Sujet: Votre son de cloche

Posté le: 14/03/2016 21:47
Par : Moos

Bonsoir à tous,

Voila, nous sommes en pleine réflexion sur le type de rocket stove que nous allons construire. Je ne parle pas ici (pas encore en tout cas !) de type de rocket : j ou Batch, mais plutôt du banc/de la masse thermique elle-même.

Nous avons eu l'occasion de participer à la réalisation d'un rocket avec Ceddz basée sur un système dans lequel deux cloches (réalisées à partir de futs métalliques) étaient installées juste après la cheminée du dragon. Très intéressant, ce système permettait d'assurer une circulation importante des fumées (amenées à "tourbillonner" dans les futs), et de monter une masse assez haute, dans le cadre d'un projet où la masse du rocket constituait notamment un escalier.

Je ne crois pas avoir noté sur le forum d'autres exemples de ce type de rocket. Mais je n'ai pas encore lu (je l'avoue) les 3000 contributions sur ce sujet vaste du Rocket.
Certains ont-ils des retours quand à ce type particulier de masse?

Dans notre cas spécifique, j'y vois la même utilité : intégrer l'escalier qui conduit à l'étage dans la masse, et permettre un rocket somme toute assez compact. Sans doute cela permet par ailleurs d'avoir un dragon très puissant, Ceddz tu pourras confirmer ce point je crois.

Une autre question qui me vient à l'esprit par rapport à ce système est la suivante : une masse qui serait "haute" du fait de la présence de ces cloches suffirait-elle en terme de puissance à chauffer (environ 80-90m2), sans adjonction d'un banc avec plusieurs mètres de conduit ?

Merci par avance pour vos réponses ou avis sur ces premières questions,
Amitiés

Moos

Re : Votre son de cloche

Posté le: 15/03/2016 12:37
Par : caricion

Citation : Moos

Bonsoir à tous,

Voila, nous sommes en pleine réflexion sur le type de rocket stove que nous allons construire. Je ne parle pas ici (pas encore en tout cas !) de type de rocket : j ou Batch, mais plutôt du banc/de la masse thermique elle-même.

Nous avons eu l'occasion de participer à la réalisation d'un rocket avec Ceddz basée sur un système dans lequel deux cloches (réalisées à partir de futs métalliques) étaient installées juste après la cheminée du dragon. Très intéressant, ce système permettait d'assurer une circulation importante des fumées (amenées à "tourbillonner" dans les futs), et de monter une masse assez haute, dans le cadre d'un projet où la masse du rocket constituait notamment un escalier.

Je ne crois pas avoir noté sur le forum d'autres exemples de ce type de rocket. Mais je n'ai pas encore lu (je l'avoue) les 3000 contributions sur ce sujet vaste du Rocket.
Certains ont-ils des retours quand à ce type particulier de masse?

Dans notre cas spécifique, j'y vois la même utilité : intégrer l'escalier qui conduit à l'étage dans la masse, et permettre un rocket somme toute assez compact. Sans doute cela permet par ailleurs d'avoir un dragon très puissant, Ceddz tu pourras confirmer ce point je crois.

Une autre question qui me vient à l'esprit par rapport à ce système est la suivante : une masse qui serait "haute" du fait de la présence de ces cloches suffirait-elle en terme de puissance à chauffer (environ 80-90m2), sans adjonction d'un banc avec plusieurs mètres de conduit ?

Merci par avance pour vos réponses ou avis sur ces premières questions,
Amitiés

Moos




J'ai participé à un batch avec cloches en briques et plaques bêtons où il y avait un escalier.
Je ne sais pas trop ce qu'a été le résultat final.
Moi, seul le batch m'intéressait et pas les cloches

Re : Votre son de cloche

Posté le: 15/03/2016 13:48
Par : Moos

Merci pour ta réponse, Caricion.
Je n'aurai pas pensé a priori à maçonner les cloches... idée intéressante

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/03/2016 01:24
Par : caricion

Citation : Moos

Merci pour ta réponse, Caricion.
Je n'aurai pas pensé a priori à maçonner les cloches... idée intéressante




Pour info, ce qui a été fait lors de ce stage c'est :

un batch en brique réfracataire, la cheminée (au dessus de la box) moulée, seule la cheminée a été isolée (pas la box) mais le batch était complètement "encastré" dans une grosse cloche comportant un escalier, une petite banquette.
Pour chaque partie de la cloche, les murs étaient de la brique normale (de récup, scellées avec un mélange d'argile et de sable) posées à plat et le sommet de ces murs était des plaques béton.

Le tout devait être enduit de terre ensuite.

Moi j'ai trouvé cela trop complexe et je préfère le principe du banc avec un tuyeau à l'intérieur et du bdion je pense toutefois que cette réalisation sèchera plus vite, autre avantage, moins de surface au sol (et certainement plus adapté à la maison où nous l'avons fait ...)

A tout hasard, il nous a été indiqué que pour ces cloches, la surface intérieure (murs et plafonds mais pas sols qui ne comptent pas et sont isolés) ne devait pas dépasser 4,5 m2 pour un batch en diamètre 15, 7m2 pour un 18 et 10 m2 pour un 20.
cela évidemment sans banquette et tuyeau en plus (le plus souvent le conduit d'évacuation est au même endroit que le batch et les cloches ... j'imagine)



Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/03/2016 21:16
Par : Moos

Ok, je m’étais fourvoyé sur l'utilité de la cloche alors, par rapport aux fumées. Merci pour les précisions, et à toi Ceddz, et a Caricion pour les mesures, que je conserve bien au chaud.

Sympa le batch avec cloche maçonnée, deuxième témoignage en ce sens.
Bon, celui-ci est quand même particulier puisque l'espace dispo est vachement réduit et oblige à faire passer les conduits en dessous du foyer, mais le résultat est vachement intéressant. Chapeau bas, tu parles de casse-tête, je veux bien te croire...!

Ceddz, dans un autre post sur le forum, tu envisages la fermeture du foyer du Batch avec autre chose qu'une vitre d'insert. Je pense à des portes de four type four de boulange.... Avez-vous d'autres idées dans cette optique ?


Merci pour ces retours,
A plus

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/03/2016 12:24
Par : ceddz

Salut Moos,

Peu après le stage chez Flo, j'ai participé à la réalisation d'un autre batch, bien plus compact avec une cloche tout en brique. Ca rejoint ce que vient de décrire Caricion.

J'ai fait un album pour vous faire une idée :



Voila les premières conclusions :
Au début ça a tiré tout de suite, puis rapidement le point d'évaporation de l'eau a été atteint et le tirage a été tué et gros enfumage.
Ensuite on a peaufiné les joints de la porte et préchauffé la base de la cheminée d'évacuation avant chaque allumage. Cela permet de démarrer sans problème. Plus d'enfumage.
Mais, je n'ai pas encore assez de recul pour analyser complètement l'installation. Il n'a pas fait froid cet hiver donc le poêle n'a pas beaucoup tourné, il doit être encore un peu humide au fond, et la grosse masse verticale n'arrange rien au séchage !
De plus, mon ami n'avait pas de bois bien sec, alors niveau feu c'était un peu mou.
Je suis assez confiant malgré tout, le seul problème que je pourrais éventuellement lui trouver c'est qu'il est un peu trop puissant pour la surface à chauffer (100m²) ! Mais pas de surprise c'est un batch, et même en 150 ça envoie ! Un feu de 1h par jour en plein hiver sera peut-être suffisant, c'est la classe !
Mais comme toujours il faudra attendre l'hiver prochain pour pouvoir faire un vrai bilan.

Cédric

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/03/2016 17:47
Par : Moos

Salut Ceddz, merci pour ton retour...

Je ne parviens pas à voir l'album que tu as mis en lien, alors que je suis identifié sur le forum... l'album est en "privé peut-être?

Pour rester sur les cloches, est-ce vraiment utile d'avoir deux cloches? Une seule suffit-elle...? L'idée de la cloche, si je me souviens bien, est surtout de permettre que les fumées "prennent une certaine vitesse" en tournoyant et repartent de plus belle dans le banc... A lire les témoignages ci-dessus, et sans avoir pu regarder les photos pour le moment, les Batchs décrits ne comportaient visiblement qu'une cloche...

Celui de Flo était pour le coup vraiment monstrueux avec ses deux cloches, Ceddz : en 200 et avec deux cloches... Je sais qu'il anticipait de pouvoir chauffer l'extension de la maison aussi, c'est peut-être pour cela qu'il était très gros (le Batch, NDLR)... ;-)

Le temps de chauffe que tu décris me fait réver en tout cas...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/03/2016 19:56
Par : ceddz

Salut Moos,
Je ne sais pourquoi mais les paramètres de mon album étaient restreints pour les utilisateurs...corrigé. (Pascal ?)

Les 2 cloches de chez Flo (ou ailleurs) ne servent pas à accélérer les fumées, au contraire. Comme le volume de passage est grand, elles ralentissent, montent, perdent de la chaleur par diffusion sur les parois puis redescendent.
Son batch en 200 aura en effet une banquette de plusieurs mètres après les 2 cloches. Pour l'instant un tel foyer est démesuré pour "juste" 2 cloches.

Une seule plus grande cloche aurait suffit, c'est une question de surface d'échange. Caricion a donné les surfaces de diffusion correspondantes aux foyers. Merci de l'avoir fait car je n'avais pas la précision.

Bonne soirée
Cédric



Re : Votre son de cloche

Posté le: 23/06/2016 22:00
Par : Moos

Je poursuis mes réflexions et questions (forcément, il y en a toujours...) sur le Rocket que nous envisageons.
J'imagine une maçonnerie pour le passage des fumées, depuis la descente du bidon jusqu'à la cheminée d'évacuation, en... galets... oui oui, idée sans doute farfelue, mais le pays où nous vivons en regorge (Béarn).

Si je trouvais des galets permettant de maintenir toujours le même diamètre de ce "tube", avec pourquoi pas des galets plus plats pour faire la voute sur la longueur, j'imagine que pour éviter de perturber le cheminement des fumées, il faudrait "lisser" entre les galets qui sont forcément sur des formes très arrondies... Lisser avec de la bauge donc.
Vous voyez ce que je veux dire? L'idée me semble intéressante et la ressource locale étant facile à trouver, pourquoi pas ? Wink

Bon, j'anticipe vos réflexions : il va falloir du tri dans les galets trouvés pour pouvoir assurer, selon la longueur du banc/de la masse, toujours à peu près la même hauteur pour poser la voute... mais ça me semble jouable, a priori (je suis en pleine réflexion, pas encore vraiment prospecté de ce coté).

En terme de masse, ce se pose là, le galet, quand même... une belle bauge la-dessus, et hop !
Qu'en pensez-vous?
En parcourant le forum et les albums photos, j'ai noté quelques intégrations de galets, mais plutôt en extérieur, ou alors coulés dans la bauge. J'imagine une bonne inertie pour ce produit donc. Et vu les quantités que nous avons dans le coin, s'en passer serait sans doute dommage.

Merci par avance pour vos retours sur cette idée.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 23/06/2016 23:21
Par : caricion

Citation : Moos

Je poursuis mes réflexions et questions (forcément, il y en a toujours...) sur le Rocket que nous envisageons.
J'imagine une maçonnerie pour le passage des fumées, depuis la descente du bidon jusqu'à la cheminée d'évacuation, en... galets... oui oui, idée sans doute farfelue, mais le pays où nous vivons en regorge (Béarn).

Si je trouvais des galets permettant de maintenir toujours le même diamètre de ce "tube", avec pourquoi pas des galets plus plats pour faire la voute sur la longueur, j'imagine que pour éviter de perturber le cheminement des fumées, il faudrait "lisser" entre les galets qui sont forcément sur des formes très arrondies... Lisser avec de la bauge donc.
Vous voyez ce que je veux dire? L'idée me semble intéressante et la ressource locale étant facile à trouver, pourquoi pas ? Wink

Bon, j'anticipe vos réflexions : il va falloir du tri dans les galets trouvés pour pouvoir assurer, selon la longueur du banc/de la masse, toujours à peu près la même hauteur pour poser la voute... mais ça me semble jouable, a priori (je suis en pleine réflexion, pas encore vraiment prospecté de ce coté).

En terme de masse, ce se pose là, le galet, quand même... une belle bauge la-dessus, et hop !
Qu'en pensez-vous?
En parcourant le forum et les albums photos, j'ai noté quelques intégrations de galets, mais plutôt en extérieur, ou alors coulés dans la bauge. J'imagine une bonne inertie pour ce produit donc. Et vu les quantités que nous avons dans le coin, s'en passer serait sans doute dommage.

Merci par avance pour vos retours sur cette idée.



Bonjour,

utiliser des ressources locales est toujours une très bonne idée, il faut par contre comprendre les "désavantages" de son choix.

Pour les galets je dirais qu'ils sont petits ce qui implique une forte proportion de bauge (plus d'espace intersticiel à combler) donc plus d'argile à mettre en oeuvre et un temps de sechage plus long.
Dans le même esprit il y a un risuqe plus important de décrochage de ces cailloux (plus petits et plus ronds se détachant plus facilement de la matrice)
Donc choisir les plus gros possibles et bien réfléchir à leur assemblage (il y a des montages particuliers à respecter pour des murs en galets, je ne les connais pas, il faut les chercher, les comprendre, les adapter à un tube ...)
Peut-être serait-il nécessaire d'alterner avec des pierres plus grandes, plus carrées, notamment pour la voute.

Bonne réflexion

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/06/2016 15:03
Par : Moos

Salut Caricion,

Merci pour ta réponse dont les éléments vont tout à fait dans le sens de mes réflexions...

Oui pour des galets à la taille assez importante
Oui également pour un "comblement" des espaces entra galets à la bauge, mais avec les contraintes que ça nécessite par ailleurs (volume de bauge dédié à ce lissage, temps de séchage...)

Pour la voute, au gré de mes réflexions et recherches de matériaux destinés à la construction du rocket, trouver des galets suffisamment plats et/ou grands pour faire une voute complète sur plusieurs mètres de long me parait une entreprise hasardeuse et bouffe-temps. J'ai eu l'occasion de trouver un spot de déchet de construction, où, miracle, il y a dispo de belle briquettes rouges (peut-être pas le bon terme, celui de "briquettes"- "Briques platrieres", d'après ce que j'ai trouvé comme info) au format me semble-t-il parfait pour assurer ce rôle de voute... Je dois voir le proprio prochainement pour l'en débarrasser !

A ce jour donc, j'envisage le conduit pour les fumées maçonné avec un mix de briques de four de boulange (j'en ai pas mal), de galets à la taille adaptée, de brique d'adobe récupérées également sur un autre spot (avec quelques craintes sur la tenue de briques d'adobe dans le temps cependant et les risques d'un effritement dans le conduit plus précisément), et de briquettes rouges plates pour la voute...

La réflexion se poursuit, que c'est bon de se poser toutes ces questions, j'adore.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 21/08/2016 22:16
Par : Moos

Salut à tous,

Je poursuis mes réflexions, et m'oriente donc vers un Batch en 180 (sur les conseils de Ceddz) avec une cloche. Cette dernière nous servira de base à un escalier par la suite.
Oui mais voila : si j'ai UNE cloche, que je voulais faire avec un fut de 200 litres, je suis loin loin des 7 m2 et quelques de surface d'échange correspondant à un batch de 180. (je me réfère là aux multiples sujets sur le forum et au site http://batchrocket.eu/fr/application#dimension ).
Je pense donc à prolonger la surface d'échange limitée à environ 2 m2 (sauf erreur dans mes calculs) de cette cloche par un conduit qui serait positionné à la suite de la cloche et me permettrait de faire un banc par la même occasion.

Idée raisonnable ou pas d'après vous?

Re : Votre son de cloche

Posté le: 22/08/2016 10:15
Par : ceddz

Salut Moos,
Content d'avoir de vos nouvelles.
Sans aucun problème, le baril pourra faire cloche, mais je pense comme toi qu'une seule cloche c'est pas assez. Un bout de banquette en plus c'est très bien, et je pense qu'on pourrait encore en rajouter, mais ça dépendra aussi de la place que tu as !
Autre option pour augmenter la surface, c'est de relever les barils ou d'en superposer plusieurs.
Tout ça est bien décrit par Peterberg sur le lien que tu as mis, merci à lui oh grand seigneur du batch rocket !

Quand aux conduits en pierres, il faudraient qu'elles soient très régulières. C'est déja un peu long à réaliser avec des briques bien rectangulaires, alors avec des galets ronds pas évident.
Tes galets ronds serviront à coup sur pour faire le remplissage de la masse, ça réduira le besoin d'argile et de sable, et pourquoi faire pas une déco de surface ?

En relisant le site du batch, je me dis que son histoire de superwool pour isoler la cheminée interne c'est quand même beaucoup plus simple à mettre en oeuvre que le cumulus+vermiculite. Il faudrait voir si on en trouve et si le prix en vaut la chandelle.
Idem pour les briques. Sur les derniers batch j'ai utilisé des briques avec 40% d'alumine, et vu les températures en jeu notamment au passage du port je crois que ce serait bête d'en faire l'économie. Pour un batch en 180 il faut compter autour de 250€ pour une centaine de ces briques en maçonnant la cheminée interne.(moins cher si on fait un achat groupé et qu'on prend la palette de 300).

Ensuite les petites briques rouges, pas nécessairement réfractaires sont très pratiques pour bâtir des conduits, des voutes, des plafonds, le double mur autour du foyer, un cendrier, etc...Quand on en fait un conduit il en faut 40 au mètre. On les trouve facilement sur des chantiers de démolition ou sur les sites d'annonces pour pas très cher.

A très bientôt
Cédric

Re : Votre son de cloche

Posté le: 24/08/2016 22:15
Par : Moos

Salut Ceddz

Merci pour ton avis sur ce dernier point soulevé à propos de la surface d'échange, cela me rassure dans le format que nous envisageons pour le Rocket.
Nous avançons pas mal : nous avons le week-end dernier réalisé une maquette à l'échelle 1 (est-ce encore une maquette? ;-) ), histoire de matérialiser concrètement où nous allions en fonction de l'environnement d'implantation du Rocket.
Batch 180 donc, avec foyer vitré, une cloche derrière la cheminée du rocket (en baril de 200l sans doute surélevé pour augmenter la surface d'échange) et un banc à la suite, qui fera un aller retour jusqu'à l'évacuation ...

Je suis en train de mettre au point quelques schémas et photos enrichies, et je te fais passer le tout très prochainement, mais je voudrais que ce soit assez lisible, alors ça me prend un peu de temps...

Niveau matos, on est quasiment ok, nous manque quelques petits trucs qu'on peut trouver facilement, quitte à ce que ce soit en neuf (fumisterie notamment). Enfin, j'ai un lot de questions à te soumettre également, relevées au fur et à mesure de nos avancées... je suis à fond sur le dossier, tu auras donc des news très vite

A plus plus
Merci

Moos


Re : Votre son de cloche

Posté le: 30/08/2016 13:41
Par : fdelam

L'album de mon J avec cloche en briques ...

...qui sonne pas mal.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 01/09/2016 10:18
Par : bidouille

Bonjour,

je me permet de vous redonner l'adresse qui est plus qu'utile , vous aurez les dimensions de chaque piece , et les limite de surface interne correpsondant à chaque diamètre de batch , ex: un batch en 150 ne devras pas avoir une surface interne ( isa ) supérieur a 5.3 m² , sous peine de trop refroidire les fumée ... a mon sens un cloche est plus simple a faire q'un banc , et plus efficace sur tout si dans les banc il y a du tubage qui engendre des pertes d'absorbtion ( creation de couche limite d'absorbtion , a moins d'y mettre des trubulateurs= tortillon , spirale etc de métal qui mette en rotation les fumé rendent impossible la creation de le couche limite ... )

www.batchrocket.eu à utiliser sans modération .


Pour ma part , je suis en fin de moulage d'un batch 150 , corps moulé , claoche moulé ronde de 80 cm ext , ep des paroies 10 cm , le tout sur 1.2 m ( à l'origine il devais faire 1.5 de haut mais , étant donné qu'il va y avoir une partie recuperation de chaleur sur le tubage , et que suite a mes calculs je dois avoir au moins 140 °c en début de conduit de fumee pour eviter toute condensation 1.20m dans un premier temps sera bien) . Dans tout les cas l'avantage du moulage c'est qu'au besoin je rajouterais un étage de brique pour atteindre les 1.50m .

en gros le bb pesera autour de 700 Kg . les matériaux sont : ciment réfractaire + chamotte de brique rouge ( corps de chauffe) + gravier de brique rouge en plus dans les briques . chaque brique est avec rainure languette pour n'avoir qu'un joint fibre a mettre entre pour le montage .... c'est long à moulé avec un seul moule pour la cloche ( 1 brique par jour , 4 par étage , et 4 étage pour 1.2m ) .

Bientot un sujet dédié ...
d'ici bon choix et bonne reprise à tous

Re : Votre son de cloche

Posté le: 29/09/2016 21:32
Par : Moos

Bonsoir à tous,

Merci pour vos réponses qui m'ont permis d'affiner le projet, en parallèle de nombreux échanges avec Ceddz. Nous sommes sur la bonne voie, et la confection du monstre est pour dans 15 jours !
******** Publicité idoine*******
http://www.ecologie-pratique.org/petites-annonces/index.php?mode=v&ad=606&seo=Stage-batch-rocket-stove-les-15-et-16-octobre-dans-le-bearn-(64330)
******** Fin de la publicité*******

Le matos est quasiment tout prêt.
Le choix s'est finalement arrêté sur un batch rocket en 180, avec une cloche en bidon sans doute relevé, suivi d'un banc en cul-de-sac (voir le site de Peterberg précédemment cité) après avoir réfléchi à la chose avec Ceddz. La masse ainsi consttuée servira de base à un escalier pour gagner l'étage de la maison. Une éventuelle future ouverture permettra une extension de la maison derrière le dragon, le rendant finalement plus central dans sa position géographique dans la maison.
Je poste très prochainement des schémas plus parlants de la bête...

Nous partons sur le principe de construction au cours d'un stage, celui-ci aura lieu les 15 et 16 octobre prochain. Parce que c'est un schéma que nous avons suivi en tant que stagiaires, et qui nous convient parfaitement en tant que moment d'échanges et source de rencontres. Parce que ca permet de construire quelque chose en peu de temps, et de tester la bête quasiment immédiatement (hors temps de séchage qui augmentera l’efficience du monstre au fur et à mesure). Parce qu'enfin, c'est l'occasion de faire une chouille bien sympa avec des gens qu'on apprend à connaitre rapidement, en buvant de la bonne bière et en écoutant de la musique rythmée au son du Dragon.

Je développe très prochainement les caractéristiques du monstre, c'est promis.

Big Grin [url]

Re : Votre son de cloche

Posté le: 01/10/2016 21:41
Par : Moos



Voila mon schéma le plus à jour du Papooses'Rocket !
Pas complétement exact, parce que la cloison dans le banc va disparaitre au profit d'une large salle où les fumées vont pouvoir librement se déplacer et chauffer la masse du dessus. Une fois refroidies, elles sauront trouver la sortie; technique du banc cul-de-sac qui me plait bien, découverte sur batchrocket.eu.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 19/10/2016 14:41
Par : Moos

Salut à tous,

Le Papooses' Rocket est construit...!
Belle réalisation, dont, je ne le cache pas, nous sommes très fiers!
Plusieurs utilisateurs de ce forum étaient des nôtres ce week-end pour la construction du batch. Ce fut un week-end parfait, avec de belles rencontres, de bonnes réflexions, de la bonne bière, une ambiance idéale.

Je vais essayer de préciser au fur et à mesure ce que nous avons réalisé, afin de partager les choix et de préciser les quelques innovations que nous avons pu apporter sur ce système du Batch.

Globalement donc, et pour reprendre ce que je décrivais précédemment, nous sommes sur un Batch en 180 de diamètre. Je rappelle que cette mesure est celle que vous retrouvez dans le tableau de Peterberg, qui conditionne toutes les autres mesures. En gros, il s'agit du diamètre de la cheminée interne et de celui de l'évacuation en fin de banc (c'est concrètement le diamètre indiqué sur le conduit en inox quand vous l'achetez). Ce diamètre de 180 est un diamètre suffisant pour chauffer environ 70-80m2 en r-d-c, avec un étage d'environ 60m2, pour une famille de 4 personnes en ce qui nous concerne (+ un chat!).

Le Batch est à ce jour un système bien éprouvé, dont vous trouvez sur le site batchrocket.eu toutes les infos pratiques. http://batchrocket.eu/fr/

Après le foyer, que vous pouvez voir ici
, vient une première cloche de diffusion (c'est cette cloche qui justifiait le titre de ce fil sur le forum!!).
Cette première cloche verticale est construite avec un fut de 200 litres (de miel, NDLR!) posé sur deux rangs de briques pour gagner en surface d'échange intérieur.
(sur l'image, il s'agit du fut recouvert de bauge, je n'ai pas (encore) de photos lors de la pose avant baugeage).

(à suivre)

Re : Votre son de cloche

Posté le: 19/10/2016 21:55
Par : Moos

(suite)

A la suite de cette cloche vient le banc.

L'originalité de celui-ci est qu'il est construit avec des demi-futs de 200l coupé dans leur longueur.
3 demi-futs, qui se chevauchent juste un petit peu sur leurs extrémités, pour assurer une superbe surface de diffusion en voute, et c'est du costaud !

Et avec ça, la constitution de la masse prend vraiment peu de temps (à peine le temps de bâtir le foyer et de se retourner, et hop! le banc est fait! ;-) )

Sur cette série de photos, on voit un peu les demi-futs bleus, peu à peu recouverts de bauge.

La particularité de ce banc, outre sa fabrication, tient à sa destination : j'ai parlé tout à l'heure de cloche à l'horizontale, c'est finalement ce qui décrit bien le banc. Celui-ci est un espace vaste ouvert aux fumées pour qu'elles circulent comme elles le souhaitent. Ici, pas de conduit qui tracent le chemin et guident forcément les fumées dans un sens unique, non! Ici, les fumées sont libres de leur mouvement... et une fois refroidies, trouvent seules la sortie vers l'éxtérieur ! C'est ce que Peterberg appelle le banc cul-de-sac, sur le site précité (http://batchrocket.eu/fr/application#bellbench).
C'est un peu un pari, parce qu'on a peu de retour sur cela. On en a pas mal discuté avec Ceddz, mais j'avoue que l'idée de tester ce cul-de-sac m'a beaucoup séduit. Peu de recul à ce jour, il faudra déterminer si le banc chauffe vraiment bien, si l'absence de contraintes dans le banc ne tue pas le tirage (ce que je ne crois pas!)... mais je suis content de par cette petite innovation (petite mais pourtant super pratique sur le plan de la rapidité de construction : imaginez, juste des découpes et pas de décapages des bidons en amont, car les fumées ne sont pas assez chaudes pour bouffer la peinture à cet endroit, c'est tout bénéf'Wink ) de contribuer aux évolutions des rockets... à suivre pour ce point particulièrement donc.

Avec la première cloche et les trois demi-barils, auquel on rajoute le fut qui recouvre la cheminée, la réhausse sous la première cloche, les conduits maçonnés entre la lune de descente des fumées et la premier cloche, et la cloche et le banc, nous sommes aux environ des 7m2 et des brouettes de surface d'échange préconisée par Peterberg http://batchrocket.eu/fr/construction#bellsizing sur une diamètre en 180 ! En tout cas, nous ne sommes pas au-delà! C'est donc gagné sur la construction sur ce point.

(à suivre)

Re : Votre son de cloche

Posté le: 19/10/2016 22:53
Par : ceddz

Salut, je me permets de répondre, (en fait ça fait un moment que ça me démange Wink )
Un baril vertical a une surface d'échange avec les fumées (surface interne) d'environs 1.85m²
Un demi baril horizontal une surface de 0.8m² (les bouts sont découpés)

Ce qui nous donne :
Baril foyer : 1.85 + baril 1e cloche 1.85 + 3 barils horizontaux de banquette 3x0.8=2.4
Soit 6.1m²
en ajoutant les extrémités des barils et les jonctions en brique on est autour des 7m², Peterberg préconisant 7.2m² pour un rocket en 17.5, on est dans les clous. Mais il ne faut pas trop vite oublier les calories prélevées par le circuit d'eau quand il sera en route, rien de délirant par rapport à la puissance du rocket, on le verra quand il sera en service.

Dès le premier feu la bauge au dessus du baril en cul de sac était bien chaude, ce qui laisse présager un bon échange à ce niveau là. Je sais que quelques photos ont été prises sur la tôle au niveau du plafond de banquette qui permet la diffusion des fumées à cet endroit la, Pascal peut-être ? Le ralentissement des gaz étant très favorable à l'échange thermique ici.

Et j'ajouterais à ton post plus avant, que ce rocket en 180 est très puissant et sans aucun doute capable de chauffer un espace de 70 à 80m² d'une maison ancienne avec beaucoup de besoins énergétiques car peu isolée. (mais avec beaucoup de cachet)
Dans une maison plus performante, il faudra faire des feux plus brefs, la quantité de bois qu'on met dans le foyer étant le seul "réglage" du système, après un apprentissage du contexte d'utilisation.

Au fait sur ton calepin que j'aime beaucoup, tu pourrais nous dessiner le plan de circulation des fumées qu'on a finalement réalisé ?

Merci encore, et il me tarde de lire la "suite"

Ced


Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/10/2016 08:28
Par : Moos

Salut Ceddz,

je me permets de répondre, (en fait ça fait un moment que ça me démange Wink )
Tu as bien raison de te permettre. Moi je suis encore dans l'excitation de la construction et j'en oublie sans aucun doute des données qui peuvent être précieuses pour chacun d'entre nous. Mes estimations, si elles rejoignent les tiennes globalement sur la surface d'échange, sont retranscrites de manière moins précise, merci de les avoir ici notées à nouveau.

Au fait sur ton calepin que j'aime beaucoup, tu pourrais nous dessiner le plan de circulation des fumées qu'on a finalement réalisé ?


Tu me devances, j'avais prévu en commençant la rédaction de cette description, de refaire le schéma de la bête montée... Big Grin Smile ça va venir, j'ai quelques jours de congés avec les enfants... Razz

après un apprentissage du contexte d'utilisation.
je crois que cette phrase résume parfaitement les prochaines semaines d'utilisation... c'est bon de le lire et de le garder à l'esprit, également durant les semaines de séchage...
Wink

Je vais aller de ce pas revoir la vitre de la porte au mastic réfractaire, et faire quelques retouches autour pour étancher le tout au mieux. C'est dingue, je suis dessus tout le temps... j'adore Wink J'en profite, les papooses dorment encore à cette heure-ci (8:30)

A plus pour la suite

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/10/2016 18:44
Par : Moos

//Mode pas content! //

J'ai changé ce matin le joint de ma porte vitrée, pour isoler au mieux la porte. J'avais estimé le diamètre au jugé, et je trouvais que ça collait plutôt bien une fois la porte remise en place... y'avait bien une légère difficulté à la fermer correctement, mais je m'étais dit que le joint allait un peu se tasser... et paf, je rentre ce soir, et je découvre sur le verre une belle fissure... bouhhhh Confused Confused la vitre s'est finalement retrouvée en porte-à-faux, et plusieurs ouvertures et fermetures ont eu raison de sa solidité... pas content! Rolling Eyes Rolling Eyes
Suis bon pour ajouter 70 ou 80 euros au budget global du Rocket...

//Fin du mode pas content! //

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/10/2016 19:17
Par : ceddz

Aie mince alors, enfin pas assez mince plutôt...mais le verre avait peut-être une faiblesse car c'est super costaud comme carreau.
Est-ce que la vitre tient encore en place en 2 morceaux pour continuer à l'utiliser ?

Re : Votre son de cloche

Posté le: 21/10/2016 08:17
Par : Moos

Oui, ça tient complétement en place, mais la fente est dans l'angle inférieur droit, au plus près des flammes donc... tu crois que ça risque quelque chose de l'utiliser comme ça, le temps de changer la vitre?

Remarque, je peux aussi faire pivoter la vitre à 180°n et l'angle pété sera en haut à gauche, là où il n'y a pas de flammes... Geek Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 21/10/2016 09:47
Par : ceddz

Salut,
Oui l'idéal c'est de mettre la fente en bas à gauche quand tu regardes le feu, c'est au plus près de l'arrivée d'air naturelle, et si elle tient en place tu pourras l'utiliser comme ça, par contre si les buches arrivent à faire tomber le morceau ça peut se mettre à fumer grave.
T'as demandé aux bricos du coin si ils avaient pas ça à la coupe ?
Je sais à quel point c'est énervant, ça m'est arrivé une fois aussi avec un chassis que j'avais soudé pas assez d'équerre...
A bientôt
Ced

Re : Votre son de cloche

Posté le: 22/10/2016 10:56
Par : Moos

J'ai retourné la vitre, et le petit morceau fendu s'est bien sur cassé... pas trop grave, il est du coté de l'arrivée d'air. Ca tournera comme ca le temps de trouver une autre vitre.

A l'heure où j'écris, le Rocket rockette à mort... sans assistance au niveau du conduit d'évacuation externe (que je fais chauffer pour assurer le tirage quand ça refoule un peu - NDLR) ...c'est superbe...! Big Grin Smile
Je viens de comprendre un truc, que j'avais négligé : le bois sec, mais bien sec, c'est vachement mieux, d'autant plus parce qu'on est en phase de séchage... Surprised! (je pense que Ceddz, tu vas abonder dans ce sens... tu me l'avais dis, je l'ai oublié tout à l'excitation de faire des flambées, mais viens d'en prendre conscience!)
Ça tire vachement bien, le feu semble plus stable...

On apprend en s'enfumant et en testant...

Je détaille les étapes de la construction qui font suite aux deux premières très vite.
A plus

Re : Votre son de cloche

Posté le: 25/10/2016 19:22
Par : Moos

Bon...

Je ne vous cache pas que j'en ai un peu marre des dernières flambées... Ça ne tire pas bien, ça fume partout...!
Seul moyen pour avoir du tirage : mettre l'aspirateur en mode soufflerie et insérer le tuyau de l'aspiro dans le conduit d’évacuation, redoutable d'efficacité pour créer la circulation dans le rocket, mais bruyant...Cool
Dès que j’arrête, les fumées redescendent, chargées d'eau je pense et de choses non brulées... ça marche pas fort là...

C'est difficile depuis dimanche, or il fait très très doux depuis dimanche : croyez-vous que se puisse être une raison suffisante à expliquer ce fonctionnement très relatif : pas de différence assez nette en l'air extérieur et l'intérieur??

Confused
Allez ce soir, c'est pas le soir : alerte au monoxyde à l'instant... pfff

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/10/2016 11:49
Par : Pascal B.

Courage... les raisons qui font fumer un rocket sont souvent les mêmes : temps extérieur doux et humidité dans le système. As tu essayé le feux de cagette dans la trappe de visite avant l'évacuation extérieure pendant la flambée ?

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/10/2016 13:52
Par : Moos

Bonjour Pascal,

Merci pour ta réponse, qui me réconforte dans mon analyse de ces soucis !
J'ai effectivement assisté à plusieurs reprises le démarrage et le tirage avec des petits feux de cagettes ou bois très sec, ça tire bien comme cela, mais dès que j’arrête ces feux, le tirage tombe vite et la fumée stagne sans s'évacuer. J'alterne avec le tuyau de l'aspirateur en mode soufflerie dans le conduit vers l'extérieur, pour relancer le tirage...

Sans doute ne suis-je pas dans un cas différent de nombreux constructeurs en phase de séchage de leur dragon... Mais j'avoue que j'aimerai que le temps se refroidissent, pour avoir un séchage bien amorcé chaque jour... Faisons preuve de patience.

Merci pour ton retour,
Amitiés,

Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/10/2016 15:40
Par : Pascal B.

A quelle heure fais tu tes flambées ces jours-ci ?

Il serait intéressant de faire un relevé des températures à l'intérieur du local et à l'extérieur au début de chaque flambée afin de pouvoir en tirer des enseignements chiffrés, valables pour cette période particulière du séchage du système.

Pendant encore quelques temps continue les 2 feux en simultané. C'est contraignant mais c'est efficace.

D'après Météo France, le temps devrait être plus sec et plus froid (à partir de 20h) dans les jours qui viennent et pour ta région...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/10/2016 16:27
Par : Moos

Excellente idée, Pascal, je vais tenter de penser à noter ces données également.

En règle générale : flambée vers 18h30-19h00 en semaine ; pour les week-ends précédents, plutôt en milieu d'après-midi.
Bon, on est sur des températures extérieures d'environ 20° en ce moment... et je pense qu'on est à 17-18 dans la maison... Ceci explique sans doute cela...!

A suivre...
Merci !


Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/10/2016 16:34
Par : ceddz

Salut,
Oui avec beaucoup d'humidité et une météo à 20° dehors et 17 dedans ( ! ) sur un rocket tout jeune c'est normal d'avoir quelques difficultés.

-Comme dit Pascal, le contre-feu doit régler le problème,
- Maintenant que l'intérieur de la masse a un peu séché, il est surement temps de fermer toutes les arrivées d'air quand le feu est terminé afin de ne pas refroidir la cheminée interne massive entre deux allumages.
Si il y a toujours un trou dans ta porte, tu peux fabriquer une pièce en métal découpée dans un baril avec ta belle pince toute neuve et la glisser sous le reste du carreau.

- Je vois pas trop ce que tu fabriques avec ton aspi-souffleur ! tu aurais une petite photo qu'on rigole Wink

- Et du bois sec, sec, sec... y'a que ça qui peut marcher !

Ne pas se décourager, vu comment il a démarré, ça ne pourra que mieux se passer au fil du temps

A bientôt
Cédric

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/10/2016 18:17
Par : Moos

Salut Ceddz,

- Maintenant que l'intérieur de la masse a un peu séché, il est surement temps de fermer toutes les arrivées d'air quand le feu est terminé afin de ne pas refroidir la cheminée interne massive entre deux allumages.

Ok, je retiens l'idée... (ça foisonne d'idée sur ce forum, j'aime!)

Si il y a toujours un trou dans ta porte, tu peux fabriquer une pièce en métal découpée dans un baril avec ta belle pince toute neuve et la glisser sous le reste du carreau.

J'ai changé la vitre... promo sur le verre céramique chez Ler*** Merl***, j'ai sauté sur l'occasion : 64,26 € la vitre au format!

- Je vois pas trop ce que tu fabriques avec ton aspi-souffleur ! tu aurais une petite photo qu'on rigole Wink
En fait, à un moment, j'ai manqué de bois de cageot pour activer le dragon dans le conduit d'évacuation.. me suis alors rappelé que tu m'avais demandé si je n'avais pas de ventilateur pour pousser un peu les fumées vers la sortie depuis le Té en inox... il se trouve que mon aspi fait un redoutable ventilateur... Wink ca m'a dépanné sur le coup, et j'ai bien aimé la facilité du truc, et surtout, je me brûle moins les doigts qu'avec des petits feux, qui par ailleurs s’éteignent quand le rocket refoule un poil ... si je peux, je vous ferai une photo ouaip...!

Allez, je vais tenter le coup pour ce soir alors... Merci pour ta réponse également Ceddz...



Re : Votre son de cloche

Posté le: 28/10/2016 12:13
Par : Moos

(Suite du reportage sur la construction)

Ce reportage n'est pas nécessairement chronologique, vous l'aurez compris.
Je vais revenir ici sur la construction du foyer. Batch avec porte vitrée intégrée latéralement donc.
La porte est jolie tout plein, avec sa petite poignée en forme de main. Mais elle est assez petite. Il a donc fallu s'en remettre à l'expérience de Ceddz et Jean-Max (nos formateurs durant le week-end) pour adapter les dimensions du Batch en 180 selon le tableau de Peterberg. Je vous laisse imaginer le nombre de découpes nécessaires. La disqueuse en 230mm de jean-MAx y a laissé sa peau, paix à son âme...

Les quelques photos ci-dessous montrent les différentes rangs de briques découpés et numérotés pour assurer le remontage en place :






Cette photo ci-après montre le foyer en cours de montage à blanc avec la porte :


Peut ensuite commencer le montage définitif du foyer à l'emplacement prévu. Petite présentation pour corriger l'orientation du foyer,


Puis on décide de mettre le foyer sur un socle pour avoir une facilité de chargement, une vision du feu plus évidente, bref plus de confort... C'est pas parce qu'on auto-construit que ça doit pas être confortable.. hein? et au contraire, c'est même là une souplesse extraordinaire de l'autoconstruction de pouvoir s’adapter à une idée nouvelle, même au dernier moment. Merci à l'expérience de plusieurs membres du stage ici qui nous a permis de penser à cet aspect des choses, nous étions partis sur un foyer au niveau du sol quasiment...!


Le montage commence : moment intense, vérifié au niveau tout le temps, collage des briques à l'argile (presque sans cailloux) pour assurer la cohésion le temps du montage (ce collage n'est pas destiné à tenir dans le temps, le foyer est construit de manière auto-stable, et la bauge qui le recouvrira maintiendra le tout ensuite).




Montage de la cheminée:

Et une vue de l'intérieure de la cheminée:

Celle-ci est ensuite isolée à la vermiculite-perlite, et un beau bouchon de bauge referme le tout...
On voit bien ici le décentrage du contenant d'isolant (tube acier d'un chauffe-eau) par rapport à la cheminée.

Et puis, on recouvre le tout avec le baril de 200l décapé et entouré de sa couronne de cuivre (35 mètres linéaires, en diamètre 20/22) !

Re : Votre son de cloche

Posté le: 04/11/2016 22:00
Par : Moos

******
Interlude sur la chauffe du Dragon en plein séchage

Le temps change, les températures extérieures commencent à descendre. 6 à 7 degrés de différence désormais sur deux flambées (le moins chaud étant dehors) à quelques jours d'intervalle. Allumage vers 18h30 à chaque fois. Assistance du tirage continue (c'est à dire durant toute la durée de combustion du bois chargé dans le foyer) réalisée par un feu léger en dessous de la cheminée d'évacuation = deux très belles flambées...
Ce soir particulièrement, alimentation au bois très sec, grosses buches refendues en bois de moindre section (et pour donner le max de détail : du châtaignier et du chêne d’Amérique, gnark gnark pour les ricains!)

Le tirage est magnifique à plein régime, on voit comme un rideau de flamme dans le bas de la cheminée interne, qui tourbillonne... La vitre ne pyrolyse pas encore pour avoir une vision parfaitement claire du foyer en pleine combustion, mais ça ne devrait pas tarder. Bien content ce soir, un tout petit refoulement vers la fin, en descente du conduit vers l’extérieur. Mais la fumée y était nettement plus claire que les fois précédentes, où elle était alors chargée d’humidité et de trucs non brulés...

Ça évolue donc dans le bon sens visiblement.
Big Grin Smile Big Grin

Fin de l'interlude sur la chauffe du Dragon en plein séchage

*******

Re : Votre son de cloche

Posté le: 08/11/2016 21:46
Par : Moos

Bonsoir à tous,

(Pascal, je continue ici, sur ce fil dédié à notre Rocket, la description de la vie du Dragon naissant. Est-ce ok, ou tu préfères que j'ouvre un nouveau sujet?)

Alors, les températures permettent de faire tourner le Rocket tous les jours. Cette grosse masse devrait se mettre à enfin sécher assez rapidement désormais... je le souhaite.

Petit bilan donc :
Depuis une bonne semaine, différence de température d'au minimum 6° entre l'extérieur et l'intérieur. Le rocket tourne bien, et tous les jours, pour autant que j'assure un petit feu continu sous le conduit de cheminée en fin de masse (celui qui expédie les fumées vers dehors...).
Dès que ce petit feu s’arrête, quelques minute plus tard, le tirage tombe, je le constate aux flammes dans le foyer, et de la fumée sort par les petites fissures de la bauge.
Dès que je rallume ce petit feu d'accompagnement, le tirage redouble de vigueur. Bon, j'ai épuisé toutes mes ressources en cagette, je brule ce que je peux dans ce petit feu... Honnêtement, j'y passe mes soirées (je suis dessus quand je mange, quand je fais les devoirs avec les enfants ou toutes autres activités... c'est comme un tout petit bébé qui nécessite une attention de tous les instants finalement!), parce que je reste vigilant à chaque moment durant la flambée.
A prendre en compte, ce temps consacré au feu durant la période de séchage... parfois un peu décourageant, je ne le cache pas...

La vitre du foyer est toute propre ce soir, c'est superbe! Je gage que ça veut dire que la température est super bien montée dans le foyer...

En moyenne : les soirs dans la semaine, 1h30 à 2h00 de flambée ; et le week-end, une flambée le matin et une en fin d'après-midi d'un minimum chacune de 2h00.
Les températures dans la maison montent, peu quand c'est un soir de semaine, il faut le dire, nettement plus le week-end quand je fais deux flambées par jour (on est monté jusqu'à plus de 20° le week-end dernier).

Je teste un peu tout : je referme le conduit extérieur entre deux petits feux pour voir si le tirage met plus ou moins de temps à tomber - je le laisse ouvert pour constater si ça influe ou pas... difficile de tirer une conclusion pour le moment.

La masse a bien séché tout autour du le baril de la cheminée du Rocket, et sur la première cloche qui suit. La banquette qui fait la fin de la masse (en forme de cloche à l'horizontale) est visiblement moins sèche pour le moment. J'en veux pour preuve la flotte que je sors quotidiennement du bouchon de ramonage du conduit qui va vers l'extérieur.

Un truc sympa que je constate : par rapport à un feu "classique" en insert/poêle/cheminée, tous les jours on se met à "réfléchir" le feu : on émet des hypothèses sur le pourquoi d'un refoulement à un moment, on devient fumée pour en imaginer le comportement... on "intellectualise" le feu en fait, c'est hyper motivant et stimulant. Smile

Ceuces qui ont l'expérience des semaines de séchage : pouvez-vous me confirmer que tout ce que je décris là est finalement un processus plutôt normal? J'ai lu ici et ailleurs qu'il faut compter un minimum de trois semaines de feu pour constater une amélioration nette du tirage et du fonctionnement du Rocket (à relativiser par rapport à la masse de chaque rocket bien entendu).
Merci par avance pour vos retours en tout cas.

Cool

Re : Votre son de cloche

Posté le: 08/11/2016 22:51
Par : Pascal B.

Que celui qui n'a jamais toussé pendant la période de séchage de son rocket lève le doigt Big Grin

Re : Votre son de cloche

Posté le: 28/11/2016 22:02
Par : Moos

Salut à tous,

Allez, un mois et demi après la construction du dragon, un petit bilan s'impose.

Depuis un bon mois, chauffe tous les jours ! Le temps le permet, et la masse le réclame. Globalement, très satisfaisant, ça chauffe bien, assez vite même le soir quand on rentre du taf. On allume le foyer, bien chargé et avec autant de bois de palette possible, complété par des buches refendues pour être moins épaisses.
Ça chauffe, ça brule, mais pour être honnête, ça rocket pas vraiment !

Je m'explique :
Toujours contraint de préchauffer le conduit d'évacuation des fumées (tubage inox qui va directement dehors en fin de banquette, NDLR). De préchauffer à l'allumage, normal, pour amorcer l'aspiration. Mais contraint de maintenir un petit feu durant toute la phase de combustion dans le foyer. Pourquoi ? Parce que ça refoule au bout de quelques minutes, d'une fumée bien laide, lourde, chargée en particules et autres éléments. J'ai mis du scotch alu sur la jonction de la sortie du banc et du Té qui permet de repartir à la verticale, et rebouché un certain nombre de fissures, et depuis, on n'a plus d'alerte au monoxyde! C'est au moins ça de gagné. Mais ça ne tire pas en continu sur toute la phase de combustion...

Nous réfléchissons beaucoup sur le feu et le dragon, comme je l'indiquais dans un précédent post pour essayer de comprendre ce qui peut expliquer ce tirage non stable. Je me suis dit que la partie extérieure du conduit inox, au dessus de la toiture était peut-être trop en dessous de la hauteur du faitage du toit, ce qui était le cas. Je viens donc de rajouter deux mètres de tubes au dessus, en me disant que le tirage allait être assuré cette fois... On arrive bien au dessus du faitage, 7 mètres de conduit inox en tout...mais... ça ne change finalement pas beaucoup sur les deux dernières flambées.

On poursuit donc la réflexion.
Symptômes constatés : si pas de feu à la base du conduit inox en sortie de banc, ça finit par refouler, d'une part au niveau de ce Té évoqué plus haut, d'autre part au niveau de la porte du foyer... comme si le feu s'étouffait de sa propre fumée en quelque sorte ! Je me pose alors la question de l'espace laissé entre le haut du baril et le haut de la cheminée interne maçonnée. Je n'ai pas cette donnée, je m'en aperçois, car au moment de la pose du baril, j'étais sur un autre chantier en cours lors de la construction. Ceddz, te rappelles-tu la hauteur de cet espace? Vu les symptômes décrits, j'en viens à me demander si cet espace n'est pas trop petit, ce qui expliquerait l'engorgement par les fumées quand le tirage perd un peu de sa dynamique.

Autre point : sur la masse, globalement, ça sèche visiblement bien... sauf au niveau du sol sous la cloche et sous le banc. Pire, ça suinte de flotte à ces endroits là.
Pour bien expliquer : ces éléments sont constitués de barils en acier. Le gros avantage, c'est que le banc et la cloche ont été montés avec cette technique super vite (concrètement, on pose le baril vertical pour une cloche verticale, et quelques demis barils pour le banc lui horizontal). Mais à la base de ces éléments, de l'eau suinte. Je réfléchis à nouveau et en viens à ma demander si la construction elle-même n'est pas la cause de ces suintements. Est-ce que la paroi acier de ces bidons ou demi-bidons n'entrainerait pas, en phase de refroidissement, une condensation excessive DANS la cloche et le banc? Cela pourrait expliquer la présence d'une base très humide à la base de ces éléments, avec plus d'un mois de chauffe quotidienne. Qu'en pensez-vous?
Même si le bois que je brule n'est pas complétement sec, ce qui est parfois le cas je le sais, quand je ne brule pas de la palette par exemple, cette humidité devrait être annulée par la chauffe (parce que ça chauffe vachement bien). Je ne pense donc pas que le bois et son état soient cause de cette eau suintante à la base des barils. Est-ce que l'acier de ces barils pourraient être la cause unique d'une condensation excessive interne?...

Si vous avez des avis ou opinions sur ces questions, je suis preneur, vous l'imaginez...
Merci par avance,



Re : Votre son de cloche

Posté le: 28/11/2016 22:36
Par : ceddz

Salut Moos, content d'avoir des nouvelles même si elles ne sont pas parfaites !

Alors au dessus de la cheminée interne on n'avait aucune contrainte, et de mémoire on a laissé 20cm (ou peut être 16) mais pas moins c'est certain.
Chez Anne-So et Xav on a fait un batch presque comme le tien, c'est à dire une cloche verticale et 3 demi-barils horizontaux, avec de plus une cheminée en boisseau de terre cuite (moins lisse que ton inox)
Tout le reste c'est pareil, et même avec leur bois humide ça tire pas trop mal. Bon le foyer n'a que 10 jours, il faut encore préchauffer, sinon pas moyen, mais quand le 2e feu s'éteint le foyer continue à ronronner (doucement certes).

Tout ça pour dire qu'il n'y a pas de raison évidente pour que tu galères avec les retours de fumée.
Tu as bien fait de tout colmater et de rallonger le tube extérieur, ça ne pourra que aider au tirage et réduire la toxicité de la bête !
Il faudrait peut être aller voir du côté des trappes de visite si tu les as installées pour vérifier que rien ne s'est écroulé à l'intérieur, et si la descente de baril est bien libre (on avait bien soigné cette partie aussi.)
En ouvrant la trappe du bout, tu as aussi la possibilité de faire "bypass" du dernier baril seul de bout de banquette qui donne vers le salon, en poussant des briques ou autre au fond du baril horizontal, ça fera toujours un peu de chaleur en plus pour les fumées en pied de cheminée.

Dans tous les cas, la fumée lourde c'est causé par beaucoup de vapeur d'eau venant du bois et/ou de la banquette, et aussi d'un trop grand refroidissement des fumées dans un parcours trop long comparé à la puissance du foyer aujourd'hui. En séchant ça ne pourra que s'améliorer. Courage, car la première saison de chauffe d'un rocket est souvent un peu chaotique Wink

Il serait interessant de placer un thermomètre genre pique à viande dans le conduit vertical pour voir à combien sortent les fumées. Si c'est en dessous de 50° c'est normal de galérer, il faudrait avoir autour de 80 à100° pour que ça tire à tous les coups. Mais dans une banquette fraiche et humide on a "volé" les calories bien en amont.
Un truc comme ça c'est 7-8€ en grande surface.

A bientôt
Ced

Re : Votre son de cloche

Posté le: 29/11/2016 19:16
Par : Moos

Salut à toi Ceddz,

Grand merci pour tes éléments de réponse.
J'avais prévu d'aller voir un peu l'intérieur du rocket ce week-end, effectivement. Ma curiosité de voir l'état après un mois et demi est grande, et cela me renseignera sur quelques questions que je me pose...

Pas bête ton idée de bypass de fortune pour isoler le dernier demi baril... pas simple à mettre en place sans doute, vue la largeur de l’ouverture de la trappe de visite, mais on va tenter le coup si rien n'évolue trop d'ici le week-end, oui. Je ferais un petit retour dans ce sens...

Que penses-tu de mon analyse sur une condensation excessive due au métal des barils qui forment les cloches? Réaliste ou farfelue? Il faudra qu'on demande à Paul, Anne-so et Xav (qui ont fait des cloches sur le même principe, NDLR) leurs retours sur ce point quand leur dragon respectif tournera régulièrement...




Re : Votre son de cloche

Posté le: 25/12/2016 22:33
Par : Moos

Salut t'à tous,
Et avant tout : je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année, pour ceuces qui les fêtent...

Pour Noel, je me suis fait un petit cadeau : je suis allé voir l'intérieur de notre Rocket (oui, il n'y a sans doute que sur ce forum qu'on peut lire ce genre de chose !)...

Résumé des épisodes précédents : le rocket tourne depuis la mi-octobre, ça chauffe, ça sèche, mais ça n'est pas parfait : nécessité à chaque flambée de faire un petit feu pour chauffer la cheminée d’évacuation et assurer le tirage, sans quoi, enfumage en deux secondes ! Ça ne nous satisfait pas, et comme je suis en congés, je peux consacrer du temps que je n'ai pas en semaine de travail pour comprendre et réparer/adapter si besoin.

Alors, voila, j'ouvre mes deux trappes de visite (une sous le baril juste après le foyer, une en bout de banc (coté cul-de-sac, voir épisodes précédents pour comprendre le concept du cul-de-sac) : je regarde à l'intérieur, tout est noir, noir brillant même sur les briques qui maçonnent les conduits entre cloches et bancs ; mais tout est resté bien lisse et pas de zones éboulées visibles... Bon, plutôt content de constater la solidité du bestiau...
Je repense soudain que sur le baril enveloppant la cheminée interne du rocket, juste après la chambre de combustion donc, nous avons laissé les bouchons existants qui permettent de prendre ce que les barils de 200 litres contiennent. Un bouchon qui se visse, avec à l'époque un petit joint caoutchouc que nous avions viré lors du montage. Petit nettoyage pour virer la bauge à cet endroit, petit coup de marteau bien orienté pour débloquer le dit bouchon, j'ouvre, je regarde à l'intérieur... et là, je crois que je tiens LE diagnostic qui me manquait...

Le diagnostic qui peut expliquer les enfumages régulier dès que le tirage se meurt, le diagnostic qui pourrait même expliquer les toussotements de fumée qui se produisent parfois tout autour de la vitre du foyer... Ce diagnostic là, que j'avais écarté après avoir rediscuté de la construction avec Ceddz notamment, ici-même...
(vous n'en pouvez plus hein : "tu vas le cracher ton diagnostic, rontudjuuuu!"Wink. J'y viens :

Ce diagnostic qui me fait vous annoncer que la hauteur entre le haut de la cheminée et le baril est bien trop faible pour un Batch box en 180 ! J'y croyais entre 16 et 20 centimètres, et il y a à peine 5 centimètres !!!

Ha ha, je te tiens, raison qui me manque pour expliquer nos difficultés : il faut que cette hauteur soit plus grande, pour que les fumées aient suffisamment de place pour redescendre sans engorger le volume disponible...

Bon, réflexion : comment on fait d'un point de vue pratique, pour rehausser le "tout", le "tout" étant constitué du baril de 200l, de 35 m de cuivre en 20/22 grillagé, et de bauge recouvrant l'ensemble... imaginez le poids à soulever pour ajouter un range de briques... Je discute avec mon pater présent pour les fêtes, et il me soumet l'idée de rajouter un bout d'un autre baril, soudé au premier, de la hauteur manquante..
Voila une belle idée, plus simple à réaliser...
Ce sera donc mon prochain chantier, si je peux durant ces vacances...

J'ai ici donc besoin de votre avis sur la hauteur de ce rajout soudé : 10 centimètres, est-ce suffisant? Ça me donnerait 15 centimètres entre le haut de la cheminée et le baril. Ne vaut-il pas aller carrément jusqu'à 15, ou 20 centimètres de plus?

Merci pour vos retours,
La bise fraternelle...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/12/2016 09:28
Par : ceddz

Salut Moos,

Alors là bravo, tu as trouvé ton problème, et méa culpa, je me suis occupé de cette partie et suis sur d'avoir vérifié plusieurs fois, tellement c'est un point crucial, alors j'ai du avoir un bug, mais j'en reviens encore pas...

J'ai déjà réussi à lever un baril baugé à 3 personnes pour y caler des briques, mais c'est vraiment très lourd, alors je vote pour ton autre solution, que j'ai aussi pratiqué par le passé ... (oui j'ai fait toutes les conneries possibles)
Une découpe sur le haut du baril avec la meuleuse ou alors au marteau-burin petit à petit.
Un bout de baril de 10-15cm supplémentaire sur le dessus. Pas beaucoup plus car cela ajoute de la surface de diffusion.
Pour souder des barils c'est pas évident car la tôle est très fine et tu fais vite des trous. Il faut des baguettes de 1.6mm maxi. Tu peux faire le tour ou quelques points. Ensuite un tour de scotch alu est le bienvenu pour l'étanchéité avant de re-grillager et bauger.
Tu peux aussi couper des languettes de 2-3cm dans le bout de baril que tu ajoutes afin qu'il s’insère dans le précédent (pas obligé).

C'est pas un travail énorme, et je suis content que tu aies trouvé une explication à ces problèmes.
Désolé encore de ne pas avoir été plus vigilant.

Et encore, des photos et un retour d'expérience seront les bienvenus Smile

Cédric

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/12/2016 09:52
Par : Pascal B.

Salut bonjour. Concernant la hauteur entre le haut de la cheminée et le baril, Peterberg indique :
L'espace entre le sommet de la cheminée interne et le sommet de la cloche doit mesurer au moins 30 cm. Dans la vaste majorité des cas, cela sera suffisant bien que plus large sera la cloche, plus les gaz seront ralentis et meilleure sera la séparation des gaz chauds et froids.


Source batchrocket.eu

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/12/2016 10:45
Par : Moos

Salut Pascal, Salut Ceddz,

Merci, grand merci, pour vos retours.
J'ai relu pas mal de posts du forum ce matin, sur cette hauteur critique. J'ai noté dans les échanges des hauteurs minimum de 15cm jusqu'à... un baril de plus au dessus ! Mais ce sont surtout dans de vieux posts, à un moment ou le Batch-Box était plus expérimental qu'à ce jour.
Instinctivement, je pense me limiter à 15 cm de plus pour le coup, ça me donnera 20 cm au dessus du heat-riser. Mais en même temps, si je dois intervenir sur ce point, vues les opérations à réaliser, pas nécessairement complexes mais longues et salissantes en pleine maison habitée, je me dis qu'il faut pas que je me rate, pour ne le faire qu'une seule fois... et j'envisage le 30 cm en hauteur total d'un coup. A confirmer, notamment par rapport à la Surface d'échange...

Ceddz, pas de souci, surtout ; deux cerveaux embrumés auraient été plus performants sur cette étape c'est vrai, mais j'étais sur un autre chantier à ce moment là et j'aurai dû me rendre dispo sur cette étape qu'on sait cruciale... aucun problème, ne t'en veux pas.
(J'ai envisagé la possibilité que le fut soit redescendu, mais bon, là, je vois pas de possibilité... Rolling Eyes )

Je suis surtout très content d'avoir trouvé là une explication plus que plausible au fait que notre dragon ne s'éveille pas totalement...
Pour pallier ce genre d'erreur, je me disais qu'il serait bon à l'occasion de futurs stages de conserver autant que possible le coté du fut qui a un bouchon (quand il a un bouchon bien sur), ce peut être un moyen visuel très simple de s'assurer de la bonne hauteur entre le heat-riser et le baril. Je l’intègre à ma pratique dès à présent, pour sur!

Bon, pour la suite : faut, premièrement, que je trouve un fut.. ouais, ça sera plus simple!! Wink
Ça ne m’inquiète pas trop, mais ça peut prendre du temps.
Je te remercie pour tes conseils sur la soudure, je vais m'entrainer un peu avant sans doute.
J'avais pensé à une pince à rétreindre évoquée sur ce forum pour préparer au mieux l'emboitement des deux futs, mais sur ce type d'acier, suis pas sur que ça soit assez costaud, et ... je n'ai pas de pince à rétreindre !

Je vous fais des photos du chantier dès que je m'y mets, aucun souci sur ce point...! Merci à nouveau,

A plus

Re : Votre son de cloche

Posté le: 29/12/2016 12:23
Par : Alynpier

J'utilise ce fil, sans être sûr que ce soit le bon endroit, mais c'est ici que j'ai trouvé certaines réponses, alors en attendant que mon poêle soit en phase de construction, je m'y invite.
---
Mon projet avance, voilà le plan. Ceux qui suivent mon blog en connaissent déjà l’implantation dans la grange.

J’ai choisi un batch en 150 (chargement classique par devant), je vais poser un baril simple (sans chauffe-eau) et faire une banquette (pas de cloche prévue).
A priori, pas de souci avec le foyer moulé en mortier réfractaire, mais il me reste quelques questions.

LA FORME DE LA CHEMINÉE
Pourquoi la cheminée interne est-elle octogonale ?
Est-ce uniquement une amélioration de la cheminée en briques carrée ?
Si on fait des pièces moulées, pourquoi ne pas opter pour une forme circulaire ?
Et dans ce cas, quelle doit être l’épaisseur du conduit (moulé en mortier réfractaire) pour en assurer une isolation optimale ? Ou bien est-on ancore obligé de faire une isolation (vieux chauffe-eau rempli de vermiculite) ?

LE BARIL
Puis-je installer mon baril décentré, par rapport à la cheminée interne ? J’aimerais arriver à quelque chose qui ressemble à ce que j’ai dessiné sur mon plan
Je vais avoir environ 6 m de conduits en 150 sous banquette (2,83 m2 de surface d’échange, si je ne m’abuse) entre la sortie du baril et le bas de la cheminée. Celle-ci culmine à plus de 9 m, est parfaitement installée et offre un excellent tirage.
D’autre part, l’espace entre le sommet de la cheminée interne et le sommet de la cloche doit mesurer au moins 30 cm (Peterberg relayé par Pascal).
Un baril vertical a une surface d'échange d'environ 1,85 m² (cf Cédric).
Entre le baril et les tuyaux, j’arrive à un total de 4,68 m2 (arrêtez-moi si je me trompe), par rapport aux 5,3 calculés par Peterberg.
Je suppose qu'on ne compte pas la surface de la cheminée interne ?
Est-ce que je dois positionner mon bidon de manière à ce que la surface interne absorbante atteigne cette valeur ? J’aime bien la solution de Cédric qui est de rajouter un morceau de baril pour avoir la dimension exacte. N’étant pas un pro de la soudure, je pense qu’on doit pouvoir raccorder les deux parties à l’aide d’une languette intérieure (un tour de baril de 5 cm) fixée des deux côtés avec des rivets pop.
Plus j’avance, plus je me retrouve confronté à des « petits » détails que je compte bien résoudre avant de me lancer.
A vous suivre, c'est une mine et un vrai plaisir.


Re : Votre son de cloche

Posté le: 29/12/2016 21:17
Par : Moos

Salut à toi Alynpier,

A mon niveau, je vais tenter de répondre à quelques une de tes questions, je laisse le soin aux Chènes du forum de répondre aux autres...

c'est ici que j'ai trouvé certaines réponses

Ça, je suis très content de le lire, parce que tout ce que je raconte sur la construction de notre dragon, réflexions en amont, réflexions à l'utilisation, etc., est fait dans cet objectif. Merci beaucoup de l'avoir écrit donc... Big Grin



Citation : Alynpier


LA FORME DE LA CHEMINÉE
Pourquoi la cheminée interne est-elle octogonale ?
Est-ce uniquement une amélioration de la cheminée en briques carrée ?


La cheminée, octogonale dans sa partie basse, a pour effet de créer un tourbillonnement des flammes et fumées, pour augmenter leur vitesse et le tirage. Cette forme est à coupler avec une petit brique taillée en biseau à 45 degrés posée au fond de la cheminée pour créer un mouvement vers le haut des fumées/flammes. Après quelques rangs de briques posées pour avoir une forme octogonale (il faut que je regarde ce que nous avions fait pour déterminer ce nombre de rangs) tu peux continuer en forme carré, qui monte très vite et nécessite moins de briques.

Citation : Alynpier


LE BARIL
Puis-je installer mon baril décentré, par rapport à la cheminée interne ? J’aimerais arriver à quelque chose qui ressemble à ce que j’ai dessiné sur mon plan


Oui absolument, puisque nous recherchons, dans la manière de poser le baril, la création de la forme en demi-lune (je te renvoie là au livre publié par Pascal sur cette question) qui permet d'orienter les fumées descendantes vers la banquette. Cependant, à regarder ton plan, je me pose la question du respect des dimensions entre ton foyer et la taille du baril. Ça me parait très disproportionné, même si le foyer est en 150. Es-tu sur de tes mesures, du rapport entre celles du baril et celles du foyer?

Citation : Alynpier


Je suppose qu'on ne compte pas la surface de la cheminée interne ?


On compte dans la SIA, la surface du baril enveloppant la cheminée interne (maçonnée ou moulée), mais pas la surface représentée par la cheminée elle-même, puisqu'on considère que les fumées commencent à échanger leurs calories en sortant de la cheminée, pas avant.

Citation : Alynpier

J’aime bien la solution de Cédric qui est de rajouter un morceau de baril pour avoir la dimension exacte. N’étant pas un pro de la soudure, je pense qu’on doit pouvoir raccorder les deux parties à l’aide d’une languette intérieure (un tour de baril de 5 cm) fixée des deux côtés avec des rivets pop.


Sans doute ta solution est nickel. Je dirai que le point le plus primordial à ce niveau là va être l'étanchéité du tout. Si tu rajoutes un morceau à un baril, alors ça devra être étanche au max, avec le scotch alu et de la bauge pour en être sur. Je n'ai par contre aucune idée de la résistance de rivets à de hautes températures... pas certain que ça tienne bien longtemps.
Mais si tu es encore à la phase de réflexion, donc avant construction (ce qui n'est pas mon cas, le rocket est déjà construit, et je dois malgré tout augmenter la hauteur du baril), alors privilégie une base maçonnée pour y poser le baril. Ça me parait plus raisonnable dans ce sens.

Citation : Alynpier

Plus j’avance, plus je me retrouve confronté à des « petits » détails que je compte bien résoudre avant de me lancer.
A vous suivre, c'est une mine et un vrai plaisir.


A mon avis, tu n'as pas fini de découvrir des petits détails, auxquels on ne pense qu'au moment de la construction... (une que nous avions complétement zappé par exemple : à quelle hauteur du sol positionner le foyer, pour qu'il soit agréable de le charger sans se casser les genoux ou le dos...?)

Je laisse la main aux expérimentés, qui pardonneront sans doute mes petites erreurs s'il y en a.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 29/12/2016 23:49
Par : caricion

Citation : Moos


J'avais pensé à une pince à rétreindre évoquée sur ce forum pour préparer au mieux l'emboitement des deux futs, mais sur ce type d'acier, suis pas sur que ça soit assez costaud, et ... je n'ai pas de pince à rétreindre !



Bonjour,

à tout hasard, lors d'un stage on m'avait donné l'astuce suivante (que je n'ai pas expérimentée) :

poser deux parties de bidons au lieu d'un :

un "anneau" (plus ou moins haut) en partie basse, scellé et baugé.

et, enfoncé à l'intérieur, (donc à priori sans soudure) un autre baril par dessus (préalablement "rétreint"Wink.

les fumées "descendant", il est logique que le bidon du haut soit à l'intérieur (pensez à l'eau coulant sur un toit).

autres astuces dans cette configuration :
le bidon haut repose sur celui du bas en se posant sur un de ces anneaux (renflement caractéristiques des futs) [annneau du bidon haut].
Le bidon bas est découpé au niveau de son fond (ou son sommet) pour conserver le "tout petit renflement" caractéristique des bidons sorte de mini boudin -> pour supprimer le fond en conservant ce "tout petit renflement" on passe la disqueuse en biais sur le dessus (de sorte qu'elle frole le fond et ronge le bord du boudin côté intérieur) on arrive alors à "noircir" ce boudin côté intérieur et on peut alors enlever le fond (ou le dessus) en tapant dessus et on obtient surtout une coupure sans bavures (nette) qui permet d'enfoncer le second bidon à l'intérieur et qui garde toute la solidité du bidon.


Je pense que cela peut être la solution ....

Re : Votre son de cloche

Posté le: 29/12/2016 23:57
Par : caricion

Citation : Alynpier



A priori, pas de souci avec le foyer moulé en mortier réfractaire, mais il me reste quelques questions.




Bonjour,

j'ai aussi trouvé ce schéma je suis pour l'instant sur ce choix mais en 200.

Par contre je trouve que cela est encore un peu loin d''un plan d'exécution.
Si on le compare aux dimensions données dans le tableau on ne sait pas à quoi elles renvoient:

le fond de la boite est "en V" => pour la hauteur de la boite tiens-t-on compte du fond ou du haut du V ?

la mesure de la hauteur de la cheminée interne est elle prise au sommet de la boite, du channel, du fond de la boite (fond ou sommet du V ?)

Existe-t-il des "plans côtés", reliés au tableau, qui lèveraient ces ambiguités ?

Re : Votre son de cloche

Posté le: 30/12/2016 08:18
Par : Moos

Citation : caricion

Citation : Moos


J'avais pensé à une pince à rétreindre évoquée sur ce forum pour préparer au mieux l'emboitement des deux futs, mais sur ce type d'acier, suis pas sur que ça soit assez costaud, et ... je n'ai pas de pince à rétreindre !



Bonjour,

à tout hasard, lors d'un stage on m'avait donné l'astuce suivante (que je n'ai pas expérimentée) :

poser deux parties de bidons au lieu d'un :

un "anneau" (plus ou moins haut) en partie basse, scellé et baugé.

et, enfoncé à l'intérieur, (donc à priori sans soudure) un autre baril par dessus (préalablement "rétreint"Wink.

les fumées "descendant", il est logique que le bidon du haut soit à l'intérieur (pensez à l'eau coulant sur un toit).

autres astuces dans cette configuration :
le bidon haut repose sur celui du bas en se posant sur un de ces anneaux (renflement caractéristiques des futs) [annneau du bidon haut].
Le bidon bas est découpé au niveau de son fond (ou son sommet) pour conserver le "tout petit renflement" caractéristique des bidons sorte de mini boudin -> pour supprimer le fond en conservant ce "tout petit renflement" on passe la disqueuse en biais sur le dessus (de sorte qu'elle frole le fond et ronge le bord du boudin côté intérieur) on arrive alors à "noircir" ce boudin côté intérieur et on peut alors enlever le fond (ou le dessus) en tapant dessus et on obtient surtout une coupure sans bavures (nette) qui permet d'enfoncer le second bidon à l'intérieur et qui garde toute la solidité du bidon.


Je pense que cela peut être la solution ....




Bonjour Caricion,
Merci pour ta réponse aux nombreuses astuces, ça va bien m'aider...
J'avais pensé instinctivement à conserver le petit boudin de mon bidon aujourd'hui scellée, annelé de cuivre et baugé. D'instinct, j'y ai vu là un renflement plus costaud, qui en plus d'assurer une rigidité au bidon, me permettrai de mettre quelque points de soudure sans risquer de percer le fut. Je préfère assurer quand même la jonction et l'étanchéité des deux avec quelques points de soudure...
J'ai commencé le tour des voisins pour trouver une pince à rétreindre, mais ça n'est pas courant comme outil...
Je suis en phase de récupération de bidon, je prévois le chantier d'ici à 15 jours, pas possible avant et c'est bien dommage (savoir quoi faire et ne pas pouvoir dégager le temps nécessaire pour que le dragon tourne enfin seul, c'est un peu frustrant...!)

Re : Votre son de cloche

Posté le: 30/12/2016 11:48
Par : Alynpier

[digression]
J’ai moi-même, dans une autre vie, créé et dirigé un site avec un forum ayant pour objet « la video numérique sur Apple Mac » (macetvideo.com). Je sais toute la moelle qu’on peut retirer de ces échanges et je ne m’en prive jamais. Merci à tous !
[digression off]


OK pour la base de la cheminée octogonale, avec le renvoi à 45°; vu que cette partie sera moulée, ça ne posera aucun problème.
De même, pour la cheminée elle aussi moulée : ronde ou octogonale pas de problème.
Voilà un point de réglé.

J’ai noté 58 cm de diamètre pour le baril, 150 mm pour la cheminée interne, et 216 mm de large pour le foyer, suivant le tableau de Peterberg. Le dessin est à cette échelle.

Pour la SIA, oui bien sûr c’était une question idiote de ma part; « l’échange » devant être compris entre l’intérieur (qui chauffe) et l’extérieur (à chauffer). Non, pas sur la tête ! Angry

Encore exact pour les rivets pop, surtout ne pas utiliser ceux en alu ! Ceux en acier devraient pouvoir le faire ? Et si on peut prévoir à l’avance (pléonasme) autant calculer une base maçonnée pour que le haut du baril soit à la bonne hauteur. J’ai noté 30 cm au dessus du faîte de la cheminée interne.
D’ailleurs ce sujet, je vais dessiner une coupe verticale afin de déterminer la bonne hauteur d’implantation, en me basant sur mon poêle actuel (qui ne me casse pas le dos…).

J’ai ai une ! Pince à rétreindre tous tuyaux 52 mm Maxi Ret® Edma 5 lames
Ça ne coûte pas une fortune, et c’est bien utile. D’ailleurs, je m’en suis servi pour fabriquer mes tuyaux de banquette, et on pourrait aussi l’utiliser pour une extension de baril…

Bon, pour le plan SketchUp, c’est vrai qu’il n’est pas coté; mais avec le tableau de Peterberg (+ les différentes photos et videos qui circulent), on doit pouvoir s’en sortir.
A mon avis, la forme en « V » doit permettre au bois de descendre plus facilement vers le centre du foyer et ainsi mieux diriger la flamme vers l’entrée de la cheminée ? Donc je pense que la hauteur est calculée à partir du fond du foyer.
Quand à la cheminée, je dirais que la hauteur est comprise entre le haut et le bas… LOL
Je pense que nombreux ici sont ceux qui pourraient lever ces ambiguités et fournir un plan coté. Merci d’avance !

Re : Votre son de cloche

Posté le: 30/12/2016 17:08
Par : ceddz

Salut à vous,

Rappel du tableau des côtes du Batch que j'ai traduit, explication des côtes :



- La cheminée interne est idéalement entièrement ronde, quand on la coule pas de problème, mais quand on la maçonne en briques on commence en octogone car c'est proche du cercle et "facile" à faire avec des coupes à 45° puis on finit en carré pour faire simple.
Cette cheminée interne se mesure depuis le fond du foyer (bas du V)
Il faut laisser 30cm entre le haut de la cheminée interne et le baril. Peterberg a plusieurs fois annoncé 15cm sur plusieurs pages, mais écrit 30 sur le site http://batchrocket.eu , alors...
- Les dimensions du foyer sont les dimensions internes de la boîte (hors cheminée interne) jusqu'au fond du V
- La dimension du port c'est la fenêtre verticale de passage de flamme en fond de foyer.
- Le P-channel c'est l'arrivée d'air secondaire au dessus du port
- L'arrivée d'air primaire est en bas, à l'entrée du foyer et dans l'alignement du V.
Ce tableau ne parle pas du S-portal dont je n'ai pas d'idée des dimensions.

- La SIA est la surface d'échange interne dans le passage des fumées. On compte le premier baril ainsi que les autres cloches. J'ai un doute que cette surface puisse s'appliquer à du tubage, le flux se diffuse très différemment dans une cloche et un tube. On compte les parois verticales et en haut mais pas le sol ni les parties que les fumées ne viendront pas lécher.
Section Surface
12.5 cm SIA 3.7 m²
15.0 cm SIA 5.3 m²
17.5 cm SIA 7.2 m²
20.0 cm SIA 9.4 m²
22.5 cm SIA 11.4 m²
25.0 cm SIA 14.7 m²
Par exemple un baril fait environs 1.8m² si on le met debout.


- Quand on fait une banquette en tubage, ce tube doit avoir au minimum la section de la cheminée interne, et pour la longueur c'est de l'ordre de 4 à 6m pour du 150 (batch ou J) et 8 à 10m pour un rocket en 200, un coude comptant pour 1m.
Au delà, il y a beaucoup de pertes en charge et presque plus de chaleur au bout. Le J-rocket fonctionne très bien avec du tubage long, mais le batch a tendance à perdre un peu de qualité de combustion quand il est trop contraint, c'est aussi pour cela qu'on lui préfère souvent les cloches.

Toutes ces valeurs sont des références éprouvées, mais, avec l'expérience je me rends compte que sur un rocket tout est possible et des fois y'a des trucs qui marchent on ne sais pas vraiment comment, mais aussi l'enfumage presque garanti quand on fait n'importe quoi Wink

Cédric

Re : Votre son de cloche

Posté le: 30/12/2016 20:50
Par : Alynpier

Je me suis fait moi aussi mon petit tableau Open Office, partant de ce qui suit.

Un facteur commun, appelé "la base", permet de calculer toutes les autres dimensions du coeur de chauffe. Ce nombre est déduit du diamètre de la cheminée interne.
La dimension de "base" vaut 72,34% du diamètre de la cheminée interne.
La largeur du coeur de chauffe vaut 2 fois la base
La hauteur du coeur de chauffe vaut 3 fois la base.
La profondeur du coeur de chauffe vaut entre 4 et 5,5 fois la base.
La hauteur du port vaut 2,2 fois la base.
La largeur du port vaut 0,5 fois la base.
La hauteur de la cheminée interne, mesurée depuis le sol du coeur de chauffe, vaut 8 à 10 fois la base.
La somme de la surface des arrivées d'air vaut 25% de la section en coupe transversale de la cheminée interne.
L'arrivée d'air primaire vaut 20% de la SCT et se trouve au niveau du sol du coeur de chauffe.


La première chose que j’ai apprise, au cours de mon stage à La Goursaline et lors de mes diverses recherches, c’est que le flux tout au long du système doit toujours avoir la même surface et si possible s’inscrire dans une section circulaire. Ne pas le perturber avec des rétrécissements ni des élargissements (sauf éventuellement une sortie de cheminée à l’extérieur plus grande - c’est mon cas).

Donc, avant de commencer quoi que ce soit, il faut tenir compte de la sortie de cheminée (ici, j’ai fait installer du 200, comme ça je suis tranquille) et des tuyaux de banquette qui vont être utilisés.

En ce qui concerne les tuyaux, vous avez pu voir que je me les suis bricolé moi-même et c’est donc eux qui vont déterminer tout le reste !
Dans le tableau je rentre la valeur correspondant au Ø de mes conduits : 152
Toutes les dimensions sont calculées, il ne me reste plus qu’à indiquer les largeurs de mes entrées d’air pour en avoir les hauteurs.

Mon tableau

Question : les dimensions du p-channel et/ou du canal de sol sont-elles identiques ? J'ai admis que oui...

PS : s'il y avait un moyen simple d'intégrer des images directement dans le fil, je serais preneur...

La grange de Lavaud

Re : Votre son de cloche

Posté le: 30/12/2016 21:14
Par : Alynpier

J'ai, par miracle, réussi à télécharger une photo dans mon album !
Et je fais comment pour l'intégrer dans mon post ?

Cool

Re : Votre son de cloche

Posté le: 30/12/2016 22:01
Par : Moos

Citation : Alynpier

J'ai, par miracle, réussi à télécharger une photo dans mon album !
Et je fais comment pour l'intégrer dans mon post ?

Cool



En dessous de la fenetre où tu rédiges ton post, il y a un lien "ajouter un document", clique dessus, et tu comprendras... Wink

Re : Votre son de cloche

Posté le: 31/12/2016 08:56
Par : Alynpier

Citation : Moos

Citation : Alynpier

J'ai, par miracle, réussi à télécharger une photo dans mon album !
Et je fais comment pour l'intégrer dans mon post ?

Cool



En dessous de la fenetre où tu rédiges ton post, il y a un lien "ajouter un document", clique dessus, et tu comprendras... Wink


C'est bien ce que je pensais, mais hier ça marchait pas... et là ça ne marche toujours pas !
Je vois bien un lien :
http://www.ecologie-pratique.org/forum/createtopic.php?method=postreply&forum=21&id=4473&quoteid=4952#
je clique, j'attends, je reclique, mais rien ne se passe...


Cool

Re : Votre son de cloche

Posté le: 31/12/2016 09:33
Par : Alynpier

Citation : Alynpier

Citation : MoosEn dessous de la fenetre où tu rédiges ton post, il y a un lien "ajouter un document", clique dessus, et tu comprendras... Wink


C'est bien ce que je pensais, mais hier ça marchait pas... et là ça ne marche toujours pas !
Je vois bien un lien :
http://www.ecologie-pratique.org/forum/createtopic.php?method=postreply&forum=21&id=4473&quoteid=4952#
je clique, j'attends, je reclique, mais rien ne se passe...

Cool

PS : pour ceux que ça intéresse, j'ai mis mon fichier sur Dropbox.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 03/01/2017 21:43
Par : Moos

Bon, alors, nous avons finalement réalisé les travaux de réhausse du baril entourant la cheminée interne.
Si les premiers feux d'hier soir étaient décevants (plusieurs enfumages directs et alerte au monoxyde bien sur, montée en température trop douce), ce soir, après plusieurs heures de feu durant la journée, enfin ... que dis je ENFIN... il semble que le rocket se réveille !
Il fait 21 degrés dans la maison, et le rocket a fonctionné plus de deux heures SANS le petit feu dans le conduit menant les fumées hors de la maison ! Les fumées sont visiblement plus chaudes en sortie de banquette ! Y serait-on enfin?

A suivre pour confirmer que la hauteur entre le haut du heat riser et le sommet du baril rend désormais la bête plus performante...

Je détaille les opérations très bientôt, pas le courage ce soir...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 04/01/2017 09:40
Par : Moos

Allez let's go : voici en quelques lignes comment nous avons procédé.
Très classique je pense comme montage, mais le retracer peut sans doute aider plusieurs lecteurs du forum qui se posent des questions (comme je l'ai fait depuis un an). Je vais donc tenter d'être le plus clair possible.

Résumé pour situer les travaux et leur utilité : notre rocket construit depuis la mi octobre tourne, mais ne ronronne pas seul. Après investigation, il s'avère que nous nous sommes vautrés lors de la construction sur une mesure fondamentale : celle entre le haut du heat-riser (la cheminée interne maçonnée) et le haut du baril enfermant cette cheminée. Là où est préconisée une hauteur, sur notre type de rocket qui est un batch rocket, de 30 cm minimum d'après la littérature consacrée, nous avons 5.5 cm ! Décision : on découpe le baril, on rehausse le tout avec un bout d'un autre baril !

La première chose, qui va me permettre de revenir sur une étape que je juge importante, c'est la préparation du baril/bidon/fut (j'utilise tour à tour ces trois termes). Fut métallique de 200l, qu'on trouve facilement un peu partout (chantier de construction, garagiste, etc.). L'étape la plus sale de notre construction consiste à bruler ce baril pour pouvoir décaper vernis et peinture qui le recouvrent. Ouais, c'est crade! mais c'est sans doute mieux de le faire en amont, plutôt que respirer ces vapeurs dans le salon ensuite... En image donc :




S'en suit un décapage à la brosse métallique, plus ou moins long selon la préparation au feu... le baril est enfin tout beau tout propre...

En parallèle, va falloir ouvrir le baril de la cheminée par le dessus, pour pouvoir venir y insérer le nouveau !



On devine un léger coup de brosse métallique sur tout le pourtour pour préparer l'adhérence du scotch alu une fois le tout terminé. J'ai préféré faire ça avant l'ouverture du baril...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 04/01/2017 10:03
Par : Moos

Petit pincement au cœur au moment de mettre le premier coup de meuleuse : on a passé du temps à tout construire, et on détruit... allez, on s'attarde pas, on découpe ! Et on découvre l'intérieur du monstre :



La demi-lune est belle... (Pascal, je n'arrive pas, en insérant une image dans un post, peut-être est-ce du àc l'effet Lightbox, à récupérer les légendes associées aux images... c possible ou pas?)



Bon, c'est ouvert ! un coup d'ébarbage sur la bordure pour bien préparer le tout, et quelques coups de meuleuse sur tout le pourtour du baril nouveau pour en permettre l'insertion (en force!) dans le baril installé sur la cheminée...
Li'dée là, c'est que mes entailles permettent de rétreindre un peu le diamètre du nouveau baril (pas de pince à rétreindre, pas pu en trouver une, alors on s'adapte). Je me sers du bourrelet présent sur le nouveau baril pour venir le caler contre le bourrelet de l'ancien baril, ca permet d'assurer la solidité du tout. Il a fallu présenter le nouveau fut plusieurs fois, le ressortir et ajuster chaque entaille, à plusieurs reprises, et bien taper sur le tout pour rentrer en force donc. (situation assez drôle : un voisin est passé au moment où j'étais SUR le rocket en train de taper dessus : il me dit : "tout va bien?" ;-) je pense qu'il a été bien surpris... ). On a passé pas mal de temps sur cette opération pour essayer de vraiment bien insérer le nouveau baril dans le premier.



Avec les différentes idées glanées sur le forum, finalement, j'ai décidé de me passer de soudure entre les deux futs ! Rentrés en force l'un dans l'autre avec minimum 5 cm de chevauchement, calés bourrelet contre bourrelet, l’étanchéité est sans doute suffisante dans ce sens, par rapport à la circulation des fumées à ce niveau. Trois tours de scotch alu pour assurer le coup en attendant de remettre grillage et bauge, et on vérifie la hauteur ! 37.5 cm à peu près... yes !



Le monstre dans sa nouvelle configuration :

Re : Votre son de cloche

Posté le: 04/01/2017 15:19
Par : Pascal B.

Quel suspens... j'adore Mr. Green

Pour les légendes je vais regarder ce qui se passe... Re suspens... Razz

[edit : ok les légendes s'affichent dans la lightbox]

Re : Votre son de cloche

Posté le: 04/01/2017 16:00
Par : Moos

Citation : Pascal B.

Quel suspens... j'adore Mr. Green

Pour les légendes je vais regarder ce qui se passe... Re suspens... Razz

[edit : ok les légendes s'affichent dans la lightbox]



Merci pour les légendes Pascal, c'est extra !

Re : Votre son de cloche

Posté le: 04/01/2017 16:40
Par : Moos

Allez, petit bilan suite à ces travaux :
Travaux réalisés lundi dernier. Lundi soir, nous mettions tous nos espoirs dans cette amélioration par la rehausse. Je pense que nous souhaitions secrètement n'avoir qu'à allumer le foyer et basta...

C'était sans oublier qu'il s'agit d'un jeune dragon, que celui-ci n'avait pu tourner durant 24h00 pour cause de travaux, et qu'il fallait le chouchouter un peu.

On s'est pris deux gros enfumages dès l'allumage... Sans doute qu'il était trop froid, le bébé dragon. Sans doute que malgré deux mois de chauffe quotidienne, il contient encore de la flotte dans la masse du banc... Comme il chauffe mieux, surtout au niveau du banc désormais, ça doit dégager pas mal de vapeur qui pourrait expliquer l'enfumage (et la reprise des ruissellements en bout de banquette, assez impressionnants). Confiants, nous avons également étaient moins vigilants sur le feu d’assistance destiné à chauffer le conduit inox qui va dehors...
Rajoutons à cela la chute assez brutale des températures, qui permet de moins constater la rapidité de la chauffe à l'intérieur de la maison (remonter de 14° jusqu'à 19° a pris la journée complète).

Forts de ces constats, hier soir, mardi, nous avons assuré le tirage en début de chauffe, surveillé le tout, constaté des fumées nettement plus chaudes qui arrivent à la fin du banc dans le té en inox... bref, ça va mieux, et le feu une fois parti n'a plus besoin de la petite assistance dans le conduit inox...! Et ça, c'est juste génial... ça fait deux mois qu'on faisait deux feux en continu : un dans le foyer, un sous le té en inox... il semble qu'on puisse désormais pouvoir se passer du second ! Yes !

Diagnostic fiable, réparation réussie...? à confirmer dans les prochains jours sans doute! en tout cas, on a plus la patate que lundi soir ...! Big Grin

Re : Votre son de cloche

Posté le: 04/01/2017 16:51
Par : ceddz

Raaaa, ça fait plaisir, vous tenez le bon bout, et merci pour ce reportage Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 05/01/2017 10:49
Par : Moos

Citation : ceddz

Raaaa, ça fait plaisir, vous tenez le bon bout, et merci pour ce reportage Smile



Ho oui, ça fait plaisir ! on fait même un feu le matin en se levant, depuis deux jours, tellement on a moins de contraintes maintenant... Quel plaisir de voir les flammes danser vers la cheminée... Bien bien content, tu l'imagines ! ON va pouvoir envisager les finitions (trappes de visite propres, escalier, bouchage des traces des anciennes cloisons, chauffe-eau et raccordement du dragon, etc.) le tout : AU CHAUD! Big Grin Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 05/01/2017 23:33
Par : Philippe S

Citation : Moos

Quel plaisir de voir les flammes danser vers la cheminée...



Salut Moos !
Ca fait bien longtemps maintenant que je suis attentivement les aventures de ton nouveau poêle, et je suis ravi que vous ayez trouvé la bonne piste ! Profitez bien !!

Re : Votre son de cloche

Posté le: 06/01/2017 10:09
Par : Moos

Citation : Philippe S

Citation : Moos

Quel plaisir de voir les flammes danser vers la cheminée...



Salut Moos !
Ca fait bien longtemps maintenant que je suis attentivement les aventures de ton nouveau poêle, et je suis ravi que vous ayez trouvé la bonne piste ! Profitez bien !!



Merci Philippe pour ton retour...
Je pense même qu'on peut encore améliorer les récents travaux destinés à lancer la bête... mais Ju émet quelques oppositions, maintenant que ça fonctionne mieux, à encore tout défaire et refaire...!
Je continuerai à détailler ici les avancés du dragon...!
Nos petits vont grandir en parallèle, on pourra comparer...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 09/01/2017 17:34
Par : Alynpier

Citation : Moos


Je continuerai à détailler ici les avancés du dragon...!


J'avais loupé les derniers épisodes !
Bravo, et encore merci de partager vos errements, ça va nous permettre de ne pas faire les mêmes erreurs...

La grange de Lavaud

Re : Votre son de cloche

Posté le: 09/01/2017 19:14
Par : Moos

Citation : Alynpier

Citation : Moos


Je continuerai à détailler ici les avancés du dragon...!


J'avais loupé les derniers épisodes !
Bravo, et encore merci de partager vos errements, ça va nous permettre de ne pas faire les mêmes erreurs...

La grange de Lavaud



Salut Alynpier,

Merci pour ton post. C'est important aussi de partager ce qui déconne, et les solutions qu'on met en place...
Finalement, comme le disait Ceddz, pas complexe comme chantier, juste un peu long, et quel résultat ! C'est hallucinant le changement : tout chauffe, du coup tout sèche aussi, et le dragon se met à rocketer seul.
Cela fait une semaine que les travaux d'améliorations ont été réalisé, on allume la première flambée avec un petit feu dans le tube inox pour lancer le tirage, et au bout de 10 à 15 minutes on arrête ce petit feu. Le Rocket tourne tout seul ensuite, je n'ai pas encore le thermomètre, mais au toucher, le tube inox qui sort de la fin de la banquette est vachement plus chaud qu'avant... Peut-être qu'on pourrait arreter le petit feu avant, on n'a pas encore vraiment tester...


Re : Votre son de cloche

Posté le: 09/01/2017 20:04
Par : ceddz

Peut-être qu'on pourrait arreter le petit feu avant, on n'a pas encore vraiment tester...

haha, t'attends quoi pour essayer ? marre des enfumages ? Wink

Re : Votre son de cloche

Posté le: 09/01/2017 20:22
Par : Moos

Citation : ceddz

Peut-être qu'on pourrait arreter le petit feu avant, on n'a pas encore vraiment tester...

haha, t'attends quoi pour essayer ? marre des enfumages ? Wink



T'as tout juste !! Geek Big Grin Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 14/01/2017 18:28
Par : caricion

Citation : Moos



La première chose, qui va me permettre de revenir sur une étape que je juge importante, c'est la préparation du baril/bidon/fut (j'utilise tour à tour ces trois termes). Fut métallique de 200l, qu'on trouve facilement un peu partout (chantier de construction, garagiste, etc.). L'étape la plus sale de notre construction consiste à bruler ce baril pour pouvoir décaper vernis et peinture qui le recouvrent. Ouais, c'est crade! mais c'est sans doute mieux de le faire en amont, plutôt que respirer ces vapeurs dans le salon ensuite... En image donc :





S'en suit un décapage à la brosse métallique, plus ou moins long selon la préparation au feu... le baril est enfin tout beau tout propre...



Bonjour,

je n'ai pas encore procédé à cette "sale" (même très sale) étape.

Lors du stage on me conseillait de passer par l'étape "radia rocket" pour faire cela.

c a d faire deux trous d'un côté pour mettre deux tuyeaux, l'un sortant largement comme une cheminée de poêle classique, l'autre entrant largement à l'intérieur du bidon (et servant aussi à approvisionner la bête.


Même si j'attendrais que l'alerte pollution passe (et le mileu de la nuit pour me cacher ... Confused ).

il faudra qu ej'en passe par là ...

donc certains ont-ils déjà testé le radia rocket ont-ils des astuces pour que "ça crame vraiment fort" ? le foin cela fonctionne bien ?

Re : Votre son de cloche

Posté le: 17/01/2017 20:13
Par : ceddz

En effet Moos,
Le baril d'un batch est souvent bien trop haut pour pouvoir y cuisiner, particulièrement si on a un peu surélevé le foyer du sol.
En revanche, j'ai vu plusieurs batch avec une plaque en fonte en guise de plafond de foyer, c'est une excellente plaque chauffante, et si on construit une voute en brique au dessus elle pourra aussi faire four à pain après la flambée Wink


Re : Votre son de cloche

Posté le: 17/01/2017 20:58
Par : Alynpier

Citation : ceddz

En effet Moos,
Le baril d'un batch est souvent bien trop haut pour pouvoir y cuisiner, particulièrement si on a un peu surélevé le foyer du sol.


Voilà, c'est bien ça le problème ! Dans ma simulation (batch 150), le haut du baril se situe à 142 cm au dessus du fond du foyer. Pour peu que je surélève l'ensemble de 25 cm, ce qui me paraît un minimum pour le chargement du bois, on est déjà à presque 1,70 m. Je me vois mal faire quoi que ce soit à la hauteur de mon front...
De plus, j'ai pensé à remplacer le dessus du baril par un "bouchon" de béton réfractaire/isolant (en y ajoutant de la vermiculite), ce qui d'une part me limiterait le rayonnement vers le haut et m'aménagerait une ouverture utilisable en cas de "panne" ou de simple maintenance estivale...

La grange de Lavaud

Re : Votre son de cloche

Posté le: 14/01/2017 20:56
Par : Moos

Citation : caricion
Bonjour,

je n'ai pas encore procédé à cette "sale" (même très sale) étape.

Lors du stage on me conseillait de passer par l'étape "radia rocket" pour faire cela.
c a d faire deux trous d'un côté pour mettre deux tuyeaux, l'un sortant largement comme une cheminée de poêle classique, l'autre entrant largement à l'intérieur du bidon (et servant aussi à approvisionner la bête.
Même si j'attendrais que l'alerte pollution passe (et le mileu de la nuit pour me cacher ... Confused ).

il faudra que j'en passe par là ...
[/p]


Alors, là, je ne sais que répondre, je ne vois pas du tout à quoi correspond le radia rocket que tu décris Caricion... t'as pas une photo? c'est pour chauffer à mort le baril, ca je comprends, pour pouvoir le décaper ... mais quelle source de chaleur alors?

Suis d'accord sur le coté bien dégueulasse du truc... suis pas fier non plus...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 14/01/2017 21:13
Par : Moos

Citation : caricionSur les rocket "métal" pour la cuisson il faut ensuite passer une couche extérieure d'huile végétale et la stabiliser au chalumeau (la noircir) j'imagine que l'on ne peut pas faire cela sus un batch ... (j'en suis même quasiment sûr)
[/p]


Tu pourrais le faire sur le fut qui enveloppe la cheminée maçonnée peut-être, mais ça risque d'être assez haut et donc peu pratique pour cuisiner.
OU alors, imaginer un foyer pour le batch qui serait en tôle/métal... ou encore recouvrir le foyer maçonnée et baugé d'une belle plaque en acier bien épais qui alors subirait ce traitement à l'huile végétale (que je ne connaissais pas... merci!). Pour info, sur notre batch, au dessus du foyer nous avons mis une "sole" en briques réfractaires. Je ne sais pas quelle température cela atteint, mais après une flambée, je ne peux y laisser la main plus de quelques secondes, c'est vraiment très chaud. Je ne sais si c'est suffisant pour y cuisinier... faudra que je mesure un jour...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 18/01/2017 16:37
Par : Moos

Citation : Alynpier

Citation : ceddz

En effet Moos,
Le baril d'un batch est souvent bien trop haut pour pouvoir y cuisiner, particulièrement si on a un peu surélevé le foyer du sol.


Voilà, c'est bien ça le problème ! Dans ma simulation (batch 150), le haut du baril se situe à 142 cm au dessus du fond du foyer. Pour peu que je surélève l'ensemble de 25 cm, ce qui me paraît un minimum pour le chargement du bois, on est déjà à presque 1,70 m. Je me vois mal faire quoi que ce soit à la hauteur de mon front.....

La grange de Lavaud



Tu enterres ton batch à moitié, après avoir décaissé son emplacement...
Ok, je suis dehors - Pour toute réclamation, s'adresser à Ceddz... Big Grin Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 18/01/2017 17:53
Par : Alynpier

Le problème ne se pose pas avec un "J", et c'est là-dessus que j'étais parti.
Maintenant, j'ai trouvé la solution pour ne pas avoir une banquette à 80 cm (voire plus) de haut, il suffit que je prenne l'air chaud par dessous le baril, et non sur le côté comme je l'avais imaginé dans un premier temps.
Avec un socle de 35 cm, ça me met le haut du baril à 1,85 m.
Pour le tubage de la banquette, j'ai pensé le placer à 15 cm du bord vertical, et il part à 25 cm du haut. Avec une pente escendante de 2 cm/m, il termine au bout de 6 m à 13 cm du haut. Je prévois un cendrier accessible au point le plus bas.

La grange de Lavaud

Re : Votre son de cloche

Posté le: 18/01/2017 18:56
Par : Moos

Citation : Alynpier


Maintenant, j'ai trouvé la solution pour ne pas avoir une banquette à 80 cm (voire plus) de haut,



Ta hauteur de 80 cm, je ne vois pas... il suffit que tu mettes une épaisseur de bauge ou quoi que ce soit qui fera ta masse nettement moins importante, pour ne pas atteindre 80 cm de haut. Pour comparaison, la partie de notre masse qui est un banc doit faire 50cm de hauteur maxi je crois bien... Suffisant pour ressentir la chaleur en se posant dessus après une bonne journée de chauffe.

Ceci étant, ton idée de prendre plus bas est sans aucun doute intéressante selon tes contraintes.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 18/01/2017 20:59
Par : Alynpier

Citation : Moos

Citation : Alynpier


Maintenant, j'ai trouvé la solution pour ne pas avoir une banquette à 80 cm (voire plus) de haut,


Ta hauteur de 80 cm, je ne vois pas... il suffit que tu mettes une épaisseur de bauge ou quoi que ce soit qui fera ta masse nettement moins importante, pour ne pas atteindre 80 cm de haut. Pour comparaison, la partie de notre masse qui est un banc doit faire 50cm de hauteur maxi je crois bien... Suffisant pour ressentir la chaleur en se posant dessus après une bonne journée de chauffe.
Ceci étant, ton idée de prendre plus bas est sans aucun doute intéressante selon tes contraintes.

Je cherche à placer le foyer dans une position "confortable", un peu au dessus du sol. Si je veux une banquette de 55 cm de haut, en calculant au mieux l'emplacement de mon tubage, je me trouve à devoir faire un socle de 35 cm. Pour le chargement, et la vitre donnant sur le foyer, c'est impecc. Et je récupèrerai l'air chaud de la cloche par dessous, ce qui, a priori, ne pose pas de problème particulier.

Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 18/01/2017 22:42
Par : ceddz

Salut à vous
En effet, aucun problème : le foyer est surélevé pour l'esthétique et faciliter le chargement, puis la banquette démarre bien en dessous du niveau 0 du foyer.
Un simple assemblage en maçonnerie, ou un bout de baril permet de fermer cette descente, faire un cendrier et démarrer le tubage, c'est aussi ce qu'on a fait chez Moos Wink
Le foyer à 35-40cm du sol c'est top, et la banquette finie c'est comme pour une chaise : de l'ordre de 45cm par rapport au sol fini, puis pas trop d'épaisseur de bauge au dessus des tubes sinon on ne sent plus la chaleur, pas assez et on se brûle le séant Wink environs 10cm c'est bien, mais 15cm au départ et 5 à la fin c'est cohérent aussi (pas l'inverse, trop chaud au départ près du baril)

C'est vrai qu'un J simple avait l'avantage de pouvoir être enterré dans la dalle, mais quand on voulait une vitre et un tunnel accessible au nettoyage c'était une autre histoire !

Ced

Re : Votre son de cloche

Posté le: 19/01/2017 09:51
Par : Alynpier

Citation : ceddz

Salut à vous
En effet, aucun problème : le foyer est surélevé pour l'esthétique et faciliter le chargement, puis la banquette démarre bien en dessous du niveau 0 du foyer.
...
Le foyer à 35-40cm du sol c'est top, et la banquette finie c'est comme pour une chaise : de l'ordre de 45cm par rapport au sol fini, puis pas trop d'épaisseur de bauge au dessus des tubes sinon on ne sent plus la chaleur, pas assez et on se brûle le séant Wink environs 10cm c'est bien, mais 15cm au départ et 5 à la fin c'est cohérent aussi (pas l'inverse, trop chaud au départ près du baril) Ced


Merci pour les précisions centimétriques, je vais reprendre mon dessin et faire avec ces dimensions !
Ça avance, ça avance... sur le papier !
Smile

La grange de Lavaud

Re : Votre son de cloche

Posté le: 19/01/2017 10:30
Par : Moos

Citation : Alynpier


Merci pour les précisions centimétriques, je vais reprendre mon dessin et faire avec ces dimensions !
Ça avance, ça avance... sur le papier !
Smile



Et cette avance sur le papier, c'est du retard en moins le jour du chantier... Smile Big Grin

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/01/2017 00:13
Par : caricion

Citation : Moos



Alors, là, je ne sais que répondre, je ne vois pas du tout à quoi correspond le radia rocket que tu décris Caricion... t'as pas une photo? c'est pour chauffer à mort le baril, ca je comprends, pour pouvoir le décaper ... mais quelle source de chaleur alors?

Suis d'accord sur le coté bien dégueulasse du truc... suis pas fier non plus...





Bonjour,

je l'ai vu en vrai mais je n'ai pas pensé à faire une photo

voici un schéma :

[img]http://www.casimages.com/i/170120122714695212.jpg[/img]

le combustible c'est de la cagette ou du bois assez fin (comme pour un J)
on l'insère par le trou. On le démarre au carton.

Lors du stage on m'a montré des radia rocket dont le fond était porté au rouge (c'était quand même de nuit).

Par contre je n'ai pas retrouvé ce "radia rocket" sur le net ... ?


Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/01/2017 00:35
Par : caricion

Citation : Moos

Citation : caricionSur les rocket "métal" pour la cuisson il faut ensuite passer une couche extérieure d'huile végétale et la stabiliser au chalumeau (la noircir) j'imagine que l'on ne peut pas faire cela sus un batch ... (j'en suis même quasiment sûr)



Tu pourrais le faire sur le fut qui enveloppe la cheminée maçonnée peut-être, mais ça risque d'être assez haut et donc peu pratique pour cuisiner.
OU alors, imaginer un foyer pour le batch qui serait en tôle/métal... ou encore recouvrir le foyer maçonnée et baugé d'une belle plaque en acier bien épais qui alors subirait ce traitement à l'huile végétale (que je ne connaissais pas... merci!). Pour info, sur notre batch, au dessus du foyer nous avons mis une "sole" en briques réfractaires. Je ne sais pas quelle température cela atteint, mais après une flambée, je ne peux y laisser la main plus de quelques secondes, c'est vraiment très chaud. Je ne sais si c'est suffisant pour y cuisinier... faudra que je mesure un jour...
[/p][/QUOTE]


Bonjour,

en fait je suis aussi très intéressé par la cuisine grâce au rocket de masse mais ma question était sur le traitement à l'huile végétale.

Or sur les cuiseurs (tout en métal) ce traitement est appliqué sur le fut extérieur (qui est très probablement beaucoup moins chaud que le fut d'un rocket de masse).

Donc je me dis que l'huile risque de totalement carboniser sur le fut d'un rocket de masse.

Votre avis ?

Bonne journée

Re : Votre son de cloche

Posté le: 06/03/2017 19:19
Par : Moos

Coucou à tous les rocketteurs,

Quelques temps que je n'ai pas donné de nouvelles du Papooses'Rocket ! En l’entendant rocketter, je pense à vous, et me dis qu'il faut donc que je témoigne ... Big Grin

Après les quelques évolutions, et avec les nombreux retours de fumées que nous avons pu connaitre (je renvoie aux épisodes précédents sur ce même fil!), j'avoue que nous n'osions pas trop démarrer le monstre sans le petit feu qui va bien sous le conduit vers l'extérieur.
Et puis, malgré la rehausse du baril de cheminée, même si le rocket tournait vachement mieux depuis, il arrivait régulièrement qu'on se prenne un gros retour de fumée dans la maison, ce qui n'est jamais bien agréable vous en conviendrez. Un peu ras-la-casquette, surtout quand les alarmes monoxyde se déclenchent à plusieurs endroits...
J'ai donc tout nettoyer, et principalement les deux arrivées d'air au niveau du foyer, qui finalement se trouvaient très encombrées... cendres sans doute, sinon bouts de bauge quand on a bricolé la réhausse qui nous a demandé de taper pas mal sur l'ensemble...pas vraiment d'explication sur cela, mais visiblement, l'air n'y circulait pas bien... j'y ai passé l'aspiro, en mode aspiration, puis en mode soufflerie, histoire de bien décrasser l'ensemble... Geek et là, je peux assurer que l'expression Rocket Stove prend tout son sens !
Incroyable comme le dragon tourne, ça ronronne délicieusement, ça brûle parfaitement, et ça chauffe du feu de Dieu... Là, on y est vraiment, à cette phase où ca tourne en ronronnant... yesss...

Et cerise sur le gateau : on démarre la bete à froid sans le feu d'assistance sous le conduit vers l'extérieur ! Re-Yess... Big Grin C'est bon quand on en arrive là... ho oui!!

Re : Votre son de cloche

Posté le: 24/03/2017 14:00
Par : Moos

Bon, bon, bon...

J'ai pris une grande décision : je vais arrêter de poster ici mes sentiments à l'utilisation du Rocket !
Un petit mot d'explication s'impose... !

Tout content des dernières flambées, comme en atteste mon message précédent. Ça fonctionnait parfaitement, et ça nous soulageait grandement...

Mais voila, patatras, dès publication de ce message, le dragon recommence à toussoter, cracher de la fumée partout, bref, ça fonctionne plus bien... De là à voir un lien entre la publication de mon message enchanté et la guigne que nous joue le dragon, il n'y a qu'un pas... j'aurai du garder pour moi les bonnes évolutions constatées.
Je boycotte donc officiellement le forum dans l'espoir secret de comprendre ce qui arrive et que mon silence remédie à cet état de fait !

(je reste pas loin, quand même, peux pas trop me passer de vous tous...!)

Re : Votre son de cloche

Posté le: 24/03/2017 18:01
Par : Pascal B.

Salut Nico,

Je te propose 3 pistes à explorer l'une après l'autre :

1 - Ouvrir les trappes de visite, vérifier et nettoyer tous les conduits de ton poêle.

Si tout est ok de ce côté là

2 - Shunter le banc en cul de sac

Si tu as toujours un problème de retour de fumée

3 - Supprimer la cloche verticale

L'idée étant de limiter au maximum les freins éventuels et favoriser l'évacuation des fumées refroidies.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 25/03/2017 13:06
Par : Moos

Salut Pascal, merci pour tes éléments de réponses.

j'ai prévu d'aller à nouveau voir par les trappes de visite, je vous tiendrai informé.

Je suis également en pleine réflexion sur un bypass à ajouter, avant la cloche verticale, la coïncidence avec ta proposition est étonnante, mais sans doute logique dans les reflexions autour de l'usage du dragon, ca me rassurer, je dois pas réfléchir trop de travers en la matière...
Sans doute sur la configuration initiale de notre dragon, aurai-t-on du intégrer un bypass... Ça me semble pas trop difficile à ajouter, et comble du luxe, ça pourrait chauffer ma deuxième marche de l'escalier ! (NDLR : l'escalier est intégré dans la masse de notre dragon!).

Merci pour tes pistes en tout cas,
Si je lis bien ta troisième, tu penses que la première cloche verticale refroidirait trop les fumées? Pourtant la SIA que nous avions calculée était correcte par rapport au tableau de Peterberg avec cette cloche et le banc derrière...

A suivre...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 25/03/2017 14:31
Par : ceddz

Salut à vous,
Me voila bien triste de voir que tu as encore des déboires avec le dragon, mais quand même, c'est de mieux en mieux non ? (bon ok avec quelques rechutes...)

La réponse de Pascal m'a aussi interpellé, une cloche en moins réduirait bien la surface d'échange, au profit d'une température plus élevée en départ de conduit, mais serai-ce suffisant ? cela voudrait dire en effet que la SIA n'est pas bonne, ou que le foyer n'est pas assez puissant, ou encore un encombrement quelconque dans le circuit, à voir par les trappes, c'est la première chose à vérifier, et au passage, comme le dit Pascal, si tout est clean tu pourras boucher la partie de banquette en cul-de sac avec 3-4 briques juste posées au fond, cela réduira la SIA d'un demi baril.

Alors ensuite démonter la cloche pourquoi pas, mais sans certitudes sur l'amélioration, alors qu'un Bypass, si tu galères pas trop à l'installer (démonter une marche, ouvrir 2 parois, faire un clapet, rien de méchant mais un ptit chantier quand même), il t'aidera à démarrer plein pot en toutes circonstances.
La fermeture progressive après quelques minutes de feu permet d'avoir un foyer qui tourne rapidement à plein régime très tôt et améliore le rendement, tout en réduisant à néant le risque de retours de fumée (si le foyer commence à baisser et menace de refouler, on réouvre le bypass et tout rentre instantanément dans l'ordre).
Idem lors des conditions climatiques difficiles, mauvais vent ou ciel bas, le bypass pourra rester un peu ouvert pour maintenir une bonne combustion.

Si tu l'installes, tu pourras ensuite vérifier si une cloche est en trop ou pas. Après un démarrage plein pot avec le bypass ouvert, si le foyer se met à refouler quand tu refermes le bypass et que la combustion vive ne repart pas, c'est surement qu'il y aura une SIA trop grande, pourtant on avait bien respecté les préconisations maximales de Peterberg.
Cependant, Peterberg dit qu'un bypass n'est pas indispensable sur un batch (ni sur un J d'ailleurs), mais par expérience, sur un rocket à grosse batterie ça facilite bien la vie.
Ne serions-nous tout simplement pas trop proche des SIA maximales, qui font que le foyer ne marche bien qu'en conditions idéales ? Je vois l'utilité du bypass sur mon J200 avec 8mètres linéaires de banquette en briques. Sans le bypass, je sens bien que parfois il aurait envie de refouler aussi.
Sinon, j'ai peut-être manqué quelque chose, mais quoi ?

Et pour finir, un petit rappel de la phrase clé : "un rocket on n'en n'est jamais complètement satisfait la première année" Wink

A bientôt
Ced

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/03/2017 01:33
Par : caricion

Citation : Moos


Mais voila, patatras, dès publication de ce message, le dragon recommence à toussoter, cracher de la fumée partout, bref, ça fonctionne plus bien... De là à voir un lien entre la publication de mon message enchanté et la guigne que nous joue le dragon, il n'y a qu'un pas... j'aurai du garder pour moi les bonnes évolutions constatées.



Bonjour,

je ne sais pas où tu habites mais est-il possible que la cheminée ait été particulièrement exposée au soleil en journée et qu'il y ait eut une sorte de "bouchon de chaleur" (plus rare en plein hiver que maintenant).

Ce qui pourrait aussi expliquer ce retour des dysfonctionnements.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/03/2017 10:57
Par : Manuel P

Bonjour à tous,


Ce n'est pas à ceux qui m'ont appris ceci que je vais le rappeler... Mais pour d'autres qui lisent ces post, je ne peux pas m'empêcher de faire ce petit mémo comme quoi les SIA calculées par Peter Van Berg sont valables pour un fonctionnement en cloches, et que trransposer ces SIA maximales/optimales pour un fonctionnement en baril+banquette ne me parait pas pouvoir garantir un fonctionnement optimal d'un roket en banquette.
Ça ne veut pas du tout dire que ça ne peut pas fonctionner ! Mais que comme il n'y a pas de garantie de fonctionnement, il est peut-être normal de devoir rajouter, sur un rocket fonctionnant en banquette dimensionné selon les SIA cloches, un bypass ou un autre élément venant faire un ajustement entre la SIA optimale cloche déterminée par Peter Van Berg, et la SIA banquette optimale (qui reste à déterminer, mais dont on connait quelques linéaires typiques suite aux retours d'expérience de ces messieurs (avec une nouvelle marge de sécu à prendre, puisqu'il s'agit plus souvent de Rocket en J qu'en Batch) ) Wink

Merci pour tous vos retours d'expérience,
Et bon courage Moos c'est de mieux en mieux !! Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/03/2017 12:29
Par : ceddz

Oui Manuel, il y a certainement de ça dans la problématique. Cette banquette est une successions de cloches assez basses pour faire une banquette (pas de tubes), mais la perte de charge est supérieure à celle d'une seule cavité verticale, cela pourrait expliquer une part des complications.

Et tout comme Caricion, j'expérimente ces jours-ci le bouchon chaud sur mon batch180 de grange, le tubage débouche en bas de mur, puis passe verticalement dans la serre avant de déboucher au dessus de la toiture.
Le matin, ou le soir tard quand la fraicheur est tombée, le batch rockette nickel tout de suite. par contre, en milieu-fin d'après-midi bien ensoleillée, quand le tube de serre est à plus de 30°, c'est presque indémarrable...gros refoulement par tous les trous, même ceux que j'imaginais pas.. et sur celui-la j'ai plus la possibilité de mettre un bypass...regrets...

Bon dimanche Wink

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/03/2017 18:23
Par : cedrico

Salut à tous,

Si je peux me permettre je pense que la demi-lune n'est pas assez grande(pas facile a voir sur la photo). À cet endroit le passage doit faire le double de la taille du système voir plus(vu sur donkey32).

J'ai un batch 180 (chargement 200) avec une banquette de 8 mètres linéaire et 8 mètres verticale en évacuation. Le tout est tubé en 200. SIA(12 mètres approximatif).

Il fonctionne bien avec des petites pulsations de temps en temps mais rien de très grave. (vu toujours sur donkey32 le mode pulsation donnerait un peu plus de chaleur).

Température de sortie des gaz est de 70 degrés( 6 à 7 tonnes de masse a chauffé)

Bon courage Moos (à chaque problème sa solution)

Salut...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 26/03/2017 19:45
Par : ceddz

Salut Cedrico et merci pour ta participation,

Aucun souci côté descente de baril chez Moos, c'est largement dimensionné, de mémoire 60cm d'arc de cercle sur plus de 10cm...

Quand aux pulsations dans le batch 180 c'est directement lié au surdimensionnement du foyer (tu évoques un foyer de batch 200)
Je suis dans la même configuration que toi, batch180 avec 8ml de banquette et 70° en sortie, j'avais surdimensionné le foyer au départ, la longueur était de presque 70cm. Il était hésitant, oscillant, refoulait de temps en temps et la vitre restait noire. Une fois réduit à 58cm, l'oscillation a disparu, et tant mieux car à part des gros coup de fumée noire en toiture, je n'avais pas l'impression que ça amenait quoi que ce soit de positif, mais chaque contexte est différent Wink

Pour finir, la SIA ne s'applique pas dans le cas de banquette tubées, sinon la logique voudrait qu'on installe 14 ml sur un batch180, mais ça ne marche pas... le flux de gaz dans un tubage horizontal se comporte très différemment de celui d'une cloche, ainsi les surfaces d'échange ne sont pas comparables.

Ced

Re : Votre son de cloche

Posté le: 27/03/2017 11:08
Par : cedrico

Salut ceddz

Les pulsations dans mon rocket sont très rapide, une vrai locomotive voici la vapeur d'un bois pas très sec.

J' ai pensé a rabaisser le plafond pour réduire le volume de la boite de chargement.

Salut

Re : Votre son de cloche

Posté le: 27/03/2017 14:36
Par : lamouette

salut moos et les autres
Il ne faut pas abandonner, il y a juste un petit truc qui coince et qui va se résoudre.
Dabord j'aurais besoin de quelques précisions
-La cheminée fonctionne bien? Peux tu la décrire? Le tirage c'est capital.
-La surface du port est bien de 72% de la surface en coupe du conduit d'évacuation?

Sinon cette histoire de banc en cul de sac ne m'inspire pas , si il y a un petit problème de tirage à froid il est évident qu'une grosse quantité de fumées va se stocker dans ce grand volume et au premier petit problème (vent, bois humide,départ trop timide) ça recrache par l'entrée. De plus quand le fonctionnement est bon et que tout est bien chaud, il est évident que la fumée va directement passer dans le conduit de cheminée sans réchauffer le banc comme elle devrait car la sortie est juste à coté de l'entrée. C'est un gros volume de flux stationnaire et ce n'est jamais bon dans un flux. Dans un chauffage à la romaine où les fumées faisaient un long chemin horizontalement en sous-sol même sans cloison, la sortie était à l'opposé de l'entrée.

Comme l'a dit Manuel, l'histoire de SIA est trop vague pour s'appliquer au banc . Si la surface d'échange est prise en compte par Peterberg c'est une question de refroidissement éstimée d'après une surface, hors cette notion dépend trop de la construction, de l'épaisseur des matériaux, leur nature, de l'isolation etc

Ton problème est bien lié à la température , c'est la température du système qui conditionne le tirage , ce qui peut impliquer soit un ou les deux:
1) un foyer pas assez puissant
2) un système d'évacuation des fumées surdimensionné qui refroidit trop vite les fumées.

Pour 1) il faut avoir respecté les plans y compris le dimensionnement de port, surface d'air primaire, surface d'air secondaire. Y a t-il une gestion d'air secondaire? Ni trop d'air ni pas assez , au bon endroit.
pour 2) La surface d'échange pièce/système est trop grande ou placée trop tôt , l'isolation du baril insuffisante ou le conduit trop grand dans le baril ce qui diminue trop la température d'où mauvaise combustion , d'où baisse de température, c'est un cercle vicieux.
Quand je vois les photos que tu as postées pour la modif du baril j'ai l'impression que le conduit interne carré dans la cheminée interne est plus grand que le reste et aussi que l'isolation parait faible.
Ce qu'il faut chercher c'est de faire monter au maximum la température du foyer , de la partie après le port surtout et aussi de la partie interne de la cloche (baril), c'est l'ensemble des conditions favorables à une bonne combustion à très haute température. C'est seulement après qu'il faut récupérer la chaleur dans le banc ou tout autre forme d'échangeur.

Un by pass me parait une très bonne idée dans un premier temps. Il faudrait faire la cheminée interne aux même dimensions et forme que la base car la base (juste après le port) est l'endroit crucial où se mélange gazs/air secondaire se fait à très haute température, si juste au dessus c'est plus grand , les gazs s'y échappent trop vite sans bruler complètement car pas assez contenus, de plus l'agrandissement de volume entraine une détente des gazs d'où refroidissement.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 30/03/2017 15:12
Par : Moos

Bonjour à tous,

L'émotion m'étreint à la lecture de vos réponses nombreuses !
Merci à tous et à chacun de vos idées concernant nos soucis.
Je décide officiellement et de manière publique de boycotter mon boycott du forum face à tant de bonnes réactions ! J'en verse une petite larme derechef ! Cry

Le coup du bouchon d'air chaud dans le tube de cheminée, alors là, chapeau ! Je n'y aurai pas pensé sans vous lire. Effectivement, la partie aérienne de ma cheminée prend le soleil, c'est certain. Et ces derniers temps, le soleil a bien donné ! Ce pourrait etre un élément de réponse tout à fait pertinent.

Alors pour répondre aux points soulevés par vous :
- nous avons une double entrée d'air dans le foyer, qui vient directement de l'extérieur de la maison, pris sur une façade orientée Nord ==> l'air frais passe sans problème en partie basse du foyer (arrivée d'air primaire) ainsi qu'en partie haute juste au dessus du port (arrivée d'air secondaire) même si à cet endroit, quand le foyer est chaud, l'air arrive nettement réchauffé ==> peut-être faudrait-il soigner l'isolation du P-Channel qui est posé directement sur le toit du foyer, de manière à maintenir un flux d'air assez frais, sans doute à tester lors de travaux de rénovation cet été. Si quelqu'un à un avis plus éclairé sur ce point, je prends !
- la SIA sur notre batch 180 est tout à fait conforme au tableau de Peterberg, même si on est sur une surface calculée de manière empirique (de mémoire, son tableau indique une valeur pour un batch 170 je crois du à la conversion pouces/cm), il me semble que sur ce point on est bon. La cheminée interne est en 180 sur toute la hauteur, hélicoïdale à la base puis de forme carrée sur les derniers rands de briques ==> on est donc dans les clous par rapport au foyer et à la section du tout. L'isolation est réalisée à la vermiculite dans un tube de chauffe-eau.
- en ce qui concerne nos cloches (une verticale et une horizontale qui fait office de banc, en cul-de-sac pour cette dernière) : tout cela fonctionne visiblement bien, le tout chauffe de manière très perceptible. L'évacuation vers la cheminée est à l'opposée du cul-de-sac, ce qui limite de fait un trajet direct vers la cheminée, d'autant plus que nous avons une demi-cloison juste en sortie de la première cloche qui contraint les fumées à d'abord aller vers le fond du cul-de-sac quand elles entrent dans cette cloche horizontale.

Comme je le disais dans un post précédent, la solution du bypass n'est, dans notre cas, pas bien compliquée à mettre en œuvre. Je m'y attelle dès que possible donc.
Je n'oublie pas alors que je suis là en recherche de solution de confort, je souligne ce terme d'ailleurs ; rien ne m’empêche en effet de continuer à préchauffer la cheminée avant de lancer le feu dans le foyer ! Une fois ceci fait durant un quart d'heure environ, le tirage est assuré, parfois mou selon les conditions extérieures, mais le plus souvent, ça rockette ! Évidemment, adjoindre un bypass à l'ensemble nous permettra du confort au démarrage, et j'avoue que j'en ai envie de ce confort, quitte à ne plus devoir l'utiliser lors des prochaines saisons...
Merci Ceddz pour le rappel opportun sur la satisfaction qu'on tire du rocket après la première saison, important à garder à l'esprit !

Après, je me permets un petit mot supplémentaire quand aux résultats de l'utilisation d'un rocket :
Dans notre maison, jusqu'alors, vieille maison mal isolée, nous nous chauffions par deux poêles classiques (qui recrachaient la chaleur dehors, ndlr) et par des grille-pains. Sur cet hiver, première année d'utilisation du Rocket, nous avons utilisé le bois disponible, pas super sec je m'en aperçois, et exclusivement le rocket comme source de chauffage de la totalité de la maison (environ 100m²)...et notre facture électrique à été divisée par ...10 !
Je vous laisse imaginer le degré de satisfaction à ce constat!
Alors, même si au quotidien on râle parfois d'un enfumage désagréable ou d'une alerte au monoxyde, je reste plus que convaincu par le Rocket ! Il me semble important de le notifier ici à nouveau et d'en être le promoteur.
Imaginez notre impact l'an prochain... Big Grin

Merci encore à tous,
Au plaisir.

Moos

Re : Votre son de cloche

Posté le: 31/03/2017 02:46
Par : lamouette

bonsoir Moos

Je ne pense pas que la SIA soit en cause dans un problème de fumée. Heureusement pour toi le poêle fonctionne plutôt bien, mais la fumée c'est quand même gênant.
Tu débouches dans une cheminée?
Excuses , une section carrée de 180 fait 324cm² alors qu'une section ronde fait 254cm², ce n'est pas du tout pareil, il y a bien un agrandissement dans la cheminée interne. Moins de retenue des flammes, moins de combustion chaude, même si un octogone fait un peu plus que 254 , il fait bien moins que 324. Là par contre ça se compliquerait pour modifier ça.
Sinon les règles de base au cas où est d'allumer un feu très ardent au départ avec du petit bois et du moyen, même du sapin, pour bien faire monter la température , porte entrouverte. Ensuite on place le gros bois . Il est sûr que le bois pas trop sec n'aide pas.
bonne soirée.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 31/03/2017 09:14
Par : ceddz

Salut Moos, et merci d'être de retour !

Pour commencer, le "bouchon d'air chaud" même s'il est inattendu il s'explique facilement : la partie de cheminée extérieure en plein soleil monte disons autour de 50° alors que les premières fumées au démarrage du rocket dépassent de peu la température de la pièce, disons 30°, ces fumées à 30 sont donc plus denses et lourdes que l'air contenu dans le conduit à 50°, aucune chance que ça monte. Le rocket donne quand même sa poussée, c'est ce qui fait fuir par tous les trous ! Dès que le rapport des températures s'inverse, le tirage vertical s'amorce et normalement plus de souci on va pouvoir commencer à Rocketter. C'est bien là l'utilité du bypass, sur certains gros poêles le démarrage sera bien facilité.

Ensuite, l'arrivée d'air secondaire passe par dessus le foyer et se réchauffe afin d'amener de l'air préchauffé en "post-combustion" au dessus du port. De l'air froid, certes plus dense contiendrait plus d'oxygène mais abaisserait aussi la température au risque de perdre la combustion complète.
-C'est ainsi qu'on amène de l'air primaire froid en début de foyer pour enflammer le bois à >270°
-Puis de l'air secondaire préchauffé pour la combustion des gaz à >600°

Je pense aussi que le cul-de sac ne pose aucun problème , les hauteurs de plafonds sur le principe des écluses inversées déterminent le "remplissage" de fumée des cloches.(sauf si le rapport SIA/foyer est trop grand, alors ce serait juste un bout en trop). Peterberg décrit bien ce principe dans une de ses réalisations sur batchrocket.eu

Lamouette, la cheminée interne débute en bas par une base octogonale de 180 de "diamètre", c'est ici que le tourbillon en trompète ascendante commence, puis elle continue en carré de côté de 180, alors oui en surface c'est supérieur, mais c'est nécessaire. Peterberg l'explique encore quelque part sur son site, un conduit carré contient des "zones mortes" dans les coins, car le flux de fumée ne se diffuse pas uniformément entre le centre et les parois, il y a un effet de surface qui créent beaucoup de perturbations. Il conseille donc de faire un carré dans lequel un tube de 180 rentrerait, soit un carré de 180x180.
L'idéal aurait été de bâtir en octogone jusqu'au bout, mais les briques utilisées ici contiennent 40% d'alumine et sont très dures à couper, particulièrement en angle dans l'épaisseur. Alors on se contente d'une cheminée carrée bien isolée à la vermiculite dans un conteneur cylindrique fait d'une cuve de cumulus (récup classique).
Je vais prochainement tester les briques légères isolantes et bâtir une cheminée interne octogonale jusqu'en haut, ce qui me semble bien plus simple car on peut les couper à la main comme on le ferait avec du béton cellulaire.

Sur cet hiver, première année d'utilisation du Rocket, nous avons utilisé le bois disponible, pas super sec je m'en aperçois, et exclusivement le rocket comme source de chauffage de la totalité de la maison (environ 100m²)...et notre facture électrique à été divisée par ...10 !
Je vous laisse imaginer le degré de satisfaction à ce constat!
...imagine alors le plaisir que j'ai à lire cela Razz Cool Big Grin Smile Wink Mr. Green Monkey

La science avance et merci de ta participation, parce que des fois, avec les inconvénients que peuvent subir quelques jeunes parents de gros bébés rockets, je perd un peu de détermination, alors c'est cool de me regonfler avec des bonnes nouvelles Wink

Quand tu feras ton bypass, n'oublie pas de faire un beau reportage Wink
A suivre donc...
Cédric

Re : Votre son de cloche

Posté le: 31/03/2017 12:24
Par : lamouette

salut Cedric
Au passage merci pour tous tes partages d'experience , c'est toujours très appréciable. J'ai adoré le plan du ballon d'eau chaude termosiphon hyper simplifié.
Ce que j'ai compris de ce qu'explique Peterberg et c'est bien clair sur son site batchrocket.eu, c'est que l'idéal est une cheminée interne tubulaire de section ronde , l'octogonal étant ce qui se rapproche le plus facilement en construisant avec des briques. De carré, je vois que c'est une autre construction simplifiée mais carré du haut en bas, sans octogone à la base(jai vérifié les plans sketchup) et il dit que le format carré n'est pas aussi bien qu'un cercle.Il faut bien comprendre que Peterberg travaille sans cesse sur le projet , on trouve parfois des contradictions mais c'est en fait dû aux évolutions , les progrès annulent la validité de certaines expériences précédentes. Il vaut mieux se fier au projet le plus récent.

L'histoire des turbulences c'est surtout dans le bas de la cheminée là où il y a besoin de mélanger l'air secondaire avec les gazs issus du foyer au point où ils se rencontrent, le flux est horizontal accéléré par le port en double vortex.
Dans le reste du heatriser(cheminée interne) le flux est bien vertical et non tournoyant , il n'y a pas de turbulences contrairement à d'autres systèmes à vortex qui pour Peterberg offrent moins de rendement (lu sur le forum américain) , on voit bien sur des vidéos les flammes bien droites jusqu'en haut et même dépasser du heatriser . Le port est bien au centre de la cheminée donc , ça provoque un double vortex en bas et ça coupe le tournoiement plus haut (les deux vortex égaux en sens inverse s'annulent).
Je comprend tout à fait que couper des briques peut paraitre difficile , pour l'éviter dans un poêle d'essai que j'ai fait rapidement j'ai rempli les coins de cheminée carrée avec de l'argile , ça revient à un octogone. On doit pouvoir faire ça avec un bon mortier réfractaire.
Sinon pour couper des briques il suffit de faire une fente de 5mm de profond à la meuleuse puis d'empiler la brique sur une autre , la fente par dessus et à l'aplomb d'un bord de la brique dessous , on met un coup de burin dans la fente avec un gros marteau et la brique casse net , un peu à la façon de couper les vitres au diamant ou le carrelage à la carrelette manuelle.
Sinon, d'accord avec toi , l'air secondaire amené dans le p channel doit bien être chaud , c'est bien pour ça
que le tube traverse le foyer pour le réchauffer , sinon il aurait prévu un simple trou sur les cotés et un petit tube . Les arguments de l'air froid qui contient plus d'oxygène ne tiennent pas , il ne s'agit pas d'amener le maximum d'oxygène , au contraire c'est la juste dose nécessaire , les systèmes bien faits avec les rendements maximums consomment justement que très peu d'oxygène , amener un maximum d'air refroidit le système et entraine une moins bonne combustion.
bonne continuation

Re : Votre son de cloche

Posté le: 06/04/2017 17:58
Par : lamouette

Au dessus de ma maison, sur le toit j'ai une cheminée énorme en briques qui prend le soleil quand il y en a, je n'ai jamais de problème de tirage, bien au contraire , je peux même ouvrir la porte du poêle à peine démarré et la fumée ne sort pas.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 05/04/2017 23:36
Par : caricion

Citation : ceddz

Salut Moos, et merci d'être de retour !

Pour commencer, le "bouchon d'air chaud" même s'il est inattendu il s'explique facilement : la partie de cheminée extérieure en plein soleil monte disons autour de 50° alors que les premières fumées au démarrage du rocket dépassent de peu la température de la pièce, disons 30°, ces fumées à 30 sont donc plus denses et lourdes que l'air contenu dans le conduit à 50°, aucune chance que ça monte. Le rocket donne quand même sa poussée, c'est ce qui fait fuir par tous les trous ! Dès que le rapport des températures s'inverse, le tirage vertical s'amorce et normalement plus de souci on va pouvoir commencer à Rocketter. C'est bien là l'utilité du bypass, sur certains gros poêles le démarrage sera bien facilité.



Bonjour,

pas trop le temps de développer mais il me semble que les cheminées traditionnelles haut-savoyardes pourraient apporter une solution

en fait, une planche "pare-soleil" avec de l'air qui passe dessous et peut refroidir ...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 06/04/2017 22:23
Par : ceddz

oui c'est très différent d'un tube inox Wink

Re : Votre son de cloche

Posté le: 07/04/2017 22:19
Par : cedrico

salut

Pour le "bouchon d'air chaud".
Comment le tuyau peut monter à 50 degrés alors que le soleil rayonne qu'as 20 degrés?
(tuyau magique)

Re : Votre son de cloche

Posté le: 08/04/2017 08:49
Par : ceddz

Cedrico, je dirais même que c'est la magie des loi de la physique !

Re : Votre son de cloche

Posté le: 08/04/2017 09:46
Par : cedrico

bah,tu as mal appris ta leçon. On n'est sur terre.
Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.
(Antoine LAVOISSIER doit se retourner dans sa tombe)
Vous êtes dans un conte de fée.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 08/04/2017 17:14
Par : ceddz

Ahah elle est bien bonne Wink

Un ptit récap rapide : il y a 3 moyens de transmettre de la chaleur :

-conduction : comme quand tu touches une pierre ou un truc en métal chaud...
-convection : comme l'eau dans la casserole, ou l'air au dessus du radiateur...
-rayonnement : comme le soleil, une ampoule ou radiateur à infrarouge...

Alors quand l'air, peu conducteur est à 20°, il va transmettre un peu de sa chaleur au conduit en métal
Mais en même temps, le soleil réchauffe par rayonnement ce conduit, et sa température pourra donc monter très largement au dessus de la température de l'air. A ce moment là, c'est le conduit qui donnera de la chaleur à l'air. Rien de magique, juste de la physique, Lavoisier aurait surement été d'accord !

Petite expérience simple :
Prends 2 thermomètres identiques, tu en mets un à l'ombre, et un en plein soleil, tu verras qu'ils ne donnent pas la même température car celui en plein soleil bénéficiera du rayonnement, et tu peux facilement mesurer plus de 60° en été alors qu'il ne fait que 25° dehors.
Sur terre rien ne se crée, rien ne se perd tout se transforme, mais on a quand même un bon gros apport d'énergie venant de notre chère étoile !

Aujourd'hui mes panneaux solaires thermiques sont montés à plus de 80° alors qu'il faisait 27° dehors, toujours la même histoire...

A bientôt
Cédric

Re : Votre son de cloche

Posté le: 08/04/2017 22:40
Par : lamouette

Tout à fait , c'est bien une histoire de rayonnement des infrarouges et pas que , la couleur noire absorbe plus de chaleur par exemple car elle ne réfléchis que très peu les infra rouges. Par exemple il peu faire chaud dans une bagnole(surtout foncée) juste par le soleil alors que dehors il fait frais.
La citation de Lavoisier est hors sujet , personne n'a dit que la chaleur du tuyau n'est pas la suite d'une transformation. Il y a bien transformation d'une énergie (infra-rouge) en chaleur par absorption/accumulation.

Ceci dit, pour en revenir au sujet, on voit souvent de longs tubes de cheminée en externe , ils ne doivent pas tous être victimes de ce problème.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 09/08/2017 12:41
Par : Moos

Salut les amis,

Je recentre un peu le débat sur notre Rocket stove, le Papoose' rocket, qui peine toujours à trouver son rythme de croisière.
Vous l'avez lu (je vous invite à le faire si jamais!) dans mes précédents retours, par moment, nous sommes confrontés à des étouffements au niveau du foyer, la fumée ressort de partout, et ça tourne pas. Je poursuis donc mes réflexions pour comprendre les causes de ce phénomène.

(J'en arrive à la conclusion qu'il me faut réaliser un ByPass pour permettre de chauffer en priorité le tube inox vers l'extérieur, nécessaire à assurer un bon tirage. J'ai réalisé ce ByPass, et vous en pose un retour en photo d'ici quelques jours.)

Dans le même temps, j'observe le Rocket, et en vient à me poser une question sur un point particulier : quelle est cette verrue, cette bosse qu'on voit bien entre les deux barils ? Pourquoi est-elle là, et qu'est-ce qui la justifie ?

(la trappe de visite est ouverte sur la photo, c'est le carré noir qu'on voit en bas du rocket)

J'en viens à élaborer une théorie sur cette particularité :

Et si cette bosse était une des causes de nos étouffements de fumées? Une investigation s'impose pour comprendre pourquoi elle est là (à cette phase de la construction, j'étais sur une autre partie et n'avais pas fait très attention à ce point, tout content de voir le rocket prendre forme).

De ces réflexions, j'élabore alors une solution... :
Si je modifie l'espèce de cloison inutile que je pressens, je supprime une cause possible de bouchons de fumées...

L'investigation s'impose pour confirmer ma théorisation, et voir comment je peux mettre en place la solution que j'envisage...
A suivre... très vite... Wink

Re : Votre son de cloche

Posté le: 11/08/2017 22:18
Par : Moos

La suite donc...

J'ai donc ouvert la fameuse bosse/verrue entre les deux cloches, et pu confirmer ma théorie sur l'espace inutile à cet endroit là...



On voit bien la fameuse cloison créée par le baril, sur la troisième photo. Le noir de suie (?) visible jusqu'en haut de mon ouverture confirme que les fumées chaudes passent par là. Y restent-elles? Cela explique-t-il nos enfumages...?
En tout cas, je décide de supprimer cet espace superflu pour créer une descente bien lisse vers l'ouverture de la cloche.

Je récupère (encore) un morceau du poêle que j'avais acheté et qui m'a tellement servi sur le rocket (il m'a servi pour construire le foyer, pour réaliser le clapet pour l'arrivée d'air, et plus récemment pour confectionner le ByPass sur lequel je reviens plus tard). Il m'en reste un grand panneau de ferraille, dans lequel je vais couper une belle descente pour mes fumées.


Quelques mesures, quelques tours de meuleuse, et je présente la solution dans l'espace ouvert :
Ça semble plutôt pas mal. Comme je souhaite refermer en ménageant un espace plat pour empiler quelques buches pour en avoir sous la main et au chaud, je renforce la plaque de ferraille avec un bout de fer à béton sur lequel elle vient prendre appui. Je vais en effet combler l'espace avec pas mal de bauge, et le temps que ça sèche, j'assure le coup pour que ça ne se casse pas la figure et obstrue complétement le rocket.

.

Une fois tout en place et sur que ça tient bien, je referme à la bauge, non sans avoir tapissé le tout de grillage à poule pour assurer la tenue.

Et voila un espace tout plat pour les buches, et un rocket tout refermé... Plus qu'à lancer le feu pour que ça sèche et voir si une amélioration notable est au rendez-vous...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 13/08/2017 10:07
Par : Moos

Passons désormais au By-Pass. Lors de la construction, partant sur un batch, nous n'avions pas jugé utile d'en prévoir un...A l'usage cependant, et compte tenu des réguliers enfumages que nous subissons, il y a quelque part un paramètre qui empêche que le rocket ne se mette en mode "rocket" systématiquement. Pour éviter l'enfumage, notre solution actuelle consiste à chauffer le tube inox d'évacuation par un petit feu juste en dessous... On se retrouve donc au moment des flambées à gérer deux feux : un petit pour assurer le tirage, et le gros dans le foyer.
Je vous laisse imaginer la logistique et le temps consacré à ça tous les soirs en hiver, au détriment de tout le reste bien entendu (enfants notamment!).

On décide donc d'ajouter un By-Pass pour supprimer le petit feu en dessous du conduit Inox.
Explication en image :

Chantier pas sorcier, mais ça fait un peu de bazar tout de même.

Je commence par casser les marches de l'escalier, afin de dégager l'espace nécessaire au By-Pass.

Il me reste un mètre linéaire de conduit inox 180 de diamètre, j'assure le coup en montant mon By-Pass avec, de manière à conserver le même diamètre de 180mm dans tout le Rocket ! Je tombe sur quelques souvenirs au moment de casser le tout... ;-)

Je pensais initialement pouvoir passer droit, mais en ouvrant les marches, je découvre à cet endroit une cloison d'un demi-baril qui constitue ma cloche horizontale. Pas moyen de trancher la dedans, je décide donc de contourner le dit-baril avec un By-Pass coudé...


J'ouvre la descente de la cheminée en dégageant deux briques de maintien, la bauge étant sèche, pas de risque que ce qu'il y a au-dessus tombe désormais.


Un peu de découpe et de gymnastique neuronal permettront d'arriver à une solution acceptable. Je découpe un cercle dans la ferraille que j'évoquais dans le post précédent, je sors un joli morceau de fer à béton, et je commence le montage à blanc pour ce By-Pass.


Comme Forgette existe désormais, je me dis que je vais rapidement forger une poignée... Dont acte !


J'assemble le tout, ça passe ! Plus qu'à disposer tout cela au bon emplacement...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 14/08/2017 08:28
Par : Moos

Je poursuis sur la mise en place du By-Pass. Je présente le tout en bonne place, au pied de ma descente de cheminée :
la brique que l'on voit sur le haut a été retirée par la suite, après la prise de cette photo.

Vu de l'intérieur, ça donne cela (en bas à gauche) :

J'aurai pu poser mon mètre linéaire de tube inox d'un coup, mais vues mes compétences en soudure (vous avez noté mes soudures crades sur les photos, que les puristes fassent preuve de tolérance...!), je décide de couper le tube juste après le By-Pass : si jamais ma soudure pète, je n'aurai ainsi pas besoin de recasser toute la marche, mais juste les 15 centimètres autour de la poignée pour changer et réparer...
et je mets en place mon superbe By-Pass
.
Le point d'arrivée du By-Pass, juste avant de pénétrer dans le conduit Inox.

Je refais de la bauge et commence ensuite à reconstruire mes marches...et voila...!


Au passage, besoin de vos lumières les amis : sur la toute dernière photo, on voit bien que le té en Inox est "hors bauge", pas d'isolation donc. Or, j’ai très souvent l'impression que mes fumées stagnent à cet endroit là, et ne montent pas. Même By-Pass ouvert, j'ai constaté ce phénomène, ça met trois plombes à prendre quelques degrés, et du coup la fumée bouchonne... à votre avis, dois-je isoler ce té pour assurer la remontée dans le tube des fumées?

Bilan donc de ces dernières modifs :
By-Pass et modification évoquée plus haut, le Rocket est donc paré pour l'hiver, a priori... Mais, mais... malgré tout, j'ai tenté trois flambées depuis, je me recolle un enfumage très régulièrement... je ne brule pourtant que du bois sec, tranché en petites buchettes, j'élimine toutes les causes possibles d'enfumage (dont une liste est présente sur ce forum, NDLR), mais pour autant, ça coince. Alors, vous me direz à juste titre que la saison ne se prête pas un tirage de malade. Certes...
Je pense, après avoir envisagé tout le circuit de A à Z que notre problème vient de l'arrivée d'air. L'air est pour autant pris dehors, mais je me demande si la section du tube qu'il traverse est bonne. Je vais également soigner tout particulièrement l'étanchéité du foyer, je pense que plus il est étanche, mieux sera l'aspiration de l'air extérieur par les deux entrées d'air (primaire et secondaire).
Ce seront mes prochains travaux dans les jours à venir. Au pire, je pense à installer un mini ventilateur dans le conduit d'arrivée d'air, sinon un "aspirotor" en bout de cheminée extérieure....
A suivre donc.
Merci pour votre patience à la lecture de mes retours...
Big Grin Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 14/08/2017 10:52
Par : Pascal B.

A tester :

- Boucher l'arrivée d'air extérieur
- Faire une pente à 45° à la base de la cheminée interne (matériaux : mélange vermiculite argile) de la moitié de la cheminée à la face opposée au port.


Re : Votre son de cloche

Posté le: 14/08/2017 15:56
Par : Pascal B.

Concernant l'amélioration du fonctionnement du poêle, il faut vérifier que toutes les sorties des cloches et les changements de direction du flux des fumées soient au minimum égal à deux fois l'ère de la cheminée interne afin d'éviter tout étranglement et permettre l'écoulement naturel des gaz. Ceci est une recommandation de Peter Van der Berg.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 14/08/2017 17:22
Par : francksim

Bonjour,
Très intéressant ce retour d'expériences. J'ai lût le sujet depuis le début et le suis régulièrement.
Concernant la "forgette" y a t'il un sujet dans le forum qui explique sa réalisation et son fonctionnement, ça m'intéresse.
Bon courage dans l'optimisation de ce poêle, Franck.

Re : Votre son de cloche

Posté le: 15/08/2017 07:28
Par : Moos

Citation : francksim

Bonjour,
Très intéressant ce retour d'expériences. J'ai lût le sujet depuis le début et le suis régulièrement.
Concernant la "forgette" y a t'il un sujet dans le forum qui explique sa réalisation et son fonctionnement, ça m'intéresse.
Bon courage dans l'optimisation de ce poêle, Franck.



Bonjour Franck, merci pour ton message,

J'ai en effet pu faire un retour sur la réalisation de Forgette. Je l'ai utilisée pas mal depuis la fin de ce reportage, et après avoir cramé un sèche-cheveu, mis le feu dans le filtre de mon aspirateur (!) j'ai finalement pu récupérer une soufflerie manuelle de forge, et ça, c'est vraiment le pied... je mettrai à jour le sujet dédié à Forgette en ce sens.
Si ca peut t'aider, tu nous feras un retour...?

A plus

@Pascal :
Merci pour tes messages également Pascal, je vais essayer tes recommandations aussi... Au plaisir

Re : Votre son de cloche

Posté le: 06/09/2017 22:33
Par : Manuel P

Citation : Moos

Au pire, je pense à installer un mini ventilateur dans le conduit d'arrivée d'air, sinon un "aspirotor" en bout de cheminée extérieure....
Smile



Salut Moos, en ce qui me concerne je ne choisirais pas de mettre un mini-ventilateur dans le conduit d'arrivée d'air, car il va mettre l'ensemble du système en surpression, et donc tous les éventuels défauts d'étanchéité vont permettre la fuite des fumées dans l'habitat, et on connait les risques. Je choisirais donc un ventilateur d'extraction placé à l'extérieur de l'habitat.

Merci pour tous tes retours,

Manuel

Re : Votre son de cloche

Posté le: 09/10/2017 13:12
Par : Manuel P

Re-salut Moos !

Bon, tout jeune parent d'un rocket, je viens de filer un grand coup de ventilo dans l'arrivée d'air pour corriger le tirage qui s'était inversé, enfumant joyeusement tout l'étage... Utilisant donc avec une sympathique ironie la méthode que je te déconseillais, je me dois de revenir humblement sur mes propos hihi ^^

Je dirais donc :
- pour rétablir ponctuellement le tirage, ventilo en amont mettant le système en suppression : pourquoi pas
- pour maintenir le tirage en permanence : ventilo impérativement (pour moi) en aval du système, le mettant en dépression

A toute Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/11/2017 21:15
Par : Moos

Citation : Manuel P

Re-salut Moos !

Bon, tout jeune parent d'un rocket, je viens de filer un grand coup de ventilo dans l'arrivée d'air pour corriger le tirage qui s'était inversé, enfumant joyeusement tout l'étage... Utilisant donc avec une sympathique ironie la méthode que je te déconseillais, je me dois de revenir humblement sur mes propos hihi ^^

/p]



ha ha, je souris grandement à la lecture de ton post ManuelP... Big Grin Big Grin
J'ai constaté la surpression à maintes reprises évoquée ici, dès que j'ai utilisé le mini-ventilo. Mais de temps à autre, je préfère m'enfumer dix minutes pour relancer le tirage, moi aussi... Ça dure peu de temps, juste le temps nécessaire à booster une belle combustion avec de belles flammes bien jaune soleil, ce qui chauffe mon tuyau inox via le bypass (finalement trèèèès utile lui!)... et là, c'est parti !

Entretemps, pour éviter les fuites de fumées, nous avons recouvert l'ensemble du Rocket d'une belle fine couche d'argile fibrée au papier... (argile plus papier journal ou absorbant mixé) pour permettre de boucher toutes les fissures de la bauge.
Bauge grossière (sable de 0/4) = rétractation importante au séchage et pas mal de fissures profondes.
Avec une argile type argile de poterie, même phénomène au séchage : ça rétracte et ça fissure.

=> Avec une argile fibrée, plus de souci : la fibre empêche toute fissuration au séchage. Passée en très fine couche, à la main ou la paume de la main pour bien appuyer et combler les fissures, plus de fumées qui sort quand on utilise le mini-ventilo...!! Dessus, j'ai commencé une couche de colle de farine, et je remettrai ensuite une autre couche d'argile....
Je déposerai une photo tantôt pour montrer le nouveau look du Papooses'Rocket...

Amitiés les rocketteurs

Re : Votre son de cloche

Posté le: 20/11/2017 23:04
Par : Anonymous

Yo

Là tu m'intéresses Moos. Parce qu'effectivement avec la bauge grossière j'arrive à des fissures de pas loin d'un centimètre de large. Donc tu as utilisé quoi? De l'argile pure ou bien 1 mélange sable argile que tu as fibré?

Merci

Re : Votre son de cloche

Posté le: 21/11/2017 07:25
Par : ceddz

Si vous avez autant de fissures avec la bauge peu ou pas fibrée c'est parce que votre argile est de bonne qualité et très pure.
Avec les argiles grossières (terre collante du jardin) on peut faire un mélange de 1 volume d'argile avec 2 ou 3 volumes de sable.
Avec les argiles très pures (spéciale enduit ou poterie), c'est 1 vol d'argile avec 4 ou 5 vol de sable.
La poignée de paille ou le seau dans la bétonnière fibre efficacement le mélange à condition que les proportions sont respectées.

Dans tous les cas le papier journal est une solution intéressante, on apprend tous les jours ici Wink
Ced


Re : Votre son de cloche

Posté le: 21/11/2017 21:43
Par : Moos

Ha mais je suis content de tous ces retours, les zamis...
Devant ces chaleureux témoignages rendant hommage à mon ingéniosité, je me dois de vous faire don d'un cadeau à la hauteur : en toute humilité, je vous livre donc ma recette de "l'argile fibrée qui te bouche les fissures de ton rocket".

Ingrédients :
- 1 pain d'argile de potier (attention pub : je la trouve en pain de 5kg chez Cul**ra ... arghh que je sois pourfendu tel le vicomte d'Italo Calvino (dont je recommande chaudement la lecture alangui sur une banquette de Rocket durant l'hiver!) pour faire de la pub à une grande enseigne)
- du papier journal ou du papier toilette ou du sop*lin ou un mélange de tout cela.

Fabrication :
- Faire tremper dans un seau d'eau tiède l'argile préalablement coupée en petits morceaux (ca aide à la dissolution plus rapide)
- dans un second récipient empli d'eau tiède, déposer les papiers et laisser tremper quelques minutes.
- Armé d'un mixer type plongeant, commencez par mixer l'argile seule dans son seau. L'idée est de la dissoudre totalement, de manière à avoir une barbotine assez liquide.
- Armé du même mixer, passer au second seau pour réduire en infimes petits morceaux les papiers.

Quand les deux seaux ont été mixés à fond, verser l'un dans l'autre et remettre un coup de mixer. La texture de la crème obtenue doit être assez onctueuse, et pour autant assez liquide
Étaler en fine couche à la main sur l'ensemble du rocket. D'abord c'est joli, surtout si on joue avec les nuances naturelles de l'argile ; ensuite, c'est juste hyper agréable de recouvrir la bauge au sable grossier qui fait mal avec une crème d'une douceur renversante ; enfin, en pressant bien avec la paume de la main, on parvient très facilement à faire rentrer cette belle mixture dans les fissures mêmes petites... Bref, vous l'aurez compris, c'est juste un petit bonheur de barboter dans cette barbotine pour embellir le rocket...

une 'tite photo peut-être d'un résultat possible? Allez, n'insistez plus, en voici une illustration :

.


Le rocket fonctionne au poil depuis que j'y ai peint un joli cœur dessus... Ca peut être une idée pour d'autres... Big Grin Smile

Re : Votre son de cloche

Posté le: 01/12/2017 05:35
Par : BBdoc

Salut,

content que ton rocket fonctionne, si par malheur tu avais encore des soucis je pense qu'il y a deux choses potentiellments a améliorer
La hauteur du Bypass, Peter le met quadn il y en a un a mettre a mi hauteur de la cloche primaire, bref le remonter d'une marche ou deux
La circulation, Peter insiste sue le côté lisse interoeur et laisser la stratification se faire dans les cloches , y compris dans les bancs "borgnes" et l'enchainement des cloches doit se faire avec un arrivée plus haute que la sortie, or ta sortie vers la cheminée n'est pas au plus bas si je vois bien et j'ai du mal a visualiser la hauteur d'arrivée dans l'escalier

Mais sit tout va bien ne touches plus à rien !

Bonne journée

Re : Votre son de cloche

Posté le: 02/12/2017 21:21
Par : Moos

Citation : BBdoc

Salut,

content que ton rocket fonctionne, si par malheur tu avais encore des soucis je pense qu'il y a deux choses potentiellments a améliorer
La hauteur du Bypass, Peter le met quadn il y en a un a mettre a mi hauteur de la cloche primaire, bref le remonter d'une marche ou deux
La circulation, Peter insiste sue le côté lisse interoeur et laisser la stratification se faire dans les cloches , y compris dans les bancs "borgnes" et l'enchainement des cloches doit se faire avec un arrivée plus haute que la sortie, or ta sortie vers la cheminée n'est pas au plus bas si je vois bien et j'ai du mal a visualiser la hauteur d'arrivée dans l'escalier

Mais sit tout va bien ne touches plus à rien !

Bonne journée



Salut à toi BBDoc...
Grand merci pour ton retour, je garde à l'esprit les idées de hauteur d'arrivée et de sortie dans les cloches...

Je vais t'avouer que depuis quelques temps, ça fonctionne plutôt bien. Sans doute que les modifications réalisées ces derniers mois ont fini par créer une somme de petites améliorations utiles...
Je pense que le plus probant, c'est l'adjonction d'une tête tournante type aspirotor en bout de cheminée externe... probablement que ça nous fait perdre des calories qui n'ont pas assez de temps pour se diffuser dans la masse, nous en sommes conscients, mais au niveau du tirage, on est à 100 lieues de l'hiver passé ! On a sans doute aussi perdu un peu de maintien de chauffe en enlevant la seconde cloche, je le reconnais aujourd'hui... mais le rocket s'est allégé dans l’énormité qu'il représentait dans la maison, et esthétiquement on est plus satisfait par cette configuration, qui nous a permis par ailleurs d'agrandir le banc et de pouvoir désormais en profiter à plusieurs... Tout cela représente des arbitrages qu'on a du prendre afin de pouvoir enfin profiter du Papooses'Rocket. Ça paie, on est bien, le tirage reste quasi constant entre les flambées, et la vitre pyrolyse quasiment à chaque fois en ce moment.
On vient de rentrer, ce jour même, 4 stères de bois, du chêne exclusivement, et là, j'avoue qu'on gagne encore un point en confort : jusqu'à maintenant, on brulait tout ce qu'on avait : mélange de résineux, de branches, de robinier, de laurier, et beaucoup de peuplier (on en abattu deux gros l'an passé)... tout ça brule trèèès vite, on devait recharger le rocket assez souvent ! on a du donc acheter du bois pour anticiper l'hiver qui commence assez froid, et pour le coup on a pris du chêne. Et ben, on va nettement moins charger la bête avec la densité et la tenue au feu du chêne... la différence est flagrante, et le confort toujours plus haut !

A plus les zamis...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 16/12/2017 22:06
Par : Moos

Hello hello,

Bon, petit bilan depuis les derniers messages : le rocket tourne...! Big Grin Plus d'enfumage depuis bien longtemps désormais, c'est bon ! On se passe même du bypass la plupart du temps... c'est bon aussi ça ! Big Grin

Le rotor d'aspiration en bout de cheminée fait visiblement une différence fondamentale pour un rocket un peu capricieux... Mais ça valait le coup. Je cherche toujours un "aspirotor" en 180, parce que celui que j'ai mis est plus petit en diamètre (110cm) et m'a contraint à un montage dont la honte ne me permet pas de mettre une photo... Il est d'occasion (vu les prix du neuf !) et s'est bloqué une fois ou deux... je n'ai pour autant pas subi à ces moments là d'enfumage qui aurait pu être du à ce rétrécissement en toute fin de tube...

Mais... parce qu'il y a un mais... il fait un peu de bruit en cas de grand vent. Et il se trouve que ce bruit se propage Dans la maison le long du tube inox qu'on voit sur la photo précédente, tube non isolé et non coffré. Nous souhaitons donc coffrer ce tube inox pour commencer un peu à faire des finitions dans la maison (serait temps!) et pour isoler le tube et ainsi réduire le bruit transmis depuis le haut. Souci : le tube est très chaud quand le rocket tourne. Contrainte donc.
Il me faut alors trouver un isolant qui tienne à la chaleur, j'ai pensé à de la superwool, qui serait très simple à entourer tout le long du tube inox, et puis pas trop épaisse pour pas faire un coffrage trop imposant. Est-ce une bonne idée la superwool d’après vous? Je ne sais pas vraiment à combien peut monter le tube inox en température, mais c'est sans doute supérieur à 60 degrés. D'autres isolant tiennent-ils à ces températures...? Enfin, avez-vous des adresses de fournitures de superwool...? une idée des tarifs?

A vous lire, merci à vous par avance...

Re : Votre son de cloche

Posté le: 21/12/2017 08:58
Par : ceddz

Coucou Moos, que de bonnes nouvelles,

Déjà, félicitations pour la déco, et l'astuce du mortier de finition au PQ Wink voilà une solution comme je les aime, et qui semble déjà profiter à certains sur le forum, bravo.

Bravo aussi pour avoir résolu le problème de tirage en installant simplement un coeur sur l'enduit du baril, mon cerveau de technicien alimenté à la binouze avait raté ce qui semble pourtant évident !

Alors si on avait un analyseur de combustion (2000€ pour le testo330 qu'utilise Peterberg par exemple), on aurait pu mesurer le tirage naturel de ton tubage vertical (et voir si ta VMC, la cheminée dans la pièce, la chaudière ou autre font concurrence). Car certes, le Papoose rocket n'est pas un modèle parfait (aucun ne l'est d'ailleurs), mais il est quand même construit sur un schéma classique, assez éprouvé, et qui habituellement suffit à pousser sa fumée du bon côté.
Le signe que le bypass seul n'ait pas résolu le problème m'intrigue beaucoup.

En discutant avec un pote, et vu l'efficacité du rotor, on s'est demandé si sur le flanc de ta colline tu n'aurais pas des vents "écrasants", qui font que quoi qu'il arrive, un tirage naturel sera toujours plus ou moins compromis. Si le rotor tourne souvent, c'est un signe de vent, et normalement, le vent c'est plutôt favorable à un bon tirage quand la cheminée dépasse le faîtage de 40cm.
Il m'a dit qu'on pouvait résoudre ce problème en installant un écran d'une tôle galva par exemple, attachée verticalement le long de la sortie du tube côté vents dominants, qui créerait naturellement une dépression derrière.
On doit pouvoir faire ça avec un rectangle découpé dans un arrondi de de baril pour faire l'essai.

Voila, c'était juste une idée de plus, même si tes soucis viennent probablement d'une addition de petits défauts venant de la fabrication, de la maison, de l'environnement...mais je suis très content que tu puisses enfin te chauffer sans t'asphyxier.

Ensuite, le rotor en 110 sur un tube en 180 ça me choque pas trop car il a un effet actif d’aspiration, juste ce qui manquait au rocket. Tu dois pouvoir installer l'adaptateur-entonoir de la même firme et faire un truc propre sans avoir à débourser 250€ pour le modèle en 180 ! j'aimerais quand même bien voir un photo de ton bricolage de la honte, tu l'as fait tenir au scotch-alu, c'est ça ? Smile

Alors pour isoler tes tubes en intérieur, prévois quand même par principe un truc ininflammable, et compatible avec l'air ambiant de préférence, la superwool semble adaptée mais je connais peu ce matériau, ni comment finir ensuite ? On la trouve chez coeur de foyer ou prosiref (et probablement bien d'autres).

Sinon un simple coffrage en béton cellulaire et de la vermiculite ou de la cendre en remplissage, tu fais un joli enduit avec plein de coeurs et le tour est joué, c'est isolé et esthétique Wink

Il faudrait que tu mettes un thermomètre pour connaitre la température des fumées dans ton tube, j'aime bien le modèle "pique à viande" ça coute moins de 10€ dans n'importe quel supermarché et la plage de température de 0° à 120° correspond à ce dont on a besoin. Un petit trou à la perceuse dans le tube et il rentre en forçant légèrement, c'est propre et étanche :

Avec ça on comprend mieux quand le rocket tire ou pas :
Si t'es à 60° c'est un peu juste pour avoir un bon tirage, mais quand tu auras isolé, tu arriveras surement à 80° et ça va tout changer.

Sur mon J200, bypass ouvert, 10 minutes après le démarrage si j'oublie de le refermer ça dépasse parfois 150°, et mon tube n'est pas isolé. En régime de croisière, un excellent tirage est maintenu avec des fumées entrant dans mon tube vertical autour de 80°.

J'ai lu que des fumées entrant dans le conduit vertical entre 80 et 100° c'est le meilleur compromis pour avoir un bon tirage dans toutes les conditions sans trop réchauffer les oiseaux.

Biz et à bientôt
Cédric

Re : Votre son de cloche

Posté le: 21/12/2017 14:04
Par : Moos

Citation : ceddz

Coucou Moos, que de bonnes nouvelles,

Déjà, félicitations pour la déco, et l'astuce du mortier de finition au PQ Wink voilà une solution comme je les aime, et qui semble déjà profiter à certains sur le forum, bravo.


Suis pas peu fier, tu imagines...! Big Grin Très content de lire que cette idée pourtant expérimentale est reprise, hâte de voir le suivi...

Citation : ceddz

Bravo aussi pour avoir résolu le problème de tirage en installant simplement un cœur sur l'enduit du baril, mon cerveau de technicien alimenté à la binouze avait raté ce qui semble pourtant évident !


Les choses simples sont largement mésestimées...!!

Citation : ceddz


Le signe que le bypass seul n'ait pas résolu le problème m'intrigue beaucoup.


Je t'l'fais pas dire...! je reste frustré de ne pas mieux comprendre... mais ton idée qui suit là en dessous est peut-être un élément de réponse...

Citation : ceddz

En discutant avec un pote, et vu l'efficacité du rotor, on s'est demandé si sur le flanc de ta colline tu n'aurais pas des vents "écrasants", qui font que quoi qu'il arrive, un tirage naturel sera toujours plus ou moins compromis. Si le rotor tourne souvent, c'est un signe de vent, et normalement, le vent c'est plutôt favorable à un bon tirage quand la cheminée dépasse le faîtage de 40cm.
Il m'a dit qu'on pouvait résoudre ce problème en installant un écran d'une tôle galva par exemple, attachée verticalement le long de la sortie du tube côté vents dominants, qui créerait naturellement une dépression derrière.
On doit pouvoir faire ça avec un rectangle découpé dans un arrondi de de baril pour faire l'essai.

Voila, c'était juste une idée de plus, même si tes soucis viennent probablement d'une addition de petits défauts venant de la fabrication, de la maison, de l'environnement...mais je suis très content que tu puisses enfin te chauffer sans t'asphyxier.



Citation : ceddz

Ensuite, le rotor en 110 sur un tube en 180 ça me choque pas trop car il a un effet actif d’aspiration, juste ce qui manquait au rocket. Tu dois pouvoir installer l'adaptateur-entonoir de la même firme et faire un truc propre sans avoir à débourser 250€ pour le modèle en 180 ! j'aimerais quand même bien voir un photo de ton bricolage de la honte, tu l'as fait tenir au scotch-alu, c'est ça ? Smile


Promis je te fais une photo un jour de grand brouillard quand j'aurais trop forcé sur l'apéro...

Citation : ceddz

Alors pour isoler tes tubes en intérieur, prévois quand même par principe un truc ininflammable, et compatible avec l'air ambiant de préférence, la superwool semble adaptée mais je connais peu ce matériau, ni comment finir ensuite ? On la trouve chez coeur de foyer ou prosiref (et probablement bien d'autres).

Sinon un simple coffrage en béton cellulaire et de la vermiculite ou de la cendre en remplissage, tu fais un joli enduit avec plein de coeurs et le tour est joué, c'est isolé et esthétique Wink

Big Grin Big Grin
Ben j'y ai pensé au coffrage empli de vermiculite, ça a été ma première option, et c'est ce qui explique que je t'avais demandé des précisions sur l'opération que tu annonçais compliquée...
Le truc, c'est que je souhaite isoler le tube inox sans noyer le té et la trappe qui me permet d'inspecter/nettoyer le tube, donc pas jusqu'en bas... et la vermiculite, j'ai un p'tit doute sur son innocuité dans un endroit (salon/cuisine) où on passe tout notre temps... la particule est quand même suffisamment fine pour qu'on la manipule en stage avec des masques... Tout ça mis bout à bout, la laine réfractaire sur-coffrée me parait un meilleur compromis (pas financier certes...!). par contre, le coffrage en béton cellulaire qui laisserait un peu d'air autour du tube, c'est peut-être une super idée aussi pour isoler phoniquement... et pourquoi pas en se passant de laine ... même pas pensé à l'option...!


Citation : ceddz

Il faudrait que tu mettes un thermomètre pour connaitre la température des fumées dans ton tube, j'aime bien le modèle "pique à viande" ça coute moins de 10€ dans n'importe quel supermarché et la plage de température de 0° à 120° correspond à ce dont on a besoin. Un petit trou à la perceuse dans le tube et il rentre en forçant légèrement, c'est propre et étanche :


Avec ça on comprend mieux quand le rocket tire ou pas :
Si t'es à 60° c'est un peu juste pour avoir un bon tirage, mais quand tu auras isolé, tu arriveras surement à 80° et ça va tout changer.

Sur mon J200, bypass ouvert, 10 minutes après le démarrage si j'oublie de le refermer ça dépasse parfois 150°, et mon tube n'est pas isolé. En régime de croisière, un excellent tirage est maintenu avec des fumées entrant dans mon tube vertical autour de 80°.

J'ai lu que des fumées entrant dans le conduit vertical entre 80 et 100° c'est le meilleur compromis pour avoir un bon tirage dans toutes les conditions sans trop réchauffer les oiseaux.


Vais m'en faire péter un pour Noel, ça marche...!!

Merci pour ton retour Ceddz, toujours pertinent et plein d'infos...

Big Grin Smile

ecologie-pratique.org - Forum
http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=4473