Sujet: Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 18/12/2012 20:17
Par : Xisca

Bonsoir,

C'est un renseignement que j'ai trouvé pour un autre sujet, celui des fuites d'eau, mais qui peut servir pour un poele!

Le silicate de sodium peut agglomérer la vermiculite pour solidifier l'isolant, mais je me demande si cela peut servir à faire des conduits de fumée dans le banc, sans mettre de tuyau en métal !

(comme je n'en trouverai pas de récupération, c'est un budget onéreux n'est-ce pas!)

Ce produit sert à réparer les fuites de tuyau de voiture, car il faut de la chaleur pour faire la transformation chimique. Ensuite, cela supporte une chaleur maximum, et je ne sais pas quel est la maximum dans l'évacuation de fumée du rocket....?

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 18/12/2012 20:28
Par : ceddz

Je ne connais pas ce produit ni cette réaction.

Pour faire sans tuyau il y a d'autres solutions :
-conduits maçonnés en briquettes
-conduits coffrés par l'intérieur en tube PVC de 200 qu'on retire ensuite en le faisant glisser (c'est mieux de l'huiler avant)
- boisseaux de cheminés posés à l'horizontale, en terre cuite, crue, pouzzolane, béton...)

La température de l'interieur de la banquette en descente de cendrier est de l'ordre de 200°C, les gaz probablement beaucoup plus mais moins de 900°C.
En sortie de cheminée extérieure sur un rocket qui marche bien c'est <50°C



Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 18/12/2012 21:04
Par : Pascal B.

boisseaux de cheminés
Attention à ne pas être isolant pour transmettre au banc. Les buses ciment ou les éléments des piliers de portail peuvent être ici utilisés. Le parpaing de ciment rempli de sable aussi...

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 19/12/2012 01:18
Par : Xisca

Quote by: ceddzLa température de l'interieur de la banquette en descente de cendrier est de l'ordre de 200°C, les gaz probablement beaucoup plus mais moins de 900°C.


J'ai retrouvé :
le silicate de sodium polymérise à 100-105 °C et fond au dessus de 810 °C.

Donc cela ne va pas avec la vermiculite (cela aurait solutionné le tassement avec le temps !). Par contre cela pourrait le faire dans les conduits, car cela diminue les risques de CO. C'est un produit qui colmate les fissures, et qui sert pour ignifuger !

C'est le E550, pas toxique, c'est un anti-agglomérant.

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 19/12/2012 09:58
Par : ceddz

Ok pourquoi pas, tu pourrais expérimenter cette solution et nous donner tes résultats, ça permettrait éventuellement de faire avancer la science et de proposer une autre alternative aux tubes.

Quand au risque de CO, on m'a déjà posé la question au vu des doutes sur la qualité des connections entre tube inox et bauge par exemple.

Le CO est causé par une mauvaise combustion : feu s'étouffe, pas assez d'oxygène pour réaliser la totalité de la combustion et impossibilité de créer le CO2.
Sur un rocket ca a peu de chances d'arriver, car on s'efforce de faire l'inverse : amener le plus d'oxygène possible avec une température très élevée, d’où l'importance de respecter les sections préconisées.

La chasse aux trous se résume à colmater au mieux avec de la bauge, l'étanchéité "parfaite" n'est pertinente que dans le cas d'une cheminée verticale extérieure qui ne tire pas bien.

Désolé je m'étale, et m'éloigne de ton post. Ca peut de toute façon pas faire de mal d'utiliser un produit qui va colmater, reste à voir la facilité de mise en œuvre.

Pascal, ton avis ?

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 19/12/2012 17:46
Par : Xisca

Je peux expérimenter, mais pas complètement au hasard...
Je fais ce post aussi pour que chacun puisse chercher des renseignements sur Internet (j'ai juste lu wikipedia!) et surtout, chacun va les lire en fonction de son expérience personnelle, avec une compréhension pratique différente.

On a un maximum de température à vérifier en premier. Ensuite je veux bien faire l'essai de faire un moulage autour de PVC, j'ai même un tuyau de 25cm de diamètre! (cela m'embete juste de le couper...)
Je penserais faire quelque chose en pierre lourde et chaux, autour. J'ignore où peut aller ce produit, je crois qu'on peut le mélanger au mortier par exemple. Est-ce que ça va coler au pvc?

Si chacun avec ses connaissance et s'il est intéressé par une perspective nouvelle, peut faire le tour des limites du produit afin de voir si l'on aboutit à une contrindication absolue !!

Je vais demander ici sous quelle forme on trouve la produit, s'il y a!

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 20/12/2012 08:57
Par : biloubi

Bonjour.
Pour ce qui est du coffrage avec un tube PVC de 200 mm et de la vermiculite, je l'ai expérimenté mais pour le conduit de combustion interne, non pas pour le tube du banc chauffant. Comme dit Pascal c'est isolant.
N'ayant pas assez mis d'eau et n'ayant pas huilé mon tube PVC : j'ai créé une fissure dans la vermiculite.
coffrage conduit intérieur

fissure intérieure

fissure extérieure

J'attire votre attention qu'il est préférable de faire des éléments plus petits car la bestiole était plutôt lourde !
Bonne journée . Biloubi.

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 20/12/2012 16:16
Par : Xisca

En effet, je parlais de 2 sujets totalement différents (avec éventuellement le silicate en commun!)

Pour agglomérer la vermiculite (dans le conduit intérieur vertical), le silicate peut servir, mais la température sera-t-elle trop élevée pour que le silicate ne fonde pas ?
Biloubi, avec quel matériel as-tu amassé ta vermiculite ?

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 20/12/2012 19:10
Par : Xisca

Oui c'est clair merci Biloubi!

Comme on est en température limite (ne pas dépasser 800...), c'est pour cela que le 2è aspect dont je parlais est de maçonner non pas la cheminée intérieure avec le silicate, mais les conduits dans le banc.

Dans le banc bien sur ce ne serait pas avec la vermiculite, pour ne pas isoler. Ce serait pour faire quelque chose étanche avec de la chaux ou du ciment réfractaire, afin de faire un conduit rond et lisse sans métal !

Je ne sais pas combien de degrés peut supporter la chaux hydraulique...

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 20/12/2012 17:53
Par : ceddz

Pour la température en partie haute de cheminée interne (surface du baril), il faudrait un vrai pyromètre pour être sur.

J'ai eu en main un thermomètre laser (600°maxi) qui marquait out of range.

Et a vue d'oeil, aec la couleur de rayonnement du baril chauffé à mort, on doit arriver de temps en temps à 900° en haut de la cheminée interne.
La température habituelle d'un rocket qui marche bien doit probablement se trouver entre 700-800°C


Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 20/12/2012 17:59
Par : biloubi

Bonsoir Xisca.
J'ai pris du ciment réfractaire auquel j'ai ajouté de l'eau. Le mélange doit être suffisament liquide pour enrober les particules de vermiculite/ perlite.
Il faut prendre le procédé que l'on maîtrise le mieux : mélange réalisé dans la bétonnière ou à la pelle sur une bâche.
J'ai commencé à remplir mon coffrage jusqu'au niveau du tube de PVC et en remontant sur les côtés. Puis j'ai inséreré mon tube PVC dans le coffrage et ai continué à verser mon mélange vermiculite / perlite enrobé de ciment réfractaire.
Les parties les plus tassées sont les plus résistantes mais on perd le côté isolant car on réduit les poches d'air entre les particules.
C'est en sortant le tube à la masse que je l'ai fragilisé.
J'espère avoir été clair.
Bonne continuation.
Biloubi.

Re : Quelqu'un a-t-il déjà utilisé du silicate de sodium?

Posté le: 20/12/2012 19:56
Par : ceddz

Je ne sais pas combien de degrés peut supporter la chaux hydraulique...


Voila quelques infos glanées de ci de la

Le calcaire se décompose autour de 600-800° (pour fabriquer la chaux on monte à 1000-1200)
La silice (sable) "éclate" vers 600°
Le ciment fondu résiste à 1200°
Les briques de terre cuite peuvent résister à un peu plus de 1000° (vu qu'elles sont cuites à 1200-1400) mais ont tendance à s'éfritter.
Les briques réfractaires contenant autour de 33% d'alumine (minerai naturel d'aluminium) sont données pour >1700°
La vermiculite fond vers 1350°
Le point de fusion de l'acier est autour de 1300° (dépend de la qté de carbone, plus y'en a, plus c'est de la fonte et plus on peut monter en température)
L'argile commence à cuire vers 900-1000° pour donner de la terre cuite, plutot friable.
Les matériaux inflammables classiques (paille, bois etc) se gazéifient autour de 200° et peuvent s'auto inflammer ensuite.

Tout cela ne laisse pas beaucoup de choix pour la cheminée interne et le tunnel de combustion culminants a plus de 900°, on utilise habituellement le tube acier ou la brique réfractaire (merci biloubi d'avoir ouvert une nouvelle voie avec le béton réfractaire).
Il faut savoir aussi que plus c'est rigide et plus ca a de chances de fissurer à cause de la dilatation.

Quand à la banquette qui monte rarement à plus de 200° passé le cendrier, on a beaucoup plus de choix (sauf matières inflammables et plastiques bien sur). Quoique la paille de la bauge ne semble pas souffrir de cette température (autopsie à l'appui).

La solution la plus évidente, facile, économique et suffisament étanche restent définitivement les mélanges à base d'argile.

Bonne soirée

Cédric

ecologie-pratique.org - Forum
http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=1893