Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 25 juin 2017 - 12:20

North American Solar Challenge 2005



Le North American Solar Challenge 2005 – la plus longue course de voitures solaires au monde – s’est terminé il y a deux semaines à Calgary, en Alberta. La meilleure équipe du Canada, celle de l’université de Waterloo, est arrivée en 5e place, quatre heures après l’équipe gagnante, celle de l’université du Michigan. La course était un périple de 4000 km mû par l’énergie solaire, partant de Austin, au Texas, jusqu’à l’Ovale olympique de Calgary. Vingt équipes hautement technologiques provenant d’universités à travers l’Amérique du Nord se sont battues pour le premier prix, mais ce nombre a diminué lorsque deux équipes ont été disqualifiées.

L’événement de cette année a débuté à Austin le 17 juillet, s’est poursuivi vers le nord en direction de Winnipeg et a bifurqué vers l’ouest en direction de Calgary.

L’équipe de l'université de Calgary a été la deuxième équipe la plus rapide du Canada, arrivant en 13e place à la première course de son histoire. Cela peut sembler une place modeste, mais considérant que les nouveaux concurrents ont préparé leur projet avec un budget moindre que les équipes plus expérimentées et en deux fois moins de temps, c’est une réussite digne de mention.
Quand l’équipe de Calgary est rentrée chez elle, des milliers de spectateurs se sont alignés sur la route pour les encourager, comptant environ 10 000 spectateurs à la ligne d’arrivée.

«C’était électrisant et exaltant», a dit Kyle Rebryna, étudiant de 23 ans récemment gradué en géologie et membre de l’équipe solaire de l’université de Calgary.

«C’est notre première année et c’est notre première expérience – nous sommes arrivés en plein milieu du groupe (13e sur 18) – c’est une bonne raison d’être très fiers.»
«Cette auto a roulé d’Austin, au Texas, jusqu’à Calgary alimentée à l’énergie solaire seulement. Il y a des sources d’énergie alternative, je pense que ceci en est un bon exemple.»

Le North American Solar Challenge fait la promotion de la technologie solaire à l'aide de cette compétition. Sa mission est de faire connaître plus profondément le potentiel de l’énergie solaire comme source d’énergie écologique et alternative et de développer l’intérêt des gens à son égard. L’attention que le public a apportée à cet événement nous amène à croire que son but a été atteint.

«Dans un sens très réel, tout le monde gagne aujourd’hui, puisque vos idées et votre engagement nous conduisent vers un avenir plus propre et plus sécuritaire», a dit le sénateur Dan Hayes, qui était à la ligne d’arrivée pour féliciter les participants.

«Ce que vous avez pu réussir au cours de cette course n’est que le début, avec la continuation du progrès de la technologie solaire, il est maintenant plus facile d’imaginer le jour où les variations de véhicules ici deviendront habituelles sur nos rues et sur nos autoroutes.»


A découvrir