Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 22 août 2017 - 11:16

Elections municipales : Eco-habiter et éco-construire

Au regard de 7 enjeux écologiques majeurs d’une commune, l'équipe du Pacte écologique et Nicolas Hulot propose un guide de l'éco électeur pour prendre conscience des défis à relever, connaître les leviers d’action du maire, découvrir des “bonnes” pratiques et mobiliser les candidat(e)s aux élections municipales tout en s’impliquant dans la vie locale. A utiliser sans modération avant, pendant et après les élections municipales !

 
 
Au sommaire :

Se tourner vers des bâtiments économes en ressources (espace, eau, énergie, matériaux...)

ENJEUX

Le secteur du bâtiment est fortement consommateur de ressources à la fois au moment de la construction puis dans sa gestion quotidienne. Les bâtiments résidentiels et tertiaires sont, par exemple, responsables de plus de 43% de la consommation d’énergie française principalement liée au chauffage et à l’eau chaude. Cela représente près de 19% des émissions de gaz à effet de serre. La question des matériaux utilisés est également importante. Il s’agit, aujourd’hui, de privilégier les matériaux sains pour un air intérieur de qualité et d’origine locale pour réduire les transports.

LEVIERS DE L'ACTION MUNICIPALE

Les communes peuvent agir sur les consommations des bâtiments dont elles sont propriétaires ou dont elles délèguent la gestion (mairie, école primaire, équipements sportifs et culturels…) en fixant des objectifs au moment de la construction ou de la rénovation. Elles ont également la possibilité de former leurs personnels pour qu’ils fassent attention à la ressource dans leur pratique quotidienne. Enfin, il leur est possible de sensibiliser les citoyens sur les gestes quotidiens économes en ressources et de soutenir les bonnes initiatives en matière de construction et de rénovation durables en les rendant visibles ou en les subventionnant.

C'EST POSSIBLE !

Inauguré en septembre 2005, le gymnase d’une Communauté de communes de l’Aisne est destiné à accueillir des activités d'aviron, de kayak et de voile. Ce projet a largement pris en compte les impacts environnementaux de la construction en combinant soucis d'économie et architecture simple. Le choix des matériaux, notamment le bois, y tient une place prépondérante. L'éclairage naturel des locaux est privilégié, de même que l'évacuation naturelle des eaux résiduelles issues des embarcations. En matière d’énergie renouvelable, 20 m2 de capteurs solaires ont été implantés sur l'auvent pour assurer 60% de la production d'eau chaude sur l’année. Mené exclusivement par des entreprises locales, ce gymnase répondait à la volonté des acteurs locaux de développer un pôle d'excellence “Bâtiment Durable et Habitat Sain” sur leur territoire. Dans la banlieue sud de Paris a été inaugurée en novembre 2007 la première école labellisée “zéro énergie”, conçue en étroite concertation avec les habitants de la ville. Triple vitrage, sur-isolation des murs, installation d'une toiture végétalisée... La synergie des techniques employées confère au bâtiment un très faible coefficient de déperdition thermique : ventilation dite “double flux”, pour récupérer sans dépenser d'énergie la chaleur contenue dans l'air intérieur avant de le rejeter vers l'extérieur, pompe à chaleur puisant ses calories dans la nappe phréatique pour servir le chauffage des pièces. 800 m2 de panneaux photovoltaïques ont été disposés en toiture et en façade. D'une capacité estimée à 80 000 kWh par an, cette source d'électricité solaire, intégralement réinjectée dans le réseau EDF au prix de 55 cts d'euro le kWh, apporterait à la commune une recette annuelle de près de 44 000 euros.

En cohérence avec son statut d’ONG apolitique et non-confessionnelle, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme a choisi volontairement de ne pas citer directement le nom des villes ou communes illustrant la rubrique “C’est possible”.

IMPACTS POSITIFS

  • Réduction des consommations d’énergie et donc des émissions de gaz à effet de serre.
  • Réduction de la facture énergétique de la commune.
  • Dynamisation de l’économie locale par le recours aux ressources et aux entreprises du territoire.

QUESTIONS AUX CANDIDATS A LA MAIRIE

  • Etes-vous prêt(e) à réaliser un bilan énergétique ou un bilan carbone des équipements collectifs de votre commune ? Si oui, comptez-vous communiquer les résultats aux habitants ?

  • Etes-vous prêt(e) à fixer un ratio énergétique par m2 à ne pas dépasser dans toute opération de construction ou de rénovation de bâtiment public ?

  • Comptez-vous inciter vos administrés à l'éco-construction ou l'éco-rénovation ?

  • Comment comptez-vous réduire les consommations d’eau et d’énergie des bâtiments communaux ?

A découvrir