ on a un combustible solide constitué de nombre important de différentes molécules complexes qui se consument toutes à des températures différentes avec des consommations d'o2 différentes aussi.
Je suis d'ailleurs étonné que le test ne tienne pas compte du poids/hygrométrie de combustible utilisé. Ce serait une indication pertinente de la quantité d'énergie "potentielle" qu'on a utilisé.

"Des essais sur une période plus long permettraient de juger du déphasage obtenu par l'inertie de
l'ensemble de l'installation"

Je ne pense pas qu'un essai plus long changera beaucoup les résultats. Ce foyer est fait pour fonctionner par tranches de 1 à 3 heures lors d'une ou deux flambées par jour.
Par contre, ce que ne dit pas l'analyse, c'est l'énergie utile restituée dans l'habitat. Et c'est uniquement celle là qui intéresse Marie, ou les habitants du logement !
La mesure serait probablement assez difficile à réaliser, mais peut-être avec une camera infrarouge qui compterait minute par minute les calories dégagées par la machine sur une période de 12/24h on aurait déjà une idée...


Voila je peux pas m'empêcher de ramener ma fraise !
Les documents de l'annexe semblent indiquer des concentrations de CO bien plus élevées, de l'ordre de 3000ppm. Il y a t-il une explication à cet excès ? Une ptite légende serait éclairante.

Alors voila ma conclusion de votre conclusion :
Le rocket dispose d'un rendement exceptionnel, (on le savait déja héhé ! ), et en supposant que ce protocole de mesure correspond à celui utilisé dans les poêles du commerce affichant 75 à 85% (test en labo), on peut dire qu'en conditions réelles, avec un foyer fabriqué essentiellement à partir de matériel de récupération et de terre du jardin, ce résultat (87-97%) est fabuleux !
Mais, même si ce foyer est extraordinaire à plusieurs niveaux, ces mesures ne suffisent pas à expliquer que sa consommation est 3 à 5 fois inférieure à confort égal ou supérieur à un poêle (sans masse) du commerce.
Et c'est bien là le deuxième point essentiel de l'installation : son inertie. La masse capte les calories des fumées, et elles sont évacuées à une température très basse (50-60°) en comparaison des 300-400° d'un poêle standard, qui finissent tout simplement par chauffer les nuages au lieu des gens dans la maison.
Alors :
-soit on accorde que peu de crédit au rendement du foyer, car ce n'est qu'un paramètre de qualité de combustion/pollution mais aucunement un paramètre de confort de l'habitat, ni d'économie de combustible.
Par exemple, un rocket ou l'on raccorderait la cheminée interne directement à la cheminée de la maison aurait le même rendement d'environs 90% mais un confort très médiocre (surchauffe), un gaspillage par évacuation de fumée très chaude dans les nuages (800-1000°) en plus d'un danger pour la résistance des matériaux de construction.
-soit on complète les tests de qualité des chauffages au feu par une mesure de la qualité de restitution, et ce paramètre fait varier du simple au quintuple le rendement réel de l'installation, c'est à dire la quantité de combustible / les calories restituées.
Car à l'inverse, un poêle un peu ancien mal utilisé, sans post-combustion avec un rendement de disons 40-50% qu'on aura enrobé d'une ou deux tonnes de terre engendrera une faible consommation de combustible pour une excellente qualité de chauffe du bâtiment (chaleur douce + lissage thermique)
C'est bien là l'écueil de la norme actuelle et son exploitation commerciale par des sociétés peu scrupuleuses (et à la fin c'est l'utilisateur qui paye la facture).

Dans tous les cas mille merci à monsieur le professeur pour avoir eu envie de se plonger dans l'aventure du rocket avec nous et nous offrir de son temps, du matériel et sa compétence pour nous livrer ce beau compte rendu.
Et si le coeur vous en dit, Yannick pourra vous passer mon message et vous pourrez nous en donner une réponse qui serait publiée sur le forum.

Merci à vous deux
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 07/11/2014 17:45  

Status : hors ligne

olivierdauch

Utilisateur

Graines
Enregistré: 10/11/2005
Réponses: 9
Bonjour à tous,
Enfin ces fameux résultats !!
Je n'ai pas trop le temps de tout regarder en détail et j'avoue que je ne comprends pas tout...
Mais un rendement entre 87 et 97 % est quand même exceptionnel. Quelques coups d’œil sur le site de Tulikivi où ils donnent leurs poêle pour des rendements entre 81 et 89 % ou sur celui de Hiemstra (poêle de masse français) entre 89 et 91 %, permettent de se rendre compte à quel point c'est exceptionnel d'avoir des résultats tout à fait comparable à ceux de marques prestigieuses...
D'un autre côté, je viens de comprendre à te lire Cédric, que le rendement ne démontre en fait qu'une partie de la capacité d'un poêle : combien de pouvoir calorifique il extrait du bois et transforme en chaleur. Il manque effectivement l'essentiel : combien il en restitue à l'habitat.
Pour revenir à l'objet du post, la RT2012, ces résultats permettent-ils/suffisent-ils pour intégrer un rocket à une étude thermique RT2012 ??
Si oui, j'ai des idées Yannick pour un projet à étudier Wink
A bientôt,
Olivier Dauch

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 02:43 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Plus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Le poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rechercher un autre livre

Saisir votre mot-clé et cliquer sur "Go". Le site ecologie-pratique.org est partenaire du site Amazon.

Les annonces

Pascal B.

En cliquant sur ces liens vous quitterez notre site : cordiste.com corab.org fabriquersayourte.com farinepainbio.com geobiologie-sante.com k-lite.fr libre-office.fr la-canopee.fr livres-en-pdf.com pascalburnet.com rocketstoves.fr