Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 27 juin 2017 - 17:44

Les maisons passives

Infos Le concept maison passive :
La maison passive est un concept de construction normalisé qui part du principe qu’une maison avec tout le confort moderne n'a besoin que de très peu d'énergie pour fonctionner, soit 15 kWh/m² par an contre 120 pour une maison respectant la législation actuelle. Les besoins en énergies étant fortement limités, cela permet de produire soi-même le peu d'énergie encore nécessaires à l'aide d'énergies renouvelables (panneaux solaires, photovoltaïques, éolien, géothermie, ...) et ainsi aller vers une autonomie énergétique. Les réalisations du Vorarlberg en Autriche et d’ailleurs (Allemagne, Suède, Suisse (label MinergieP), Belgique, ...), montrent que cette hypothèse est non seulement tout à fait correcte, mais qu’en plus elle est valable pour des régions au climat rude, donc généralisable à peu près partout.

D’où vient cette idée de maison passive ?

le concept de "maison passive" est la suite logique de la réflexion menée entre autre à Darmstadt (Dr Feist) visant à réduire les consommations énergétiques inutiles dans la maison. La première étape a été la "maison basse énergie", consommant à peu près le tiers d’une maison standard. L’étape suivante a été la "maison passive". Le terme passive vient du fait qu'elle n’est chauffée que "passivement", notamment par le soleil. Elle ne requiert aucun système de chauffage actif.

Quels sont les avantages d'une maison passive ?

- Augmentation de la valeur à long terme, surtout au vu du contexte énergétique actuel.
- Suppression des problèmes d'humidité.
- Plus de confort grâce à un meilleur équilibre de la température (air et parois) et de l'humidité.
- Une meilleure qualité de l'air.
- Économiquement attrayant grâce à des frais de chauffage minimaux. Il ne faut qu'environ 5 à 10 ans pour rentabiliser le surcoût du départ.
- Écologique : protection des ressources, émission réduite de CO2.

Une maison passive est-elle vivable et confortable ?

La maison passive lutte très efficacement contre les sources d'inconfort les plus généralisées. Les courants d'air frais sont supprimés par l'étanchéité de la maison. Les parois froides sont supprimées également en maximisant et en optimalisant l'isolation thermique. L'air vicié est généreusement renouvelé et l'hygrométrie est contrôlée grâce à un système de ventilation performant (double flux avec récupération de chaleur). Le besoin d'ouvrir les fenêtres disparaît naturellement. L'utilisation rationnelle du soleil et de la géothermie (puits canadien ou provençal) assure une chaleur agréable en hiver et empêche la surchauffe en été (lors d'une canicule, la température n'excède pas 28°).

Est-ce qu’une maison passive coûte cher ?

Non. L'absence de système de chauffage notamment (qui représentent 7 à 10 % du budget de la construction dans une maison normale) permet d’investir davantage dans l’isolation et dans une ventilation intelligente. L'investissement à la construction est amorti en général entre 5 et 10 ans de fonctionnement, sans compter la hausse constante des prix des énergies... Si on considère la durée de possession moyenne (20 à 30 ans), la maison passive est nettement moins onéreuse qu'une construction classique.

Existe-t-il des maisons passives livrées clés en main ?

Oui, tout comme elles peuvent être partiellement auto-construites. Certains architectes spécialisés dans ce type d'habitations peuvent diriger les travaux de A à Z (toujours en concertation avec le maître d'ouvrage) et ainsi maîtriser l'ensemble des coûts et des techniques de la construction.

Combien y a-t-il de maisons passives ?

On considère qu’il y a environ 30000 maisons passives en Allemagne. Quelques milliers en Autriche (une région entière est construite selon les normes "maison passive"), en Suisse et en Suède. Quelques unes en Belgique (7 projets finis en 2006 et une trentaine en cours de construction dont une maison au moins en province de Luxembourg).

Architecture passive et/ou bioclimatique ?

La maison bioclimatique suggère de profiter des avantages de l’environnement et de la topologie du lieu de construction (soleil, vents, pente, plantations, etc...) pour limiter au maximum les besoins énergétiques. Le bioclimatisme tient une part prépondérante dans la conception d'une maison passive..

La maison passive est-elle écologique ?

Une étude réalisée par la Plate Forme Maison Passive (PMP asbl) comparant des maisons traditionnelles à des maisons passives, a prouvé que sur une période d'utilisation de 20 ans, la maison passive construite avec des matériaux polluants (blocs de béton cellulaire, polystyrène, PVC, aluminium, ...) se révèle jusqu'à 3 fois moins polluante en énergie primaire (énergie disponible + énergie pour la fabriquer et l'acheminer jusqu'au lieu de consommation) qu'une maison traditionnelle construite avec des matériaux écologiques (ossature bois, isolation laine de cellulose, ...). Que dire donc d'une maison passive construite avec des matériaux écologiques !!!

Obtention de primes "Construire avec l'énergie.... Naturellement !"

L'ensemble des primes énergies de l'action "Construire avec l'énergie... Naturellement !" peuvent être obtenue en construisant une maison passive. Prime à l'isolation, prime au système de ventilation double flux avec récupération de chaleur, prime au chauffe-eau solaire, prime "concevoir avec l'énergie"...

A découvrir