Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 18 déc. 2017 - 23:28

Une usine de transformation du « chanvre industriel » à Cazères

Le 20 octobre 2007, Coopéval et Agrofibra ont signé un protocole d’accord qui entérinait la décision de construire une usine de défibrage de chanvre sur la commune de Cazères sur Garonne (31). Cette usine devrait entrer en production au mois de mai 2008, suivi des premières livraisons de produits transformés. C'est Coopéval qui gère les stocks et leurs livraisons. Les chargements de chanvre parviennent par l'intermédiaire des agriculteurs eux-mêmes ou par des transporteurs spécialisés pour les fournisseurs les plus éloignés. Agrofibre se chargera de la transformation en chènevotte ou en fibres. 

La chènevotte, le bois de la plante défibrée mécaniquement sans produit chimique et dépoussiérée, sera conditionnée en sacs ou en vrac. Elle servira aux litières d'animaux ou encore de paillage pour les jardins. Les fibres seront utilisées pour les matériaux de construction, en particulier dans l'isolation sous forme de panneaux.

Effectifs du site : 8 emplois.

Directeur général : Joan Reverte.


Communiqué du conseil municipal de Cazères sur Garonne

Une usine de transformation du « chanvre industriel » à Cazères

Comme suite à différentes rumeurs qui circulaient, relatives à une activité économique utilisant le chanvre industriel, qui pourrait s’installer sur Cazères, nous sommes aujourd’hui en mesure de confirmer cette création. En effet, le 20 octobre dernier, Coopéval et Agrofibra ont signé un protocole d’accord qui entérine définitivement la décision de construire une usine de défibrage sur notre commune.

Intéressé par cette affaire, le Conseil Municipal s’est totalement impliqué pour que notre site, en concurrence avec d’autres, soit choisi. Une révision simplifiée du Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.) va permettre son installation dans l’extension de la Zone d’Aménagement (Z.A.) de Masquère.

La société portera le nom de « AGROFIBRE » dont le capital sera porté par Coopéval et Agrofibra. Ce n’est pas une mince affaire puisque le montant de l’investissement sera de l’ordre de 7 millions d’euros en première phase. L’objectif d’Agrofibre est de s’inscrire dans les démarches de la biodiversité et du développement durable. La fibre et la chènevotte issues de cette première transformation serviront essentiellement à alimenter le marché de l’isolation à l’échelon européen, mais également les marchés de la papeterie haut de gamme, de la plasturgie, du paillage et de la litière pour animaux. En 2006, les 600 hectares de production qui ont été mis en place, serviront à la première alimentation de l’usine dont la mise en chantier a débuté fin août 2007. Le programme de production pour 2007 est de 2 000 hectares et les objectifs de production à l’horizon de 5 ans sont de 6 000 hectares. Cette création aura des conséquences positives sur l’emploi, tout en s’inscrivant pleinement dans les objectifs de la constitution du grand pôle de compétitivité agricole et agro-industriel de Midi-Pyrénées.


Pour aller plus loin
www.coopeval.fr
www.agrofibra.com

 

A découvrir