Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 28 avril 2017 - 18:02

Construction : une technologie héliothermique de l'ARC permet une économie d'énergie de 48 %

(Le 1er juin 2005 – EDMONTON) – Une étude pilote de l'Alberta Research Council Inc. (ARC) vient d'établir la supériorité d'une technologie permettant de mieux isoler les maisons et de réduire ainsi les coûts de chauffage pour les propriétaires. L'étude a démontré qu'en associant la technologie des capteurs solaires et du stockage thermique au système existant des panneaux isolés avec joints structuraux (appelé SIPS, pour Structural Insulated Panel System), on peut réduire de 48 % la consommation d'énergie nécessaire au chauffage des locaux.
L'étude consistait principalement à mesurer la consommation d'énergie pendant une période de grande demande, du 1er février au 15 mai 2005. L'ARC a associé la technologie SIPS existante à des capteurs solaires à conversion thermique intégrés aux murs extérieurs en vue de créer une enveloppe de bâtiment plus éconergétique dans un module expérimental.

« Avec cette technologie, nous faisons porter nos efforts sur la principale dépense associée à la consommation d'énergie domestique – le chauffage des locaux, explique Kaz Szymocha, chercheur à l'Unité des matériaux avancés de l'ARC. Ce projet de recherche avait pour but de recueillir suffisamment de données concluantes pour prouver que notre technologie peut avoir des applications dans le monde réel. Nous voulions perfectionner la technologie SIPS qui est actuellement sur le marché. D'ailleurs, nos résultats démontrent clairement que l'association de ces deux technologies (le SIPS et les capteurs solaires) peut nous valoir des économies appréciables. »

En moyenne, au Canada, le chauffage des locaux représente 65 % de la consommation d'énergie domestique, contre 20 % pour le chauffage de l'eau et 15 % pour l'utilisation d'appareils électriques.

« Ce projet appuie notre mandat d'accélérer l'adoption de technologies axées sur les énergies de remplacement dans le marché, confie Paul Layte, vice-président de la Division des produits et services techniques. Cette initiative est l'une des stratégies préconisées par l'ARC en vue du développement, de la mise à l'essai et de la démonstration de matériaux de construction pouvant réduire la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre. C'est aussi une nouvelle façon d'aider le consommateur à faire face à la hausse des coûts de l'énergie. »

Aux fins de l'étude, on a utilisé trois modules expérimentaux d'une pièce. Le premier module représentait une maison standard à charpente en 2 po x 6 po avec isolant R-20. Le deuxième module utilisait la technologie SIPS – des murs faits de 6 pouces d'isolant de polystyrène moulé expansé (EPS) collé entre deux panneaux à copeaux orientés (OSB) – une technologie émergente dans le marché de la construction. Le troisième et dernier module jumelait la technologie SIPS à des capteurs solaires capables de stocker directement la chaleur. D'après la consommation d'énergie mesurée au compteur, le deuxième module utilisait environ 75 % de l'énergie du module standard, et le module SIPS avec capteurs solaires, seulement 52 %.

Étant donné qu'il faut en moyenne 115 gigajoules d'énergie pour chauffer une résidence standard (source : Ressources naturelles Canada), le client moyen économiserait environ 55 gigajoules en utilisant cette combinaison de technologies SIPS et héliothermique.

Le projet a coûté 250 000 $. Il a été financé à 75 % par l'ARC et à 25 % par Ressources naturelles Canada. Un fabricant local de SIPS, Plasti-Fab Ltd., a aussi contribué au financement au début de l'étude.

« Le gouvernement du Canada est fier d'appuyer ce projet innovateur, qui a vraiment le potentiel de réduire les émissions de gaz à effet de serre en cause dans les changements climatiques, a déclaré l'honorable Anne McLellan, vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, au nom de l'honorable R. John Efford, ministre des Ressources naturelles du Canada. En associant une technologie d'isolation éconergétique de calibre supérieur à une source d'énergie propre et renouvelable, l'Alberta Research Council a conçu un système qui procurera des avantages considérables aux consommateurs d'aujourd'hui et aux générations futures. »

L'Alberta Research Council Inc. met en œuvre des solutions scientifiques et technologiques novatrices, qui répondent aux priorités de l'industrie et du gouvernement en Alberta et dans d'autres régions. Nos équipes intégrées et multidisciplinaires aident les clients et les partenaires à appliquer les technologies sur le terrain, afin de renforcer leur compétitivité et leur viabilité. L'ARC accélère la mise au point de produits, procédés et services dans les secteurs de l'énergie, des sciences de la vie, de l'agriculture, de l'environnement, de la foresterie et de la fabrication.


--------------------------------------------------------------------------------

Pour obtenir de plus amples renseignements, une entrevue ou des photos, prière de s'adresser à :

Bernie Poitras
Relations avec les entreprises
Alberta Research Council Inc.
Tél. : 780-450-5145
Courriel : poitras@arc.ab.ca
Pour affaires ou investissements, prière de s'adresser à :

Raymond Off
Directeur, Entreprises
Nouvelles entreprises
Alberta Research Council Inc.
Tél. : 780-450-5381
Courriel : off@arc.ab.ca

Personne-ressource à Ressources naturelles Canada :

Ghyslain Charron
Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
Tél. : 613-992-4447

A découvrir