Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 18 août 2017 - 05:10

Inauguration d'une chaufferie paille et bois



Le 5 mai aura lieu à Echalot (Côte d'Or) l'inauguration de la plus grosse chaufferie française valorisant la paille et le bois. Un projet qui valorise les ressources et l'économie locales, dotée d'une puissance de 5 mégawatts, cette chaufferie est l’installation la plus importante de France, inspirée de méthodes éprouvées dans d’autres pays européens, comme le Danemark, l’Autriche ou la Pologne.
Chaque année, elle utilisera environ 5 000 tonnes de paille et 800 tonnes de bois issues d’exploitations et de scieries voisines, et fournira les 2/3 des besoins de chaleur du CEA de Valduc. En outre, son fonctionnement permettra la création de trois emplois.



En 2002, le contexte énergétique plaidait déjà en faveur du développement des énergies renouvelables. Jacques et Charles Schneider, exploitants agricoles à Salives, ont pris contact avec la direction du CEA Valduc, pour lui proposer un étonnant marché : la fourniture de chaleur à partir de paille ! L’objectif essentiel était de péréniser localement le débouché de la paille. Aussi, ils se sont assurés, auprès des exploitations agricoles voisines de pouvoir mettre en place un système de récolte à cette fin.

MM. Schneider, père & fils, ont créé une SARL : AgroÉnergie, dont l'activité est de produire et de vendre de l'énergie à partir de sous-produits agricoles. Ils ont conçu et réalisé l’ensemble du projet. Cette société qui a construit l'usine et le réseau, exploite les installations et organise l'approvisionnement en paille (5 000 tonnes par an) et en bois (800 tonnes par an). La chaufferie, d’une puissance de 5 MW (MegaWatt),
est l’installation la plus importante de France. Elle est inspirée de méthodes éprouvées dans d’autres pays européens, comme le Danemark, l’Autriche ou la Pologne. AgroÉnergie a signé un contrat de 12 ans, par lequel le CEA s'engage à acheter 20 400 MWh (MégaWattheure) par an minimum à un prix défini et révisable en fonction de différents paramètres, soit 36,05 euros le MWh en 2005, toutes prestations comprises (achat de combustible, entretien, maintenance, amortissement des installations).

Pour en savoir plus :

Voir le document pdf dans la base de données de l'espace membre
http://www.ecologie-pratique.org/construire/filemgmt/visit.php?lid=40

A découvrir