Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 18 déc. 2017 - 23:31

Maisons nomades

Suite à des années de rénovation de maisons anciennes, je constatais à la fois la lourdeur matérielle et financière des travaux engagés ainsi que le temps colossal nécessaire à leur réalisation… Tout ceci pour la création peu économe, malgré l’orientation écologique donnée aux chantiers, de logements devenu inaccessibles à la bourse de la plupart d’entre nous.

Une certitude me chatouillait régulièrement… celle que d’autres modes constructifs devaient être possibles, plus écologiques, plus humains, plus accessibles. Le projet est donc né avec ces objectifs simples : faire rapidement une habitation légère, intelligente, économique et écologique :

  • Rapidement, parce que j’en avais assez de passer autant de temps dans des travaux lourds pour un simple nid… pas si original et lumineux que ça en plus…

  • Une habitation légère, puisqu’elle induit une économie de matériaux, donc d’argent et… d’énergie fossile cachée (énergie dite grise). Cette légèreté permet également une construction modulaire qui rend la maison déplaçable assez simplement… un sacré atout dans certaines situations.

  • Intelligente parce qu’il y a dans la réflexion d’un projet une réelle possibilité de simplifier les processus constructifs, le montage, le placement des différents éléments, etc., etc. Cette réflexion préalable est une réelle source d’économie de moyens et de temps. Cette réflexion peut également intégrer des priorités plus individuelles que l’on souhaite définir pour le projet en termes de structuration de l’espace nécessaire. Elle intègre également les priorités existentielles : budget pour se loger, temps consacré à son habitat, choix architecturaux intégrant des espaces modulables en fonction des activités journalières et des habitudes de vie.

De ces différentes priorités sont directement issus les aspects économiques et écologiques du bâtiment…

 

Le bonheur d'édifier

Notre bonheur est lié à notre capacité à modeler notre environnement de façon créative. Nous sommes pour la plupart d’entre nous des créateurs, des bâtisseurs de rêves… et ceux qui ne le sont pas encore, rêve de le devenir. Etre capable de bâtir son nid est quelque chose de puissant, d’archaïque (voir « L’île des gauchers » d’Alexandre Jardin par exemple). La joie à édifier des murs, un toit est quelque chose d’inoubliable, accompagnée si nécessaire de la bienveillance de ceux qui l’ont déjà fait…

Un projet innovant, oui mais en quoi?

Peut-être imaginez-vous qu’en tant que concepteur d’une structure modulaire, emboîtable et déplaçable, c’est ce système que je considère comme innovant… Pourtant, non, l’innovation est ailleurs et elle ne m’appartient pas : imaginez plutôt : un groupe d’amis s’est formé pour bâtir un éco-hameau de dix habitations légères. Le bois commandé deux à trois mois plus tôt est arrivé il y a peu sur le site. En quelques jours, l’ensemble des pièces pour les 10 modules a été conçu, les quelques jours suivants serviront à édifier les 10 ossatures, il restera alors à animer chaque cadre formant les parois de l’habitation en clair-obscur, à concevoir leur peau extérieure (bardage, etc.) ainsi que leur peau intérieure. Ces cadres seront votre œuvre découvrant en tableaux quelques jardins poétiques, une structure murale tissée, un mur végétal, que sais-je ? Si vos choix sont rationnels et économiques, votre éco-hameau de 10 modules sera terminé en trois mois et vous aurez même le temps peut-être de commencer une phytoépuration, une salle de bain et des toilettes sèches pour les habitants du lieu… en plus, on va pouvoir parler d’autres choses que de maison pour longtemps ! Quelle joie ! Que de temps pour échanger entre humains, peut-être créer une fresque, un vitrail, contempler cette nature, juste là, que vous aurez su ne pas contraindre avec de lourdes dalles en béton… Désormais, vous êtes libres de la nécessité d’avoir un toit, il est là, ici c’est votre nid !... Lieu d’accueil, lieu de solitude et de ressourcement, lieu de gestation de nouveaux projets, l’essentiel est bien que le projet d’habiter n’ait dévoré toutes vos forces, votre énergie et votre argent. Votre créativité le mérite bien : c’est une farce à laquelle vous ne croirez plus jamais : celle qu’un toit mobilise entre 30 et 50% (voir plus) de votre temps et de votre argent… Combien d’éco-village se sont usés à force de rénover, bâtir, transformer des habitations d’un autre temps, dites-le moi ?

Pour moi c’est cet affranchissement des lourdeurs liées au fait de se loger qui est réellement innovant.

Yves Desarzens - maisonsnomades.net


 

A découvrir