Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 28 juin 2017 - 22:46

La lettr'info de CREEE - Février Mars 2006

La Lettr'info CREEE - Février Mars 2006 est parue. Edito : Suite à une méga-décharge de foudre, nos installations ont été HS pendant deux semaines. D'où le retard mis à l'émission de la lettr'Info, dont vos réactions nous inclinent à penser que vous l'attendez... Des nouvelles pas très réjouissantes au menu de cette lettre… Logement en crise, sécheresse annoncée… Heureusement, les alternatives se multiplient. Rien de tel qu'une visite ou un stage à l'Ecocentre ® du Périgord * pour regonfler le moral ! C'est qu'il faut du public pour faire perdurer les actions d'une association engagée (et non-subventionnée) !!! Bonne lecture * L'Ecocentre du Périgord, c'est CREEE en live : des petites maisons écologiques à visiter, des stages d'écoconstruction pour s'initier et des écofestivals pour échanger ! Plus d'infos sur www.ecocentre.org.

Logement

Bâtiment en croissance, logement en crise


400.000 logements ont été mis en chantier en France entre novembre 2004 et novembre 2005. « Un résultat qui n'a pas été atteint depuis 25 ans » s'est réjoui le ministre de la Cohésion sociale et du Logement Jean Louis Borloo. En 2005, le bâtiment a enregistré une croissance de 3,5%, ce qui a permis la création de 25 000 emplois a précisé la Fédération Française du Bâtiment. Cocorico !!! Tout le monde va avoir sa maison ! Ben non. Le bâtiment est en croissance mais le logement en crise. Selon une enquête de l'Observatoire du financement du logement, l'accession à la propriété est en augmentation mais juste pour les cadres. En 2004, ouvriers et employés ne sont que 33% des nouveaux propriétaires contre 40,5 % en 1999. Commerçants et agriculteurs ne sont plus que 2% à acheter en 2004 contre 6,7% en 1999. C'est bête comme chou : le prix du logement ne cesse de grimper alors que le revenu des ménages stagne.
20% sinon rien
Est-ce pour cette raison que la Région Rhône Alpes a décidé de frapper un grand coup pour faire appliquer la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbain) qui impose aux communes de plus de 3.500 habitants un quota de logements sociaux de 20% ? « On acceptera les demandes de subventions aux projets territoriaux uniquement de la part des communes qui s'inscrivent dans une démarche de respect de la loi ou qui nous assureront qu'elles sont engagées dans un plan de rattrapage » a affirmé Jean-Jack Queyranne. 89 communes pourraient être concernées par cette mesure inédite et draconienne. A signaler également : la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM) et la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) s'engagent contre les discriminations dans l'accès au logement à travers une convention d'un an. On y trouve « un engagement d'information et de sensibilisation , l'élaboration d'outils et la définition des bonnes pratiques pour éviter les comportements discriminatoires et la mise en place de modules de formation ». Bla bla ou mesure efficace ? Dans la course à l'appart, une colocation d'étudiants et d'intermittents du spectacle -d'ailleurs arabes, noirs ou blancs- pourront-ils passer avant un couple de cadres ?
Ca va mal
Quand on en est à actionner les menaces pour obliger à construire du logement social ou pour empêcher les discriminations, c'est que la situation est vraiment grave. Et elle ne va pas aller en s'améliorant avec l'arrivée massive des CNE et des CPE ! On a du mal à croire que les agences « joueront le jeu » quand on sait qu'elles demandent des revenus trois ou quatre fois supérieurs au prix d'un loyer. On s'inquiète également des normes liberticides qui limitent l'autoconstruction. Face à cette crise, des réponses plus ou moins militantes s'ébauchent : migration à la campagne, écovillage, piratage (construire sans permis), socialisation du foncier, squat, nomadisme…
Source : batiactu.com

Eau
2006 sous le signe de la sécheresse
Nelly Olin a annoncé que « 2006 pourrait être une année historique en matière de sécheresse » . Le déficit des pluies n'a pas rechargé les nappes phréatiques. On prévoit un manque d'eau potable. Si la sécheresse est aussi sévère que les prévisions, des coupures d'eau seront au programme. Face à cette crise, les seules mesures prévues par le ministère sont une « charte de bonnes pratiques » avec la fédération des golfs et une action de sensibilisation du grand public ! En projet depuis déjà 7 ans, la loi sur l'eau devrait enfin être examinée par l'Assemblée en avril. Problème : le texte ne contient aucune mesure restrictive sur les pesticides !!! On n'est décidément pas sorti de l'auberge.
Rappel en passant : un hectare de maïs (plante tropicale) consomme en août autant d'eau que 800 habitants.

Source : batiactu.com

Toujours plus de canons à neige
La sécheresse annoncée n'incite pas à économiser l'eau : les canons à neige se multiplient dans les stations de skis, avec l'objectif d'équiper 100 % des pistes. Chaque hectare enneigé artificiellement consomme 4000 m3 d'eau, soit un total de 16 millions de m3 d'eau. 16 milliards de litres… c'est à dire l'équivalent de la consommation annuelle d'eau de 320 000 personnes !!! (un français consomme en moyenne 137 l d'eau/jour).
Source : Que Choisir (quechoisir.org)

Récupérer l'eau de pluie
Face à ces annonces de pénurie, on ne saurait trop conseiller de récupérer l'eau de pluie. Plus de vingt fabricants proposent des cuves en béton ou en polyéthylène, de 1500 à 30 000 litres. Plusieurs modèles existent, de la cuve simple à la cuve équipée d'une filtration auto-nettoyante et d'une pompe, permettant l'arrosage et le lavage. Pour une maison individuelle de 100 m2 au sol, on estime le volume d'eau de pluie récupéré à environ 50 000 à 70 000 litres par an !

Ecoconstruction

Concours de maison-bois
Arbocentre , l'association de l'interprofession de la filière Forêt Bois en région Centre, lance un concours de concept : «Maisons bois pour un meilleur environnement», en partenariat avec l' Union régionale des Conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement du Centre.
Infos et dossier téléchargeable sur http://www.archi.fr/CAUE45/Actualites.html

Econome en énergie
On peut faire une maison thermiquement parfaite mais peu acceptable sur le plan environnemental : le futur siège social de la société Cardonnel Ingénierie sera en brique monomur avec des fenêtres doubles vitrages peu émissif en… PVC et une isolation sous-toiture en… laine de verre. Le résultat, c'est un bâtiment à très forte inertie thermique. Mais ni durable ni recyclable. La HQE nous laisse décidément sur notre faim.

En savoir plus : www.cardonnel.fr
Pollution

Petite chimie de la maison
L'Observatoire de la qualité de l'air a hiérarchisé les polluants d'intérieur les plus nocifs. 7 substances sont considérées comme « hautement prioritaires » : l'omniprésent formaldéhyde (voir brève suivante), le benzène (dans les produits de bricolage et de décoration classiques ), l'acétaldéhyde (mousses isolantes, colles, vernis, papiers, pesticides, cosmétiques…), le radon (présent naturellement dans le sous-sol et qui se retrouve dans des matériaux de construction), le dichlorovos (insecticide) et l'ester de phtalate (qui assouplit le plastique, par exemple dans les jouets). Une enquête sur la pollution de l'air de 600 logements, prenant en compte le mode de vie et les activités des occupants est actuellement en cours. En attendant, le mensuel Que Choisir a testé les émissions d'une douzaine de commodes en bois aggloméré vendues chez Ikéa, Conforama ou encore Habitat. « Peut-on respirer un air sain quand on installe une commode en bois aggloméré dans sa chambre ? Notre réponse est formelle, c'est non » affirme le magazine. Pourtant, du côté des législateurs, la lenteur fait toujours rage notamment sur le formaldéhyde : classé cancérigène certain pour l'homme depuis juin 2004 par le Circ –Comité international de recherche sur le cancer-, il reste classé cancérigène probable dans la législation officielle.
Sources : batiactu.com et Que choisir (quechoisir.org)

Conversations pour un air pur
Une nouvelle liste de discussion Internet vient de naître, sur les questions de contaminations chimiques et autre syndrome d'hypersensibilités multiples. Parmi les inscrits, Georges Méar, auteur chez Terre Vivante de l'ouvrage « Nos maisons nous empoisonnent » .
Pour s'inscrire : d.lebioda@wanadoo.fr

Pesticides, non merci !
Le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures a réalisé un excellent documentaire sur les méfaits des pesticides et les alternatives à ces toxiques. Durée du film : 45 min. Pour commander le DVD (13 E) : www.mdrgf.org

Matériaux

Le monomur : matériau star
Les ventes de briques de structure connaissent une progression constante : leur part s'élève aujourd'hui à 30% du marché. Parmi ces briques, le Monomur terre cuite a vu ses livraisons augmenter de 150 % en 5 ans. Une excellente nouvelle… sauf pour le secteur du bloc béton, qui commence à s'énerver (d'où le tir nourri publicitaire de cet hiver financé par BlocAlliance.com )
Quatre marques de monomur distribuées en France : Imerys dans le sud-ouest, Sturm dans le nord-est, Bouyer-Leroux dans le Centre-ouest et Bellenberg un peu partout.

Un nouvel isolant en coton
Isoa, entreprise périgourdine, a lancé un nouvel isolant naturel : la laine de coton. Recyclable, régulateur naturel d'humidité et limitant la propagation des flammes, il est issu de l'excédent de production de coton et des déchets de l'industrie textile. Ca lui fait décidément plein de qualités ! Dommage que le coton ne soit pas bio… Disponible en rouleaux, panneaux ou soufflée.
Renseignements : www.isoa.fr et 05 53 03 50 36
Livres et vidéo

D'un voyage à d'autres
On a pu suivre leur tour du monde de l'écoconstruction (à vélo) puis l'autoconstruction d'une maison réunissant les techniques piochées de la Pologne à la Nouvelle Zélande dans les premiers numéros de La Maison Ecologique . Cathy Dubourg, Thierry Baffou –et leurs enfants- racontent ces aventures dans un sympathique carnet de voyage : D'un voyage à d'autres , édité chez Goutte de sable, nouvelle maison d'édition qui a publié l'an dernier l'excellent « un petit coin pour la planète »
Renseignements : gouttedesable@wanadoo.fr

La Maison 3 E en DVD
Ceux qui sont allés faire un petit tour chez Patrick et Brigitte Baronnet, à l'Ecocentre ® Héol-La maison autonome , ont certainement vu la maison 3 E, réalisée l'année dernière. Ce chantier expérimental est maintenant en DVD ; très utile aux autoconstructeurs !
Renseignements : www.heol.org



Du côté de chez nous
Les prochains stages à l'Ecocentre du Périgord :

Pégase CREEE étant organisme de formation agréé, les stages peuvent être pris en charge. Il reste des places !

Architecture, habitat et santé
Géobiologie, feng-shui, les pollutions de la maison…
27 et 28 février 2006
Ce stage est passé. Ceux et celles qui y ont participé étaient (littéralement) enchantés, mais trop peu nombreux. On a donc décidé d'en faire un autre en avril ou mai, qui serait comme celui-ci, de niveau 1 (initiation) et de mettre celui qui était déjà prévu en novembre 2006 en niveau 2 (perfectionnement)

La Saga de l'Eco-maison, Session 3 : les matériaux de l'écoconstruction .
Du 27 au 31 mars.

Enduits à l'argile
Du 21 au 26 mars,

La Terre crue dans tous ses états
Du 10 au 14 avril

Pour voir le programme 2006 détaillé et complet : http://www.ecocentre.org/formations.html

Pour plus d'informations, contactez Christelle au 05 53 52 59 50 les lundi, jeudi et vendredi de 10h30 à 17h00.

Exceptionnellement, cette année, Claude Micmacher avec d'autres intervenants spécialisés, assurera aussi la formation Théorie et pratique de la construction écologique du 3 au 7 avril à Menglon, près de Die, dans la Drôme.
Inscriptions et renseignements : Colette Gaillard, Assoc. Hysope Tél 06 80 26 15 76
Tél-fax 04 75 21 83 37 Courriel: château-st-ferreol@wanadoo.fr

Rectificatif
Oups, une erreur s'est glissée dans la précédente lettr'info : le site du conseil de l'ordre des architectes n'est pas cnoa.org (qui est la page de la California Narcotic Association) mais www.cnoa.com . Nos lecteurs nous ont aussi conseillé www.architectes.org

Pour nous contacter:

CREEE- Pégase Périgord - Froidefon - 24450 St Pierre de Frugie – (le moyen le plus sûr : une petite lettre) Tél. 05 53 52 59 50 (si nécessaire, mais n'en abusez pas) creee@wanadoo.fr (le moyen le plus rapide de correspondre)
http://www.cr3e.com (annuaire, actualités et FAQ)

A découvrir