Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 25 sept. 2017 - 13:42

Effinergie, un label basse énergie à l'initiative des acteurs de terrain

Le CSTB est l’un des dix membres fondateurs de l’association Collectif Effinergie, créée en mai 2006 pour promouvoir la construction à très basse consommation énergétique, puis contribuer à labelliser la démarche via un référentiel aux objectifs bien supérieurs à la réglementation actuelle. Une première en France, à double titre : d’une part, Effinergie est une réponse collective à un
appel d’offres PREBAT ; d'autre part, le référentiel basse énergie conçu s’adaptera aux spécificités
climatiques régionales. Les explications de Yann Montrelay, Recherche & Développement au
CSTB, et Jean-Christophe Visier.

Si le secteur du bâtiment représente 46% de la consommation
d’énergie en France et ¼ de la pollution par le CO² émis, il a aussi
un potentiel tout aussi énorme d’économies d’énergie. C’est la
raison pour laquelle des acteurs de terrain* (conseils régionaux,
organismes financiers, industriels, bureaux d’études, experts du
CSTB) se sont alliés pour travailler, de manière dynamique, sur la
question de la construction à très basse consommation d’énergie.

C’est une première là encore dans le paysage français parce qu’elle a pris naissance dans des
régions pionnières telles que l’Alsace, la Franche-Comté et Rhône- Alpes, bien décidées à
reproduire en France le succès de la démarche suisse Minergie. "De là, est venue l’idée de
rassembler les bonnes volontés et les fédérer dans une approche commune à l’échelon national
pour éviter que chaque acteur n’élabore sa propre stratégie de façon cloisonnée, précise Yann
Montrelay qui a piloté le projet Effinergie au sein de la direction Recherche & Développement du
CSTB. Il est également important pour le CSTB d’avoir un positionnement complémentaire à
celui, plus habituel, consistant à accompagner et décliner les préconisations d’une puissance
publique nationale. En effet, avec Effinergie nous sommes dans un mouvement inverse, initié par
des acteurs de terrain désireux d’avancer concrètement en faisant des choses réalistes en régions
et testées avec elles. La recherche d’un nouvel équilibre entre une logique centralisée et des
initiatives locales est au cœur du projet."

Membre fondateur de l’association, le CSTB, s’est donné pour mission d’accompagner la
démarche en lui donnant du sens technique et de participer au développement d’un référentiel
crédible pour éviter le copier coller d’un standard pris de l’étranger. Effinergie, c’est la
démonstration qu’en France, il y a non seulement la place, comme en Suisse ou en Allemagne,
pour de la construction passive ou à très basse consommation mais qu’elle est possible,
techniquement et financièrement.

Un référentiel ambitieux qui vise les 50 kwh/m²/an

L’association Effinergie est dédiée à la promotion de la construction à très basse énergie en
France, ce qui passe notamment par un référentiel de performances énergétiques des bâtiments,
compatible à la RT 2005. Ses exigences seront très supérieures aux labels HPE et THPE !
"Plusieurs niveaux de certification sont envisagés, avec un minimum pour y avoir droit qui
pourrait se situer pour les logements aux alentours de 50 kwh/m²/an et de 80kwh/m2 pour la
rénovation, explique Jean-Christophe Visier, responsable du département Développement durable
du CSTB.

Ce label s’adressera aux bâtiments neufs, et à la réhabilitation de l’existant. Un travail s’engage au
sein d’Effinergie pour valider d’ici la fin de l’année les niveaux d’exigence des labels. Ce travail
est mené en collaboration étroite avec le ministère du Logement et l’ADEME. "Nous travaillerons
sur les mêmes postes couverts par la réglementation thermique avec l’objectif de faire deux fois
mieux, dit encore JC Visier. Ce label est très attendu par tous les professionnels de la construction
qui veulent aller plus loin. Son originalité réside dans le fait qu’il est porté par les régions. Le
CSTB se met à leur service pour le concrétiser."

Après les premières solutions régionales présentées fin 2006, de nombreux chantiers devraient
démarrer en 2007 sous ce label. Un objectif ambitieux pour Effinergie serait d’atteindre en
quelques années 10 à 12 % des constructions neuves, ce qui serait susceptible en outre de créer
plus de 100 000 emplois nouveaux durables et non délocalisés, autre enjeu majeur.

* Les 10 membres fondateurs d’Effinergie : Région Languedoc Roussillon et le CEFIIM,
Région Franche Comté et AJENA, Région Alsace, Rhônalpenergie-Environnement (RAEE),
Collectif Isolons la terre contre le CO², Groupe Banque Populaire, Caisse des dépôts et
consignations, CSTB.

Voir [file:61]

A découvrir