Sujet: Isolation périphérique du baril

Posté le: 17/11/2013 15:09
Par : Okoom31

Bon, je relance ce post pour parler non pas du dessus du baril, mais de son isolation périphérique...

Ou plutôt de sa non isolation du coup, car si j'ai bien pigé, il s'agit d’offrir au baril une surface d'échange thermique suffisamment important pour permettre une retombée des températures à cet endroit afin de produire une redescende des fumées...

J'aime bien l'idée du baril métallique, je l'imagine dans sa version "martelée" afin de lui donner un petit cachet esthétique en plus... mais il est vrai que le baril
n'est forcement du gout de tout le monde...

Alors l'enduire de bauge sur une certaine épaisseur (env 6 cm ?) semble être une alternative : http://www.ecologie-pratique.org/mediagallery/mediaobjects/disp/1/1_090418_043.jpg

Je prends volontairement en exemple ton poële Pascla, car sur cet exemple, tu as dut retirer l'enduit périphérique a cause d'une trop forte fissuration.

http://www.ecologie-pratique.org/mediagallery/mediaobjects/disp/d/d_100925_223.jpg

J'imagine que l'enduit ne perturbe pas vraiment la question de l'échange thermique, mais que sans, le tirage est peut être meilleur...

Quid des brules par contact avec le Baril ??? Ca se passe bien avec vos gamins ??? On est tout de même à 400° par là....

Est ce qu'une solution intermédiaire ne pourrait pas être de laisser un espace de quelques cm entre l'enduit périphérique et le baril, disons 3 cm... En incluant à la base de cet enduit de petites ouvertures, cela fonctionnerait comme un espace annulaire dans une cheminée à boisseaux tubée avec une arrivée d'air frais par le bas qui participerait à la fois à la protection du baril vis à vis des usagers, à la fois au refroidissement de celui-ci...

En fait, Pascal, tu parle déjà de cela comme un espace de dilatation autour du baril dans les échanges sur le post de ton poêle...

Re : Isolation périphérique du baril

Posté le: 17/11/2013 21:10
Par : Pascal B.

Nouveau sujet, nouveau fil. J'ai donc déplacé ton post.

offrir au baril une surface d'échange thermique suffisamment important pour permettre une retombée des températures à cet endroit afin de produire une redescende des fumées...


Oui, c'est un principe fondamental du poêle rocket.

J'imagine que l'enduit ne perturbe pas vraiment la question de l'échange thermique, mais que sans, le tirage est peut être meilleur...


Je confirme

Quid des brules par contact avec le Baril


Il faut le rappeler à tous les habitants de la maison chaque saison. Comme tous les poêles ou les vitres de four, il y a un risque, mais je n'ai pas connaissance d'un incident majeur.

Est ce qu'une solution intermédiaire ne pourrait pas être de laisser un espace de quelques cm entre l'enduit périphérique et le baril, disons 3 cm


Une dilatation de 5 mm sur le pourtour du baril est possible, donc un espace supérieur devrait convenir. Il faut aussi prendre en compte la dilatation de la chambre de combustion qui peut fragiliser cet enduit.

Dans tous les cas, il ne faut chercher à aller contre les fissurations et laisser le poêle travailler les premières saisons de chauffe. Ensuite, on rebouche et on refait un enduit de finition. J'en suis au 4e et les fissures ne semblent plus vouloir revenir.

Enduit chaux sable

Re : Isolation périphérique du baril

Posté le: 24/11/2013 22:45
Par : troussel

Bonjour,

Comme je vois que c'est le sujet, si je comprend bien il ne faut pas enfermer le baril dans une masse, sinon le rocket ne fonctionne plus ? Je comptait enfermer completement le baril dans des briques, des pierres et de la bauges, afin d'emmagasiner la chaleur un maximum, le rocket a t'il des chance de fonctionner ainsi ?

Re : Isolation périphérique du baril

Posté le: 25/11/2013 08:34
Par : Pascal B.

Tout dépendra du circuit après le baril. Court et rectiligne jusqu'à la sortie en façade ou plafond, cela peut très bien fonctionner. Il ne faut pas oublier, dans ce cas, d'aménager un espace de dilatation suffisant (environ 10 mm) afin d'éviter les problèmes de fissuration.

A retenir : baril à nu égal "tirage" (poussée) important pour nombreuses chicanes, conduits carrés et longueur de banc.

Re : Isolation périphérique du baril

Posté le: 26/11/2013 04:29
Par : troussel

Merci pour la réponse.

Ce sera donc un baril a nu pour moi, car j'ai un banc de 3 mètres au rez de chaussé, un de deux mètres au premier, et un de 3 au deuxième étage, donc une longueur de tuyaux horizontaux de 11 mètres, pour un rocket en 20.

bonne journée.


Re : Isolation périphérique du baril

Posté le: 29/11/2013 02:40
Par : biloubi

Bonjour. Aïe aïe aïe !
Mon baril est entièrement engoncé dans son sarcophage : aucune surface d'échange. De plus la vermiculite et les briques qui l'entourent sont en contacte avec lui .
Je suis un mauvais élève. Pas bien. On verra si ça passe. Biloubi.

Re : Isolation périphérique du baril

Posté le: 29/11/2013 08:20
Par : Pascal B.

Je suis un mauvais élève

Il n'y a pas de mauvais élèves, ni de mauvais professeurs... uniquement des pionniers qui découvrent et qui expérimentent.

ecologie-pratique.org - Forum
http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=2726