Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 28 juin 2017 - 10:49

Le bâtiment écologique en Amérique du Nord

Les bâtiments commerciaux et résidentiels ont d’énormes incidences sur l’environnement. Rien qu’aux États-Unis, on estime que ces bâtiments utilisent environ 65 % de toute la production d’énergie, 12 % de l’approvisionnement en eau potable et 40 % des matières premières, et ils sont responsables de près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Le « bâtiment écologique » fait référence à une conception architecturale et à des méthodes de construction qui réduisent notablement ou éliminent les incidences néfastes que les bâtiments ont autant sur leurs occupants que sur l’environnement. Les effets positifs des méthodes de construction écologiques comprennent notamment : l’utilisation durable de l’énergie, des matériaux et de l’eau, une diminution du coût des ressources et de l’élimination des déchets, ainsi que l’amélioration du confort et du bien-être des occupants. Les bâtiments conçus en respectant l’environnement offrent une occasion notable de multiplier les avantages environnementaux au bénéfice des générations à venir.

Mais malgré leurs avantages sur les plans environnemental et économique, les bâtiments écologiques ne représentent encore qu’une infime partie des nouvelles constructions en Amérique du Nord. Afin d’évaluer la situation dans le secteur du bâtiment écologique sur le continent, et de relever certains des facteurs favorables et défavorables à son expansion, le Secrétariat de la Commission de coopération environnementale (CCE) a entrepris l’établissement d’un rapport sur les débouchés et les défis de ce secteur en Amérique du Nord.

Le rapport a pour objet d’évaluer la situation actuelle du bâtiment écologique sur le continent ainsi que les débouchés qu’il peut offrir. Il fera également état des avantages que ce secteur peut avoir pour l’environnement, examinera les facteurs qui ont donné lieu à des réussites et à des problèmes notables, et donnera un aperçu des mesures publiques et privées visant à favoriser l’adoption de méthodes de construction écologiques. Il contiendra également les recommandations que le Secrétariat formulera au Conseil de la CCE — lequel est formé des ministres de l’Environnement du Canada, du Mexique et des États-Unis — au sujet des questions dont traitera le rapport.

Afin de l’aider à établir ce rapport, le Secrétariat a constitué un groupe consultatif international comptant des personnes des plus compétentes dans les diverses disciplines auxquelles touche le bâtiment écologique. Il s’agit de promoteurs, d’architectes, de spécialistes des énergies renouvelables, d’évaluateurs et d’agents immobiliers, et de représentants des gouvernements nationaux et d’administrations municipales.

Au cours de l’établissement de ce rapport, en vertu de l’article 13 de l’Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l’environnement (ANACDE), le Secrétariat peut utiliser toute information technique ou scientifique ou toute autre information pertinente recueillie au cours de consultations publiques, notamment dans le cadre de conférences, de séminaires et de symposiums.

À l’instar du processus suivi à l’égard des autres rapports que le Secrétariat a établis en vertu de l’article 13 de l’ANACDE, le présent processus comprendra :

* le choix des membres du Groupe consultatif représentant les trois pays et ayant des compétences particulières en matière de bâtiment écologique;
* la rédaction et la diffusion de divers documents de référence qui seront soumis à l’examen du public;
* la consultation d’intervenants et du public dans les trois pays, y compris à l’occasion d’un symposium public au cours duquel les questions à l’étude seront examinées en profondeur;
* la présentation du rapport du Secrétariat au Conseil, y compris l’opinion du Groupe consultatif sur les recommandations que le rapport doit contenir;
* la publication de la version finale du rapport, à moins que le Conseil en décide autrement.


Invitation à un atelier public sur le bâtiment écologique en Amérique du Nord

La CCE invite le public à se joindre à des chefs de file nord-américains dans les domaines de l’architecture, de la construction, de l’aménagement immobilier, des politiques gouvernementales et de la recherche universitaire à l’occasion d’un atelier sur le bâtiment écologique qui se tiendra les 20 et 21 février prochains à Mexico.

Cette activité est destinée à faire participer le public à l’établissement d’un rapport que le Secrétariat de la CCE présentera aux ministres de l’Environnement du Canada, du Mexique et des États Unis. Les recommandations que formulera ce rapport se fonderont sur les principales conclusions d’une étude, des documents de référence rédigés par des spécialistes du bâtiment écologique, l’avis d’un groupe consultatif formé de spécialistes internationaux renommés et les observations exprimées par le public au cours d’un processus de consultation.

L’atelier permettra de connaître le point de vue d’orateurs internationaux et d’autres participants en vue de recourir davantage à des méthodes de construction écologiques dans l’ensemble de l’Amérique du Nord.

Les organismes sans but lucratif et les particuliers peuvent demander une aide financière limitée pour assister à l’atelier en s’y inscrivant à l’avance. Toute demande d’aide se restreint à un représentant par organisme, et la CCE doit la recevoir le 31 janvier prochain au plus tard.

Le formulaire d’inscription à l’atelier :
http://www.cec.org/calendar/details/registrationForm.cfm?varlan=francais&ID=2035

Document annexe
Les débouchés et les défis du bâtiment écologique en Amérique du Nord — le point de vue du Mexique
http://www.cec.org/files/PDF/ECONOMY/GB-MexWorkshop-Agenda_fr.pdf

A découvrir