Sujet: Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 26/10/2016 20:20
Par : Philippe S

Bonjour tous,

Je suis dans la construction de mon rocket en batchbox, et j'ai choisi de fabriquer le foyer en béton réfractaire coulé. Voici un petit retour de mon expérience sur cette technique que je ne connaissais pas :

Le principe

L'objectif est de construire le coeur de chauffe non pas en briques réfractaires, mais en béton réfractaire que l'on coule dans des moules qu'il faut préalablement fabriquer.
Cette technique est suggérée sur le site bachtrocket.eu ici : http://batchrocket.eu/fr/construction#couleur

Le site fourni les plans au format SketchUp pour différentes version de batchbox. Pour ma part c'est un "sidewinder" en 150mm : http://batchrocket.eu/fr/plans#septpieces


Les grandes étapes

A chaque pièce correspond un moule. Le moule est d'abord une boite en bois, si possible un stratifié ou n'importe quoi qui ait une surface lisse.




La boite doit être relativement* étanche, on peut donc jointer les arrêtes avec du mastic de salle de bain premier prix.
* Je précise "relativement" car j'ai cru constater qu'on ne perdait pas à avoir quelques très légères fuites au fond du moule, qui permettent le cas échéant d’évacuer l’excès d'eau.



On ajoute ensuite des formes en polystyrène ou polyuréthane expansé, jusqu'à créer un "négatif" de la pièce qu'on souhaite obtenir.
J'avais chez moi un petit stock de panneaux polyuréthane. Je pense ne pas avoir utilisé plus de 3 plaques de 120x60x6cm pour l'ensemble des moules.
Le polyuréthane se coupe bien à la scie ou au cutter, mais j'ai aussi investi un peu de temps dans la fabrication d'un fil chauffant qui m'a changé la vie (je détaillerai plus tard dans une partie Outillage)




Une fois le moule terminé, j'ai badigeonné tout l'interieur avec un lubrifiant pour faciliter le démoulage, puis on peut couler le beton à l’intérieur. Il est quasi-indispensable d'utiliser une table vibrante (pareil, les détails dans un prochain post)



Il faut attendre au minimum 5 heures (8 heures c'est mieux) avant de démouler



Passé ce délai, la pièce est solide, mais pas encore prête à subir des essais de feu. N'ayant pas trouvé d'infos sur ce point, j'ai décidé d'attendre le temps connu du séchage complet du béton : 3 semaines.



Et voilà une pièce de faite !

La suite dans un prochain post. Bonne soirée.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 26/10/2016 20:51
Par : Moos

Salut Philippe...

Ouahh, quel projet superbe! J'ai déjà hâte de lire tes prochains posts...
Je veux des détail sur ton fil chauffant, ta table vibrante... et comment tu fais pour avoir une barbe aussi longue... Big Grin

Bon courage à toi,

Nico

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 27/10/2016 10:44
Par : Philippe S

Merci Nico ! Concernant la barbe il faut que tu cherches dans les forums sur l'isolation naturelle je pense. Pour le reste, voici la suite :

L'outillage

C'est une partie sympa de cet atelier : on peut fabriquer ses propres outils.

Le fil chauffant

C'est un fil à couper le beurre, mais destiné a faire de grandes coupes dans les pains de polyuréthane. Il faut pour cela trouver un fil métallique très fin, suffisamment pour qu'il chauffe lorsqu'on y fait passer du courant électrique (les pros disent résistif). Ce fil doit être tendu fortement pour rester bien droit pendant la coupe, et doit recevoir du courant, grâce à un transformateur (12V de préférence).
Ma version de l'outil est très proche de ce que propose Loup de Saintonge sur son site reve-de-pierre : http://www.reve-de-pierre.fr/fr/pyroscie-fil-chaud.php



J'ai souvent eu recours à de petits guides en métal, tenus dans le polyuréthane par deux clous, qui permettent d’éviter les ondulations le long du trait de coupe.



La table vibrante

Elle s'utilise lors du coulage pour s'assurer que le béton s’engouffre dans les moindre recoins du moule. La mienne est identique à celle décrite dans la vidéo disponible sur batchrocket.eu : http://batchrocket.eu/fr/construction#couleur



C'est une plaque de bois (solide!) montée sur un pneu, à laquelle on attache un dispositif vibrant (dans mon cas une ponceuse premier prix à 9€ qui m'a donné grande satisfaction)

Lors d'une coulée, il faut la faire vibrer quelques secondes (10s max) juste après avoir versé tout le béton.



SketchUp

C'est le logiciel de 3D qui permet de lire les plans fournis sur batchrocket.eu.

La version gratuite compatible avec les plans fournis est SketchUp Make 2016 (à ne pas confondre avec la version Pro qui ne dure que 30 jours) :
http://www.sketchup.com/fr/download?sketchup=make

Il est plutôt facile à utiliser, mais je vous donne juste les 2-3 trucs qui sont utiles dans notre cas :
La fonction "Orbite" (touche o) permet de faire tourner le modèle (en fait la caméra).
La fonction "Panoramique" (touche h) permet de faire glisser le modèle.
La fonction "Mesure" (touche t) permet de mesurer une distance d'un point à un autre.



Et voilà pour l'outillage.
Bonne journée.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 27/10/2016 11:39
Par : ManuTaden

Bonjour

Sujet très intéressant, et qui donne des idées. Je vais suivre.

cdlt

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 27/10/2016 16:06
Par : Pascal B.

Merci pour ce retour d'expériences bretonnes Cool

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 27/10/2016 16:56
Par : Moos

La "table vibrante", j'adoreee... Excellent, je m'en vais faire ça bien rapidement...!
Super tes posts Philippe... Hâte de découvrir la suite des moulages...

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 27/10/2016 21:07
Par : Moos

Si je reviens sur ta pièce moulé Philippe, s'agit-il de la partie du foyer qui recevra la porte et une vitre? si tu mets une porte en latéral, un peu comme le notre, ça peut être ça... je ne vois pas de correspondance avec la vue sketchup que tu montres plus bas... mais peut-être cette vue est différente de ton batch en cours de moulage...
Tu peux nous détailler un peu..?

Nop nop, je crois que j'ai compris en fait : l'ouverture qu'on devine sur ta premiere pièce ici détaillée est en fait destinée à la cheminée qui vient sur le coté du rocket... le "sidewinder"... j'ai bon? Big Grin

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 28/10/2016 10:31
Par : Philippe S

Moos, en effet la pièce qu j'ai montré en exemple n'est pas sur le plan sketchup : c'est une modification de ma part. L'ouverture (que tu as bien devinée) est destinée à recevoir une vitre fixe. La porte et le chargement restent sur l'avant. Quant à la sortie vers la cheminée, elle se fait par un canal bien plus étroit, sur la face opposée à la vitre.
Ça sera plus clair avec les images de mon prochain post je pense.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 28/10/2016 10:49
Par : ManuTaden

Bonjour

Je viens de regarder ton album, ça donne envie de re-construire mon poele.

Merci pour ce retour d'expériences bretonnes Cool


Serais tu en Bretagne ? ou ?
Je suis à Dinan, et j'avoue que j'aimerais bien te rencontrer pour comprendre un peut mieux la complexité de cette construction.

Cdlt


Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 28/10/2016 11:00
Par : Moos

Citation : Philippe S

Moos, en effet la pièce qu j'ai montré en exemple n'est pas sur le plan sketchup : c'est une modification de ma part. L'ouverture (que tu as bien devinée) est destinée à recevoir une vitre fixe. La porte et le chargement restent sur l'avant. Quant à la sortie vers la cheminée, elle se fait par un canal bien plus étroit, sur la face opposée à la vitre.
Ça sera beaucoup plus clair avec les images de mon prochain post.



Une vitre fixe pour voir ce qu'il se passe dedans lors de la combustion? Petit curieux...! Ça donne envie n’empêche...! J'ai anticipé un peu, suis allé voir dans ton album, j'ai vu la pièce du fond du foyer, avec le départ de la cheminée...

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 28/10/2016 11:05
Par : Philippe S

Troisième et dernière partie de cette restitution.



Au final, mes impressions

Première chose : c'est long !

Démarrer ce genre d'atelier demande de fabriquer ses outils, et de se faire la main avec les découpes. Au début le résultat est moyen, mais on prend vite le coup et on devient plus rapide.
Dans les modèles de batchbox, pas mal de pièces se ressemblent, et on peut facilement réutiliser ses moules (à condition de les huiler !). N’empêche qu'un moule c'est une boite en bois bien fermée, plusieurs pièces à fabriquer et à coller, un dosage à calculer, une coulée... Ça prend quand même du temps.

2 : C'est économique

J'ai fait les 7 pièces du batchbox sidewinder 150 (y compris la cheminée interne) avec 3,5 sacs. A 20 € le sac, ça donne donc 80 € TTC. Difficile à égaler avec des briques réfractaires de qualité.

3 : C'est censé être performant

Autre avantage par rapport aux briques : le foyer ne fait pas un kilo de trop. Les parois font 3cm d'épaisseur, et se réchauffent plus vite qu'un foyer en brique qui aura forcément de la masse superflue. Toutefois je restitue cet argument sans l'avoir testé, puisque mon rocket est toujours en cours de construction.

4 : Ça fait des noeuds au cerveau !

Tout le monde n'est pas à l'aise à travailler avec des volumes. Ici la chose se complique puisqu'on fabrique non pas ce qu'on souhaite, mais le "négatif" de la pièce voulue. Et puisqu'on a pas envie de recommencer une pièce, ça met un peu la pression.
Pour ma part, j'ai fini par fabriquer, en polyuréthane également, une version "positive" du foyer. De cette façon j'avais toujours sous les yeux le résultat final lorsque je découpais mes formes :

Maintenant ce gabarit me sert aussi pour mes essais d'implantation :


En conclusion, je dirai que le jeu en vaut la chandelle si on a du temps et peu d'argent, et/ou l'envie de découvrir cette technique. Le principe du moulage/coulage offre des horizons larges, c'est une nouvelle façon de travailler la matière, et personnellement je trouve que c'est à découvrir.
Maintenant que j'y ai touché, je rêve de fabriquer de belles pièces apparentes colorées comme on en vois dans certains poêles de masse en céramique. Je n'en suis pas là, mais voilà : ça inspire !


Merci de m'avoir lu, je vous laisse avec quelques photos du résultat final :





Bonne journée.
Philippe.


Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 28/10/2016 11:34
Par : Moos

Perso, je reste admiratif du résultat... Bravo !

Bon, la mousse polyuréthane, c'est sans doute le point le moins écologique de la procédure, mais je vois mal comment s'en passer dans ce type de moulage. D'une part, ça reste très pratique, et donc sans doute plus rapide que d'autres matériaux destinés à faire les moules ; d'autre part, ça n'est pas excessif en terme de prix je crois savoir...

Et puis, vu les températures dans ton batch, tu pourras les bruler sans résidus... ==> ok, je sors !

Tu nous détailleras les prochaines étapes : moulage de la cheminée? assemblage du tout (tu "colles" ou tu te contentes d'emboiter les pièces et de recouvrir de bauge? etc...)

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 28/10/2016 14:08
Par : Philippe S

Citation : Moos

Une vitre fixe pour voir ce qu'il se passe dedans lors de la combustion? Petit curieux...!


...dit le mec qui a mis une vitre d'un demi mètre carré sur son rocket ;-)

Citation : Moos

Ça donne envie n’empêche...! J'ai anticipé un peu, suis allé voir dans ton album


Et après c'est moi le petit curieux...

Sinon en effet le polyuréthane c'est pas le top. Si quelqu'un a une alternative plus écolo, c'est avec plaisir...

Citation : Moos

Tu nous détailleras les prochaines étapes : moulage de la cheminée? assemblage du tout



La cheminée est déjà faite : ce sont les deux demi-cylindres (pas très) visibles à gauche de ma dernière photo. Je pense coller à la terre argileuse. Je vous tiens au courant quand j'aurais fait les tests de feu (encore une semaine de séchage...)

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 28/10/2016 16:55
Par : ManuTaden

Citation : Philippe S
Sinon en effet le polyuréthane c'est pas le top. Si quelqu'un a une alternative plus écolo, c'est avec plaisir...

Du liège ?
Mais ça ne ce coupe pas avec un fil chauffant.
Sinon, à l'ancienne : en bois, par contre je ne me souviens plus de l'essence utilisée pour réaliser des moulages.

cdlt

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 29/10/2016 09:19
Par : Moos

Citation : ManuTaden

Citation : Philippe S
Sinon en effet le polyuréthane c'est pas le top. Si quelqu'un a une alternative plus écolo, c'est avec plaisir...

Du liège ?
Mais ça ne ce coupe pas avec un fil chauffant.
Sinon, à l'ancienne : en bois, par contre je ne me souviens plus de l'essence utilisée pour réaliser des moulages.

cdlt



Un bois qui serait "réservé" au moulage...? je vois pas là... Geek Tous les bois sont potentiellement ok pour fabriquer des moules non?

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 29/10/2016 09:55
Par : ManuTaden

Citation : Moos

Citation : ManuTaden

Citation : Philippe S
Sinon en effet le polyuréthane c'est pas le top. Si quelqu'un a une alternative plus écolo, c'est avec plaisir...

Du liège ?
Mais ça ne ce coupe pas avec un fil chauffant.
Sinon, à l'ancienne : en bois, par contre je ne me souviens plus de l'essence utilisée pour réaliser des moulages.

cdlt



Un bois qui serait "réservé" au moulage...? je vois pas là... Geek Tous les bois sont potentiellement ok pour fabriquer des moules non?


Pas forcément, certains bois sont conseillés pour certaines activité, en fonction de la dureté, du poids, de la classe, de la résistance à la compression ... du fil ...
Et, il me semble que certaines essences sont "meilleures" pour les moules.
Mais j'étais gamin quand j'ai vu mon oncle réaliser des moules pour des pièces de maçonnerie (clefs de voute), je ne me souviens plus de l'essence utilisée.
Dans la construction, pour le béton, les moules sont réalisés en panneaux dédiés à cette utilisation. Ils sont très lisses, très denses et très rigides, ils résistent aussi à l'humidité. Il y a quelques années j'avais une entreprise voisine de la mienne dont l'activité était la réalisation de moules pour la construction.
cdlt



Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 30/10/2016 09:12
Par : Charles

Bonjour Philippe,

Avez vous des retours sur la solidité du béton coulé comme vous le faite ?
Est il nécessaire de cuire le béton une fois celui ci sec pour augmenter sa solidité?
Avez vous des photos de votre batch box complet?
Combien de kg de vois pouvez vous mettre dans le foyer ?

merci.
Charles

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 02/11/2016 10:40
Par : Alynpier

Superbe réalisation ! Je tourne autour du rocket mass heater depuis quelque temps, et je ne suis pas encore tout à fait prêt (la grange est en cours d'aménagement); donc je me renseigne à droite et à gauche. J'avais vu un site où justement un modèle simple en "J" était vendu en pièces détachées moulées en béton réfractaire, d'où l'idée de couler moi-même mon RMH. En continuant mes recherches, j'avais évidemment découvert Loup de Saintonge (le mouleur de pierre), ses diverses recettes de pierre reconstituée et son fil à couper le polyuréthane (plus compact que le polystyrène). Toujours sur le Net, les divers bricolages pour se bricoler une table vibrante (un pneu, une plaque de bois et une ponceuse 1er prix); non seulement indispensable pour le moulage de toutes pièces (mortier, plâtre, pierre reconstituée, etc...), elle me sert également à tamiser, entre autres le sable, mais également le compost et la terre de jardin à travers différentes mailles (un simple grillage tendu sur un cadre en bois).
Bref, quand j'ai vu ce fil de discussion, je me suis dit que mon rêve était devenu réalité !
Encore bravo.
Qu'utilises tu comme béton réfractaire ? Du tout-fait : lequel ? Ou un mélange "maison" : ingrédients et proportions ? Du béton, vraiment, ou plutôt un mortier à gros grains de sable ?
Merci des précisions, je vais suivre ce fil avec grande attention, il y aura sûrement encore des questions et des réponses indispensables.
Bonne journée à tous,

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 03/11/2016 11:01
Par : Philippe S

Bonjour Charles,

Citation : Charles

Avez vous des retours sur la solidité du béton coulé comme vous le faite ?



La solidité du béton en soi n'est plus à prouver : Le ciment utilisé dans les bétons réfractaires est du ciment fondu (recuit à de très hautes températures). Outre son usage réfractaire, il est aussi utilisé en mélange avec du ciment classique pour améliorer les propriétés mécaniques du béton.
Quant à la solidité du béton coulé, c'est surtout la forme de la pièce qui la déterminera : il faut éviter les parties étroites, et surtout respecter l'épaisseur : 3cm minimum partout sur la pièce.
Dernière chose sur la solidité : les pièces de foyer sont destinées à chauffer fortement, donc il n'est pas conseillé de ferrailler son béton : le fer va se dilater dans la pièce, et là...

Est il nécessaire de cuire le béton une fois celui ci sec pour augmenter sa solidité?


Non, le ciment est cuit à l'avance (ciment fondu). De toute façon les pièces auront tout le temps de "cuire" quand le foyer sera en service :-)

Avez vous des photos de votre batch box complet?


Mes seules photos sont sur le forum. Pour l'instant le batchbox sèche tranquillement dans un coin, je renverrai de meilleures images quand je ferai les tests de feu, surement en début de semaine prochaine.


Combien de kg de vois pouvez vous mettre dans le foyer ?


Le poids dépend du bois utilisé, mais on peut parler en volume :
Les dimensions des batchbox sont précises, on les trouve dans le tableau fourni ici :
http://batchrocket.eu/fr/construction#dimensions

Le mien utilise une cheminée interne de 150mm. Les dimensions de la chambre sont donc 216x324x432mm, ce qui fait 30 Litres
Dans la réalité j'ai augmenté légèrement la profondeur du foyer pour accepter des buches de 50cm. Ce n'est pas franchement conseillé de modifier ces dimensions, mais j'ai joué. Là encore je vous ferai un retour lors des tests de feu.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 03/11/2016 11:18
Par : Philippe S

Bonjour Alynpier, merci de ton intérêt. Je vois qu'en effet on a suivi les même chemins :-)
Bien joué l'utilisation de la table vibrante pour des tamisages, je vais surement te copier très bientôt !

Citation : Alynpier


Qu'utilises tu comme béton réfractaire ? Du tout-fait : lequel ? Ou un mélange "maison" : ingrédients et proportions ? Du béton, vraiment, ou plutôt un mortier à gros grains de sable ?


Comme dit plus haut, j'ai utilisé du "tout-fait" après avoir échoué à trouver de la chamotte. Ce sont donc des sacs béton réfractaire (on devrai plutôt dire mortier) de "Argicast 1300" achetés chez un fabricant de terres cuites au environs de Cholet.
Le mélange ne contient que deux ingrédients : du ciment fondu, et de l'argile cuite broyée. A l'utilisation, on rajoute juste de l'eau de gâchage : 4.5L d'eau par sac de 20Kg.

Il n'y a donc pas de sable : il est remplacé ici par l'argile broyé (la fameuse chamotte) qui a une granulométrie très fine. C'est donc plus proche du mortier que du béton.

Bonne chance pour la suite.
Cordialement,

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 05/11/2016 15:31
Par : unelambda

Joli !

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 24/11/2016 18:00
Par : Econolo78

Le béton prend pendant 3 semaines (non, il ne sèche pas pendant 3s) et il ne doit pas être mis trop au sec après 2j. C'est mieux de le maintenir humide. A vos sceaux donc. LOL

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 01/12/2016 13:19
Par : Philippe S

Bonjour à tous.

Voici enfin quelques images des pièces du foyer.
Elles ont été prises il y a déjà un moment, mais l'installation du poêle a commencé, et me laisse peu de temps libre (l'hiver avance)

Vue d'ensemble du foyer, avec la cheminée interne elle aussi en béton réfractaire.
J'ai rajouté une ouverture pour une vitre latérale fixe qui n'est pas dans le plan d'origine :


Vue de dessus, sans la partie haute, où on peut voir le port, et le sillon en bas qui accueillera le P-Channel :


La cheminée est composée de deux demi-cylindres qui sont juste posés sur la partie basse. J'ai donc fabriqué une équerre pour assurer son équilibre (ce n'est pas un chef d’œuvre de métallerie, mais ça fait le job :-) )



Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 01/12/2016 13:32
Par : Philippe S

Le P-Channel

Le canal de sol a une forme un peu compliquée sur les batchbox sidewinder, mais le but reste le même : amener de l'air neuf au niveau du pied de la cheminée :


Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 01/12/2016 13:42
Par : Philippe S

Test de feu

Je n'ai pas poussé bien loin les tests de feu : Notamment je n'ai pas cherché à assembler les diverses pièces du foyer avec de la terre. L'ensemble est donc plein de trous (qu'on voit bien sur la photo). Et malgré ça le tirage est bon, et les flammes se précipitent vers le fond même si la porte de chargement reste ouverte :



Je suis en confiance pour la suite. Maintenant il va falloir installer tout ça. Notre chantier avance mais a pris pas mal de retard. Le froid arrive, et ça ça nous motive !

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 01/12/2016 14:01
Par : Pascal B.

Merci pour toutes ces précisions. Bonne continuation pour votre chantier Smile

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 01/12/2016 21:02
Par : Moos

Ben je suis admiratif... quel boulot bien réalisé... chapeau bas Philippe...
Et si en plus, a priori, ça fonctionne bien...

J'attends la suite avec grande impatience... Big Grin

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 02/12/2016 23:17
Par : caricion

Bonjour,

très beau travail.

Je ne suis pas intéressé par ce modèle mais envisagez vous de prêter / louer votre moule pour mieux rentabiliser votre long travail ?

(si je me lançais dans un travail similaire j'essayerais de faire un moule en bois démontable et remontable).

Bonne journée

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 08/12/2016 18:55
Par : Alynpier

Magnifique !
Il se trouve que tu as réalisé exactement ce que j’imaginais en rêve, pour mon futur poêle rocket.
Pas de problème en ce qui concerne la table vibrante et la pyroscie, nous avons les mêmes sources ! Par contre, bravo pour les guides de coupe, c’est parfait.
Le modèle de batch rocket que je prévois de faire sera plus simple, car la cheminée ne sera pas déportée et je n’aurai pas de fenêtre latérale. J’en placerai une devant, au chargement du bois.
A ce sujet une première question; si j’ai bien tout compris et si je m’en réfère au fonctionnement d’un rocket en « J », la température devant ne devrait pas être excessive et la vitre ne devrait pas avoir à subir des températures telles que celles qu’on a fréquemment sur une porte d’insert standard. Si j’ai bon (sinon tu m’arrêtes), alors une simple vitre de four traditionnel (de cuisine) devrait suffire. Un four à pyrolyse monte à 500°C, et ce genre d’objet se trouve facilement en déchetterie, donc gratos… Quitte à en mettre deux couches, vu le prix…
Deuxième question, mais là c’est moi qui ai du louper un épisode : le p-channel est donc maintenant dessous, et plus dessus ? Comme je pensais fabriquer le foyer en deux parties (dessous + dessus), je me disais qu’il y avait peut-être aussi moyen d’intégrer le p-channel métallique dans le moule du dessous de manière à obtenir directement la pièce finale ?
Est-ce que tu colles les pièces ensemble ? Comment ?
J’ai à proximité de chez moi la tuilerie de Pouligny. Soit j’y trouverai de la chamotte, soit ils sauront où en trouver, soit c’est des escrocs ! ;-) Si j’utilise un mélange ciment fondu/chamotte, quelle doit en être les proportions ?

Merci d’avance pour ces précisions, et j’attends avec impatience la suite du projet et les premiers retours.

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 23/12/2016 16:15
Par : Alynpier

Salut,
Je relance un peu le fil, car il me semble "en panne"...
J'aurais aimé avoir des réponses au sujet de
1/ l'utilisation d'une vitre de porte de four (récup' en déchetterie), pour fermer (devant) un batch rocket,
2/ la proportion d'un mélange ciment fondu/chamotte.
J'ai vu que ICI ils proposent de la chamotte dans différentes granulométries. Faut-il utiliser la plus fine ?
3/ l'intégration - ou pas - du p-channel métallique directement dans le moule lors du moulage de la pièce ?
Je me dirige de toutes façons vers un batch rocket moulé en 3 parties : le bas + le haut du foyer + la cheminée

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 25/12/2016 22:09
Par : Philippe S

Salut tous

J'ai laissé de coté ce forum (et à peu près tout le reste) pendant les cinq semaines qu'auront duré nos travaux d'installation (4 semaines de transformation de la maison, une semaine d'installation du rocket).
Je suis donc très heureux de vous retrouver ici, et avec une belle nouvelle : avant hier, un nouveau rocket est né !
Je vais bientôt ouvrir un nouveau fil pour commenter les premiers pas de la bête. En attendant, voici quelques éléments de réponse à propos du moulage :

Citation : Alynpier

J'aurais aimé avoir des réponses au sujet de
1/ l'utilisation d'une vitre de porte de four (récup' en déchetterie), pour fermer (devant) un batch rocket,


C'est vrai que ta vitre posée du coté opposé à la cheminée sera dans la zone la plus froide ...d'un foyer où il fait très très chaud :-)
L'idée est toujours de faire monter ton foyer à la plus haute température possible, donc ça me semble dommage de crée un maillon faible avec une vitre qui ne résiste "que" à 500° alors que le reste (béton réfractaire) supporte bien plus.
Les vitres qui tiennent 800° ne coutent pas si cher : j'ai acheté la mienne sur un site trouvé via Google pour moins de 20 € (mais elle est petite : 250x150mm).
Après si tu veux rester dans l'esprit "récup" du rocket, je comprend que tu penches pour la vitre de déchetterie.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 25/12/2016 22:24
Par : Philippe S

Citation : Alynpier

2/ la proportion d'un mélange ciment fondu/chamotte.


Pour ma part j'ai utilisé un mélange tout fait, donc je n'ai pas eu à me poser trop de question. Pour le coup, google est surement ton ami *...

Citation : Alynpier

3/ l'intégration - ou pas - du p-channel métallique directement dans le moule lors du moulage de la pièce ?


Dans tous les cas, garde en tête que le métal de ton P-channel va se dilater à la chauffe, et risque de faire éclater ta pièce en béton. A moins que tu intègres du jeu dans ton moule ?
Et donc oui, sur les plans que j'ai utilisé le P-channel est en bas, et je ne sais pas trop pourquoi. Peut-être que l'acier résiste mieux dans le temps en étant placé dans une zone froide ?...

EDIT : *D'après ce que j'ai pu voir, le dosage c'est 3 volumes de chamotte pour 1 volume de ciment fondu. Pour la granulométrie de la chamotte, je pense que mon mélange tout prêt devait contenir du 0-0.2mm, ça avait l'air presque aussi fin que me ciment lui-même.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 25/12/2016 22:34
Par : Philippe S

Citation : Alynpier

Est-ce que tu colles les pièces ensemble ? Comment ?


Oui, j'ai collé les pièces ensemble, avec de la terre tout simplement, sans rajouter de sable. J'avais une terre bien argileuse, ça colle très bien et ça a la réputation d'être étanche.
C'est aussi comme ça que j'ai intégré la vitre latérale.
Dés la première chauffe ça durci, et ça se rétracte légèrement, mais rien d’inquiétant.

Bonne chance pour tes travaux. Tu comptes démarrer quand ?
Bonne soirée.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 25/12/2016 22:37
Par : Moos

Citation : Philippe S

avant hier, un nouveau rocket est né !



BRAVISSIMO... Hate de voir le reportage sur le montage et la mise en feu...
Joyeux Noel Philippe...

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 25/12/2016 22:49
Par : Philippe S

Bonjour Caricion

Citation : caricion

envisagez vous de prêter / louer votre moule pour mieux rentabiliser votre long travail ?
(si je me lançais dans un travail similaire j'essayerais de faire un moule en bois démontable et remontable).



Si seulement je pouvais prêter mes moules, ce serait avec plaisir ! Mais malheureusement ceux que j'ai utilisé étaient à usage unique. Le soucis avec les moules en polyuréthane, c'est qu'on les bousille souvent au démoulage. Donc pour faire deux pièces coup sur coup ça passe, mais très vite ils sont HS.
Et oui c'est con de faire du jetable, et c'est pourquoi j'aime bien ton idée des moules en bois démontables. Par contre ça demande d'être plus adroit que moi en menuiserie ;-)

Sinon, sur le site des batchrocket, ils évoquent l'idée de faire un contre-moule (un positif) durable, à partir duquel on viendrait fabriquer des moules à usage unique en polymère. Ce sont des techniques industrielles et pétrochimiques, mais c'est surement adapté pour produire à grande échelle.

En tout cas si tu te lances dans un tel moule durable et démontable, n'oublie pas de nous en parler !
Bonne soirée

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 26/12/2016 02:34
Par : Philippe S

Citation : Moos

Citation : Philippe S

avant hier, un nouveau rocket est né !

BRAVISSIMO... Hate de voir le reportage sur le montage et la mise en feu...
Joyeux Noel Philippe...


Ah, Moos, toujours sur le pont !

Voici le sujet où je développerai tout ça :
http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?msg=1&showtopic=4921

Joyeux Noël à toi :-)

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 26/12/2016 10:16
Par : Alynpier

Merci des réponses et précisions.

1/ en ce qui concerne la vitre de four, ça ne me coûtera rien d’essayer, quitte à en mettre deux, et si ça ne marche pas, j’aurais toujours la solution d’en commander une « vraie » pour la remplacer.

2/ proportion fondu/chamotte, j’ai fini par trouver deux illustrations du mélange :
a/ 20 kg de fondu + 50 litres chamotte + 7,5 litres eau
b/ 5 kg de fondu + 8 litres chamotte + 2 litres eau
Si je fais une moyenne, j’ai en gros : 5 kg de fondu + 11,6 litres chamotte + 1,9 litre eau
Je vais partir là-dessus, avec de la chamotte la plus fine possible (0-0,2)

3/ tu as raison pour le p-channel inférieur, ta solution est sûrement la meilleure, celle de faire un joint vertical à ce niveau. Donc, au lieu de faire une seule pièce pour le bas, je vais en prévoir deux. La seule différence résidant dans le fait que ma cheminée est prévue derrière et non sur le côté.

4/ le collage avec une terre fine et argileuse me semble être une bonne méthode. Sur certains sites, j’ai vu qu’ils utilisaient de la tresse céramique pour bourrer les joints. Comme je pense assembler les 3 pièces du foyer à l’aide de cornières métalliques et de tiges filetées formant un cadre autour, je vais peut-être éviter de coller, de manière à ce que ça reste démontable ?

5/ J’ai une bonne expérience dans le moulage, mais avec le polyester, pas avec du ciment. Quoi qu’il en soit, je penserai mes moules de manière à ce qu’ils soient réutilisables, dans la mesure du possible…

6/ j’ai prévu de faire cette mise en place à partir de septembre, j’ai pas mal d’autres choses à faire avant ! J’espère que d’ici là, je saurai comment faire le « chauffage » lui-même, c’es à dire la partie entre le haut de la cheminée interne et l’entrée dans la banquette : baril ? maçonnerie ? j’ai plusieurs modèles en tête…

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 26/12/2016 22:09
Par : Philippe S

Citation : Alynpier

Magnifique !
Le modèle de batch rocket que je prévois de faire sera plus simple, car la cheminée ne sera pas déportée et je n’aurai pas de fenêtre latérale.



Salut,
Le modèle que tu comptes réaliser, c'est celui-là ou une conception perso ?

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 26/12/2016 23:18
Par : Alynpier

Citation : Philippe S

Citation : Alynpier

Magnifique !
Le modèle de batch rocket que je prévois de faire sera plus simple, car la cheminée ne sera pas déportée et je n’aurai pas de fenêtre latérale.



Salut,
Le modèle que tu comptes réaliser, c'est celui-là ou une conception perso ?


En gros, c'est bien de celui-là que je vais partir - 4: Coeur droit coulé en 5 pièces, avec canal de sol.
Et je vais essayer de prévoir des moules réutilisables...

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 29/12/2016 23:16
Par : caricion

Citation : Alynpier

Merci des réponses et précisions.

1/ en ce qui concerne la vitre de four, ça ne me coûtera rien d’essayer, quitte à en mettre deux, et si ça ne marche pas, j’aurais toujours la solution d’en commander une « vraie » pour la remplacer.

La grange de Lavaud



Bonjour,

c'est vraiment quelque chose qui m'intéresse (même si je doute aussi que ça marche) puisque j'ai une vieille gazinière avec un four que je souhaitais réutiliser pour l'habillage (mais aussi la porte du four)

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 30/12/2016 11:08
Par : Alynpier

Citation : caricion

c'est vraiment quelque chose qui m'intéresse (même si je doute aussi que ça marche) puisque j'ai une vieille gazinière avec un four que je souhaitais réutiliser pour l'habillage (mais aussi la porte du four)


Dans l'idée, je pense que la partie du foyer la moins chaude est celle qui est opposée à l'entrée dans la cheminée, vu qu'on voit très bien le sens des flammes (et c'est le principe même du tirage).
D'ailleurs, dans un rocket en "J", on peut facilement mettre les mains au dessus du puits d'alimentation, il n'y a pas de chaleur.
Donc, dans un foyer batch, mettre une vitre de four (résistant à au moins 500°C, température de la pyrolyse), du côté le plus "froid" ne me paraît pas complètement idiot. Quitte à en metrre deux, et de toutes façons, vu le prix (récup en déchetterie), je ne me priverai pas d'essayer.
Cool

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 30/12/2016 11:24
Par : ceddz

Oui Alynpier, le verre de four a une chance de tenir.

J'avais voulu essayer d'utiliser une vitre de gazinière sur un J en 150 mais j'ai abandonné car on ne peut pas la couper. C'est du verre "sécurit" qui éclate en mille morceaux quand il est abimé.

La partie "froide" du foyer batch étant bien la porte, cela n'empêche pas le rayonnement de fou venant du foyer puis des braises, et ce qui m'inquièterait le plus c'est les différences de température en chaque coin de la vitre, si elle éclatait, ce serait surement pour cela.

Un batch qui marche bien pyrolyse quotidiennement et la vitre s'auto-nettoie, mais je ne saurai dire la température de surface du verre à l'intérieur.

Alors c'est avec plaisir que je vais te laisser tester et nous donner tes résultats. Si c'est positif, tu vas faire un paquet d’intéressés vu le prix du verre réfractaire, au moins 80€ pour une vitre de 60/40cm !


Quand à la question du S-portal (en bas) au lieu du P-channel (en haut), les solutions sont comparables, mais il semblerait que le métal prend très cher dans les braises et la flamme, même si pour la première solution la diffusion d'O² est surement meilleure. L'avantage c'est que c'est un pièce amovible et remplaçable, il me paraît important d'anticiper cela.
Le P-channel en haut est finalement peu exposé aux flammes et pas du tout aux cendres corrosives. Alors certes la partie plongeante va brûler peu à peu, quoi qu'elle soit un peu refroidie par le courant d'air, sa destruction n'empêcherait pas l'arrivée d'air secondaire, elle serait juste délivrée un peu plus haute.


A bientôt
Cedric

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 30/12/2016 12:51
Par : Alynpier

C'est sûr que si on peut pas la couper, ça restreint l'utilisation !
Frown
D'autant que je n'ai besoin que de 216 x 324 au maximum, soit 50 € chez Vitro Glass en autonettoyant, avec le joint et la colle. Faut voir, je ferai quand même un essai en "gratuit"...

Pour le canal de sol, je pensais effectivement qu'il était nettement plus exposé, mais aussi complètement accessible, puisque démontable directement, une fois la porte ouverte (et le four froid...). Peut-être qu'en surajoutant une épaisseur importante de métal au dessus, on y arriverait ? Ça, ça ne coûte rien d'essayer, il suffit de placer dessus un morceau de tôle épaisse et de le changer sans attendre que le dessous (le canal lui-même) soit attaqué.
Cool

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 02/01/2017 20:08
Par : Philippe S

Bonsoir à tous.

Je reviens sur l'idée maintes fois evoquée de faire des moules en bois, plus durables et plus ecolos.

En cherchant autre chose, je suis tombé sur ce magnifique travail :
http://donkey32.proboards.com/thread/741/6-horizontal-mould
Il y a une discussion interessante (mais anglophone) dans laquelle intervient Peterberg.

Belle source d'inspiration en tout cas. Adieu, vilain polyuréthane ?...

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 02/01/2017 20:47
Par : lsch

Pour peut être éviter des déconvenues à d'autres,j'ai testé la vitre de four comme porte sur un prototype de batch en 120mm de diamètre , avec un foyer "un peu" rallongé (55 cm).
C'était bien du "sécurit" vu le nombre de morceaux que j'ai ramassé après son éclatement.
Pour le test, j'avais du bois petit et court donc loin de la vitre mais ça rockettait dur car feu depuis 1 heure.
A la décharge de la vitre, mon montage était loin d’être idéal...elle était sur 2 glissières métalliques (pour pouvoir coulisser vers le haut et recharger le foyer) mais avec des contraintes mécaniques pas négligeables vu que c'était un proto et donc vite fait (glissières pas forcément parallèle et un peu serrée pour que la vitre tienne seule en position haute).
voila pour mon expérience...
a +
laurent

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 02/01/2017 23:32
Par : Alynpier

Citation : Philippe S

En cherchant autre chose, je suis tombé sur ce magnifique travail :
http://donkey32.proboards.com/thread/741/6-horizontal-mould
Il y a une discussion interessante (mais anglophone) dans laquelle intervient Peterberg.


J'en retiens les dernières phrses de Peterberg : "For a couple of years I'd work as a mold maker for an aicraft builder by the way. Mold making like this is easy from my perspective."
J'ai quelque expérience dans le prototypage, le modelage, la fabrication des moules et les pièces en polyester, mais dans le domaine de la moto.
Faire un moule n'est effectivement pas très difficile, il faut bien faire attention aux contre-dépouilles et si possible éviter les bords trop parallèles. Que le moule soit dans n'importe quel matériau, aucune importance, ce qu'il faut, c'est qu'il soit le plus démoulable. Un moule en bois bien graissé devrait faire l'affaire, le plus démontable possible, avec de nombreuses pièces assemblées.
Et là, je suis sûr qu'on doit pouvoir l'utilser de nombreuses fois...

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 02/01/2017 23:48
Par : Alynpier

Citation : lsch

C'était bien du "sécurit" vu le nombre de morceaux que j'ai ramassé après son éclatement.


Mouais, je crois bien qu'on va être obligé de passer à la caisse, sur ce coup-là...
Merci de l'essai !

La grange de Lavaud


Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 03/01/2017 08:33
Par : ceddz

Citation : lsch


C'était bien du "sécurit" vu le nombre de morceaux que j'ai ramassé après son éclatement.
.../...
voila pour mon expérience...
a +
laurent



Haha, et ça sert à quoi que je vous fasse un retour de mes bêtises si vous les faites aussi ? Wink

Et puis 55cm pour un rocket en 120 au lieu de 35 (!) tu as de bonnes chances d'avoir des complications, enfin c'est en faisant des expériences qu'on apprend le mieux Wink

Quand à tous ceux échangent sur le foyer en pièces moulées, félicitations, j'apprends beaucoup et je suis ce fil avec grand intérêt.

Cédric

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 03/01/2017 09:09
Par : lsch

Citation : ceddz

Citation : lsch


C'était bien du "sécurit" vu le nombre de morceaux que j'ai ramassé après son éclatement.
.../...
voila pour mon expérience...
a +
laurent



Haha, et ça sert à quoi que je vous fasse un retour de mes bêtises si vous les faites aussi ? Wink

Et puis 55cm pour un rocket en 120 au lieu de 35 (!) tu as de bonnes chances d'avoir des complications, enfin c'est en faisant des expériences qu'on apprend le mieux Wink

Quand à tous ceux échangent sur le foyer en pièces moulées, félicitations, j'apprends beaucoup et je suis ce fil avec grand intérêt.

Cédric


mais moi je n'ai pas essayer de la découper et je n'ai pas vu que tu avais essayé de l'utiliser comme porte...
peut être raté quelque chose?
en 55cm, ça a l'air de fonctionner pas mal mais j'ai aussi un peu réduit la largeur et la hauteur du foyer ce qui me rapproche du volume de référence (25 litres au lieu de 20).

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 03/01/2017 14:37
Par : Alynpier

Citation : ceddz

Haha, et ça sert à quoi que je vous fasse un retour de mes bêtises si vous les faites aussi ? Wink


En fait, les bêtises n'ont d'intérêt que si on les fait soi-même... Big Grin
Citation : ceddz

Quand à tous ceux échangent sur le foyer en pièces moulées, félicitations, j'apprends beaucoup et je suis ce fil avec grand intérêt.


Je trépigne d'impatience, car je ne suis pas sur place pour l'instant, because les -3°C, et que je ne peux rien faire avec les doigts gelés. J'en suis réduit à travailler du chapeau, à consulter tout ce qui en parle; mais le rocket, ça sera pour cette année !
Que je souhaite Bonne et Heureuse à tous, que de nombreux dragons nous rejoignent !

PS : miracle ! je viens de réessayer, pour la nième fois, de poster une image (via Ajouter un document) et ça a marché !!!!!

Je n'ai que ça de chargé, c'est une copie d'écran de ma feuille OO (Excel), déterminant toutes les dimensions du batchbox à partir d'une seule donnée entrée, à savoir le diamètre des conduits d'évacuation.

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 04/01/2017 11:21
Par : Moos

Citation : Alynpier

[

Je n'ai que ça de chargé, c'est une copie d'écran de ma feuille OO (Excel), déterminant toutes les dimensions du batchbox à partir d'une seule donnée entrée, à savoir le diamètre des conduits d'évacuation.

Fichier à récupérer ici.

La grange de Lavaud



Salut Alympier,
J'ai récupéré ton fichier très intéressant, mais pas moyen d'une part de l'ouvrir dans Excel, d'autre part, dans OpenOffice de modifier les valeurs... Pb de versionning? ou le fichier est verouillé?

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 04/01/2017 11:35
Par : Alynpier

Verrouillé ? Bien sûr que non !
Pb de version, peut-être ? Je le réenregistre en version Excel.
Dis-moi si ça marche...

PS : Open Office est très largement suffisant pour nos petits besoins, freeware et open-source...

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 04/01/2017 11:43
Par : Moos

Citation : Alynpier

Verrouillé ? Bien sûr que non !
Pb de version, peut-être ? Je le réenregistre en version Excel.
Dis-moi si ça marche...

PS : Open Office est très largement suffisant pour nos petits besoins, freeware et open-source...

La grange de Lavaud



Ca fonctionne sur Excel avec cette version.(solution au boulot, j'utilise OO sur mes travaux perso également).

Merci pour ce fichier, très pratique... je l'étudierai plus profondément à la maison...
Smile

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 04/01/2017 14:58
Par : Pascal B.

Pour ne pas surcharger le sujet béton réfractaire, j'ai déplacé et ouvert Geek un nouveau fil concernant la feuille de calcul. Rendez-vous donc ici pour télécharger et discuter de ce nouvel outil.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 05/01/2017 23:27
Par : Philippe S

Citation : Alynpier

J'ai quelque expérience dans le prototypage, le modelage, la fabrication des moules et les pièces en polyester, mais dans le domaine de la moto.



Salut Alynpier,
Je suis allé faire un tour sur ton forum* : C'est du sacré boulot ! En effet, mouler des foyers de batchbox ça doit pas te faire bien peur en comparaison !
Tu aurais quelques photos pour nous montrer comment tu procèdes pour faire des formes aussi complexes ?

* Je ne pensais pas m'inscrire un jour sur un site de moto. Merci de m'en avoir donné l'occasion Wink

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 06/01/2017 09:24
Par : Alynpier

C'était il y a vraiment longtemps, ma rubrique dans Moto Journal date de la période 72/78, en gros. Je pense avoir publié sur Pit-Lane l'essentiel de ce que j'ai pu retrouver.
D'un autre côté, pour que ce soit clair, il n'est pas dit que j'utiliserai le polyester pour faire mes moules mais que j'utiliserai mon expérience dans ce domaine. On a affaire ici à des pièces bien plus grossières, à bords souvent droits et nécessitant une technique différente (coulage). Par contre, un bon démoulage ne s'improvise pas; je continue à réfléchir à la meilleure solution, et je la décrirai quand je ferai mon propre modèle.

La grange de Lavaud

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 15/04/2017 10:54
Par : Lapinou

Ou peux t on trouver du ciment refractaire ?
J ai essaye d en trouver en Belgique , mais pas moyen de mettre la main dessus.Ils on du mortier refractaire mais pas de ciment.
S il faut je suis pret a aller voir en France , dans les environs de Charleville Meziere par exemple.

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 16/04/2017 11:36
Par : Philippe S

Citation : Lapinou

Ou peux t on trouver du ciment refractaire ?
J ai essaye d en trouver en Belgique , mais pas moyen de mettre la main dessus.Ils on du mortier refractaire mais pas de ciment.
S il faut je suis pret a aller voir en France , dans les environs de Charleville Meziere par exemple.



Salut Lapinou
Ce qui se vend sous le nom de mortier réfractaire, c'est un mélange de ciment réfractaire et de chamotte, déjà dosé. C'est ce que j'ai utilisé pour mon foyer. Donc avec le mortier (aussi appelé béton) réfractaire, tu as déjà tout ce qu'il faut.
Si tu cherches vraiment du ciment réfractaire pour faire ton dosage toi-même, sache que ça s'appelle aussi du "ciment fondu".


Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 16/04/2017 11:49
Par : Lapinou

Ici ( region de Bastogne) l on ne trouve que du mortier refractaire. Max 700 °c a qq °c pres.
quand je demande du ciment refractaire , mortier refractaire ou chamote les vendeurs me devisagent comme si j avais un probleme mental. La je n insiste pas trop avec le ciment fondu,
C est pour ca que je serai interesse a avoir une adresse pas trop loin de ( max 200 km) de Bastogne ou je pourrai trouver mon bonheur.
Je compte en effet me lancer dans ce projet cet ete. Ma cuisiniere / chaudiere Gatine est a l agonie et ca me plairai de la remplacer par un rocket stove

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 23/04/2017 11:35
Par : Lapinou

A defaut de ciment refractaire j ai trouve un marchant qui vends du Mortier réfractaire WEBER.CEL FEU.
Il tient 1000°c .
Conviendra t il ?

Re : Retour d'expérience foyer en béton réfractaire coulé

Posté le: 13/10/2017 15:02
Par : lamouette

Bonjour à tous
+ de1100 degrés serait la température atteinte par ces batch rockets, donc il vaut mieux un mortier 1300. Surtout que sur cette base de moule il arrive que des petites craques surgissent sur les cotés après les grandes chauffes. Peterberg disait que ça aurait été mieux de faire le moule inférieur divisé en 4 mais que les légères fissures ne gênent pas.
Bravo Philippe pour le sérieux de ta construction, c'est sûrement une des bases les plus performantes qui soit.
Sinon il y a un truc infaillible pour éviter de se faire une table vibrante, un simple perforateur avec lequel on colle la mêche SDS à béton contre une planche du moule, c'est ultra efficace autant que la table vibrante, la vibration se communique partout. Une simple perceuse à percussion ne convient pas, les amplitudes sont trop faibles.
à+

ecologie-pratique.org - Forum
http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=4778