Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 23 juil. 2017 - 12:36

Solar PST allie le solaire avec la pompe à chaleur

Profiter de l'énergie solaire mais aussi de la température de l'eau de pluie ou de celle du vent, voilà la solution qui permet d'augmenter de manière significative le rendement des panneaux solaires dans les zones ou l'ensoleillement n'est pas maximum. La société Solar PST située à Corunés de Bergondo (Espagne), qui partage le brevet avec l'entreprise portugaise Energie, de Povoa de Varzim, offre une technologie thermodynamique capable d'utiliser la température ambiante même la nuit pour la transmettre à l'eau d'un réservoir.

Solar PST allie deux technologies incomplètes : la pompe à chaleur et les panneaux solaires. Le fonctionnement de la pompe à chaleur est comparable à celui d'un frigo, mais dans le sens inverse. Elle utilise la température régnant à l'extérieur, si elle est supérieure à -5 degrés, pour chauffer l'intérieur de l'équipement.

Les équipements traditionnels solaires destinés à produire de l'eau chaude ont comme principal défaut majeur de baisser de rendement en hiver lorsque l'on a le plus besoin de chauffer l'eau pour le chauffage central ou les piscines couvertes. On a donc souvent recours à un chauffage d'appoint.

Cette nouvelle technologie gagne en rapidité et en stabilité thermique. De plus, les panneaux sont plus petits car ils absorbent la chaleur des deux cotés et présente moins de risques de congélation ou de rupture.

Le principe de fonctionnement, découvert par le physicien français Carnot, repose sur un liquide réfrigérant entre -50 et 150 degrés qui atteint le panneau solaire à température ambiante ou il s'évapore en un gaz non toxique. Un compresseur élève sa température jusqu'à 1100°, afin d'élever la température de l'eau d'un échangeur jusqu'à 510°.
En prenant en compte le fait que les piscines sont en général chauffées à 26° ce système est particulièrement approprie aux grands volumes.

Le compresseur consomme de l'électricité mais sa consommation serait celle d'un sèche-cheveux. Chauffer une piscine ne demanderait que 2500 watts, l'équivalent de ce que consomme un ballon de 100 litres. Ce système est tout aussi adapté pour le chauffage par le sol et les radiateurs en aluminium.

Source www.bulletins-electroniques.com

Voir la vidéo (en espagnol) [link:20060716214833695]

A découvrir