Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 16 août 2017 - 21:28

Projet de station balnéaire dans le sud de la France



Les architectes Jean Nouvel et François Fontès ont présenté leur projet d’aménagement du port de Sérignan (Hérault). Six quartiers et six paysages différents qui seront en osmose avec la nature et l’identité languedocienne.
Trente cinq ans après l’ouverture de la première infrastructure portuaire, les études portent, dans un premier temps, sur la création de 35 hectares de marinas et l’édification d’un nouveau port de 500 anneaux, s’ajoutant aux 300 places déjà existantes. Situé à 800 mètres de l’embouchure de l’Orb, le port de Sérigan, géré par la commune, est appelé à devenir le cœur d’un vaste complexe touristique haut de gamme. Le projet prévoit la construction d’hôtels et d’habitations sur un total de 200 hectares. Jean Nouvel et François Fontès, architecte montpelliérain, ont oeuvré pour que les bâtiments se fondent dans les pinèdes.

A la demande d’André Gélis, maire de Sérignan (Hérault), les architectes Jean Nouvel et François Fontès s’associent pour réaliser l’aménagement touristique du port de la commune. Le projet, dévoilé le 21 février, a été qualifié comme «l’un des plus ambitieux des 20 prochaines années dans la région Languedoc-Roussillon».
Le maire explique que «l’avenir de la région passe par une nouvelle façon d’attirer les touristes», et ajoute que pour cela «Port Sérignan s’inscrit dans une démarche qualitative, avec l’omniprésence de la nature et de nouveaux types d’habitations». Contrairement à certaines portions du littoral méditerranéen construites à outrance, l’élu affirme «mettre 1.800 habitations quand ailleurs on en met 20.000 sur la même surface». A noter que pour réaliser l’opération, ce dernier fera entièrement appel aux investisseurs privés.

L’architecte abonde dans le même sens que le maire. «Pour la première fois en France, nous avons d’abord conçu les paysages avant d’imaginer les habitations», raconte Jean Nouvel. L’architecte précise avoir «travailler le sensible, analyser le lieu, son histoire pour créer un espace et une nouvelle typologie architecturale à l’image de Sérignan».
Le schéma directeur décline donc six quartiers, aux paysages tous différents. Le port sera totalement remodelé avec 3 bassins et 800 anneaux, auquel s’ajoutera un plan d’eau. L’ensemble sera bordé de bâtisses en pierre et par la Citadelle, un bâtiment hexagonal de 15.000 m2. Le long de la route de Valras, une pinède descendra jusqu’au port. Des bâtiments collectifs, des hôtels et un pôle aquatique pourraient y être construits.
Des maisons dunes (105), aux toits végétalisés, seront construites sous des dunes de graminées, hautes de 1,50 à 2 m. Et 120 maisons traditionnelles seront cachées par des mousses arbustives et des semis d’arbres. Entre ces maisons et le port, des arbustes de zone humide, des plantes aquatiques et semi-immergées constitueront un lieu nommée «La saulaie et les noues».

Au coeur des 150 hectares de «Port Sérignan», un parc de 22 hectares de vignes sera cultivé pour rappeler l’identité du village. Le public pourra s’y promener le long de chemins adaptés. Des mas construits en bordure des vignes seront partagés entre des appartements et des commerces.
Malgré une étiquette haut de gamme, le projet restera accessible au plus grand nombre avec des offres immobilières qui iront du 2 pièces de 40 m2, à la maison de 140 m2 et plus. Le public visé concerne la population locale qui souhaite y vivre à l’année, jusqu’aux touristes européens, américains et asiatiques qui cherchent le dépaysement et le savoir-vivre languedocien.
Le projet, dont les travaux pourraient débuter en 2007, est «avant tout un projet sur le plaisir de la mer et de la nature, le souvenir de l'art de vivre", affirme Jean Nouvel.

Né en 1945, il vient d'être sacré créateur de l'année par le salon Maison & Objet. Architecte de l'Institut du monde arabe et de la Fondation Cartier, élu créateur de l'année du Salon du meuble en 1988. Jean Nouvel travaille déjà dans l’Hérault où il mène le projet de construction de la future mairie de Montpellier. Son cabinet a également été retenu en décembre par Rabat pour concevoir l’aménagement général du complexe portuaire Tanger Méditerranée (Maroc). L’édification de la capitainerie, de la gare maritime, des bureaux et entrepôts sera ensuite du ressort d’un collectif d’architectes marocains.


A découvrir