Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 28 juin 2017 - 10:42

Surveillez les fuites d’eau dans votre habitation

En moyenne, les fuites représentent 20 % de notre consommation totale ! Un joint mal posé peut entraîner une importante fuite d'eau et consommer jusqu'à 150 m3 d’eau par an, soit plus de 400 euros. Une chasse d'eau qui fuit, c'est 25 litres d'eau par heure (219 m3/an), soit 1140 euros. Un robinet qui goutte laisse couler en moyenne 4 litres d'eau par heure soit 35 m3 d'eau par an (115 euros par an). Un filet d'eau au robinet engendre une perte de 16 litres d'eau par heure, soit 140 m3 par an. Une fuite d’eau est anti-économique, mais également anti-écologique : le pompage et le traitement d'1 m3 d'eau froide émet 100 g de CO2. La fuite d'une chasse d'eau entraîne donc une émission annuelle de 22 kg de CO2… en pure perte, sans compter le gaspillage de l’eau, ressource rare.

Afin de limiter ce gaspillage de l’eau, il existe un geste simple : vérifiez régulièrement les fuites d’eau dans votre habitation.
Pour cela, vous devez fermer tous les robinets et relever la consommation inscrite au compteur. Vous attendez toute une nuit, ou au moins 2 heures, puis vous relevez à nouveau le compteur.
Si les relevés sont identiques, il n’y a pas de fuite importante dans votre habitation. Par contre, si les relevés sont différents, il y a une fuite. Il convient alors de recherche la source de cette fuite.

Certains compteurs possèdent un cadran témoin de consommation, il suffit de vérifier que, tous robinets fermés, ce témoin est bien immobile.
Ce simple contrôle est à effectuer au moins 2 fois par an.

Vous pouvez également vérifier la cohérence de votre consommation d’eau par rapport aux années précédentes : c’est moins fatigant, mais plus compliqué à analyser.

La fuite peut provenir de l’arrivée d’eau entre le compteur et votre maison. C’est le plus difficile à détecter : vous pouvez vérifier si le sol au-dessus de vos canalisations est particulièrement humide, sinon vous devrez certainement faire appel à un spécialiste.

La fuite peut provenir d’un équipement de votre maison.

Pour vérifier les robinets, mettez un morceau de papier hygiénique en dessous durant la nuit, si ceux-ci sont humides au réveil, il y a une fuite.
La fuite dans les WC est la plus difficile à découvrir : un suintement sur la paroi des WC est parfois difficilement détectable. Mettez du colorant alimentaire dans le réservoir de votre WC, une coulure colorée dans votre WC indiquera une fuite.

Une fois détectée, la fuite doit être réparée. Même si vous faites appel à un professionnel, la réparation vous coûtera toujours moins cher que la sur-consommation d’eau : remplacez le joint défectueux, vérifiez si le flotteur du WC est coincé…

Un dernier conseil : installez un réducteur de pression au niveau de votre compteur.

Une pression d’eau trop importante en provenance du réseau peut endommager les appareils électroménagers, les canalisations, les joints... : il est inutile et néfaste d’avoir plus de 3 bars de pression.

Si vous entendez des claquements dans les tuyaux en fermant rapidement un robinet, cela signifie que la pression est beaucoup trop importante. Pour mesurer plus précisément votre pression, vous devez ouvrir votre robinet (sans aérateur d’eau qui limite le débit en sortie de robinet) et mesurer le temps de remplissage d’un récipient de 8 litres : si le temps écoulé est inférieur à 30 secondes, la pression est certainement supérieure à 3 bars.

Un réducteur de pression réglable permet avec un tournevis de descendre la pression jusqu'à 1,8 bar.

Le réducteur de pression a également un effet sur la consommation d’eau en réduisant le flux d'eau, pour un investissement de 4 à 12 euros.


D’autres idées d’économies écologiques sur www.econo-ecolo.org

A découvrir