Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 19 sept. 2017 - 15:35

Un vrai projet écologique pour Paris

Dans la capitale, diverses friches doivent être prochainement aménagées, notamment dans le nord et l’est de Paris. Ces aménagements estampillés ‘développement durable’ font au mieux appel à la HQE. Pour l’aménagement de la ZAC de Rungis (dans le 13ème), l’association des Amis de l’EcoZAC de la Place de Rungis demande la réalisation d’un projet exemplaire, proche de ce qui s’est fait à Londres (BedZED) ou à Fribourg.
Au printemps 2006, la Mairie du 13ème lancera les appels d’offre en vue d’aménager autour de la Place de Rungis une Z.A.C. (zone d’aménagement concerté) de 3 hectares. C’est une occasion unique d’y réaliser une EcoZAC (une Z.A.C. écologique), un aménagement exemplaire en matière d’environnement (utilisation de matériaux propres), de transports et d’énergie.
En matière de transports, cette ZAC a des atouts. La friche est un ancien terrain SNCF relié à la ligne ferroviaire de la Petite Ceinture qui fait le tour de Paris. Après quelques aménagements mineurs, cette voie serait utilisable pour évacuer les déchets du chantier et l’approvisionner. Une fois construits, les 40 000 m2 de logements et bureaux seront à 200 mètres du futur tramway des Maréchaux. Des lignes de bus ainsi que le RER passent déjà à quelques minutes (à pied ou à vélo) du site. Pourtant, la Mairie du 13ème imagine sa ZAC de façon classique : création de parkings et ouverture de trois voies automobiles traversières pour ‘désenclaver’ la Place de Rungis.



En matière d’énergie, la France se doit d’ériger des bâtiments collectifs exemplaires. Les bâtiments de l’EcoZAC auront pour objectif de produire sur l'année plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Les surfaces des toits seront utilisées au maximum pour implanter les énergies solaires. Le site pourrait aussi être équipé d’une petite centrale de production d'énergies renouvelables afin d’alimenter les bâtiments en courant ou en chaleur à partir de bois ou de biogaz.

Dans le 13ème, les Amis de l’EcoZAC demandent d’aller au-delà du simple cahier des charges HQE qui n’offre aucune obligation de résultat. Les exemples de BedZED ou de Fribourg (souvent évoqués dans la Maison écologique) montrent que cet objectif est réaliste. Une plate-forme d’objectifs concrets a été rédigée, elle est soutenue par quatre associations nationales (Negawatt, Greenpeace, le CLER et Wise-Paris) et une association de quartier (L’association des Peupliers). Elle est consultable sur le site de l’association : www.ecozacderungis.org. On y trouve également une pétition qui sera adressée aux Maires du 13ème et de Paris.


A découvrir