Bienvenue sur ecologie-pratique.org, anonyme 28 juin 2017 - 23:01

Les petites éoliennes

Les bonnes vielles éoliennes multipales virent lentement mais grincent. Presque toutes les autres petites éoliennes tournent très vite (plus de 250 tours/minute) et peuvent siffler ou faire du bruit par bon vent. Elles n'ont pas de boîte de vitesses et leur hélice est branchée directement sur un alternateur. Elles sont souvent fabriquées par des bricoleurs ou des artisans. Mais alors attention, elles risquent d'exploser à tout moment. Car beaucoup d'entre eux ne se méfient pas des contraintes énormes que subit une éolienne : vibrations, coups, vitesse trop grande, déséquilibre. Nous vous conseillons, avant d'acheter quoi que ce soit, de consulter un catalogue de fabricants sérieux.

Ces types d'éoliennes peuvent avoir 2, 3, 5 pales ou davantage. Il y a toujours une bonne raison. Plus on a de pales et plus l'éolienne peut produire dans des vents faibles. Par contre, ce type de rotor ne fonctionne pas bien par vents forts. Ce n'est pas le nombre de pales qui compte.

Les éoliennes qui dépassent 20 kW deviennent souvent si lourdes que l'hélice est plutôt à l'arrière de l'éolienne. Ce sont des éoliennes « sous le vent ». Elles n'ont pas de dérive et ce sont les pales qui, en créant une traînée, amènent l'éolienne dans la direction du vent.

Le freinage d'une éolienne est un des organes les plus importants car lorsqu'elle s'emballe par grand vent, elle risque de se détruire très rapidement. En général les petites éoliennes sont freinées automatiquement en sortant le rotor du « lit du vent », c'est-à-dire en l'inclinant soit sur le dos, soit en repliant la dérive de l'éolienne ce qui force le rotor à s'éloigner de la direction du vent. On n'arrête pas vraiment ces éoliennes, on les ralentit pour les protéger.

Un élément est indispensable à tous ceux qui envisagent d'acquérir une éolienne, c'est de bien connaître sa puissance selon la vitesse du vent. Pour toute éolienne, même petite, le fabricant devrait pouvoir vous fournir sa courbe de puissance, véritable signature de la machine. Sans cela, méfiez-vous !

Le coût pour l'installation d'une petite éolienne varie beaucoup selon le type d'utilisation électrique que vous voulez en faire. Ainsi, la solution la moins chère est d'alimenter des lampes ou des résistances (chauffe-eau, radiateurs électriques).

On utilise parfois aussi des batteries pour stocker l'énergie ou pour ensuite transformer leur courant continu en un courant alternatif de bonne qualité. Car il est compliqué et cher de vouloir alimenter vos appareils électroniques ou les machines tournantes avec le courant d'une éolienne, qui varie malheureusement continuellement avec les bourrasques de vent. L'appareil chargé de créer ce courant s'appelle un onduleur.

La toute nouvelle technologie des piles à combustibles va créer un nouvel attrait pour les éoliennes.

Source www.eole.org/

A découvrir